Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait
    note moyenne
    3,6
    1257 notes dont 198 critiques
    répartition des 198 critiques par note
    41 critiques
    59 critiques
    46 critiques
    16 critiques
    19 critiques
    17 critiques
    Votre avis sur Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait ?

    198 critiques spectateurs

    Philippe J.
    Philippe J.

    Suivre son activité Lire ses 10 critiques

    4,5
    Publiée le 27 septembre 2020
    Ce film est une pépite. Emmanuelle Mouret aime ses personnages et çà se voit. Ce réalisateur a un peu d'Alain Rénais et de Woody Allen en lui e çà fait du bien.
    Hector184
    Hector184

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    2,0
    Publiée le 6 octobre 2020
    Le prototype du film pour bobos de Saint-Germain des Prés. Des personnages creux comme de vieux navets passent leur temps, dans des dialogues pitoyables de fausse profondeur,, à disséquer leurs problèmes de coeur et de sexe. Seule chose qui sauve le film : l'actrice qui joue Louise (remarquablement belle et efficace) et qui se sacrifie pour l'amour que son mari éprouve pour une autre (on se demande d'ailleurs comment il peut lui préférer la fadasse Jordana) et qui monte un stratagème altruiste qui donne au film sont seul moment d'intensité dramatique. A réserver pour le public des 5è, 6è, 14è, 2e et 3e arrondissements parisiens.
    Jean-luc G
    Jean-luc G

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 490 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2020
    Belle découverte d'un metteur en scène français mature, avec un film accompli. Le scénario, de Mouret lui-même, démarre avec des nanas modernes qui veulent tout gérer sur un mode théorique: la carrière, le mari, le plaisir des sens, les enfants, bref les clichés des milieux aisés parisiens et intellos. La suite les dépasse heureusement pour s'enfoncer dans l'introspection des chemins de l'amour, sans perdre en fluidité, malgré les rebondissements multiples! Résolument actuel, Mouret évoque comment prendre son plaisir est devenu sans tabou, mais tous les publics pourront apprécier combien sa réflexion va au-delà pour observer comment chaque individu cherche à trouver, vivre puis garder l'amour de sa vie. Bien servi par la distribution (les actrices Dequenne, Jordona en particulier plus que les hommes), une photo léchée et une bande son très musique classique, cet héritier de Rohmer et Allen, renouvelle le genre et s'enhardit même à des références philosophiques du côté de René Girard. Voilà une bonne raison de soutenir la création hexagonale. Cinema - octobre 2020
    Stephane A
    Stephane A

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    1,0
    Publiée le 21 septembre 2020
    quelle déception. sans vouloir être vulgaire, pour moi ce film est juste une mauvaise gymnastique d'esprit que seuls les petits bobos parisiens pourrons apprécier. Les sujets sont intéressants mais le tout est mal développé, les dialogues sont inintéressant, d'un niveau presque ridicule et pietrement joué
    Nicolas LuckyDuck Joas
    Nicolas LuckyDuck Joas

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 19 septembre 2020
    Film très fin, un vrai petit bonbon de douceur sur les sentiments amoureux qui se croisent, se mêlent et rebondissent ... On ne sent vraiment pas passer les 2heures, même pour un film sans action. spoiler: Cela, on le doit à la manière qu'on les deux acteurs de raconter, pas épisodes et à tours de rôles leur histoire d'amour, ainsi, on a toujours envie d'avoir la suite. . Hélas, Camélia Jordana n'est pas au niveau, son jeu n'est bon que lorsqu'elle ne parle pas car elle est assez expressive. spoiler: Niels Schneider, soit est un génie de savoir ainsi l'amoureux indécis et mou, ou un gars qui mérite qu'on le secoue très fort pour qu'il se réveille enfin. Emilie Dequenne est quant à elle, est un rayon de soleil et ses (trop) rares sourires sont aussi doux qu'un soleil de septembre. Mais avec elle, on a l'habitude. Si vous êtes un(e) romantique, foncez,
    Pierre Phdb
    Pierre Phdb

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 21 septembre 2020
    Des dialogues ciselés, une image douce des lumières travaillées, un accompagnement musical rempli d'extraits de musique classique . Oui ça fait un peu théâtre parfois. Oui peu de gens s'expriment ainsi dans la vie. mais c'est un film pas un reportage. Alors si on souhaite voir un docudrame ça ne va pas le faire. Mais si le cinéma c'est aussi filmer des mots, servir des dialogues, servir la langue alors là c'est simplement jubilatoire.
    Dominique D
    Dominique D

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 23 septembre 2020
    De belles histoires de sentiments inassouvis, des couples liés, des longs dialogues, une belle photo et une bande son en parfaite harmonie, le tout servi par des acteurs de talent, voilà un cocktail très agréablement émouvant.
    Anthony D
    Anthony D

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 27 septembre 2020
    D'abord surpris par l'écriture, j'ai rapidement été absorbé par le film que J'ai trouvé touchant. Bravo à Camélia Jordana !
    ricore t
    ricore t

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    1,0
    Publiée le 18 septembre 2020
    L'image est relativement maîtrisée, sauf quand les effets de flou ou de changement de mise au point viennent distraire plutôt qu'ajouter a la narration. Le reste par contre ne colle pas du tout a mes besoins en terme de film. Le jeu théâtral m'est désagréable et n'arrive pas à détacher du réalisme ambient, l'histoire est comique dans sa prévisibilité. Je me retrouve donc coincé dans ce vaudeville (un genre que je n'apprécie pas forcément beaucoup) malgré lui ou tout les personnages créent une ambiance psychologique particulièrement malsaine. Finalement, ce film aurait pu marcher comme un film d'horreur, mais avec des amants qui ne savent pas se parler a la place des monstres. Alors que le film accumule les situations sentimentales extrêmes, on ressent plus un ton documentaire que de histoire fantastique. Du coup on ressort mieux de ne plus être en gène mais on n'a pas non plus le soulagement du film d'horreur, ou quand on sort le monstre n'existe plus. On se dit que sûrement, il y a vraiment des gens comme ça.
    Corinne G
    Corinne G

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 24 septembre 2020
    Excellent film avec de vrais dialogues, tous les acteurs sont d'une sensibilité exceptionnelle, et l'image est très belle : une vraie réussite, bravo E.Mouret
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2058 abonnés Lire ses 5 080 critiques

    3,0
    Publiée le 24 septembre 2020
    Comme à son habitude, le réalisateur-scénariste se penche une fois de plus sur les méandres de l'amour, et les jeux de l'amour et du hasard. Souvent chez Mouret ce qui freine encore plus reste la direction d'acteur, car tous ne sont pas ou ne semblent pas forcément à l'aise avec ce concept. Il s'agit ni plus ni moins qu'une récitation de texte, un côté scolaire qu'il faut pouvoir accepter pour s'immerger dans l'univers de Mouret, ou sinon on ne peut qu'être désarçonné par le style très "guindé" de l'ensemble. Par contre, cela n'empêche pas les quelques instants de grâce qui sont souvent la séquence idéale où beauté de la photographie, beauté du texte et alchimie des acteurs nous emportent. Site : Selenie
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1623 abonnés Lire ses 3 730 critiques

    3,5
    Publiée le 6 novembre 2020
    Je découvre Emmanuel Mouret avec ce film et je suis assez convaincu par ce marivaudage tout à fait réjouissant. J'aime ces films qui ne prennent pas la peine de te faire croire qu'ils se déroulent dans la vraie vie, les gens parlent bien, on a de beaux dialogues, de belles dissertations sur ce qu'est l'amour et ça fonctionne vraiment bien. D'ailleurs malgré cette artificialité du langage et des situations Mouret arrive à rendre les personnages humains et attachants et c'est ça le principal dans ce genre de film pour qu'on arrive à ressentir de l'émotion. On va donc suivre Camélia Jordana et Niels Schneider qui vont se raconter leurs histoires d'amour dans les moindres détails et la force du film c'est de réussir à passer d'une histoire à l'autre sans perdre l'investissement émotionnel du spectateur à chaque interruption. Ces personnages sont dans une confusion permanente au niveau de leurs sentiments, de ce qu'ils veulent réellement (et aussi de ce que l'autre veut) et vu que l'histoire est assez bien racontée pour qu'on se mette à la place de tous les personnages on va finir par ressentir cette confusion. On voit donc en analepse le début de l'histoire d'amour entre Jordana et Macaigne (qui joue un homme marié, ça a son importance) et on le voit tout pataud, maladroit, et forcément on a un peu pitié de lieu, on a envie que son histoire d'amour réussisse... Qu'elle puisse durer dans le temps... Mais, là où c'est malin, en parallèle on va voir Schneider et Jordana se rapprocher également dans le présent... et vu tous les déboires du personnage de Schneider on se dit qu'il mérite quelqu'un de bien et une belle histoire d'amour... Et c'est ça qui est délicieux dans le film c'est donc la confusion. Il y a plein de couples possibles, mais il est impossible de savoir lequel serait le mieux pour quel personnage, ce qui nous projette encore plus dans les dilemmes des personnages (et nous investissent encore plus émotionnellement). J'ai donc trouvé le film parfaitement construit et très maîtrisé. D'ailleurs le meilleur personnage est pour moi celui de Dequenne qui joue l'ex femme de Macaigne. Elle a un rôle absolument merveilleux qui se dévoile au fur et à mesure du film (bien qu'on s'en doutait un peu, ça reste très beau) et qui vient rajouter du trouble au trouble. Mon seul reproche serait qu'il manque peut-être une scène réellement marquante, ça reste un peu sage. J'ai passé un bon moment au cinéma, mais je ne suis pas sûr que je me souviendrais du film autant que je le voudrais. Finalement je trouve ça un peu sage.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 645 abonnés Lire ses 1 246 critiques

    3,0
    Publiée le 23 novembre 2020
    Avec ce nouveau film au titre merveilleusement trouvé Emmanuel Mouret revient à la quintessence de ce qui fait son cinéma. Il s’en était éloigné d’un iota avec son plus gros succès public, « Mademoiselle de Joncquières » qui était un calque de ses obsessions retranscrites dans un film en costumes, mais retrouve tout ce qui fait le sel de son cinéma ici. Les jeux de l’amour, l’analyse des sentiments et les aléas du hasard sont ici condensés dans une sorte de film somme de son œuvre. Et il faut avouer que l’homogénéité et la régularité thématique de sa filmographie en font l’un des réalisateurs les plus cohérents. On pense à Alain Resnais ou Éric Rohmer dans la continuité logique et le choix des sujets de ses films, tout comme à un Woody Allen hexagonal. La conséquence négative de ce type d’artiste est qu’on a parfois l’impression d’une déclinaison du sempiternel même film. Que l’auteur n’innove pas et radote en quelque sorte. Mais on prend plaisir tout de même puisque de nouveaux acteurs ou des petites choses anodines viennent casser un peu le côté prévisible et déjà-vu parfois ressenti. Et puis même si l’on n’aime pas, le réalisateur fait ce qu’il fait de mieux et il le fait bien. On reste donc dans du pur Mouret, du cinéma classique et suranné dans le sens noble du terme, mais parfois bien trop proche du cliché du film parisien d’auteur : bourgeois, hermétique et surfait. Il y a donc de longues scènes de dialogues qui s’enchaînent sous une forme un peu théâtrale, du marivaudage amoureux où hasards et coïncidences sont légion et parfois un peu poussives, des répliques bien trop littéraires et écrites qui sonnent faux, une propension à ne pas savoir couper au montage ainsi que cette impression de redite, tenace. Mais il y a aussi cet art de l’écriture avec des échanges qui sont paradoxalement passionnants et des vérités pleines d’acuité sur les rapports amoureux et les atermoiements des cœurs. Et ici l’auteur nous gratifie d’un montage aiguisé en forme de poupées russes qui permet au récit d’être plus dynamique, aéré et surtout surprenant. Mouret est un bon directeur d’acteurs et a choisi une distribution jeune pleine de nouveaux talents ou d’espoirs du cinéma français. Un casting plaisant et étonnant, qui sait se fondre dans l’univers du réalisateur mais semble parfois empêtré avec des dialogues peu naturels, comme toujours chez ce réalisateur. Ces échanges très littéraires sont un peu comme une marque de fabrique mais une marque de fabrique qui se ressentait moins sur « Mademoiselle de Joncquières » de par le côté film d’époque. « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » ne changera donc pas du reste de sa filmographie et de son univers si personnel et singulier : ceux qui détestent détesteront toujours autant; ceux qui aiment se régaleront encore plus. Quant aux autres, il se satisferont des qualités indéniables du film et passeront outre ses défauts, prévisibles et pas forcément déplaisants. Cela reste du cinéma de qualité, il faut juste savoir y goûter. Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 1 052 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2020
    Naviguant sans cesse entre les belles trouvailles de Mademoiselle de Joncquières et les nunucheries de L’art d’aimer, Mouret se perd parfois dans des dialogues inutiles, des situations oiseuses et nous confirme encore une fois que badinage et marivaudage sont ses seules mamelles d’inspiration. Un peu lassant pour le spectateur qui perd le fil, s’assoupit, rêvasse entre deux plans longuets. Et pourtant, quelques sublimes trouvailles, quelques situations lumineuses d’intelligence, quelques dialogues finauds et une interprétation ici globalement pertinente - mention spéciale à Vincent Macaigne qui, pour une fois, ne nous a pas exaspéré - sauvent ce film du marécage des films français d’inspiration rohmérienne.
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2020
    Même si j'ai aimé le film, je mets 3 étoiles à cause de son aspects histoire dans l'histoire dont je ne suis pas trop fan. Mais j'ai apprécié les acteurs, les histoires d'amour et de tromperie. Un film qui parle forcément à tous.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top