Mon compte
    Les Amants sacrifiés
    Note moyenne
    3,9
    23 titres de presse
    • Le Point
    • Voici
    • 20 Minutes
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • Critikat.com
    • Femme Actuelle
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Transfuge
    • Télérama
    • Libération
    • Première
    • aVoir-aLire.com
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 critiques presse

    Le Point

    par Florence Colombani

    Voici donc l’accomplissement de ce programme, ce magnifique Les Amants sacrifiés, justement récompensé par un Lion d’argent à la Mostra de Venise.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Voici

    par La Rédaction

    Un jeu de manipulations, dangereux, sur fond de tensions internationales. On adore !

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    C’est aussi un film d’espionnage au cœur de la Seconde Guerre mondiale avec une atmosphère et des rebondissements qui rappellent les meilleurs films d’Hitchcock.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Cahiers du Cinéma

    par Romain Lefebvre

    La force du personnage de Satoko tient à sa façon de ne jamais totalement accepter le sacrifice des sentiments au nom de la politique (…). Son unique crainte face au danger est d’être séparée de Yusaku et, plus que dans la dramaturgie du soupçon, le récit trouve sa tonalité affective propre dans les instants où les époux découvrent dans le partage du risque une nouvelle proximité (...)

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Une valse des émotions en forme de grande tragédie intemporelle.

    Critikat.com

    par Thomas Grignon

    Grâce à sa dimension ludique, la mise en scène de Kiyoshi Kurosawa renforce l'ambivalence d'un scénario retors cosigné par Ryūsuke Hamaguchi.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Femme Actuelle

    par La Rédaction

    La beauté admirable de l’image (en 8K) sert bien le récit, dont l’intensité monte peu à peu jusqu’à la fin. Puissant !

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Kurosawa filme un mariage à l’ère du soupçon. Il y a quelque chose de Modiano dans la façon de brouiller les lignes, de mettre en scène les faux-semblants, de rendre opaque les actes des protagonistes.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    Les Amants sacrifiés conjugue poétiquement le motif de la trahison politique avec celui du lien conjugal, de l'histoire en marche avec celui des sentiments les plus secrets.

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Une intrigue menée de main de maître par Kurosawa, réputé pour son goût pour le fantastique, qu’il délaisse avec cette fiction labyrinthique, faite de trahisons et de faux-semblants, à laquelle il insuffle sa touche personnelle, au lyrisme sec et sombre.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Un peu long par moments, réalisé de façon un poil trop classique, « Les Amants sacrifiés » dégage néanmoins un charme suranné en développant une histoire romantique dans le cadre d’un morceau d’histoire du Japon peu évoqué jusqu’ici au cinéma.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Florent Boutet

    Film historique d’une grande élégance, Les Amants sacrifiés conjugue le talent de dialoguiste de Ryûsuke Hamaguchi à la mise en scène de Kiyoshi Kurosawa. Brillant dans son écriture, il présente deux beaux personnages au destin contrarié par la guerre.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Thierry Jousse

    On sent, dès les premiers plans, que le dernier Kiyoshi Kurosawa va être un film troublant. Un film où la mise en scène, légèrement distante, presque classique, imprime au récit une sécheresse bienvenue.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Ouest France

    par Thierry Cheze

    Ce scénario somptueux, on le doit ainsi à Ryusuke Hamaguchi, le réalisateur du non moins somptueux Drive My Car, dont Kiyoshi Kurosawa fut le professeur. Et ce dernier, grand habitué du cinéma fantastique (Cure, Kaïro…) réussit sa toute première incursion dans le suspense hitchcockien.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Car si le film bénéficie d'un scénario aussi complexe que la période qu'il examine - la Seconde guerre mondiale au Japon -, il est avant tout une leçon de mise de scène, justement récompensée comme telle au Festival de Venise 2020.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Hubert Niogret

    "Les Amants sacrifiés" est aussi brillamment écrit par Ryusuke Hamaguchi, le jeune réalisateur de "Drive My Car", que remarquablement dirigé.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Peu à peu, les enjeux apparaissent et se floutent aussitôt. Intrigant jeu de piste où les indices se brouillent tout en s’accumulant.

    Transfuge

    par Séverine Danflous

    Les ambiguïtés de l’humain et la crise imminente sont au cœur de ce film intriguant.

    Télérama

    par Louis Guichard

    La singularité du film, à la fois cruel et lyrique, consiste à appréhender le conflit mondial depuis ce seul théâtre conjugal, où l’amour et l’idéalisme entrent en concurrence frontale, et où un être familier se change en énigme.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Libération

    par Didier Péron

    Ce n’est certes pas le film le plus emballant de Kurosawa, on le sent parfois comme étranger aux intentions ou à la psychologie de ses personnages, guidés par un scénario qu’il illustre plus qu’il ne l’investit. La force du récit, ses coups de théâtre dans un climat de perdition, est portée par le duo d’acteurs principaux [...].

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Première

    par Thierry Chèze

    La mécanique, implacable, n’étouffe pour autant jamais l’émotion. Il y a du Hitchcock dans ce Kurosawa- là.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    aVoir-aLire.com

    par Tristan Isaac

    Premier film d’époque de Kiyoshi Kurosawa, Les amants sacrifiés n’en est pas moins intense et s’ingénie à dérouler une mécanique implacable qui saisira le spectateur.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    La mise en scène austère et théâtrale ne laisse jamais filtrer la moindre émotion. Le récit au rythme lent s'avère hermétique même s'il retranscrit à merveille l'atmosphère paranoïaque et confuse qui régnait alors.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top