Mon compte
    Seize Printemps
    Note moyenne
    2,8
    23 titres de presse
    • Bande à part
    • CNews
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Elle
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Point
    • Sud Ouest
    • aVoir-aLire.com
    • La Voix du Nord
    • Le Monde
    • Paris Match
    • Positif
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Le Parisien
    • Les Echos
    • Libération
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 critiques presse

    Bande à part

    par Anne-Claire Cieutat

    Une odyssée intérieure d’une heure et quatorze minutes traversée par la sensualité, la fantaisie et la grâce.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    CNews

    par Charlotte Marsal

    Une œuvre prometteuse et d’une grande maturité.

    La critique complète est disponible sur le site CNews

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Pour son premier film, Suzanne Lindon se souvient de (1983) de Maurice Pialat comme de (1985) de Claude Miller, et renouvelle avec douceur et fraîcheur le récit des premières amours.

    Elle

    par La Rédaction

    Un premier film subtil et gracieux sur l'adolescence.

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    La jeune Suzanne Lindon, qui fait ses débuts de metteure en scène, est à l’image de son récit d’apprentissage : il y a chez elle un plaisir et une joie de jouer. Et une belle promesse.

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    Pour sa première réalisation, Suzanne Lindon trouve le ton juste, la note personnelle. Son film est une aquarelle, bercée par Christophe, Boris Vian ou Vincent Delerm. Elle a réussi son Diabolo-grenadine.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Point

    par Victoria Gairin

    Un petit bijou.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Avec une délicatesse de chaque plan, Suzanne Lindon esquisse en un peu plus d'une heure le portrait d'une jeune fille amoureuse pour la première fois.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Un joli film sur l’adolescence, mais surtout une première œuvre d’une toute jeune réalisatrice de vingt ans, dont le talent nous laisse pantois.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Petit film modeste, fragile, hors du temps (on parle de «boum») mais qui possède sa propre petite musique.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Il y a donc de la maîtrise et du brillant dans cette mise en scène, quand bien même le film, plus convenu en certains moments, serait imparfait.

    Paris Match

    par Karelle Fitoussi

    Mais si Suzanne Lindon actrice ne convainc pas lorsqu’elle surjoue la gaucherie chic en se prenant pour la réincarnation de l’effrontée, la jeune réalisatrice impressionne en revanche par sa maturité et sa capacité à assumer de bout en bout le parti pris de raconter sa délicate histoire d’amour via des scènes dansées audacieuses.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Fabien Baumann

    Est-ce agaçant ? Oui, certes, parfois, mais amusant aussi. Car c’est le portrait d’une génération surprotégée, confinée, velléitaire que dresse également la réalisatrice. Son héroïne reste au bord de la vie, l’observe, s’excuse de ne pas s’y jeter et son drôle de regard finit par y conquérir une touchante consistance.

    La Croix

    par Céline Rouden

    Écrit à 15 ans et réalisé à 19 ans, le premier film de Suzanne Lindon capte avec subtilité et grâce les premiers émois d’une jeune fille qui tombe amoureuse d’un homme plus âgé mais l’histoire reste trop ténue pour convaincre

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphane Joby

    L’histoire et les personnages manquent de profondeur pour un long-métrage, même aussi court que celui-ci. Mais la mise en scène recèle quelques moments de grâce, notamment quand la jeune actrice-réalisatrice danse dans la rue.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Reconnaissons à Suzanne Lindon de ne pas mentir sur ses tracas de fille de (Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon) éprise d’un homme mûr et de les traduire avec sensibilité, en substituant la danse à l’étreinte amoureuse. Cela méritait-il une heure quinze et une sélection cannoise ?

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Marine Quinchon

    Suzanne Lindon a toujours rêvé d’être actrice, comme son papa et sa maman. Elle a donc écrit et réalisé un film pour s’en offrir le premier rôle. Mais en dressant le portrait d’une jeunesse atemporelle elle ne parvient qu’à vider cette chronique de son sens.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Marilou Duponchel

    A 21 ans, Suzanne Lindon signe un premier film au charme désuet qui ne décolle pas de son imagerie bohème très balisée.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Première

    par Thomas Baurez

    L’épure de la mise en scène évite l’éparpillement mais l’absence de complexité du récit oblige à la répétition. Certains longs sont des courts qui durent trop longtemps.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Aussi vaporeux qu’ennuyeux, le premier film de Suzanne Lindon, qui conte l’amour platonique d’une jeune fille pour un homme plus âgé, s’avère totalement déconnecté de la réalité du moment.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Echos

    par Adrien Gombeaud

    A 19 ans Suzanne Lindon écrit, réalise et interprète un premier long-métrage conçu comme un collier de références à un cinéma d'autrefois. Une fuite du temps présent qui finit par irriter.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Libération

    par Laura Tuillier

    Il aurait pu y avoir un intérêt documentaire à ce que Suzanne Lindon nous offre un instantané de son adolescence privilégiée mais, en s’ingéniant à gommer toute trace de son époque (ici, on lit Boris Vian en arpentant les rues pavées de Montmartre), elle préfère assurer le SAV d’un Paris éternel qui s’étend aujourd’hui sur deux rues du Quartier latin, guère plus.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Mlle Lindon, elle, a enfilé son chemisier immaculé (Chanel, remercié au générique) et en tire un long métrage d’un narcissisme embarrassant, mystérieusement sélectionné par le Festival de Cannes en 2020.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top