Mon compte
    Buzz l'éclair
    Note moyenne
    3,4
    4927 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Buzz l'éclair ?

    352 critiques spectateurs

    5
    37 critiques
    4
    97 critiques
    3
    112 critiques
    2
    54 critiques
    1
    31 critiques
    0
    21 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Cinememories
    Cinememories

    459 abonnés 1 441 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 19 juin 2022
    Un ranger de l’espace montre le bout de ses ailes et ce n’est pourtant pas un jouet. Ce sera d’ailleurs le premier message en ouverture, comme pour éviter toute confusion chez le spectateur, apparemment incapable de le déduire de lui-même… Ou est-ce pour rappeler la valeur du catalogue ? Dans tous les cas, cela ne démarra pas avec les bonnes bases. Après un vortex d’une longue durée qui a poussé Disney à garder les dernières productions Pixar sous le couvert du streaming, un nouvel espoir pourrait bien débarquer en salle, rappelant ainsi les arcanes du tout premier film en image de synthèse. Angus MacLane, qui a co-réalisé « Le Monde de Dory » et réalisé quelques courts-métrages, revient avec la même optique, en s’arrachant le lore de Buzz et une excursion dans l’espace. « Wall-E » l’avait déjà conquis, avec une grande sensibilité et n certain savoir-faire dans la mise en scène. Ici, il n’est pas question d’être aussi subtile ou sentimental.

    Le ranger de l’espace est associé à l’action pure et dure, rappelant également la superficialité de certains héros du MCU, Star Wars et autres bannières de science-fiction, détenues par Mickey Mouse. Si ce n’est pas assez, on ira piquer un peu du côté de la Paramount (Interstellar, Top Gun : Maverick). Le formatage de Pixar par Disney se confirme regrettablement, aspirant toute inventivité et approche personnelle dans cette ce qui semble aller à contre-courant de l’ADN d’un studio, qui nous a habitué à de la réflexion sensorielle. 22 ans plus tôt, « Buzz Lightyear of Star Command » a montré des premiers signes déviants, que le studio titulaire a entretenu. Ce nouveau film spin-off derrière le jouet ne se montre pourtant pas à la hauteur de son personnage qui, malgré ses ambitions et sa culpabilité, parvient à se défaire de la solitude. Buzz n’est peut-être pas encore l’explorateur parfait que l’on peut voir dans les pubs, car il s’agit avant tout de sonder sa nature, tantôt froide et individualiste, tantôt à l’écoute et solidaire. Malheureusement, si tout est dit et répété, difficile d’être convaincu par ce qui suit la première demi-heure, prometteuse.

    Il convient d’explorer ses relations à travers le temps, mais pour l’espace, il lui manquera des ailes pour prendre son envol. Clouer ce personnage au sol qui ne demande qu’à s’élever est plutôt osé, mais cela ne rattrape pas toutes les fausses bonnes idées du récit, qui ne sait plus où donner de la tête entre une mascotte qui ronronne à peine et le combat du héros face à ses échecs. Si l’on prend énormément de raccourcis pour la création de sa némésis, Zurg, l’ennemi n’est pas celui que l’on croit être. Dans le fond, il n’y avait rien à raconter sur un personnage qui peine à exister si on ne le sollicite pas dans une épreuve complémentaire. Et bien que cela arrive au bout d’un certain temps, l’humour potache prend le dessus sur l’inconsistance de l’intrigue. Le spectacle ne tient plus qu’avec quelques scènes divertissantes, qui ne révolutionne rien dans le genre de la science-fiction ou de l’animation. Un manque d’entrain se ressent et c’est sans doute le constat le plus triste auquel le film peut prétendre.

    « Buzz l’éclair » (Lightyear) est aussi désincarné que son héros, qui ne tremble pas. En voulant lui donner une chair, on trouvera peut-être bien plus de plastique que précédemment dans cette représentation anecdotique. Il est navrant de constater une telle désertion dans le paysage de l’animation hollywoodienne, qui n’en finit plus de recycler ses idoles, quitte à les sacrifier sur l’autel du streaming. Même si ce fut le cas sur les trois derniers Pixar, ces derniers avaient au moins du carburant à revendre, sans pour autant se montrer spectaculaire. Tout ce qui est à l’œuvre ici dessert malheureusement l’introspection d’un personnage traumatisé, qui souffre également d’un développement minimaliste, alors que tout portait à croire que l’on se tournerait vers l’infini et au-delà. Finalement, il y aura eu plus de tensions dans la sublime ouverture de « Toy Story 2 » et pas la moitié dans cette dernière tentative des plus vaine et des plus grinçante.
    Marcologie
    Marcologie

    35 abonnés 238 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 18 juillet 2022
    Un film visuellement beau mais vide et inutile. Je ne sais pas si c'est la mauvaise influence woke de Disney mais Pixar se perd de plus en plus. Leur dernier film Luca étant déjà moyen mais là c'est la chute libre. Finalement on nous raconte quoi sur le personnage de Buzz ? rien. En fait il y a quelque part une manipulation car c'est un film sur le personnage d' Alisha Hawthorne, lesbienne forcément, qui est le personnage principal mais comme cela n'aurait attiré personne on fait semblant de faire un film sur Buzz. On ose même nous mettre un Buzz qui est spoiler: lui même mais en plus agé et qui est un gros méchant
    pour bien nous faire comprendre le message progressiste. Tout cela est bien lourd.
    F. A.
    F. A.

    1 critique Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 13 juillet 2022
    Orienter un film pour enfant pour y promulguer les idéaux progressistes dont la plupart de la société aujourd'hui s'en contrefiche, c'est honteux et très malsain !

    Alors subjectivement le film vaut 0 étoile.
    Objectivement, le scénario est vraiment nul, ans saveur.
    L'homme sans nom
    L'homme sans nom

    149 abonnés 933 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 5 juillet 2022
    Sans être le Pixar de la décennie (il n'en a de toute façon pas la pretention), Buzz l'éclair est un film d'animation très plaisant à suivre pour enfants et adultes. Nourri des grandes œuvres de SF, de Star Wars à Interstellar en passant par Alien, le film dispose d'une animation réussie et d'une BO de Giacchino (The Batman récemment) classique mais efficace. Les personnages sont attachants, ont tous leur utilité (le chat compris) et on ne s'ennuie pas du tout.

    Néanmoins, le film aurait gagné en qualité avec un antagoniste moins caricatural et plus d'émotions comme c'est si bien les transmettre Pixar dans ses autres productions.
    Mais je ne reste pas sur ma faim, j'ai franchement passé un bon moment.
    Guy Delacre
    Guy Delacre

    7 critiques Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 14 juillet 2022
    « Non mais quelle blague.
    Le nouveau cinéma hollywoodien cocheur de case »

    Oui c est le cahier des charges dit woke qu il faut absolument remplir. Le fameux « agenda » ou programme.


    « Quelle honte, c est scandaleux d endoctriner les enfants !!!!!! La sexualité fait partie de la sphère privé, quant à la reproduction, il me semble que ça reste entre un homme et une femme pas deux personnes du même sexe !! Le monde part complètement en vrille. »

    Absolument.
    Fabien S.
    Fabien S.

    497 abonnés 4 150 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 28 juin 2022
    Un très bon film d'animation et de science-fiction. Beaucoup de références à Wall-E, Toy Story et Intersellar de Christopher Nolan.
    Mr cinetok
    Mr cinetok

    243 abonnés 298 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 27 juin 2022
    Super divertissement pour tout le monde, beaucoup d'action et de bon sentiment...pas grand chose à reprocher au niveau de l'animation, c'est magnifique. Mais là encore le mouvement wokisme LGBT a encore frappé et compte bien se faire entendre avec la PMA, bon courage au parent pour expliquer "comment maman la dame elle a eu un bébé avec l'autre jolie dame ?? qui lui fait des bisous !!". Pour le reste cela se passe plutôt bien avec un méchant inattendu, de la science fiction temporelle, un chat robot et une équipe de bras cassés bien fun... les gosses et jeunes Ados vont adorés, les plus vieux peuvent être déçus...
    Dois-Je Le voir ?
    Dois-Je Le voir ?

    330 abonnés 1 709 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 28 juin 2022
    C’est une réalisation d'Angus MacLane qui n’est pas inconnu de l’univers Toy Story en aillant fait les courts-métrages Toy Story : angoisse au motel et Mini Buzz. Buzz l’éclair est le premier spin-off de la franchise créée par Pete Docter, John Lasseter, Andrew Stanton et Joe Ranft.

    Buzz l'éclair n'était même pas encore sorti au cinéma que déjà, il défrayait la chronique. Un baiser qui ne fut pas du goût de plusieurs pays ayant décidé de le boycotter. Pour les fans, il était surtout attendu comme le premier spin-off de la saga Toy story. Cette franchise a marqué des générations avec le premier en 1996 et le quatrième en 2019. On aurait aimé que le résultat soit positif, mais ce n'est pas le cas.

    Quelle frustration dans le développement de Buzz. Logiquement, on aurait voulu qu'il ait le même caractère que dans Toy Story, car son personnage part de là. Au début, il va l’avoir, mais son évolution ne va pas être cohérente avec ce qu'on avait connu de lui. On aurait aimé voir une continuité logique dans son comportement entre Toy Story et Buzz l’éclair. Cela montre qu'il n'y a quand même pas eu beaucoup de recherches. Il aurait été meilleur d'avoir un personnage arrogant du début à la fin plutôt que ce stéréotype d'évolution bisounours.

    Pour ne rien arranger, on va nous pondre des personnages secondaires sortis de nulle part. Leur importance est surprenante vue que nous n’en avions jamais entendu parler. C’est un détail, mais ça montre qu'Angus MacLane n’est pas dans une continuité. L'exemple principal va être le méchant Zurg qui ne se tient pas. C'est dommage, car ça gâche l'expérience. La découverte de son secret fait s’effondrer le château de cartes. En plus de cela, le récit va être tout ce qu'il y a de plus linéaire avec des moments de flottement.

    Après le bilan n'est pas si catastrophique car au début Buzz l'éclair est entraînant. La première heure se passe bien. C'est plutôt la suite qui va dégénérer. Le vrai atout est le chat robotique l’accompagnant. Celui-ci va apporter des touches d’humour et un côté mignon qui nous fait fondre. Sa présence fait la différence. Si on avait compté sur les caricatures des autres personnages ça aurait été embêtant. On pense notamment au gaffeur, dont le comportement agace tellement il est prévisible. On espère que pour le prochain spin-off, Pixar fera mieux.
    Kevin dioles
    Kevin dioles

    42 abonnés 669 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 28 juin 2022
    BUZZ L'ECLAIR (2022): Buzz l'éclair, il traverse tout l'univers aussi vite que la lumière. Sauf que là, problème, plus d'énergie. Aï! AÏ! Comment faire, bloqué sur une planète inhospitalière? Cela pourra vous faire sourire, mais ce personnage m'a fait penser à Maverick. Le Maverick de l'animation, le meilleur, individuel, obstiné, toujours dans l'action, sauf que Buzz n'est pas amoureux, c'est un gentille solitaire. Ah! A ce sujet, aimons-nous les uns les autres, nous l'avons tous compris, soyons tolérant envers les différences, un peu ça va, mais maintenant pratiquement dans tous les films. Pff! Bref! Un film d'animation énergique et sans aucun ennuie. On ne voit pas le temps passer comme pour Buzz (Sauf qu'à la fin de la séance, on n'a pas les cheveux gris). Qui dit Pixar, dit animation de qualité, ici c'est encore le cas, les visuels sont excellents. Des personnages sympathiques, de l'humour (j'ai beaucoup aimé le minet mécanique et sa façon de penser), la voix de Chantal Ladesou, drôle, un plus appréciable apporté à l'ambiance du film. Le point négatif, ça part dans tous les sens, hum! Hum! Arrêtons de chipoter, ce film est un très bon divertissement, je ne peux que le conseiller aux petits et grands.
    JeanSéééééé
    JeanSéééééé

    24 abonnés 297 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 28 juin 2022
    Pixar en mode pilotage automatique. Le scénario manque vraiment de souffle, vous vous souviendrez autant de ce film que de Solo...
    Philippe Moreau
    Philippe Moreau

    13 abonnés 50 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 22 juin 2022
    Une excellente surprise que ce Buzz l'éclair. Bien sûr, ce Buzz l'éclair est loin du partenaire de Woody dans la série des Toy Story. Toutefois, ce film permet à Buzz l'éclair de prendre de l'envergure dans un film truffé de références (ex : Starwars) et surtout plein d'humour. Les personnages du chat et celui doublé par Chantal Ladessou sont irrésistibles. Ce film a aussi un caractère plus sérieux avec cette quête vaine de Buzz qui le fait passer à côté de sa vie et une vision tolérante de sa vision du couple. En conclusion, voilà un film dans lequel petits et grands trouveront leur compte. Ne boudez pas votre plaisir, courez-y.
    R1 M
    R1 M

    24 abonnés 170 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 21 juin 2022
    Vu en avant première Le jour de la fête des pères j'étais ravi. Mon fils de 6 ans en sortant m'a dit :" c'est le meilleur film que j'ai vu au ciné " voilà qui résume ce superbe film d animation. Buzz est touchant ainsi que les autres personnages. Vraiment une belle leçon de vie dans ce Disney pixar. Allez le voir ça en vaut vraiment le détour
    poursoutter
    poursoutter

    8 critiques Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 28 juin 2022
    On aura beau chercher dans ce déluge de technique illusionniste une seule idée, un seul petit récit singulier, une petite nouveauté, ce sera impossible. Ni les enfants ni les adultes ne peuvent y trouver un intérêt. Et puis on se serait passé des démonstrations idéologiques bien conformes....
    Wall-E à côté est un chef d'œuvre absolu
    Alex
    Alex

    1 abonné 13 critiques Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 27 juin 2022
    Pour la petite histoire, et sans spoiler, Buzz l’Éclair se retrouve coincé sur une planète avec son équipage et doit trouver une solution afin de retourner sur sa planète. Mais au fil des rencontres, il apprend que sa seule solution est de vaincre le mystérieux Zurg et son armée de robots. Nous nous retrouvons donc devant un film de science-fiction: Space Rangers, vaisseau, pistolets lasers, monstres, robots, planètes à découvrir…etc.
    Mais Vingt ans après le premier film, on nous recycle la même chose, aucune originalité... le wokisme en plus. Car Disney est en plein délire woke avec sa politique "inclusive" et ses partis pris politiques aux USA qui ont motivé le fait qu'ils aient rajouté le ( spoiler: le baiser lesbien dans le film
    ) après avoir décidé, au début, de le supprimer. En tant que père, je n'aimerais pas que mes enfants soient endoctrinés par ce genre de films qui font du lavage de cerveaux subliminal, au lieu de faire ce qu'ils sont censés faire, c'est-à-dire amuser les enfants et pourquoi pas leur inculquer de bonnes valeurs morales.
    Qlj78
    Qlj78

    16 abonnés 90 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 22 juin 2022
    Mouais... On est très loin du grand chef-d'oeuvre qu'était Toy Story 4 qui avait fini parfaitement la franchise Toy Story. Il était inutile de faire ce film. On sent qu'il est fait uniquement pour l'argent et pour faire du progressisme forcé. Si vous voulez voir une œuvre progressiste bien meilleure, visionnez la série Luz à Osville. Ça se laisse regarder, mais ça s'oubliera vite. Le pire Pixar après Alerte Rouge pour moi. 3 films que je trouve moins bons que Toy Story 3 qui était mon pire film Pixar pendant 10 ans en 1 an et demi, les studios ont perdu totalement leur superbe depuis les années 2020 et Toy Story 4 a mis fin à leur superbe âge d'or car aucun des autres films l'ayant suivi n'a su grandement atteindre le statut du chef-d'oeuvre, certains étaient biens, mais sans plus et d'autres... Argh. Ils se referont peut-être avec Elemental.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top