Mon compte
    L'Année du requin
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Année du requin" et de son tournage !

    Un film de requin

    Ludovic et Zoran Boukherma ont voulu, avec L'Année du requin, se frotter à un film de genre. Le second explique : "C’est un fantasme de cinéma. Quand tu as vu Les Dents de la Mer de Spielberg, tu n’oublies jamais l’effet que fait le film. Il n’y a pas vraiment de films dans le même genre. Souvent, le film de requin, ça devient vite parodique."

    "Là, on avait vraiment envie de revenir à l’essence du genre : c’est-à-dire filmer avant tout une menace dans un décor qui normalement ne s’y prête pas, la plage. Le requin, c’est le monstre de l’été, celui qui vient gâcher la fête. Pour nous, là, il y a matière à « cinéma », il y a quelque chose à filmer et à raconter."

    Actrice fétiche

    Ludovic et Zoran Boukherma avaient déjà fait tourner Christine Gautier dans Teddy, leur précédent et premier long métrage solo. L'actrice y incarnait la petite amie du héros (Anthony Bajon).

    On est pas là pour rigoler !

    Si le film de requin est bien souvent indissociable de la série Z, Ludovic et Zoran Boukherma ont pris le genre au sérieux : "On aimait l’idée du monstre, de la menace, de cette plage mais on n’avait pas du tout envie de traiter ça comme une blague."

    "On a commencé à développer cette histoire avant d’écrire Teddy. Ce qui nous plaisait, c’était de nous confronter au cinéma de genre, de filmer un monstre très connu du cinéma américain mais de le déplacer là où au départ, il n’a pas sa place : le sud-ouest de la France."

    1er film de requin français !

    L'Année du requin est le premier film français de requin, un genre cinématographique (principalement américain) à succès qui a vu le jour avec le carton planétaire Les Dents de la mer de Steven Spielberg en 1975.

    Monstre et comédie

    Ludovic et Zoran Boukherma définissent L'Année du requin comme un film de monstre et une comédie. Le second confie : "On ne voulait surtout pas faire un faux film de genre où l’on ne voit jamais le requin et où il devient un pur truc de scénario. Si on réalise un film de requin, il faut se confronter aux scènes d’affrontements, aux cadavres, à la peur. Il y a tout ça dans le film."

    Thématique récurrente

    Ludovic et Zoran Boukherma s'y connaissent en matière de films de monstres, puisqu'ils ont réalisé Teddy en 2021, qui est un long métrage de loup-garou.

    Une marionnette géante !

    Ludovic et Zoran Boukherma ont opté pour un requin en animatronique et non conçu via des effets numériques. Les réalisateurs expliquent : "On ne se voyait pas filmer une balle de tennis dans l’eau et dire aux acteurs « là, tu as peur, le requin s’approche ! ». C’est ridicule."

    "La première fois qu’on a vu cette incroyable marionnette créee par Pascal Molina dans l’eau, ça nous a vraiment fait quelque chose. Avec les mouvements de l’eau, sa peau prend vie, il y a des reflets, ses branchies s’ouvrent, c’était bluffant."

    Maya solitaire

    Pour renforcer la solitude du personnage de Maja et sa difficulté à communiquer, Ludovic et Zoran Boukherma ont demandé à Marina Foïs de ne quasiment jamais regarder dans les yeux ses partenaires. "Ça n’a l’air de rien mais tout de suite, ça produit à l’écran un détail bizarre, quelque chose qui cloche qui nourrit la comédie", confient les cinéastes.

    Un sud-ouest vague...

    Même si le film se passe dans le Sud-ouest de la France, Ludovic et Zoran Boukherma n'avaient pas envie que le spectateur puisse le situer précisément. Ils expliquent : "Ça se passe dans un Sud-Ouest imaginaire, quelque part dans une France qui ressemble à la nôtre mais qui n’est pas tout à fait la nôtre."

    Mise en scène formelle

    Ludovic et Zoran Boukherma ont opté pour une mise en scène formelle, faisant la part belle aux décadrages et autres plans grand angle et gros plans qui déforment les visages : "Pour nous, la mise en scène ne doit pas décrire, elle doit faire ressentir. On voulait faire ressentir la chaleur, l’ennui, ce temps long de l’été dans les stations balnéaires populaires où rien ne se passe."

    "En faisant cette mise en scène très graphique, en jouant à fond sur les contrastes de couleurs, les bâtiments géométriques, le grand angle qui déforme un peu le cadre, on rentre dans un autre monde."

    Retrouvailles

    Kad Merad et Marina Foïs avaient déjà joué ensemble dans L'Immortel, Mais qui a tué Pamela Rose ?, Les Clefs de bagnoleEssaye-moi et Un ticket pour l'espace.

    Clin d'oeil

    Pour Ludovic et Zoran Boukherma, il était impossible de ne pas glisser un clin d'oeil au film de Steven Spielberg dans L'Année du requin : "On s’est beaucoup demandé comment jouer avec la référence. Est-ce qu’il fallait jouer avec la musique ? Avec les noms des personnages ? Et on a choisi de reprendre une scène, sur la plage, et de la traiter à notre manière."

    "Ça nous amusait aussi de marquer la différence : l’Amérique des 70’s vs le Sud-Ouest de la France d’aujourd’hui. Visuellement, ça change d’ambiance. On assume la référence pour mieux s’en détacher."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Jurassic World: Le Monde d'après (2022)
    • Top Gun: Maverick (2022)
    • Incroyable mais vrai (2022)
    • Buzz l'éclair (2022)
    • Elvis (2022)
    • Champagne ! (2021)
    • C'est magnifique ! (2020)
    • Les Goûts et les couleurs (2022)
    • Compétition officielle (2021)
    • Irréductible (2022)
    • Coupez ! (2022)
    • L'Homme parfait (2022)
    • Fratè (2022)
    • Black Phone (2021)
    • Men (2022)
    • El buen patrón (2021)
    • Doctor Strange in the Multiverse of Madness (2022)
    • Decision To Leave (2022)
    • La Traversée (2021)
    • Firestarter (2022)
    Back to Top