Mon compte
    Conférence
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Conférence" et de son tournage !

    Famille fragilisée

    Conférence est l'histoire d'une famille fragile avec pour toile de fond l'une des tragédies majeures du 21ème siècle dans l'histoire de la Russie : la prise d’otages du théâtre Dubrovka en 2002, qui a fait 128 morts. Ivan I. Tverdovsky a conçu le film comme une tentative de créer un reflet cinématographique de ces événements tragiques. Le metteur en scène explique :

    "Cela commence comme une histoire familiale privée mais qui, au final, va bien au-delà. Explorer la nature de la peur est mon principal objectif dans le film. Le personnage de Natasha semble prendre les participants de la soirée commémorative en otages, encore une fois, afin de se souvenir et revivre en détail ce terrible moment de sa vie. Va-t-elle surmonter la peur et trouver un moyen d'avancer ?"

    Une tragédie russe

    Ivan I. Tverdovsky raconte au sujet de la prise d’otages du théâtre Dubrovkaun : "Je suis né à Moscou et cela a été l'un des souvenirs les plus intenses de mon enfance.enfance. Mes parents connaissaient de nombreuses personnes impliquées dans cet événement tragique. Et donc, plus tard, j'ai été confronté aux souvenirs de ces circonstances. J'ai alors réalisé que ce terrible épisode devait être raconté."

    Se documenter

    En écrivant le scénario, Ivan I. Tverdovsky a rencontré beaucoup de personnes qui ont vécu la prise d'otages du théâtre de Moscou : "J'ai donc été témoin de ces différentes attitudes. Le titre du film lui-même, Conférence, fait référence à ce fait : ceux qui souhaitent raconter de manière très détaillée comment ils ont vécu ces jours-là, puis ceux qui ont réussi à ne se souvenir que de brefs fragments", précise-t-il.

    Mannequins gonflables

    En préparant le film, Ivan I. Tverdovsky a remarqué que les soirées commémoratives sont généralement peu fréquentées. De là est née l'idée d'utiliser des mannequins gonflables pour créer une sorte de reconstitution. "Émotionnellement, cela a fonctionné car à un certain moment, vous commencez à percevoir ces mannequins comme un terroriste ou une personne décédée ou une personne qui a survécu mais qui n'est pas physiquement là", confie le réalisateur.

    Entre réalité et fiction

    Ivan I. Tverdovsky a voulu garder une certaine distance avec les faits historiques. Les histoires racontées dans le film sont vraies, mais elles sont jouées par des acteurs. "Seuls Filipp et Roman, deux des jeunes hommes, ont réellement vécu cette prise d’otage quand ils étaient enfants. Maintenant, ils sont des comédiens professionnels. En développant le film, j'ai senti qu'un certain détachement était important, pour éviter un esprit de type documentaire. Précisément pour rendre, plus fidèlement, la peur ressentie par les personnages dans le cadre de ces terribles événements qui ont choqué tout le monde", précise-t-il.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Spider-Man: No Way Home (2021)
    • The King's Man : Première Mission (2021)
    • Matrix Resurrections (2021)
    • En Attendant Bojangles (2020)
    • Don’t Look Up: Déni cosmique (2021)
    • Tous en scène 2 (2021)
    • Encanto, la fantastique famille Madrigal (2021)
    • Licorice Pizza (2021)
    • La Panthère des neiges (2021)
    • Madeleine Collins (2021)
    • 355 (2021)
    • Le Test (2020)
    • West Side Story (2021)
    • Ouistreham (2020)
    • Mystère (2019)
    • Un héros (2021)
    • Scream (2022)
    • Adieu Monsieur Haffmann (2020)
    • Nos plus belles années (2020)
    • Nightmare Alley (2021)
    Back to Top