Mon compte
    Le Ravissement
    Note moyenne
    4,0
    1474 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Ravissement ?

    161 critiques spectateurs

    5
    40 critiques
    4
    60 critiques
    3
    40 critiques
    2
    13 critiques
    1
    5 critiques
    0
    3 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    lauredem D.
    lauredem D.

    1 abonné 16 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 25 septembre 2023
    Vue en avant première, le ravissement m’a profondément bouleversée.
    La prestation d’Hafsia Herzi est remarquable. Ce premier film marque les premiers pas d’une grande réalisatrice, Iris Kaltenbäck.
    A voir absolument !
    Cinememories
    Cinememories

    459 abonnés 1 441 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 11 octobre 2023
    "S’il faut parfois mentir à soi-même pour rêver un peu, c’est bien toute la tragédie de Lydia, incapable de dissocier ses désirs de la réalité. Dans une effroyable escalade de mensonges, Iris Kaltenbäck nous immerge alors dans l’immense solitude de son personnage, qui tente d’atteindre le pinacle de son déni à tout prix, Le Ravissement. Un titre aussi ambivalent que son héroïne !"

    "La maternité occupe une place importante dans l’esprit d’Iris Kaltenbäck, dont le court-métrage Le Vol des Cigognes a été financé par La Fémis. Il y est question d’une femme qui enlève un jeune nourrisson pour le présenter comme le sien à son compagnon militaire, fraîchement rentré de sa mission. En exploitant un fait divers similaire, la réalisatrice explore les conséquences d’une telle impasse. À la force d’un titre magnifiquement subtil, qui connote aussi bien le bonheur extatique qu’un enlèvement de force, Kaltenbäck touche au malaise, lorsque l’on tente de travestir une réalité qui nous dépassera tôt ou tard. L’héroïne en mal d’affection, Lydia, oscille constamment entre ces deux pôles et finit par jouer dans la même cour que Signe dans Sick Of Myself, une femme aussi narcissique que toxique pour son entourage."

    "Présenté à la Semaine de la Critique, Le Ravissement entretient un goût du risque que son héroïne cultive, entre le fantasme de la maternité et l’ivresse d’une vie à deux, puis à trois et à jamais… Alejandro González Iñárritu, David Robert Mitchell et Julia Ducournau figurent parmi les dernières révélations de cette section parallèle du Festival de Cannes. Iris Kaltenbäck semble marcher dans leurs pas et il convient donc de suivre une cinéaste aussi prometteuse. Son prochain long-métrage est attendu avec impatience."

    Retrouvez ma critique complète sur Le Mag du Ciné.
    Ninideslaux
    Ninideslaux

    71 abonnés 229 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 18 octobre 2023

     
              Très beau film, exceptionnellement intelligent. Une analyse toute en finesse d'une personnalité solitaire, à la limite entre rationalité et imaginaire.
           Elle est rationnelle, cette Lydia (excellente Hafsia Herzi!), sage-femme qui exerce son métier avec bien plus que de la conscience professionnelle: de l'empathie, de la tendresse, de la passion.... Sauf que, en dehors de ce métier qui la fait vivre, littéralement, elle n'a rien. Ses parents sont morts, elle n'a pas de famille. Elle n'a que Salomé (Nina Meurisse), son amie de toujours, celle avec qui depuis le collège, elle a tout partagé. Salomé est mariée maintenant, avec Jonathan, (Younès Boucif) mais leur relation est restée fusionnelle.
         La vie sentimentale de Lydia, elle, a l'air désastreuse. Son petit ami la plaque juste le jour où Salomé découvre joyeusement sa grossesse... Alors, quand elle n'est pas de garde, elle traîne, sans joie, sans but, la nuit, n'importe où 
         Les media nous racontent régulièrement l'épopée d'une femme un peu dérangée, en mal d'enfant, qui kidnappe un nouveau-né dans sa poussette. En général, il ne lui est fait aucun mal, et le bébé est vite retrouvé. Le cas de Lydia, à la personnalité qui restera toujours un peu opaque, est infiniment plus complexe, comme le suggère ce merveilleux titre: Le Ravissement, avec son double sens, celui d'émerveillement, et celui qui va avec ravisseuse...
           Salomé est en pleine dépression post-partum. Elle ne fait que pleurer, se désole de ne pas arriver à aimer cet enfant pourtant désiré (il semble que c'est plus fréquent qu'on ne le pense), elle est donc trop contente de confier la petite Edmée (c'est Lydia qui a proposé le prénom aux parents...) à son amie qui va s'en occuper, la promener... Mais, on voit bien que la prise de possession de la jeune femme a déjà précédé la naissance. L'accouchement ne se passe pas très bien, il est très long, le bébé commence à souffrir, il serait raisonnable de recourir à une aide médicale, mais Lydia s'obstine: ELLE, pour ELLE, aurait refusé les forceps....
            A partir de là, comment Lydia va s'inventer une vie de mère, comment elle va y associer, bien contre son gré, Milos, un chauffeur de bus serbe (Alexis Manenti) qui va petit à petit se prendre au jeu -ne sachant pas, évidemment, que c'en est un, et comment ça va se terminer, eh bien vous le saurez en suivant cette histoire sans temps mort, un peu exceptionnelle mais qui sonne tellement vrai! C'est sûr, Iris Kaltenbäch dont c'est le premier long métrage est une grande. A ne rater sous aucun prétexte!

    PLR
    PLR

    433 abonnés 1 519 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 16 octobre 2023
    Ce sont toujours les histoires les plus extraordinaires ou incroyables inspirées des faits divers qui font la meilleure matière, à condition de réussir à l'exploiter cinématographiquement parlant. Il s’agit ici de l’enfant d’une autre utilisé pour agripper l’amant de passage qui se croira le père, au détriment des parents légitimes. Un ravissement au sens pénal du terme (ravir, enlever) mais c’est aussi le mot pour la joie, le contentement, l’allégresse ou, dans un autre sens encore, davantage figuré cette fois, l’extase (être transporté hors de soi). Des cordes multiples dont la musique est difficile à transcrire à l’écran. D’où, en guise de béquille, le mode narratif choisi : une voix-off (c’est celle du père d’emprunt et de circonstance) qui accompagne le spectateur en lui ménageant un petit temps d’avance. Toutefois, le côté exagérément taciturne de l’interprétation du rôle principal, assorti à une lenteur de la mise en scène, lasse rapidement et pousse à attendre que vienne le plus rapidement possible le dénouement. Lequel viendra assez vite puisque 1h37min seulement.
    Geneviève Morel
    Geneviève Morel

    3 abonnés 2 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 12 octobre 2023
    À la fois un thriller efficace mais aussi l'histoire d'une amitié féminine contrariée par la maternité de l'une, une expérience qu'ont fait nombre de femmes. Enfin la naissance d'un amour engendré par un
    Mensonge. Un film au-delà du bien et du
    Mal à voir absolument. Hafsia Herzi et Alexis Manenti comme on ne les avait jamais vus.... Iris Kaltenbäck maîtrise le scénario et laisse le spectateur bouleversé par des images d'un Paris des âmes solitaires et travailleuses.
    Barrylb.
    Barrylb.

    2 abonnés Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 11 octobre 2023
    Découvert en avant-première, ce premier film d'une jeune réalisatrice est un ravissement. Porté par une Hafsia Herzi magnifique, c'est un récit bouleversant, intense très bien mis en scène et filmé, avec un travail remarquable sur les couleurs. Bref, c'est très réussi, encore une jeune réalisatrice française talentueuse !!
    Dominique CAMPANA
    Dominique CAMPANA

    1 critique Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 3 octobre 2023
    Très beau film, avec un scénario subtil et des actrices et acteurs excellents. On y retrouve des questions tout à fait actuelles sur la solitude, le désir d' enfant, l' amour ou les relations amicales complexes entre deux femmes. Des sujets traités avec finesse et humour, tout au long d une intrigue captivante. Un film à voir qui vous ravira !
    Corinne76100
    Corinne76100

    38 abonnés 221 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 20 octobre 2023
    Décevant, difficile de rentrer dans le film. L'actrice ne convainc pas vraiment., trop renfermée. Le scénario est assez convenu.
    Jmg
    Jmg

    1 abonné 8 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 16 décembre 2023
    Et bien je suis déçu. C'est bien joué, soit. Mais le scénario, d'une banalité affligeante est archi rebattu. Et cette voiix off qui souligne le tout. Ce film porte un véritable message d'espoir pour les chauffeurs de bus à la calvitie précoce qui ne savent pas aimer.
    cédric l.
    cédric l.

    6 abonnés 61 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 11 octobre 2023
    Ce film est d'une justesse et d'une beauté hallucinante, mais quand on sait l'histoire sordide qu'elle cache... La première chose qui me vient à l'esprit : Comment le cerveau des femmes fonctionne ??? Il y a plusieurs facteurs intéressants dévoilés dans ce film," le bonheur de vivre en couple, le bonheur de devenir parent, la fierté de donner la vie, la peur de vivre seul ou finir sa vie seul" etc... Hafsia Herzi est incroyable de profondeur et de sincérité, Alexis Manenti, surprend dans un rôle très éloigné de celui qu'il incarnait dans "Les Misérables" et quant à Nina Meurisse, dans un second rôle fort, est impressionnante. Un premier film signé Iris Kaltenback avec beaucoup de justesse et d'émotions, qui ne devrait pas laisser indifférent.
    JocelynTM
    JocelynTM

    1 abonné 2 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 28 septembre 2023
    Chronique d'un mensonge sous forme de thriller amoureux, Le Ravissement ravit par la mise en scène brillante, ses acteurs magnifiques et ses images captivantes d'un Paris peuplé de solitudes. Le film et son héroïne complexe m'ont profondément bouleversé.
    Mis Mis
    Mis Mis

    4 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2023
    J'ai adoré!!
    Scénario d'une grande finesse.
    L'histoire est puissante et racontée avec la bonne distance.
    Les personnages sont forts, beaux et complexes.
    HAFSIA HERZI .... INCROYABLE!
    traversay1
    traversay1

    3 292 abonnés 4 702 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 13 juillet 2023
    Inspiré à sa réalisatrice, Iris Kaltenbäck, par un fait divers peu banal, Le Ravissement aurait pu être un nouveau film de procès, genre qui a plutôt réussi au cinéma français, ces derniers mois (La fille au bracelet, Saint Omer, Anatomie d'une chute). Mais la cinéaste lui a préféré une progression chronologique, contée par une voix off, procédé qui apporte souvent de la lourdeur au récit et c'est un peu le cas, ici. spoiler: Il y a dans le film une véritable mère et une fausse et une relation fusionnelle entre amies qui est justement bouleversée par la maternité de l'une des deux.
    La question est de savoir comment se dépêtrer d'un premier mensonge, autrement qu'en s'enferrant dans de nouveaux, au fil d'un déni qui prend des proportions dramatiques. Dans un Paris qui accentue les solitudes et les douleurs, le film développe sa trame narrative sans se permettre de juger celle qui se perd, dans une forme un peu trop classique, que la mise en scène, sans éclat, ne vient pas relever. Dans cette histoire entre une maïeuticienne, un machiniste, une maman et son bébé, Hafsia Herzi domine largement une distribution cohérente où les talents de Alexis Manenti et Nina Meurisse sont un peu moins mis à contribution. Le Ravissement n'est pas un grand film mais une œuvre respectable et honnête qui suit son petit bonhomme de chemin sans surprises majeures mais sans susciter l'ennui, non plus.
    Loïck G.
    Loïck G.

    315 abonnés 1 651 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 octobre 2023
    Il est évident qu’il ne faut pas trop en dire sur cet extraordinaire et inattendu thriller psychologique qui voit une jeune sage-femme dévisser peu à peu de sa trajectoire logique pour atteindre des sommets dans la manipulation. Elle a mis au monde l’enfant de son amie de toujours, Salomé. Un lien fusionnel existe assure Lydia, et le nouveau-né conforte son point de vue. En voix off, son nouvel amour Milos raconte son infortune et comment il n’a rien vu venir, lui pour qui tout semblait logique. Jusqu’au jour où Lydia heurte ses attentes, dévie ses intentions. La réalisatrice Iris Kaltenbäck contrôle parfaitement jusqu’au bout ce désordre intérieur ( c’est son premier film ). Hafsia Herzi l’exprime avec une intensité extrême . La retenue de Nina Meurisse accompagne inconsciemment les attentes de ce thriller psychologique . Un ravissement …
    Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com
    Zuper Kiki
    Zuper Kiki

    15 abonnés 44 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2023
    Très émouvant, on suit Lydia en mal d'amour alors que de l'amour c'est ce qu'elle donne tout au long de ses journées en tant que sage femme, Lydia dérape et ne peut plus s'arrêter, on la comprend et on espère tout au long du film qu'elle va enfin y arriver. Interprétation au top, histoire finement déroulée, merci pour ce très beau film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top