Mon compte
    L'Etrangleur de la place Rillington
    note moyenne
    4,0
    90 notes dont 16 critiques
    répartition des 16 critiques par note
    4 critiques
    6 critiques
    4 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Etrangleur de la place Rillington ?

    16 critiques spectateurs

    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2610 abonnés Lire ses 5 762 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Après Albert DeSalvo (incarné par Tony Curtis), Richard Fleischer va à nouveau réaliser un film sur un tueur en série, cette fois ci c'est l'horrible John Reginald Christie qui enterrera plusieurs de ses victimes dans son immeuble, meurtrier parfaitement incarné par Richard Attenborough qui va laisser un innocent (John Hurt) se faire pendre à sa place. Le film est très un bon thriller psychologique et instaure une ambiance froide qui sied au sujet.
    Yaumegui_Paris
    Yaumegui_Paris

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 59 critiques

    4,5
    Publiée le 13 juillet 2012
    Sorti la même année qu'Orange mécanique et bien plus oppressant.
    Les acteurs sont formidables, John Hurt et Richard Attenborough tout particulièrement. Dans L'Étrangleur de Boston, film qui traite aussi d'un tueur en série, on "respire" grâce à l'enquête policière, autant dans ce film, grâce à la réalisation au cordeau de Richard Fleischer, le spectateur est confiné avec le tueur et ses victimes innocentes (innocentes dans tous les sens du terme).
    On ne sort pas indemne de ce film.
    Si vous voulez passer un sale moment, je vous le conseille.
    Thomas Roavina
    Thomas Roavina

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 348 critiques

    1,0
    Publiée le 12 juin 2018
    J'ai enfin pu voir ce film qui a été réédité en dvd il n'y a pas longtemps. Aprés le terrible "Boston's strangler", on s'attendait à voir aussi mieux ou bien meilleur avec ce film au titre alléchant. Et bien j'ai été déçue. L'interprétation de Attenborough en tueur psychopathe n'a rien à voir avec celle de Curtis. Bien trop gentil, ne se mouillant jamais, n'ayant aucune passion, le personnage passe presque au second plan. L’histoire est raconté du point de vue d'un des voisins et ce n'est pas pour me plaire car on entre pas dans le vif du sujet, on reste toujours d'un point de vue très extérieure et c'est décevant. Fleischer avec The Boston's strangler adoptait une mise en scène plutôt moderne qui rendait bien compte de l'esprit du personnage malsain. Mais là, il n'y a rien qui suscite notre intérêt à ce niveau. Le film est long et enfaite surtout très long, des séquences entières devraient être supprimés mais ce que je regrette le plus c'est comme un désintérêt qu'a eu pour l'histoire Richard Fleischer pour cette histoire de psychopathe qui été très prometteuse. Le personnage est intéressant mais on ne sent pas de l'investissement de la part de l'équipe qui s'acquitte à faire juste le boulot minimum.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 883 abonnés Lire ses 3 968 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2018
    Richard Fleischer est un artiste de la caméra, ses deux soucis sont souvent le choix du scénario et le casting. Mais ici on a droit à un sans-faute, ce film étant sans doute l'un des plus angoissants qui soient, l'ambiance est sordide, des appartements exigus et peu engageants, une sombre cage d'escalier et pourtant la caméra y virevolte ! La direction d'acteur est exceptionnelle avec Attenborough en psychopathe cultivé et manipulateur, John Hurt en primaire faiblard et manipulé et la talentueuse Judy Geeson, qui nous fait une si belle victime. L'histoire est racontée sans aucune concession (c'est un film anglais, pas américain) mais sans voyeurisme (ce n'est pas une version gore !). L'un des chef d'œuvre de Richard Fleischere
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 410 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 11 avril 2016
    Après avoir offert le classique "L'étrangleur de Boston", R. Fleischer signe une nouvelle étude d'un serial killer, inspiré de faits réels. La présentation des persos est très longue, très détaillée et la mise en scène de Fleischer est d'une précision clinique, faisant la part belle à la suggestion, la présence de R. Attenborough (juste flippant) étant suffisante pour instiller l'angoisse dans le cœur du spectateur. Fleischer choisit une approche naturaliste, avec des couleurs sombres et délavées, dans des décors simples. La peinture des différents protagonistes est sans bout de gras, une scène étant suffisante pour décrire plusieurs traits de caractère. Une reconstitution glaçante, cruelle, horrible, précise et terrifiante, avec une fin trop expédiée. Les acteurs sont top, c'est une leçon de mise en scène tranquille et un des meilleurs films sur les serial killers. Que d'aucun pourront trouvé ennuyeuse mais tant pis pour eux. D'autres critiques sur
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 590 abonnés Lire ses 3 572 critiques

    3,5
    Publiée le 20 mars 2013
    Un film qui fait froid dans le dos et qui rétrospectivement s’avère un des meilleurs films de serial killer jamais réalisé. On se dit que Richard Attenborough au jeu d’acteur souvent décrié car trop appuyé a du fortement inspirer Anthony Hopkins pour son « Hannibal Lecter ». On se demande même si la prestation d’Attenborough plus réaliste n’est pas au final plus inquiétante. John Hurt débutant est parfait en locataire trop naïf qui finira pendu à force d’avoir voulu croire son propriétaire qui représentait encore à cette époque une autorité incontournable. Richard Fleischer aura vraiment réussi à aborder tous les genres cinematographique avec succès, il le démontre ici une fois de plus.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 494 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 18 février 2018
    Après s'être déjà plusieurs fois inspiré de chroniques judiciaires, notamment anglaise, à l'image du remarquable L'Étrangleur de Boston, Richard Fleischer tourne en 1971 L'Étrangleur de la place Rillington.

    Il est ici question d'un tueur, John Christie , qui a sévi dans le Londres des années 1940 et début 1950 alors qu'il habitait place Rillington, allant jusqu'à provoquer la peine de mort pour un supposé innocent, ce qui contribua à relancer le débat, puis interdire cette pratique en Angleterre. Richard Fleischer propose un portrait dur et réaliste de ce tueur, faisant régulièrement froid dans le dos et parvient à créer une atmosphère adéquate, souvent bizarre, glaciale et angoissante.

    Il met d'abord en place le contexte de l'oeuvre, tout en présentant les protagonistes, et peu à peu, il rend son film intriguant, notamment grâce au portrait psychologique qu'il fait de Christie, mais aussi à la façon dont il piège et dupe ses proies, ainsi que la naïveté de Timothy Evans. Il met bien en avant le côté maniaque, manipulateur et antipathique du tueur, et les confrontations avec les divers personnages sont toutes très bien traitées.

    L'aspect réaliste de l'oeuvre est assez fort et privilégié par Fleischer, permettant à ce dernier de créer un climat glacial. Il se montre efficace et maîtrise parfaitement son sujet, mettant en place une intensité qui se fera de plus en plus forte ainsi que d'intéressantes réflexions, à l'image du plaidoyer contre la peine de mort. Il décrit aussi très bien la façon dont on pouvait vivre dans la peur lors de ces moments, et la fait parfaitement bien ressentir aux spectateurs. Devant la caméra, Richard Attenborough est parfait et effrayant de réalisme dans le rôle du tueur, alors que face à lui, le jeune John Hurt est parfait.

    Richard Fleischer montre à nouveau tout son talent à travers cette adaptation d'un fait réel, où il parvient à créer une ambiance totalement glaciale, réaliste, crue et angoissante, avec des comédiens portant le récit sur leurs épaules.
    totoro35
    totoro35

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 787 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juillet 2012
    A partir d'un sujet qui fera plus tard les grandes heures du thriller domestique hollywoodien (un psychopathe se cache derrière l'apparence inoffensive d'un individu lambda), le cinéaste Richard Fleischer continue sur la lançée de son "Etrangleur de Boston" en explorant les zones d'ombres de ses concitoyens et livre une réflexion pertinente sur les failles juridiques de l'époque tout en brossant le portrait effrayant et inconfortable (et en partie véridique) d'un détraqué incarné avec une puissance incroyable par Richard Attenborough.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 7 juin 2010
    La première partie n'est pas pationnante malgré une réalisation propre, le fait qu'il s'agisse de faits réels sont le seul intérêt à ce moment la du film, la fin offre un peu plus de force.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 462 abonnés Lire ses 3 577 critiques

    4,0
    Publiée le 17 février 2021
    Trois ans après s'être intéressé à l'Etrangleur de Boston, Richard Fleischer revient sur l'affaire John Christie. Une célèbre erreur judiciaire de la fin des années 40, qui joua un rôle non négligeable dans l'abolition de la peine de mort au Royaume-Uni. Tout comme "The Boston Strangler", "10 Rillington Place" se veut quasi documentaire, reprenant de nombreux faits. Toutefois, il est plus sobre formellement que son prédécesseur, et se centre davantage sur le tueur. Celui-ci est incarné par un Richard Attenborough absolument glaçant en Anglais en apparence poli, calme et civilisé, qui cache un assassin méthodique et un pervers sexuel. Il manipulera avec aisance les forces de l'ordre, et son voisin, un illettré simplet joué par un poignant John Hurt. Tout ou presque est filmé en huis-clos dans des appartements vieillots, crasseux et peu éclairés, dévoilant une classe populaire présentée ici comme peu attachante. Qu'il s'agisse du tueur au cœur de pierre, ou de ses victimes irréfléchies. Même les policiers et les avocats, peu présents à l'écran, apparaissent comme antipathiques et expéditifs ! Beaucoup de désespoir et de froideur se dégagent ainsi de l'ensemble, qui est filmé avec soin par Richard Fleischer. Le réalisateur usant astucieusement des ombres et des lieux clos, y compris pour les meurtres (souvent suggérés) et les viols (jamais montrés). Et c'est bien là l'objectif du long-métrage, permettant de livrer un plaidoyer contre la peine de mort.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1475 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2016
    Richard Fleischer a décidément un truc avec les étrangleurs. Après "L'étrangleur de Boston", voilà donc "L'étrangleur de Rillington Place", une fois de plus inspiré d'une histoire vraie que le cinéaste entend reconstituer avec un sens du détail hallucinant, donnant alors à son film une atmosphère froide et morbide. Filmé sans complaisance, "L'étrangleur de Rillington Place" nous plonge dans le quotidien de John Christie, un minable antipathique et manipulateur qui n'hésita pas à tuer une femme et sa fille tout en faisant passer le mari (John Hurt, au début de sa carrière et déjà très bon) pour coupable. Se concentrant essentiellement sur cette histoire, le film fait le portrait d'un serial-killer sans ambages, se concentrant au plus près de la véracité des faits pour donner un aperçu de la psyché, glaçante, d'un John Christie campé avec froideur et talent par Richard Attenborough. Posant les bases d'un cinéma filmant les tueurs avec minutie, Richard Fleischer fait de son film le témoin d'une sale époque et d'un homme incapable de maîtriser ses pulsions, présenté sous un jour banal et terrifiant. Rigoureux, le film témoigne du talent de son réalisateur, capable de se plier à tous les sujets pour en tirer le meilleur.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 351 abonnés Lire ses 2 526 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juillet 2016
    Accablant est le mot juste à prononcer en sortant de sa vision. Jamais Richard Fleischer n’aura et ne sera aussi rigoureux, il s’est appliqué à montrer la vie de Christie comme un entomologiste et il a décrit soigneusement tout le contexte qui a favorisé cette horrible tragédie. Rien de tel qu’un grand cinéaste pour nous mettre en face des réalités et nous faire avancer vers les bons choix : le combat contre la misère, l’illettrisme et celui pour l'amélioration du professionnalisme des juges. Le film contient tout cela et bien plus encore tant il porte à la réflexion. Fleischer a évité tous les pièges de la surenchère et les ellipses sont nombreuses à commencer par celle sur la première victime dont on ne voit que le pied. Tout reste cependant d’une grande clarté même s’il est possible que les faits réels aient été un peu plus complexes à cause de l’étrange personnalité de Timothy, plus difficile à comprendre encore que celle de Christie. Seule concession faite au cinéma, la jeune Beryl Evans est très certainement beaucoup plus belle et émouvante qu’elle ne fut dans la réalité.
    Newstrum
    Newstrum

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 261 critiques

    3,5
    Publiée le 6 février 2017
    Fleischer filme cette histoire de tueur en série (heureusement, c'est moins le tueur qui intéresse Fleischer que l'homme qui est accusé et condamné à sa place) avec sa maitrise habituelle. Son style neutre et fluide lui permet d'enregistrer les faits sans accompagnement musical. La photographie et les décors sombres achèvent de créer une atmosphère de sous-sol. Voir ma critique complète sur mon site :
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 21 avril 2010
    Excellent film du génial Richard Fleischer. Une histoire vraie à couper le souffle et au déroulement hallucinant. Une ambiance à la fois glaciale et angoissante et des interprètes totalement habités par leur personnage (Richard Attenborough en tête). Film malheureusement peu connu mais , une fois qu'on l'a vu, impossible à oublier.
    BigDino
    BigDino

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 473 critiques

    4,5
    Publiée le 24 avril 2018
    Sombre et sordide, le film l'est sûrement tout autant que son sujet. Avec une précision presque documentaire, Fleischer dirige un Richard Attenborough au sommet de sa forme pour une reconstitution étonnante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top