Mon compte
    La Banquière
    note moyenne
    3,2
    223 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Banquière ?

    28 critiques spectateurs

    5
    2 critiques
    4
    10 critiques
    3
    7 critiques
    2
    6 critiques
    1
    3 critiques
    0
    0 critique
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 326 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,5
    Publiée le 4 avril 2021
    Une reconstitution pittoresque du Paris de l'entre-deux-guerres sur une musique forte d'Ennio Morricone qui explore les mondes croisés du commerce, du journalisme, de la finance, de la politique et de la loi à travers la carrière d'Emma Eckhert une jeune fille juive qui commence dans la chapellerie familiale s'élève jusqu'à diriger sa propre banque frauduleuse. Basé sur la vraie Marthe Hanau elle est interprétée par l'incontournable Romy Schneider qui montre également avec talent la vie personnelle d'Emma. Un mariage arrangé suivi d'un divorce et deux petits garçons à élever. Si l'histoire de la vie publique et privée d'Emma est intéressante à voir jetant un éclairage sur certains secteurs de la société française de l'époque elle aurait pu être racontée en beaucoup moins de temps et avec beaucoup moins de personnages. La principale justification d'aimer le film est donc Romy Schneider. Parmi les bons seconds rôles citons Jean-Claude Brialy dans le rôle de son avocat, Jean-Louis Trintignant dans celui d'un banquier rival et Marie-France Pisier dans celui de la femme de son amant...
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 261 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2021
    Une Comédie dramatique de grande beauté, parfaitement mise en scène par Francis Girod. Sur une musique remarquable signée Ennio Morricone, le film nous offre une jolie reconstitution des années 20 avec des décors et costumes fastueux. Également coscénariste du film, Francis Girod nous propose une histoire montrant les méthodes frauduleuses des banques de placement qui (bien avant l'affaire Madoff) "jouent" en bourse l'épargne du peuple "d'en bas".
    La réalisation nous offre un superbe casting avec les participations de Marie-France Pisier, Daniel Auteuil, Jean Carmet et dans le rôle de " La Banquière", le charme fou de Romy Schneider qui excelle dans un emploi pourtant peu coutumier. Cette Comédie dramatique nous propose des scènes fortes comme la confrontation entre la Banquière et le juge interprété par Claude Brasseur, la plaidoirie de l'avocat joué par Jean-Claude Brialy, et d'une façon générale les présences de Jean-Louis Trintignant (le banquier Vannister) et de Daniel Mesguich qui réalisent tous deux de superbes prestations d'acteurs.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,0
    Publiée le 24 novembre 2020
    Portrait d'une femme sulfureuse, anticonformiste et indépendante, devenue une célèbre banquière dans le Paris des années 20. Inspirée d'une histoire vraie, une production luxueuse et académique qui manque de souffle, malgré un énorme casting et la prestation impeccable de Romy.
    Paul pierre B
    Paul pierre B

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,5
    Publiée le 2 mars 2020
    Ce film est encore plus à l'ordre du jour en 2020,ou les banques ,la politique font le monde,les acteurs et en particulier Romy Schneider sont magnifique dans leurs rôle,elle éclabousse l'écran par sa beauté et joue à merveille une femme déterminée à rendre les gens plus égaux sur le plant financier,l'on voit bien aussi les personnes de haut rang lui apportant tant de gentillesse au début,et jusqu'à la fin du film, ou tous presque ,lui tourne le dos ,et pire l'assassinat de cette femme explique que le pouvoir peut tout faire ,40 ans après sa sortie,le film est encore plus d'actualité et vieillit comme un très grand cru,une réussite ,de plus la musique est dune finesse qui est mélancolique,Mme Schneider,vous êtes formidable,oui en 2020 vous êtes avec nous.
    Jrk N
    Jrk N

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 233 critiques

    3,5
    Publiée le 10 décembre 2017
    Romy Schneider emporte à l'arraché un scénario et surtout une mise en scène poussives. Elle est aidée dans cette tâche ardue par certains des meilleurs acteurs des années 80 : Marie-France Pisier (comme toujours géniale), Daniel Mesguish, Claude Brasseur, Trintignant, Carmet, Fabri, Auteil etc etc. et par la musique d'Enion Morricone. Ce n'était pas de trop car ça n'avance pas, ça cale par moment, ça tourne en rond, ce n'est pas crédible, il y a même des erreurs de technique bancaires. Bref Girod à l'a hauteur de sa réputation mais les acteurs aussi ! On se délecte à les voir travailler !!
    Fabrice Deabrassart
    Fabrice Deabrassart

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 134 critiques

    4,5
    Publiée le 14 janvier 2017
    Ce faux -biopic acclamé en France avec plus de 2 millions d entrées , avec un casting 5 étoiles à la française ,un gros budget , une réal inventive pour l époque et l on découvre de futur talent comme Auteuil , Lhermitte .
    Encore une fois un superbe rôle pour Romy , inspirer de Marthe Hanau qui elle était grosse , laide et petite le contraire de Romy bien sur à l origine le rôle devait être pour J Moreau ou S Signoret .
    Niveau décor de Paris des années 30 superbement reconstruit aussi bien l intèrieur que l extèrieur ( tourner chez Prunier à Paris ) les costumes , maquillages , chapeaux , la photo de Zitzerman et le montage de Winning sublime ( il n y aura plus cela ) et la sublime musique de Morriconne pour une fois pas énervante !
    Tout les comédiens sont extra ,bref un film haut de gamme pour les années 80 par rapport aux séries B qui sortaient en même temps qui était dite de comédie , bref du cinéma comme ont ne ferra plus
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 970 abonnés Lire ses 4 critiques

    1,5
    Publiée le 29 juin 2015
    On regarde (péniblement) jusqu'au bout à cause du casting de luxe. Sinon Girod n'a pas sur rendre intéressante cette histoire qui se traine lamentablement, où la multiplicité des personnages et la confusion des situations fait qu'on a du mal à suivre. L'ennui n'est jamais bien loin.
    Gellis
    Gellis

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 57 critiques

    2,0
    Publiée le 11 avril 2014
    Pas désagréable à regarder, un scénario solide, un casting de haute volée - Romy en tête - une intensité dramatique soutenue…

    Le hic : une malhonnèteté éhontée.
    La trame revendiquée du film, vie privé vie publique est celle de Marthe Hanau qui devient ici la victime d'un horrible complot politico-financier-judiciaire, ou les salauds vont jusqu'à l'assassiner pour que ses clients petits épargnants ne puissent pas s'enrichir grâce à la clairvoyance de ses placements.
    Sinon que Marthe Hanau fut la Madof française des années 30, ruinant des milliers de gens qui lui avaient accordé leur confiance, dans une cavalerie dont elle était la seule bénéficiaire.
    Une réhabilitation douteuse, ou comment travestir l'histoire et arnaquer une deuxième fois le public !
    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 135 critiques

    5,0
    Publiée le 25 février 2014
    Francis Girod met en image ici la magnifique, sensuelle sublime et rayonnante Romy ,dont la beauté restera inimitable...
    Le récit suit Emma Eckhert une jeune femme qui, sur les conseils et encouragements de son père, va vivre sa vie comme elle l’entend, et le désire. Elle quitte sa famille en épousant un gentilhomme, connaître ses premiers problèmes avec la justice, puis devenir véritablement amoureuse d’une femme. Cette femme, Camille, épouse un riche Américain et offre à son amante sa première banque. À la « Comptoir Épargne Emma Eckhert », le peuple confie ses économies puisque la sublime présidente a promis à chacun un minimum de 8 % d’intérêts.
    Passionnée par sa vie faite de plaisirs et de débauche, Emma passe ses nuits à boire, à danser et à s’amuser aux côtés de sa compagne, mais rapidement, elle réalise que cette dernière ne la satisfait plus et que elle n’est plus amoureuse. Elle la quitte donc sans vraiment la quitter avant de rencontrer un jeune homme ambitieux dont elle devient soudainement amoureuse . Elle pense avoir trouvé le bonheur mais ses ennemis la rattrapent et se livrent à une véritable vendetta.. En 1929, Emma est devenue l'une des banquières les plus appréciées de Paris,mais sa fulgurante réussite lui attire entre autres l'antipathie du puissant banquier Horace Vannister.(L'immense ,Jean-Louis Trintignant)..La bisexualité de Emma est présente dès le début de l 'oeuvre ..Cheveux courts, s’habillant comme un homme (Romy porte le smoking avec une grâce rare ,somptueuse et magnifique, sublime, indescriptible dans sa gestuelle )...Le cinéaste effleure cependant le sujet de l 'homosexualité sans pouvoir véritablement s'en emparer ...Malgré cela ,l'oeuvre s'articule autour de son actrice principale bien évidemment mais aussi sur les agissements de la société en cette sombre époque ..Saga satinée naviguant entre les rivières de diamants et le vitriol, Francis Girod signe une pépite cinématographique où l'amour, le pouvoir, et la tempête des passions se marient divinement avec l'éclat baroque...Le "Maître" Ennio Morricone vient une nouvelle fois sublimer les images par sa bouleversante symphonie...Romy Schneider restera véritablement unique ..
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 janvier 2014
    A Paris , dans les années 30, une banquière ( jouée a la perfection par Romy Schneider, très belle) ne pense qu a enrichir les petits épargnants. Inspirée de la vie de Marthe Hanau , banquière comme Emma Eckhert ( Romy, donc), elle fit gagner de l argent a certains mais a escroquer ces clients qui lui confiés leurs économies. Autour de Romy , il y a Jean Louis Trintignant ( Le grand Silence, entre autres) , Jean Claude Brialy ( Une femme est une femme) , Claude Brasseur ( Un éléphant sa trompe énormément) et Marie France Pisier ( Le corps de mon ennemi, L amour en fuite)....ils sont tous classe! Pour compléter son chef doeuvre, Francis Girod ( Le trio infernal , Le bon plaisir) confie la musique a ....Ennio Morricone....alors c est parti pour une B.O. magniiifique...Une épopée pleine de panache a revoir rien que pour cette magnifique ritournelle morriconienne et la belle Romy...
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Publiée le 23 novembre 2013
    Crise financière, vilain complot et casting 4 étoiles sont au programme! En dépit des années, La Banquière, film sur le milieu de l'argent, a su rester intéressant par son propos et brillant par sa distribution.
    Marc G
    Marc G

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 110 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2013
    Film superbe qui se déroule principalement au début des années 30, en fait cela fait pas mal de temps maintenant que je n'ai plus revu de film avec Romy Schneider...je commençais à me poser la question si ma presque vénération pour elle n'était pas exagéré... résultat ici... que nenni... dire d'elle qu'elle est sublime n'est en aucun point exagéré... ce film commence sans coup férir...et fait son petit chemin tranquille, mais ce film monte en puissance et plus le temps s'égraine et moins on ne veut lâcher l'affaire, ni même faire une pause pour manger un morceau...

    Jean Louis Trintignant interprète le véritable salopard de l'histoire, certes il y a cette petite frappe d' Auteuil bien jeune à l'époque (1980) et puis cette enflure gonflée interprété par Claude Brasseur... tout est réuni pour que le rôle interprété par Romy ne se fasse prendre par des pouvoirs corrompus et jaloux ... on ne peut s'empêché de faire le lien avec la vie même de Romy Schneider qui décèdera 2 ans après ce film dans des circonstance tragique...c'est comme si ce film d'une manière bien involontaire pressentait cela... Oui le dernier tiers du film qui tourne au tragique est comme un miroir déformé de la fin de vie de la vraie Romy Schneider...le scenario est certes bien différent...mais il y a quelque chose de troublant...

    Indépendamment de ce point de vue bien personnel si on ne prend le film que pour ce qu'il est ...cela n'enlève pourtant rien à la force de ce film...qui à le mérite de ne jamais s' essouffler et qui nous rappelle qu'en d'autres époques le pouvoir au mains de femmes (autre qu'issus de monarchie) était plus que mal vus...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1 939 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,5
    Publiée le 22 novembre 2013
    Ce faux-biopic acclamé à sa sortie en France(2,4 millions d'entrées)est un film important,dense et instructif mais souvent anéanti par la mise en scène téléfilmesque de Francis Girot. Il est clair que celui-ci était bien meilleur scenariste(notamment sur les scandales politiques)que réalisateur. Quoi qu'il en soit,"La Banquiere"(1980) raconte la folle et fulgurante ascension d'une fille modeste dans le milieu de la finance et de l'épargne populaire. Madame Eckhart ne pouvait que déranger en parvenant si modeste au sommet,elle,femme de poigne,hédoniste et portée par ses émotions,dans les années folles. Un rôle en or et taillé sur mesure pour l'immortelle Romy Schneider,qu'on oubliera jamais dans ses tenues élégantes,avec son regard enflammé,sur la musique très inspirée d'Ennio Morricone. Le défilé de stars françaises impressionne:Jean-Louis Trintignant,Daniel Auteuil,Marie-France Pisier,Claude Brasseur,Jean-Claude Brialy,Thierry Lhermitte... Malheureusement,le film est trop long et plat. Il se concentre nettement plus sur le côté mélodramatique de l'affaire que que son versant médiatico-politique. Une bonne leçon à tirer de tout cela: la crise ne date pas d'aujourd'hui,et les puissants seront toujours les plus voraces et manipulateurs...
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,5
    Publiée le 22 novembre 2013
    Un film important des années 80, gros budget et ambitieux. Mais déjà à l'époque tout cela était lourd et cela ne s'est pas arrangé avec le temps. Une mise en scène poussive , un scénario un peu bancal. Les acteurs sont très bons ; et c'est le plus gros intérêt du film , de découvrir beaucoup de jeunes acteurs à leur début qui vont devenir ensuite célèbres : Auteuil,Mesguish, Lhermitte; Marie France Pisier , que l'on adorait .Mais on voit vraiment les faiblesses de Francis Girod, qui ne fut jamais un grand Metteur en scène, il lui manque de la subtilité, du panache et du brio. On est à peine au niveau d'un téléfilm de notre époque .
    Sid Nitrik
    Sid Nitrik

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 416 critiques

    2,0
    Publiée le 19 novembre 2013
    Gosh ! Je suis passé totalement à travers.... J'ai du m'assoupir 5min à un passage clef, la faute à un début poussif, et là c'est le drame... Walou pour reprendre le fil du film. Trop de personnages, trop de situations, le monde complexe de la finance et de la politique de l'entre deux guerres, on ne sait plus qui couche avec qui, qui trahit qui et pourquoi, qui s'allie avec qui, bref le bordel. Pourtant j'ai eu un regain d'intérêt à partir de l'apparition (tardive) du juge interprété par Claude Brasseur et du procès de « la mère Eckhert » comme ils l'appellent dans le film. La magnifique Romy Schneider porte pourtant bien le film, appuyée par des seconds rôles de qualité (Trintignant, Brialy, Carmet, Mesguich, Auteuil, Lhermitte et la sublime Marie-France Pisier) mais je ne sais pas, trop complexe, trop bancale, ou peut-être tout simplement pas ma came. Inspiré de la vie de Marthe Hanau, « la banquière des années folles », un film à revoir peut-être un jour mais dans très longtemps et à tête bien reposée.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top