Mon compte
    Le Village des damnés
    note moyenne
    3,7
    690 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Village des damnés ?

    69 critiques spectateurs

    5
    10 critiques
    4
    29 critiques
    3
    16 critiques
    2
    13 critiques
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 52 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 17 mai 2011
    Un véritable classique de la SF avec des séquences très stressante dans un noir et blanc soigné. Même le maître Carpenter en fera un remake.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Publiée le 13 février 2019
    Le Village des Damnés est un bon film d'horreur.
    L'intrigue (d'après le roman de John Wyndham) est très bonne. On entre très vite dans l'action avec la scène d’évanouissement général dans le village de Midwich. Le film ne perd pas de temps (il est d'ailleurs très court) et il n'y a pas de longueurs. La prise de pouvoir progressive du village par ces enfants est fascinant et on reste accroché.
    Il faut reconnaître à se film une capacité à inquiéter à partir de quelques artifices.. Les enfants issus de la malédiction font carrément flipper de par leur intellect, leur intelligence collective et leur détachement de toute émotion. L'effet spécial consistant à faire luire leurs yeux est à la fois simple pour ne pas dire rudimentaire, mais extrêmement efficace. Ne nécessitant pas beaucoup d'effets spéciaux, on ne peut pas dire que le film ait vraiment pris une ride (si ce n'est que par son aspect noir et blanc).
    Les acteurs sont plutôt convaincants, les jeunes acteurs en particulier, à la fois froids et hypnotisant. J'ignore comment ils ont été castés mais leurs apparitions à l'écran sont pétrifiantes. George Sanders est très bon.
    Il classique du genre horrifique qui est franchement réussi.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 699 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,0
    Publiée le 4 mai 2013
    Tiré du roman de John Wyndham "Les coucous de Midwich", cette adaptation signée Wolf Rilla est un pur chef-d'œuvre de suspense du début des années 60. Mis en scène de manière admirable, avec ce qu'il faut de sobriété et d'efficacité, le long-métrage nous immerge intégralement dans cette histoire fantastique effrayante où, l'espace de quelques heures et de manière inexpliquée, un village anglais se voit coupé du monde lorsque tous ses habitants s'endorment brutalement. Après quelques temps, ils découvrent que chaque femme capable de procréer est mystérieusement enceinte, qu'elle soit vierge ou non. Neuf mois plus tard naissent donc ces enfants sans père, tous blonds et tous unis, partageant de manière inquiétante les mêmes pensées, pouvant même lire à travers celles des gens. Leur présence, au début une curiosité, devient vite une source de terreur pour les habitants de ce petit et paisible village. L'intrigue, originale et finalement terriblement ancrée dans la réalité à travers des théories scientifiques toutes plus probables les unes que les autres, se pose lentement mais surement, appuyée par quelques séquences à suspense réussies, la plupart étant des suicides dictés par ces chères têtes blondes, interprétées par une poignée de jeunes acteurs terriblement convaincants. À leurs côtés, les confirmés et épatants George Sanders, Martin Stephens et Barbara Shelley, campant des personnages tous plus attachants les uns que les autres. Tourné en noir et blanc, avec seulement quelques légers effets spéciaux et une musique imposante, Le village des damnés est indéniablement l'une des plus brillantes œuvres de fantastique (teintée de science-fiction) qu'il soit, source de plusieurs autres films aux sujets similaires. Un film hélas le plus souvent éclipsé par son propre remake éponyme signée John Carpenter qui ne mérite, lui, pas autant de mérite que son prédécesseur.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 28 décembre 2009
    Ecrire ma critique...Très vieilli, ce village des damnés demandera une dose certaine d'imagination pour rendre crédible un recit qui certes pouvait effrayer à son Áépoque, mais paraît inconcevable même a posteriori.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1 555 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,5
    Publiée le 15 juin 2009
    Un film à l'idée originale intéressante et assez bien traitée mais pas assez à mon goût. Il n'y a rien à redire au niveau de la mise en scène et George Sanders fait une excellente composition. Le final est très bien traité.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 696 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2011
    Quand on voit ce film, on n'a vraiment pas l'impression qu'il a 50 ans. Car il n'a pas, mais alors pas du tout vieilli. La mise en scène est extrêmement moderne et efficace, les effets spéciaux sont tout à fait corrects, et il n'y a rien à dire sur la musique. Et ce n'est pas tout: l'ambiance angoissante est très réussie, et l'ambiance oppressante reste efficace pendant tout le temps que dure le film. Et quant aux acteurs, même si leurs prestations ne sont pas en tout point remarquables, c'est tout à fait honorable, ça reste crédible. Mais le gros défaut du film, c'est sa (trop petite) longueur: les rebondissements se suivent de façon décousue, et la fin est un peu trop rapide. Mais le film est très bon dans son ensemble, et il me tarde de voir le remake de John Carpenter.
    stillpop
    stillpop

    Suivre son activité 64 abonnés Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 17 juillet 2011
    Imaginez un John Steed aux prises avec les envahisseurs. Au niveau ambiance et technique, c'est exactement les premiers "Chapeau Melon et Botte de Cuirs" en noir et blanc (hors studio), Madame Peel et l'humour en moins.
    "Le" effet spécial est assez nul, mais vu le budget du film, c'est suffisant.
    C'est assez sympa, même si le rythme est trop rapide et pas assez démonstratif, il y a trop d'ellipses et pas assez de détails. Mais le scénario se tient jusqu'au bout, dans le genre anticipation bien sûr.
    Une curiosité à voir au moins une fois, rien de plus.
    LucasdeGrasse
    LucasdeGrasse

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 585 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mai 2009
    Ce film fantastique des années 60 porte les stigmates de la seconde guerre mondiale avec ces "petits diables blonds" qui veulent envahir le monde et qui font automatiquement penser à la race aryenne, la race supérieure prônée par Hitler. Une oeuvre psychologique et fascinante pour l'époque.
    Jérémy de Cambodgie
    Jérémy de Cambodgie

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 117 critiques

    2,5
    Publiée le 3 juin 2008
    Un film fantastique culte, mémorable grâce à ses têtes blondes en culottes courtes vraiment terrifiant. Un classique!
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 5 septembre 2011
    Le village des damnées réalisé en 1960 par Wolf Rilla n’est autre que l’adaptation cinématographique d’un roman de John Wyndham très finement appelé « Les couscous de Midwich ». En effet, doté d’un scénario simpliste selon lequel un groupe de jeunes têtes blondes au visage innocent, qui sont tous étonnement nés dans le même village paisible et en plus de cela le même jour disposent tous du même rythme rapide de croissance s’accompagnant d’un développement exceptionnel de leurs pouvoirs psychiques, et bientôt ils vont terrorisés le village de Midwich grâce à leur « don », celui de Matt Parkman dans Heroes, c'est-à-dire savoir lire dans vos pensées…ce qui fait d’eux une véitable armée.
    Le village des Damnées s’inscrit dans un contexte réaliste et dépouillé notamment à l’absence quasi-totale d’effets spéciaux dans ce décor quelque peu démodé d’un paisible village anglais des années cinquante. Tout commence très bien avec une scène d’ouverture faussement tranquille qui donne le ton d’entrée et essaie de susciter chez le spectateur un véritable soupçon de malaise et de dérangement notamment à travers divers indices. Wolf Rilla arrive à poser l’intrigue étalée sur plusieurs années qui se développe avec l’intelligence de ces jeunes enfants à la crinière blonde platine et d’accélérer par la suite le rythme efficacement. Le noir et blanc du film me semblent bien adaptés au contexte du film, quand à son aspect, je dois avouer avoir été sceptique dès les premières images, comparant ces images avec ceux du plus grand film de 1960, à savoir le chef d’œuvre d’Alfred Hitchcock, Psychose. Mais au bout de quelques minutes on s’y habitue sans trop de gêne. A longueur que le film se déroule, on se plait à voir le fossé se creuser progressivement entre les parents et leurs progénitures de plus en plus inquiétantes. Le concept de ce classique du cinéma fantastique a d’ailleurs été repris dans un épisode de la célèbre série américaines « Les Simpsons » ou les jeunes enfants de la ville de Springield sont dotés sans le savoir du don de lire dans les pensées, ils utiliseront ce don pour deviner leurs moindres secrets et le dénoncer dans le journal de la ville de Springield. La mise en scène de ce film est fort bien travaillé, cependant quelques très légères longueurs sont quelquefois au rendez-vous (heureusement, il n’y en a que rarement), un climat intéressant et pesant suivit d’interprétations vraiment bonnes, notamment Georges Sanders interprétant très bien le rôle du docteur Gordon Zellaby, aussi père de David, l’un des étranges blondinets et d’autres bons acteurs qui ne s’en sortent pas trop mal qui, comme beaucoup de films de cet époque et de cet envergure donne tout ce qu’ils peuvent afin de donner une interprétation juste et sincère. Malgré tout après ce film précurseur, le genre d’épouvante n’hésitera plus à véhiculer la terreur et le mal à travers la personne innocente de l’enfant qu’il s’agisse de L’exorciste, La Malédiction ou ces garçons qui venaient du Brésil. Cependant, je ne peux dévoiler le thème du film qui contrairement à ce que l’on pourrait croire n’est pas du même ordre qu’un Joshua, Esther ou The Children, ni même les Innocents (c’est d’ailleurs le sous-genre horrifique pour lequel je me passionne le plus), ainsi pour ne pas soulever le suspens qu’il vous est ici donner de deviner, chose pour le moins pas très banale. Tant mieux. Un film qui retranscrit efficacement l’état d’âme des personnages face à une menace, chose très présente dans le livre et chez John Wyndham. Les effets visuels synonymes de l’interaction des pouvoirs psychiques des jeunes bambins n’est pas très florissant, ni impressionnant visuellement ou au niveau sonore, on reste dans le limitable sans pour autant pouvoir faire autrement, de plus ce film à vieillit sur certains points mais reste intact sur d’autres. Assez court, la fin est trop suggestive, et méritait de finir sur un bel épilogue. Trente cinq ans plus tard, John Carpenter réalisera le remake de ce même film, souvent décrit comme un remake de qualité avec le dernier rôle de Christopher Reeves dans ce film, chose à surveiller. Une chose est sûr, ce film culte est raisonnablement un bon film britannique, travaillé et original, Wolf Rilla préfère laisser le thème invisible et à vous de le deviner avec soin. Ce film ne pourra être apprécié que par un public restreint du fait de sa vieillesse, dommage.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2008
    « Le Village des Damnés », avec ses blonds enfants illuminés, est une bonne idée de ces moments ou les institutions sont périclités et/ou «  envahis » par une force mystérieuse - depuis trop longtemps -, et/ ou bien sûr rien n’est permis ainsi qu’un avis objectif !..
    konika0
    konika0

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 671 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    C'est toujours suspect un petit blondinet aux yeux illuminés comme un sapin de noël et coiffé comme les frères Gallagher. Rappel du pitch en deux mots : Dans une bourgade tranquille, un événement étrange se produit. 9 mois plus tard naissent des mômes liés entre eux par un pouvoir mystérieux. Il y a ici tout ce qui fait la magie du fantastique. Le mystère se dévoile petit à petit mais continue à nourrir l'inquiétude. La réalisation, assez classique, ne manque pas de rythme rend parfaitement service au sujet. Les effets (d'époque) sont sobres et efficaces. En toile de fond de récit, se dessine peut-être un rappel au contexte international d'alors (la menace venue d'ailleurs qui s'insinue insidieusement dans la société ou peut-être la mise en valeur de la puissance de la volonté individuelle face au collectif …). Carpenter en a réalisé sa version et Shyamalan y a fait quelques emprunts, ce petit bijou fantastique et rétro plein de malice et de surprise est donc à conseiller.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 7 décembre 2009
    Un des grands classiques de la SF parano des années 50! Le thème récurrent des enfants fait toujours son petit effet! A noter que l'un des effets joua un rôle similaire dans les Innocents où il campe également un vilain garnement !! Le remake de Carpenter est tout aussi bon.
    Lord LYNDON
    Lord LYNDON

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 125 critiques

    2,5
    Publiée le 24 juin 2019
    Une oeuvre troublante (surtout dans la première partie) et remarquablmement mise en scène mais pas aussi terrifiante que celà et à la fin un peu expédiée. A voir pour les amateurs de science fiction mais ce n'est pas un chef d'oeuvre.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 27 août 2008
    Un classique du cinéma d'épouvante toujours aussi angoissant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top