Mon compte
    Le plus vieux métier du monde
    note moyenne
    2,3
    11 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le plus vieux métier du monde ?

    2 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    1 critique
    2
    0 critique
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 054 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,0
    Publiée le 10 août 2011
    Je ne suis pas très fan des films à sketch, surtout lorsqu'ils sont réalisés par différents auteurs plus ou moins bons/réputés, en effet la qualité s'en trouve alors bien souvent très variable et il manque surtout une unité au film.
    Mais c'est très confiant que je lance ce film, qui après tout a un titre bien marrant et Godard a réalisé un des segments.
    On retrace donc l'histoire de la prostitution au travers de différentes époques, alors le film est assez drôle (sauf la dernière partie, j'y reviendrai), en effet, malgré les 6 réalisateurs les 5 premières parties tombent toutes dans la comédie, pas forcément des plus inspirée mais réjouissante, ça me ferait penser à la trilogie de Pasolini, mais en "moins bon", surtout pour le premier segment où les hommes préhistoriques s'accouplent à tout va juste pour le plaisir.
    Le film dans sa globalité dis pas mal de choses assez vraies sur la femme (on va me taxer de mysogine, mais bon), surtout pour le segment préhistorique. Bon ça reste assez divertissant et plutôt léger. Globalement j'ai eu une préférence pour le segment sur la préhistoire, et celui avec Jeanne Moreau à la révolution française. Les autres pas qu'ils étaient nuls restaient un peu en dessous.
    Puis vient le Godard, qui lui a droit à un plus qu'un intertitre avec le titre du film et son nom, il a droit à une petite phrase d'introduction… ça annonce la rupture. En effet si les autres films sont drôles, Godard réinvente le film de science fiction dans un aéroport et dans un motel qui sont tout à fait contemporain, juste en mettant un noir et blanc sur l'image. L'idée de cinéma de proposer un tel univers à partir de rien m'a vraiment séduit. C'est le genre d'idées que j'aime. Il instaure une atmosphère un peu inquiétante, faites de voix off répétitive, ça m'a fait penser à Alphaville (pour le côté SF bien sûr). Le ton de la rupture de l'unité du film est donné.
    On retrouve la magnifique Anna Karina (comme quoi Godard avait très bon goût en matière de femme (et de cinéma)), en prostitué, mais en prostitué un peu spéciale, et c'est là que c'est vraiment beau. Ce jeu sur la couleur, ce final, je trouve ça splendide, il fallait y penser, j'ai vraiment aimé ce segment, parce que non seulement il met dans une ambiance avec trois fois rien, mais parce qu'il réinvente l'amour par le biais du cinéma. Et ça c'est beau.
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 775 critiques

    1,0
    Publiée le 2 décembre 2019
    De cet ensemble filmé avec une platitude consternante, seul le dernier sketch de Jean-Luc Godard mérite d’être vu. Filmé en monochrome, entrecoupé de plans d’aéroport et avec constamment une voix off, il fait penser à ALPHAVILLE que Godard avait réalisé deux ans plus tôt. Pour le reste il est regrettable que de telles stars (Michelle Mercier, Elsa Martinelli, Jeanne Moreau, Jean-Claude Brialy, Raquel Welch) soient « gâchées » dans un tel navet. Le film termine toutefois sur une séquence émouvante, le baiser de Jacques Charrier à la merveilleuse Anna Karina, évitant à ce film un zéro pointé.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top