Mon compte
    Rosebud
    note moyenne
    2,3
    16 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Rosebud ?

    4 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    0 critique
    2
    2 critiques
    1
    2 critiques
    0
    0 critique
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 23 septembre 2014
    Preminger se lance ici dans un sujet chaud, si le début du film parait carré la suite plutôt fantaisiste ne sied pas vraiment au sujet. On se retrouve donc dans une série B avec un rôle d'agent spécial pour Peter O'Toole assez ridicule, ce n'est pas beaucoup mieux pour Richard Attenborough sauf qu' entre temps son personnage est devenu une réalité.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 295 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    1,0
    Publiée le 3 mai 2014
    Avant-dernier film d'Otto Preminger, bon je n'ai pas encore vu son dernier pour me prononcer de manière certaine dans ce sens, mais ce "Rosebud" est l'oeuvre d'un grand réalisateur qui n'était plus que l'ombre de lui-même...
    Les dix premières minutes du film, de très loin les meilleures de tout le film, semblent vouloir donner de la consistance aux terroristes kidnappeurs palestiniens en présentant même parmi eux un personnage de femme paralysée psychologiquement après la mort de ses enfants... Mais on peut se demander à quoi sert cette présentation puisqu'on ne verra plus ce personnage par la suite alors qu'on pensait légitimement qu'elle aurait servi par la suite l'intrigue... On va ensuite sur le yacht "Rosebud", où la fille d'un très riche homme d'affaires français est amoureuse d'un professeur communiste, on peut se demander le pourquoi de cette histoire d'amour puisqu'elle ne sera absolument non plus exploitée par la suite. Preminger s'éparpille dans plusieurs histoires mais ne va jamais jusqu'au bout d'une seule.
    Mais s'il n'y avait que ça... Peter O'Toole est un agent au service de la CIA qui a l'air d'accomplir sa mission avec autant de facilité que l'organisation d'un vide-grenier, la distance géographique n'est pas du tout mise en valeur on passe de Paris à Berlin, de Berlin à Israël, d'Israël à la Corse, etc... comme si chacune de ces destinations étaient juste à deux-trois pâtés de maison l'une de l'autre. On entre dans un camp de terroristes comme si on s’incrustait joyeusement dans une fête à laquelle on n'est pas invitée. Bref bonjour la crédibilité...
    La caractérisation des personnages n'est guère mieux. Peter O'Toole est cool juste cool, le communiste est 24 heures sur 24 communiste, les filles de riche pourries gâtées restent pourries gâtées. Aucune évolution psychologique pour personne, aucune psychologie tout court d'ailleurs...
    On sent bien que l'ambition du réalisateur de "Laura" était de dénoncer les terroristes palestiniens qui empêchent toute possibilité de paix avec Israël mais aussi les israéliens qui se permettent de commettre des atrocités sous l’œil bienveillant des occidentaux, mais ce discours de fond est entièrement noyé sous la médiocrité de la mise en scène et du scénario.
    C'était pas le film idéal pour rendre hommage à un des plus grands films de tous les temps à travers son titre, car c'est la plus mauvaise oeuvre que j'ai vue d'Otto Preminger.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1 623 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    2,0
    Publiée le 6 octobre 2012
    Preminger s'intéresse au conflit Israëlo-palestinien à travers ce film au potentiel fort mais qui se retrouve rapidement sans intérêt, la faute à un scénario cruellement lent qui manque de rythme et à une mise en scène fade, où l'on peine à reconnaître que le metteur en scène de "Laura" se cache derrière. La couleur, ici, ne réussit pas au cinéaste et il faut dire qu'il n'est pas aidé non plus par ses acteurs, la plupart jouant excessivement mal, beaucoup d'entre eux n'ayant pas l'accent adéquat. Il reste Peter O'Toole, toujours aussi flegmatique et charismatique qui porte le film sur ses épaules et qui maintient l'intérêt dans une histoire où les enjeux ne sont pas toujours clairs et où le rythme endort l'intérêt plus qu'il ne le maintient.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    2,5
    Publiée le 16 mai 2009
    Une mise en scène aggressive & directe nous entraîne instantanément dans le feu de l'action; ainsi que certains faits démontrant bien l'inimportance des "pièges-à-gogos" travestis en institutions, toutefois certaines focalisations inexpliquées sépare par instants l'intérêt des flux du film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top