Mon compte
    Les Liens de Sang
    Note moyenne
    2,4
    29 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Les Liens de Sang ?

    7 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    1 critique
    3
    1 critique
    2
    3 critiques
    1
    2 critiques
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    chrischambers86
    chrischambers86

    11 938 abonnés 12 157 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 31 août 2014
    Histoire de famille couleur sang pour l'inspecteur Donald Sutherland dans l'une des oeuvres les plus mèconnues de Claude Chabrol! D'après le roman « Blood relatives » d'Ed McBain, ce policier psychologique franco-canadien ne casse pas des briques où l'on a curieusement l'impression de regarder un tèlèfilm sur France 3 qu'un film sur Cinè polar! Pas franchement ratè, loin d'être accompli non plus, "Les liens de sang" semble avoir ètè conçu trop vite entre deux rèussites chabroliennes : "Alice ou la dernière fugue" et surtout "Violette Nozière". il est grand, il est brun, il a les yeux bleus! Mensonge ? Pourtant c'est la description du maniaque sexuel que recherche Sutherland! Personnages ambigus et ambiance malsaine! L'èclatement du rècit se rèvèle finalement en adèquation avec la confusion mentale qui habite le personnage de Patricia! Du coup, on voit tout de suite de quel côtè le vent va tourner! Avec dans le reste de la distribution, Donald Pleasence, David Hemmings et l'actrice fètiche du cinèaste : Stèphane Audran, saoule et soulante! Une curiositè, sans rèelle ambition dans la mise en scène...
    Estonius
    Estonius

    2 463 abonnés 5 222 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 23 septembre 2016
    Non tout n'est pas nul dans ce film, les trois acteurs anglo-saxons sont bons et nous avons en filigrane une critique des méthodes policières (pourquoi chercher un délinquant sexuel récidiviste ?) Mais à part ça, les acteurs français font pitié, notamment Laurent Mallet et l'actrice qui joue Patricia, Lisa Langlois a du mal à s'imposer malgré un très joli sourire. Le scénario est mauvais, peu crédible, mal construit et ne sait pas accrocher le spectateur, certains dialogues manquent de spontanéité, ajoutons y quelques scènes inutiles (sans doute pour donner de la place à Stéphane Audran) et la balance va pencher irrémédiablement du mauvais côté.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 1 mars 2014
    Un Chabrol d'export, du coup le réalisateur perd le contexte étouffant de la famille bourgeoise dans une petite ville de province française. Dans un premier temps cela n'est pas gênant avec la présence d'un Donald Sutherland appliqué qui fait du bon boulot mais quand finalement l'enquête policière se transforme en flashback intégral on y perd beaucoup.
    SYNEPHIL
    SYNEPHIL

    39 abonnés 1 134 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 23 octobre 2016
    L'enquete policiere est classique mais le talent de Donald Sutherland maintient l'interet d'une oeuvre bancale puisqu'a partir du moment ou son personnage decouvre le journal intime l'on bascule dans l'histoire d'amour interdite entre 2 cousins ,tout ca bien loin du suspense du debut et seul la revelation finale nous ramene a la trame du debut.Mise a part Sutherland ,l'interpretation est tres moyenne notamment la jeune heroine pas crédible mais surtout pourquoi Chabrol situe il son film au Canada qui fait grandement pensé aux States alors que le casting est quasi exclusivement francais ??? disons que le film a mal vieillie niveau decors et costumes qui font bien kitch aujourd 'hui ,bref un petit Chabrol pas inoubliable loin de la.
    Pascal
    Pascal

    117 abonnés 1 391 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2021
    Une jeune fille entre ensanglantée dans un commissariat. Elle dit avoir été victime d'une agression, elle et sa cousine. Cette dernière ayant été tuée à coups de couteau. Un inspecteur chargé de l'enquête finit par mettre la main sur un carnet ou la victime écrivait les épisodes de sa vie privée. C'est un film de Chabrol, tourné au Québec à partir d'un livre d'Éd Mc Bain qui participa au scénario. L'histoire est particulièrement vénéneuse et certaines scènes laissent percevoir le style Chabrol que l'on retrouvera dans beaucoup de ses films interprétés plus tard par Isabelle Huppert. Les deux jeunes actrices, sexys, sont bien choisies et Donald Sutherland retrouve ici le genre de rôle qu'il interprétera magnifiquement dans "klute". J'ignore si le film existe en VO, version qui permettrait d'évaluer avec plus de justesse cet opus malgré tout réussi. " les liens de sang" n'est pas considéré comme une œuvre principale de la filmographie de son auteur. Je suis d'accord, mais il me semble supérieur à certains films de Chabrol précédés d'une plus forte réputation ( cf "les biches" par exemple). Stephane Audran occupe ici un second rôle dans un personnage qu'elle développera dans "coup de torchon" de Tavernier. Les deux réalisateurs étant très amis, la prestation de Stéphane Audran dans les deux films n'est sans doute pas due au hasard.
    Dora M.
    Dora M.

    48 abonnés 479 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 21 décembre 2022
    La jeune Muriel rentre de soirée avec sa cousine Patricia lorsqu’elles se font agresser. Muriel est sauvagement assassinée, Patricia parvient à s’enfuir. L’inspecteur Carella (Donald Sutherland) est chargé de l’enquête.
    C’est un vrai jeu de piste qui est mené par l’inspecteur, il part sur les traces de l’entourage de Muriel, de ses derniers jours. Le film est riche en rebondissements. On ne s’ennuie pas une seconde même s’il a assez mal vieilli (on pourrait facilement être dans une vieille série policière). L’intrigue tient malgré tout en haleine jusque dans les dernières minutes.
    inspecteur morvandieu
    inspecteur morvandieu

    14 abonnés 1 418 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 23 décembre 2023
    Une jeune fille, Muriel, est assassinée sauvagement sous les yeux de sa cousine Patricia, laquelle parvenant à se refugier dans un poste de police, fait le récit de l'agression à l'inspecteur Carella (D.Sutherland).
    Claude Chabrol tourne un polar classique et se consacre à l'énigme policière sans y ajouter ce qui fait souvent le sel de ses réalisations: l'étude de moeurs. Le titre du film contient un double sens, tout à la fois celui d'un crime sanglant et celui de la parenté car il est probable que le meurtre a son mobile dans le milieu familial de la victime.
    Ceci étant dit, le film n'est guère convaincant en dépit d'un dénouement pas trop mal réussi et de l'originalité narrative de la seconde partie consistant à mettre en scène le journal intime de Muriel dans lequel se trouve certainement la résolution du mystère. Chabrol axe sa mise en scène sur les dialogues et le récit apparait trop souvent figé. A quoi s'ajoutent, d'une part, des personnages plutôt fades, sans charisme, sans complexité et, d'autre part, une VF médiocre(le film est une co-production avec le Canada, où se déroule l'intrigue) qui accentue l'impression de dialogues passables, et dans le cas de l'ado Patricia, les limites d'une jeune comédienne dont le sourire a peut-être ébloui Chabrol!
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top