Mon compte
    La Bande à Picsou : le film - Le Trésor de la lampe perdue
    note moyenne
    3,4
    1737 notes dont 74 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 74 critiques par note
    8 critiques
    22 critiques
    27 critiques
    14 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur La Bande à Picsou : le film - Le Trésor de la lampe perdue ?

    74 critiques spectateurs

    ChrisWho
    ChrisWho

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 109 critiques

    3,0
    Publiée le 12 septembre 2010
    Sympa à regarder, ce n'est pas un grand film, mais ça se laisse voir
    nicothieb
    nicothieb

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 140 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Bon d'accord, c'est pas spécialement original, c'est copié sur Indiana Jones mais les voix, le mystère de Cali Baba et le serviteur du méchant apportent bien de l'envie, de la joie et du plaisir en voyant ce film.
    Une aventure sans citer le personnage de Donald est bien réussi, bien qu'il nous manque un peu. Ce film n'est pas spécialement pour les enfants ni pour la famille. C'est différent des autres Disney, de ses contes de fées ... C'est plus pour les lecteurs du Journal de Mickey, de Picsou Magasine, de Super picsou Géant et Mickey Parade.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 16 août 2017
    Picsou signe ici sa première grande aventure au cinéma dans une aventure digne d'Indiana Jones avec une animation des plus soignées, un scénario inventif bourré de références cinématographiques, des personnages délirants et des séquences d'actions trépidantes.
    Arkonite
    Arkonite

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2007
    Idem que pour le membre ci-dessous, Ce cartoon a baigné mon enfance et a gardé toute sa magie.
    Ce n'est peut-etre pas objectif, mais c'est un très bon dessin animé ;)
    A conseiller absolumment aux tout petits, comme à leurs parents :)
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 12 janvier 2008
    Très bon film pour les enfants.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Encore un bon petit film d'animation signé disney et encore une fois beaucoup de plaisir.
    C'est toujours trés amusant de regarder les aventures du bon vieux piscou.
    Un dessin animé à savourer en famille bien sûr.
    SamSara.
    SamSara.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 49 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Si l'affiche et le prologue promettait une version "canard" d'"Indiana Jones" très vite le film découle sur le mythe d'Aladdin.Une relecture évidemment très enfantine et totalement libre,mais qui remplie son objectif premier : divertir petits et grands enfants. Le tandem Merlock/Dijon fonctionne bien et apporte l'incontournable ressort comique made in Disney.L'esprit de la bande-dessinée "La Bande à Picsou" est lui en revanche bien conservé et même si ce cher Donald manque cruellement à l'appel,c'est avec plaisir que l'on retrouve l'avare Picsou et les débrouillards Castors Juniors. Le rythme effréné et la bonne tenue de l'intrigue, de cette aventure, parviennent à masquer de lourdes lacunes techniques, car ce dessin animé est loin d'être de bonne qualité niveau graphismes et réalisation (on est aux antipodes du Roi Lion) peu excusable quand on sait qu'il a bénificié d'une sortie ciné. Mais bon toute fois en le regardant avec des yeux d'enfants,on ne peut qu'admettre que l'on passe un excellent moment de divertissement.
    hanson-blonde
    hanson-blonde

    Suivre son activité Lire ses 570 critiques

    2,5
    Publiée le 21 mai 2012
    Aurait pu être beaucoup mieux. C'est décevant.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 28 avril 2013
    spoiler: J'ai entendu dire que ce film d'animation était aujourd'hui méconnu. C'est dommage car malgré les quelques défauts qu'il a, il est quand même agréable à voir. Commençons tout d'abord par les lacunes. Déjà, les décors, les graphismes et l'animation laissent quand même un peu à désirer: digne de la qualité de quelques suites Disney sorties directement en vidéo sans passage au cinéma mais malgré tout dont l'animation tient à peu près la route comme Le Roi Lion 2, Pocahontas 2 ou La Belle et le Clochard 2 mais les décors font de même penser à ceux des premiers jeux vidéos en 3D sur PS ou PS2. Heureusement que ça reste digne de la qualité d'un Tomb Raider qui a toujours été très bon pour l'époque de sa sortie. Alors j'exagère sans doute un peu car le film d'animation est adapté d'une série tv d'animation et sans doute le style est volontaire mais pour du cinéma, ça reste maladroit et des années plus tard, Les Simpsons, le film eux-mêmes adaptés d'une série tv d'animation auront quand même bénéficié d'une animation adaptée au cinéma alors qu'ici, ce n'est pas le cas pour le DA dont nous parlons qui fait trop téléfilm pour film d'animation destiné au cinéma. Par chance, tout ceci est rattrapé par une excellente intrigue dont le début fait penser à un pastiche de l'intro du premier volet d'Indiana Jones: L'Arche Perdue: la recherche d'un trésor perdu dans une pyramide égyptienne remplie de pièges (pas une idole dans un temple maya pour brouiller les pistes) qui seront évidemment déjoués par nos chers Riri, Fifi et Loulou toujours aussi en forme dans leurs personnalités de "castors juniors" malins, alertes et rusés (mais restant des enfants aimant jouer). Puis petit à petit, le spectateur se rend compte qu'il est en réalité en train de regarder une adaptation moderne (version canard) du conte des mille et une nuits: Aladdin et la lampe merveilleuse; cette chère Zaza trouvant dans le trésor perdu une lampe d'apparence banale renfermant en réalité un génie capable d'exaucer des voeux. Génie enfantin qui en réalité aimerait bien être libre et avoir la même vie que Riri, Fifi, Loulou et Zaza mais qui peut être l'objet de dangereuses convoitises, notamment celle du très intelligent et dangereux sorcier Merlock possédant un talisman lui donnant une quantité illimitée de voeux et étant également cupide, cruel, tyrannique (traumatisant le génie tant qu'il en pleure et surtout avec son acolyte Dijon [auquel je reviendrai un peu plus tard] qui craint toujours le retour de bâton lorsque son maître peut avoir une colère potentielle)...On ne sait jamais s'il peut être violent ou non, mettre ses menaces à exécution mais il peut tantôt faire preuve d'une certaine classe dans ses transformation (aigle, faucon, tigre...la meilleure: un griffon géant), tantôt plus dégoûtant (rat, cafard...), tantôt plus discret (divers insectes volants, rampants manquant de se faire griller au laser ou écraser) et portant une cape bleue foncé le rendant encore plus menaçant. Personnalité cupide ne contrastant finalement pas tant que ça avec celle de Picsou qui lorsqu'il s'aperçoit que le soi-disant ami petit garçon de ses neveux est en réalité un génie n'hésite pas à leur ravir car c'est "une poule aux oeufs d'or" qui peur lui rapporter une fortune et lui permettre d'avoir de l'argent à l'aide de voeux. Les deux personnages sont certes cupides mais ce qui les différencie et que Picsou n'est ni violent, ni tyrannique, ni cruel et que l'amour qu'il a pour ses neveux fera qu'au final il se préoccupera plus de la sécurité du génie et de l'amitié que ses neveux ont pour lui par amour pour eux. Le film contient également de très bons personnages comme ce cher pilote d'avion Flagada Jones non effacé qui rate toujours autant ses atterrissages mais réussit toujours aussi bien ses crashs, la nourrice Mamia Baba victime des quelques voeux-bêtises de la petite Zaza qui la rendront folle (heureusement Zaza se rattrapera en faisant sa part pour débrancher les alarmes et c'est également elle qui a trouvé la lampe [ainsi que libéré le génie]sans laquelle il n y aurait pas d'histoire) ainsi qu'Arsène le majordhomme, toujours éveillé et calme malgré le caractère colérique et boudeur de Picsou et les enfants agitateurs qui bien que bien non plus méchants que lors de leur création font toujours autant de bêtises et peuvent faire tourner en bourrique la maison Picsou. Un seul personnage m'a beaucoup agacé, c'est Dijon. Il peut faire rire parce que c'est un gros froussard maladroit qui craint toujours le retour de bâton de son maître mais le fait un que ce soit le seul personnage "arabe" voleur et cupide du film montre un gros cliché raciste présent encore dans de nombreux films américains aujourd'hui. D'aileurs, sa cupidité finira par causer beaucoup d'ennuis que je ne dévoilerai pas ici. Les comédiens de doublage de ce film d'animation sont quant à eux au meilleur de leurs formes. Philippe Dumat, toujours aussi bon pour représenter dans Picsou le gros cliché du cupide et de l'avaricieux tout en lui donnant un côté plus humain en faisant de lui un oncle aimant pour ses neveux qu'il considère "presque" comme ses propres enfants. Jean-Claude Donda, en donnant à Flagada Jones une voix enfantine tout en lui montrant un côté affectif pour Picsou, le rend comique et attachant à la fois. Séverine Morisot, au lieu de rendre Zaza niaise, lui donne un côté attachant en lui donnant un ton de petite fille certes sage mais rusée mais prête à avoir ce qu'elle veut en se montrant persuasive envers son oncle et également en tentant de consoler ceux qu'elle aime quand ils sont tristes. Jacques Ferrière doublant Dijon et Arsène leur donne à tous deux des tons différents mais trop stéréotypé pour Dijon qui a un accent exagéré mais heureusement Arsène, lui, a un ton adapté à son personnage: droit même si la situation est désastreuse. Claudie Chantal, qui fait la nourrice Mamie Baba, la rend ici très comique car les bêtises des enfants la rendent folle et hystérique au point de la faire hurler et ce ne sont pas les répliques cultes qui manquent"Ah! Monsieur Picsou! Monsieur Picsou, j'ai besoin de vacances! Ah!". William Coryn (qui à cette époque n'était pas encore connu pour son grand rôle de Kyle Broflovsky dans South Park et surtout n'était pas directeur d'écriture des dialogues français de la même série malgré le fait qu'il faisait déjà de nombreux rôles dans Il était une fois l'homme ou Le bus magique) est surprenant dans le rôle du génie solitaire et tourmenté qui aimerait vivre comme n'importe quel petit garçon et qui malgré le fait est nerveux d'être convoité est plein de joie de vivre enfantine qui se reflète dans ses pouvoirs magiques quand il réalise des voeux: adore faire apparaître des glaces, des trampolines, des delta-planes, des petits trains (mais les apparittions et les pouvoirs ne sont guère impressionnants et se limitent à des petites poussières blanches car il n'y a pas que les décors, les graphismes et l'animation qui souffrent de lacunes: les effets spéciaux sont eux aussi assez pauvres: seule l'apparition de la terrifiante maison de Merlock est crédible [voire assez effrayant] ainsi que l'enfoncement dans un dangereux court d'eau peuvent convaincre) mais détestent réaliser des voeux cupides et mauvais (a de la peine, pleure quand il le fait) comme faire apparaître des trésors, des paysages de désolation ou éjecter pour leur faire faire des chutes mortelles. Et W.C rend tout à fait bien l'émotion dans sa voix sans le rendre neuneu, mielleux ou pleurnichard mais juste enfantin et idéaliste d'une manière réaliste et de plus généreux et censé (sauve la vie de Picsou qui ne le voit d'abord que comme un moyen de s'enrichir) "Quel est le plus important, la fortune ou la vie? Hé! C'est pas une devinette, vous savez." "Logique, blâmer le génie. Je n'ai fait que sauver votre vie. C'est pas ma faute si Merlock en a après moi. J'ai pas demandé à être indispensable. Ce que je veux, c'est une vie bien à moi. Comme vos neveux." Quant à cette chère Martine Reigner qui double nos chers Riri, Fifi et Loulou, elle est toujours aussi en forme car on n'a pas du tout l'impression que c'est la même personne qui fait les trois personnages. Elle leur donne à tous des tons différents et au final, on distingue bien les trois personnages aussi bien par la voix que par les tenues ainsi que la personnalité: Riri, leader, Fifi, inventeur et Loulou, plus sportif que les deux autres (surtout dans la série). Dans ce film, par contre, l'absence de Donald est le défaut principal et c'est dommage parce que la maladresse de Zaza ressemble un peu à la sienne et le gage de l'éléphant aurait sans doute été plus drôle si c'était lui qui avait "fait ce stupide voeu" (merci Loulou) plutôt que Zaza car ça correspond plus à la personnalité de Donald qui est bien plus gaffeur qu'un enfant alors que Zaza l'est beaucoup dans la série. Mais ça, c'est plus subjectif. En tout cas niveau doublage, la palme d'or revient à Jean Topart dans le rôle de cher Merlock qui est si menaçant qu'il pourrait figurer dans un top des performances les plus effrayantes. Malheureusement, son seul raté est un rire diabolique un peu trop plat dans lequel il a sans doute voulu mettre du réalisme mais ça n'était pas une bonne idée. Par chance, il sera rattrapé par un ricanement digne d'un vrai méchant Disney qui aurait pu attribuer à Merlock le mérite de faire partie des méchants des Grands Classiques Disney si ce film d'animation n'était pas adapté d'une série tv. Lui aussi a des répliques cultes qui font rire "Tu les as laissé te voler la lampe minable pickpocket?!" aussi bien que peur "Et si Picsou t'échappe encore une fois, ce sera ta condamnation." Très bon casting! Et une seule personne pour les voix additionnelles (Raoul Delfosse), faut le faire! Niveau musique, David Newman a composé ce qu'il fallait pour ce film: elle convient parfaitement aux émotions visuelles où le génie devient de plus en plus complice avec ses jeunes "maîtres" Riri, Fifi, Loulou et Zaza qui le voient dès le départ comme un ami (bien que voulant qu'il réalise leurs voeux), à celles des personnages et à leurs dilemmes car mine de rien le film contient quelques scènes sérieuses sur le fait qu'on doit considérer les gens autour de nous comme des personnes et pas des moyens de faire du profit et se soucier de leurs propres problèmes et leurs rêves, aux scènes d'actions où l'on sent une montée d'adrénaline ne sachant pas si (comme on se doute que le film conclut la série) un personnage secondaire important va disparaître durant une scène d'action dangereuse, de rebondissements inattendu où certains personnages se retournent contre d'autres, aux scènes comiques où la magie du génie provoque de l'agitation inattendue et des rires dans la maison des Picsou et également des scènes tristes où la convoitise de la précieuse lampe aura des conséquences graves sur non seulement la vie des Picsou mais également la ville de Canardville. Il y a également la chanson culte "La bande à Picsou" de Mark Muller (chantée par Jean-Claude Corbel) que l'on retrouvait dans la série tv qui donne le sourire aux lèvres lorsqu'on l'entend et que l'on a presque envie de fredonner si on l'a entendue à la télévision avant d'aller le film mais il ne s'adresse pas aux fans de la série mais également à ceux qui n'auraient peut-être pas eu la chance de la voir car aucun des personnages secondaires de la série n'est montré ou mentionné (alors que ce sera le cas plus tard dans Les Simpsons, le film qui s'adresse exclusivement aux fans où l'on voit beaucoup de collègues d'Homer ou son patron [alors qu'on ne voit jamais Homer au travail] ou bien certains de ses amis). Dijon était certes apparu dans un ou deux épisodes mais ici, la famille Picsou fait comme s'ils ne connaissaient pas. Pour finir, on a dans ce film les bases du Grand Classique Disney qui sortira un an plus tard en France: Aladdin: le mythe de lampe contenant un génie capable d'exaucer trois souhaits pour un maître, un méchant sorcier convoitant la lampe qui finalement sera trouvée par un héros (plusieurs dans La Bande à Picsou Le Film) et un affrontement avec le sorcier. Malgré ses quelques défauts, La Bande à Picsou Le Film Le Trésor De La Lampe Perdue est un très bon divertissement et il plaira à n'importe: aussi bien au jeune public et aux plus âgés à qui il peut donner le sourire et faire grâce à l'incorrigible avarice de Picsou qui le rend comique aux yeux de n'importe qui.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ce film, je l'ai vu première fois quand j'étais tout petit.
    Mais vraiment petit, je devais avoir quatre ans. Et je me souviens d'avoir été emerveillé. Emerveillé par ces personnages fantastiques et hilarants, emerveillé par toutes ces couleurs qui dansaient autour de ma petite tete. Emerveillé par ces décors, ces musiques, toute la beauté du dessin animé. Emerveillé par cette histoire géniale de génie de la lampe et de je ne sais plus quel méchant diabolique. Et ensuite, par la magie du magnétoscope, j'ai pu m'emerveiller encore des centaines de fois. Peut etre que si je le revoyais maintenant , je trouverais ça moins extraordinaire, mais je pense aussi que je retrouverais mon ame de gosse de quatre ans qui s'emerveille devant un magnifique dessin animé. C'est pour ça que je vous le conseille, ce film.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 18 avril 2007
    un bon dessin animé qui merite d'etre vu meme si il ne fait pas partie des grand classique dysney. il a le merite de mettre sur grand écran le canard le plus pingre du monde: balthazar picsou et riri fifi et loulou. mais enfin après la série le film est peut etre de trop.
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 21 septembre 2018
    Un des « Classiques » Disney les plus décevants de ce début de décennie. Produit par le Disney Toon Studio, une branche créée pour le marché de la vidéo, et à qui l’on devra les films les plus controversés pour leur qualité de l’histoire des productions Disney, souvent des suites, à l’exemple de Aladin 2 et 3, etc. L’histoire reprend la trame de la série télévisée, et ressemble à un épisode tiré sur un long format. Sans saveur, sans audace, sans originalité, le film est une caricature honteuse des aventures d’Indiana Jones. On aura simplement du plaisir à retrouver Picsou et compagnie, mais cela ne suffira pas à nous faire passer un bon moment. La qualité de l’animation est carrément douteuse, à croire que ce critère ne faisait pas partie des priorités des producteurs. En conclusion, une histoire d’un ennui suprême, mais des personnages indémodables. Une curiosité qui intéressera les collectionneurs, les fans, et les enfants.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 30 janvier 2011
    Un bon Disney qui est passé assez inaperçu..peut-etre a cause d'Aladin
    Il faut dire que j'aime pas mal l'univers de Picsou ^^
    4/5
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 décembre 2009
    FILM TRES BIEN
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top