Mon compte
    Kwaidan
    note moyenne
    4,1
    129 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Kwaidan ?

    21 critiques spectateurs

    5
    8 critiques
    4
    7 critiques
    3
    6 critiques
    2
    0 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Michouette
    Michouette

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 12 critiques

    4,5
    Publiée le 16 octobre 2022
    La mise en scène sublime donne parfois l'impression de regarder une peinture tant les images sont splendides. Kwaidan ne s'oublie pas de si tôt et fait parties des plus grands films du cinéma japonais. C'est peut être un peu long mais qu'est ce que c'est beau ! Kobayashi est un grand maître au même titre que Kurosawa.
    LDN®
    LDN®

    Suivre son activité Lire ses 38 critiques

    4,0
    Publiée le 24 novembre 2020
    C'est un excellent film, malgré quelques longueurs et l'inégalité (niveau qualitatif) des récits... Kobayashi ose se mesurer au maître (Mizoguchi) en décidant d'adapter lui aussi le conte du mari trompeur et de la maitresse spoiler: fantôme
    . Kobayashi est un styliste, il n'hésite donc pas à user des couleurs de manière outrancière, des travellings élégants, des acteurs expressifs, etc. Là où Mizoguchi jouait sur la retenu (plan statique, musique minimaliste, etc.), Kobayashi joue au baroque... Nous avons donc 2 interprétations opposées de ce conte japonais ancestral, je vous invite à voir les 2... Pour ma part, celui de Mizoguchi (puisqu'il joue sur la retenue), sera toujours mon préféré, mais ceci n'est que purement subjectif, la comparaison n'a pas lieu d'être
    QuelquesFilms.fr
    QuelquesFilms.fr

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 480 critiques

    3,0
    Publiée le 11 juillet 2020
    D'après un recueil de légendes de l'écrivain états-unien Lafcadio Hearn qui vécut au Japon au 19e siècle. Le scénario, adaptant quatre de ces légendes, est nourri de mystères, d'apparitions surnaturelles, d'atmosphères lugubres, de combats irréels… Au global, la réalisation, la photo et les décors sont extraordinaires. La réussite de ce film à gros budget est esthétique, avec quelques fulgurances mémorables. Mais l'intérêt, d'un conte à l'autre, est inégal, et le film est lent et long. Voilà qui explique peut-être son échec commercial au Japon.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 9 février 2016
    Ce film est envoutant, rien de plus à dire. Des critiques pourraient s'élever quant au rythme un peu décousu des histoires, mais chacune sont traitées comme elles devaient être. Elles sont passionnantes, la réalisation est parfaite
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1 747 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2015
    Avec "Kwaidan", Masaki Kobayashi explore le folklore japonais truffé de fantômes et nous offre quatre histoires fantastiques où les esprits ont leur place aux côtés des vivants. Si certaines histoires sont plus passionnantes que d'autres, l'ensemble du film (d'une durée de 2h45 !) est un modèle de mise en scène. Que ce soit dans les cadrages, dans la beauté des décors ou dans celle de la photographie, toutes ces histoires sont absolument sublimes (notamment la deuxième pour ses décors enneigés et la troisième pour sa scène de bataille navale) et la lenteur de la mise en scène crée rapidement une ambiance pesante où le fantastique peut surgir à tout moment, nous arrachant quelques frissons au passage. Des contes cruels et un brin terrifiants pour une œuvre absolument superbe.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 555 abonnés Lire ses 1 922 critiques

    4,5
    Publiée le 6 janvier 2015
    Avec "Kwaidan", Masaki Kobayashi se lance dans l'adaptation de quatre histoires de fantômes issues du folklore traditionnel japonais. Dans la première il nous conte l'histoire d'un samouraï qui abandonne sa femme par dégoût de la pauvreté pour aller se marier avec une riche, dans la seconde il nous fait suivre deux bûcherons qui se retrouvent coincés, dans la troisième l’histoire d'un jeune aveugle recueilli par des moines et enfin dans la dernière il nous fait suivre un écrivain qui commence à avoir des visions.

    Ce qui frappe d’emblée, c'est la qualité esthétique, visuelle et de réalisation de Kwaidan. Tout le long des quatre histoires, il fait preuve d'une réelle maîtrise derrière la caméra, proposant régulièrement des plans recherchés et bien pensés avec des mouvements de caméras fluides. Les différentes reconstitutions sont superbes, sublimées par Kobayashi mais aussi par la magnifique photographie en couleur, nous transportant littéralement dans ces époques.

    Kobayashi bénéficie d'histoires bien écrites et intéressantes qu'il rend captivantes, notamment grâce à l'atmosphère qu'il instaure, souvent troublante, parfois envoûtante et d'autres fois poétiques, avec un rythme lent qui, excepté peut être lors de quelques courts moments, ne fait qu'accentuer la fascination et la puissance. D'ailleurs, les dialogues sont minimaux, il fait totalement confiance à son atmosphère pour éviter toute lourdeur et il relève le défi avec brio. Les quatre histoires sont assez riches et abordent plusieurs thèmes, parfois se rejoignant entre elle, à l'image de l'amour perdu, les apparitions, le courage ou encore la lâcheté. L'apparition du fantastique est toujours mies en scène avec finesse et subtilité où Kobayashi n'en fait jamais trop mais est toujours juste. D'ailleurs il est bien plus dans les émotions et dans le sensorielle (aussi grâce à l'ambiance sonore qu'il instaure) que dans le démonstratif et il le maîtrise à merveille.

    Il ouvre "Kwaidan" de la meilleure des façons avec "Les cheveux noirs", histoire d'une noirceur qui n'a d'égal que sa beauté visuelle où il met l'homme face à ses défauts et plus précisément son égoïsme et sa cupidité. Une histoire qu'il rend poétique avec une superbe scène finale. La seconde, "La Femme des neiges" est la moins convaincante à mes yeux, sans être désagréable c'est celle qui subit le plus le rythme lent du film malgré, ici aussi, une belle scène finale et une magnifique immersion dans la forêt japonaise. Le troisième, "Hoichi sans oreilles" est le plus long et le plus lent mais quelle beauté. Ici Kobayashi ne laisse rien au hasard, il laisse parler les images, fascinantes et envoûtante. Kobayashi clôt son film de belles manières avec les aventures d'un samouraï qui se voit menacé par un esprit donc l'image apparaît régulièrement face à lui.

    Un film lent mais ô combien fascinant, magnifique et envoûtant. Une forme brillante qui sert un fond riche et passionnant pour un film à atmosphère où pendant trois heures, on est devant du grand cinéma.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 septembre 2013
    Une perle du cinéma Japonais, truffée d'inventivité, de poésie et de décors somptueux. Parfois terrifiant, parfois juste angoissant, la technique sans faille et la remarquable mise en scène nous font oublier l'ampleur de l'ouvrage. Excellent !!!
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 489 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    3,0
    Publiée le 7 septembre 2013
    Jusqu'ici je n'avais vu que trois films de Masaki Kobayashi ("Hara-kiri", "Rébellion" et sa fresque de dix heures "La Condition de l'homme" !!!) mais cela m'a suffit amplement pour que je le classe sans hésiter parmi les plus grands réalisateurs japonais de tous les temps ; donc c'est avec une impatience non dissimulée que j'attendais de voir "Kwaïdan"... Et je dois dire avec un étonnement mêlé d'une pointe de déception que je suis un peu partagé. Techniquement, le film est maîtrisé à la perfection, visuellement, on peut en dire autant le cinéaste en met plein la vue avec une superbe photo en couleurs étant particulièrement inspiré à ce niveau par les légendes fantastiques de son pays, c'est un régal pour les yeux, avec une mention pour la troisième histoire (la plus longue des quatre du film !!!) et plus précisément la reconstitution estampée de la Bataille de Dan-no-ura. Mais le côté négatif de l'ensemble c'est que ça reste froid, uniquement de l'ordre de la maîtrise visuelle et technique. On ressent de l'admiration pour ce que l'on voit, mais l'on ne ressent pas vraiment grand-chose pour ce qui est raconté. Pour quelqu'un à qui on doit des œuvres fortes au niveau de la tension et l'émotion, je ne peux être que désappointé pour cela. Bref la forme est un chef d'oeuvre, le contenu ou plutôt la façon dont il est raconté laisse sur sa faim...
    Kill-Django
    Kill-Django

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 319 critiques

    3,5
    Publiée le 23 septembre 2012
    Plutôt bon film fantastique nippon, "Kwaidan" est un long métrage efficace, les décors sont vraiment magnifiques, les maquillage et l'ambiance aussi. Les histoires, sont toutes aussi différentes que très bien montées. Le seul point "négatif" du film, c'est sa lenteur, mais celle ci fait l'ambiance et nous tiens très bien en alêne. Superbe.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 août 2012
    Un monument du cinéma japonais qui est sans conteste un des meilleurs films nippons existants. On commence doucement avec une "Des Cheveux Noirs". Histoire assez macabre et poétique d'un homme ayant quitté sa femme pour une riche. Mais en revenant il aura le droit à une drôle de surprise. Certes c'est un peu lent mais la fin est juste extraordinaire: SPOIL/: quand on le voit vieillir et fuir la malédiction, c'est effrayant au possible: très bien fait \:SPOIL. De plus les acteurs sont excellents surtout le mari. Deuxième histoire, "La femme des neiges" est la plus effrayante des quatre contes proposés. Je ne raconterai pas l'histoire mais la sorcière est vraiment glacial (!), sans pitié et flippante. Et pendant les trois-quart d'heure que dure cette histoire, on entend une musique dérangeante, avec je ne sais quel instrument. J'ai eu la fameuse boule: vous savez celle qu'on a pendant tout un film, celle qui vous fais peur jusqu'au paroxysme, très bien fais ici. Et que dire des décors, tous superbes les uns que les autres. La troisième histoire est la plus longue mais aussi la plus lente. Bien que certaines scènes soient très bien faites, d'autres sont simplement inintéressante (nous faire repasser le même chant du début: l'intérêt?). Autrement, l'histoire ne fait pas peur, il fait donc partie de la partie purement fantastique. La dernière histoire est aussi la plus impressionnante: on y suit un samouraï qui devient fou et on découvre pourquoi certaines histoires n'étaient jamais terminées. La deuxième histoire si on regarde le trouilliomètre. La mise en scène et la tenue de la caméra du film entier est juste incroyablement originale et moderne. Très bien réalisé, flippant (pas tout le temps), poétique, beau et d'un certain côté épique, ce "Kwaïdan" ce doit d'être plus connu. Sublime chef-d'oeuvre.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 641 critiques

    3,5
    Publiée le 23 avril 2017
    Une merveille! Le chef-d'oeuvre oublié de Masaki Kobayashi est sans conteste l'un des sommet du cinéma japonais! Il a puisé dans les racines ancestrales de l'art nippon (estampes, kabuki, nô,...) pour donner vie à ces 4 contes fantastiques, véritables rêves (ou plutôt cauchemars) éveillés, adaptés de l'oeuvre de Lafcadio Hearn. Ces 4 contes font écho aux mythes occidentaux moyenâgeux tant les thématiques se rejoignent : il est toujours question d'amour perdu, de courage et de lâcheté, de fantômes, de monstres, de vie et de mort... Et leur illustration est absolument envoutante! Les décors sont sublimes, la mise en scène est, comme toujours chez Kobayashi, maîtrisée à la perfection, l'interprétation est impressionnante, la photographie, nuancée à l'extrême, est magnifique... «Kwaidan» constitue un véritable plaisir pour les sens, à la fois sur un plan visuel et sur un plan auditif : la partition du grand Tôru Takemitsu vient en effet porter le film avec puissance et subtilité, secondée par une excellente bande-son. Les 3 heures passent très vite, non seulement car la contemplation des images se suffit à elle-même, mais plus encore parce que l'on est véritablement happé par ces histoires extraordinaires, où l'on suit avec fascination les héros se débattre avec les esprits qui les menacent. Kobayashi n'est décidément pas (re)connu à sa juste valeur, éclipsé par ses confrères Ozu, Mizoguchi ou Kurosawa. On pense d'ailleurs à l'oeuvre de ce dernier en visionnant «Kwaidan» : les expérimentations chromatiques rappelant «Dodes'kaden», mais surtout ces 4 contes préfigurant les 8 «Rêves» d'Akira. Un long métrage d'une beauté irréelle, à voir absolument! [4/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    betty63
    betty63

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 428 critiques

    5,0
    Publiée le 20 août 2011
    C'est bien plus que 4 histoires, ce sont 4 poèmes d'une grande beauté. Musiques, décors, mise en scène, scénario, costumes... tout est magnifique et également très bien interprétés. Ma préférence va quand même à "Hoïchi sans oreilles". Arigato gosaimasu pour ce grand moment de bonheur !
    Karutso
    Karutso

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 51 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2011
    Magnifique ce film, à voir absolument. Il fait partit des films qui sont comme des "ovnis", qui se détachent des autres et qui réellement beau.
    Le tout repose beaucoup sur l'esthétique: visant le conte, le mythe, les décors font presque imaginaire (enfin parfois ils le sont), féérique et donc très beau. L'arrière plan étant souvent une peinture.
    Très heureux de voir Tatsuya Nakadai, héros de la trilogie "la condition humaine", un très bon acteur, charismatique.
    J'ai adoré les quatre histoires.
    La réalisation est assez original, la façon dont la caméra tourne en faisant des zooms. La bande son est très bien.
    serbitar38
    serbitar38

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 178 critiques

    5,0
    Publiée le 8 juin 2011
    Un pur joyau du cinéma japonais ! Une recherche visuelle hallucinante, voir si je ne m'abuse carremment avant gardiste pour l'époque (1965).
    Kwaïdan est, excepté quelques rares séquences, intégralement tourné en studio, ce qui laisse libre cours au surréalisme des décors ainsi qu'à de fantastiques jeux de lumière. Théâtre japonais, poésie et fantastique s'entremêle avec toute la virtuosité et la sensibilté de Kobayashi à travers quatre contes certes classiques mais néanmoins fascinants. Du grand art !
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 3 287 abonnés Lire ses 5 886 critiques

    3,0
    Publiée le 11 mai 2011
    Même si je suis parfaitement conscient de la beauté des deux 1ères histoires elles m'ont néanmoins ennuyé par contre les 2 suivantes m'ont plu notamment Hoïchi sans oreilles (la plus longue des 4 avec ses 1h12) qui est un récit fascinant comportant quelques séquences aux décors magnifiques et une ambiance hypnotique. Quant à la dernière (la plus courte) elle a un côté espiègle pas déplaisant. Kwaidan est un beau film d'histoire de fantômes dommage cependant que je n'en ai apprécié que la moité.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top