Mon compte
    Un monde sans pitié
    Note moyenne
    3,6
    322 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Un monde sans pitié ?

    29 critiques spectateurs

    5
    9 critiques
    4
    9 critiques
    3
    5 critiques
    2
    4 critiques
    1
    1 critique
    0
    1 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    chrischambers86
    chrischambers86

    11 873 abonnés 12 147 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 16 mars 2009
    "Les nanas en ce moment, elles dèlirent, elles supportent plus les branleurs, à les ècouter, faudrait qu'on devienne tous des yuppies, putain"! Ce language cru est celui d'Hippo, le personnange principal qui revendique avec rage, pour reprendre ses termes, son identitè de glandeur professionnel! Portrait d'un marginal sans avenir qui jure à tout bout de champ, le premier film d'Eric Rochant (Cèsar de la meilleure première oeuvre) est nè d'un rèel besoin du cinèaste! Cette nouvelle gènèration, Rochant la fait s'exprimer dans les termes bien peu châtiès! Incarnè par un superbe Hyppolyte Girardot, Hippo, ni perdu ni dèsespèrè, est simplement sans illusion sur le monde qui l'entoure! Dèsenchantè, vivant de l'air du temps, il entreprend cependant dans la conquête de la lumineuse Mireille Pèrier, une èlève de grande ècole, confiante en l'avenir et sûre de sa rèussite sociale! A leur côtès, le remarquable Yvan Attal, l'ami d'Hippo, qui obtient le Cèsar du meilleur espoir masculin! Un film qui saisit d'une façon admirable l'air du temps d'une gènèration sans illusion et qui retrouve et renouvelle l'esprit de la Nouvelle Vague, tant il est vif, humain, attentif aux mouvements de corps et des coeurs de ce personnage...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 14 novembre 2012
    Et j'ajouterai:
    Désolant. Comment des jeunes adultes peuvent-ils briser ainsi leurs vies en se complaisant dans des coupes de cheveux pareilles malgré les coiffures diverses qu'il est possible d'arborer. Un jeune homme (Hippolyte Girardot) très hirsute et ne voulant d'aucunement entrer chez le coiffeur s'amourache d'une jeune fille Mireille Perrier qui, ELLE, est pleinement ancrée dans la frange bouclée, témoignage frêle et aérien mais au combien symbolique de son parcours capillaire. Ce jeune homme néglige ainsi sa chance de vivre pleinement sa relation (bah si seulement il avait du shampooing...) Film dérangeant mais qui démontre bien la fragilité des cheveux (même si l'action du film se déroule il y a 21 ans), rien n'a changé! Leur façon de voir la vie sans permanente n'est pas meilleure et le refus du coiffeur et du peigne est toujours aussi présent. COMment qu'elle EST belle Mireille PERRIER!
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 25 juillet 2009
    On suit le plus je-m'en-foutiste des personnages du cinéma français, Hypo. Puisqu'il voit que tout va mal partout autour de lui, il fait rien du tout de la journée. Le seul truc qu'il aime bien c'est l'amour et le faire. Mais un jour il va tomber amoureux fou d'une fille qui est pratiquement son opposé, va t'elle faire changer notre Hypo?
    Il est tellement branleur que s'en est impressionnant, le pire s'est qu'il a raison car c'est pas parce qu'on se donne de la peine pour une chose qu'on va la réussir, il faut pas oublier que la chance joue un rôle important dans tout. Il a su se libérer des chaines de notre société qui, comme lui nous le dit, supprime toutes nos libertées et impose un intéret à tout. Un très bon hymne à la libertée dans une société où on nous les supprime de plus en plus.
    Kubrick's Club
    Kubrick's Club

    36 abonnés 694 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2009
    Bon film, qui part d'un constat intéressant (il n'y a plus que l'amour dans le champ des possibles) pour ériger ce "parasite" en lover absolu. Dans ce rôle, Hippolyte Girardot joue à la perfection et crève l'écran.
    Laurent d
    Laurent d

    20 abonnés 112 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 14 mai 2007
    Un branleur professionnel tombe amoureux d'une normalienne. Le passage à l'age adulte sera difficile pour Hippo qui déambule dans Paris, entretenu par les traffics de shit de son petit frere et par des parents qui ne le comprennent plus . Cette vie faite de filles, de partie de poker et de soirées entre potes est un classique du film étudiant à Paris.
    Le personnage d'Hippo est porté à merveille par Hippolite Girardot qui trouve là son meilleur Role.
    Les dialogues sont percutants, émouvant drole et le film a une vraie sensibilité et de vrais moments de poesie (la scene de la tour eiffel).
    C'est le premier film d'Eric Rochant qui malgré une carriere cahotique est probablement l'un des meilleurs metteur en scene du cinéma francais .
    Pour moi, par de nombreuxcoté c'est presque un film auto biographique.
    Rik13
    Rik13

    21 abonnés 648 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2011
    Témoin de la fin d'une décennie, les années 80, "Un monde sans pitié" est un film faussement léger et plein d'amertume et de fatalisme. A travers une histoire simple, Eric Rochant, pour son premier long métrage, tisse un univers autour du personnage de Hyppo, glandeur résigné, qui ne vit que pour rencontrer l'amour dans une société qui ne semble pas être faite pour lui. Le ton de cette histoire est assez pessimiste et révélateur d'une jeunesse en manque de repères. Bonne interprétation générale mais la réalisation est marquée par une esthétique un peu datée.
    pierrre s.
    pierrre s.

    348 abonnés 3 231 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 12 mars 2024
    Un film simple mais très touchant, sur la quête de l'amour notamment, remarquablement interprété car très bien écrit.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 22 février 2010
    Un grand film générationnel, qui clôt et ouvre une décennie, sortie en 1989 année charnière s'il en est. Les années 80 sont passées par là, les idéologies et illusions collective sont bel et bien mortes : reste l'amour... Un romantisme desespéré, Hyppolite Girardot et Yvan Attal excellents dans leur rôle de glandeurs, une mise en scène inspirée de Rochant. Ton très mélancolique mais jamais vraiment triste : malgré leur cynisme apparent, les personnages veulent quand même croire au bonheur. Ado, j'avais bien sûr été très impressionné par ce film lors de sa sortie en salle. A la revoyure, il a quand même un peu vieilli, dans la forme surtout. Merde, 20 ans déjà !
    Manuel P
    Manuel P

    10 abonnés 172 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 10 juillet 2019
    Un film culte, le premier d'Eric Rochant, qui s'impose d'emblée comme un réalisateur qui va compter. Révélation d'un acteur, Yvan Attal, un style résolument dans l'air du temps. Succès surprise avec plus d'un million d'entrées en France pour l'an 1989, en sachant que le film est sorti le 22 novembre, des nominations à la pelle et quelques récompenses méritées (prix Michel Simon, César du meilleur 1er film et du meilleur espoir). Inoubliable tout simplement.
    bsalvert
    bsalvert

    317 abonnés 3 460 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 11 juin 2011
    Des acteurs qui jouent royalement une histoire simple au départ.
    Laurent Kerrien
    Laurent Kerrien

    9 abonnés 20 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 26 décembre 2014
    film generationnel culte, tout est parfait dans cette histoire d amour impossible entre deux visions du monde diametralement opposés. mireille perrier et hippolyte girardot sont criant de verité et paris toujours aussi belle.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Désolant. Comment des jeunes adultes peuvent- ils briser ainsi leurs vies en se complaisant dans la fainéantise malgré les activités diverses qu'il est possible d'exercer . Un jeune homme ( Hippolyte Girardot ) très désagréable et ne voulant d'aucunement entrer dans la vie active s'amourache d'une jeune fille Mireille Perier qui , elle , est pleinement ancrée dans une vie professionnelle pendant de son parcours universitaire . Il néglige ainsi sa chance de vivre pleinement sa relation . Film dérangeant mais qui démontre bien la fragilité des adolescents même si l'action du film se déroule il y a 21 ans , rien n'a changé .Leur façon de voir la vie n'est pas meilleure et le refus du travail et de la vie active est toujours aussi présent ainsi que les substances interdites . Belle prestation de Mireille PERIER , très jolie actrice que je ne connaisssais pas . A voir.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 17 juillet 2009
    Je n’avais jamais eu l’occasion de visionner ce qui est souvent présenté comme un film emblématique sur la jeunesse des années 80, la « Bof » génération… Moi qui étais « jeune » à cette époque, je dois dire que je m’y suis bien retrouvé et que le succès qu’il a rencontré à sa sortie est tout à fait justifié. En effet, le film, sorti le même mois que la chute du Mur de Berlin, montre bien qu’à cette époque les rêves soixante-huitards étaient bel et bien révolus, que le temps des désillusions et de la fin des idéologies étaient arrivés… Pourtant, le film ne s’appesantit pas sur ce contexte morose, et à l’image de l’antihéros incarné par Hyppolite Girardot, ne se veut pas démonstratif et demeure léger voire souvent drôle. Les histoires d’amour ne se terminent ni bien ni mal et plutôt en « eau de boudin », victimes d’une époque entre deux eaux où primait déjà la réalité d’un monde individualiste… Ce n’est même pas désespéré, juste lucide.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 3 novembre 2010
    Perso, j'adore. Tout le parisianisme (disparu malheureusement aujourd'hui). Un film d'"Histoire". A garder près de soi au bon souvenir de PARIS la grande.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ce film est un petit bijou du cinéma français retranscrivant parfaitement le mal être de la jeunesse.
    Cette histoire m'a permis de découvrir le jeu magnifique d'Hyppolite Girardot que l'on ne voit pas assez malheureusement.

    A voir
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top