Mon compte
    Che - 1ère partie : L'Argentin
    note moyenne
    2,9
    2421 notes dont 410 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 410 critiques par note
    59 critiques
    118 critiques
    37 critiques
    95 critiques
    72 critiques
    29 critiques
    Votre avis sur Che - 1ère partie : L'Argentin ?

    410 critiques spectateurs

    David GEORGES
    David GEORGES

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 113 critiques

    1,0
    Publiée le 2 mai 2009
    Avec cet ambitieux et complexe projet d’adapter à l’écran l’itinéraire du légendaire Che Guevara Soderbergh souhaitait mettre en avant l’abnégation sans failles d’un Che au service de la révolution dans sa lutte contre l’impérialisme nord-américain. De ce point de vue, le pari est plutôt réussi. On découvre ainsi un Che aux multiples talents et vocations, à la fois médecin et précepteur auprès des paysans et villageois ayant rallié la cause révolutionnaire. Diplomate et désintéressé, il gère avec flegme et intelligence les litiges et la formation des recrues, ce qui en fait un meneur d’hommes plus que fiable. Soderbergh prend également soin de rappeler le détail qu’était l’asthme chronique dont le Che souffrait. Guerrier et stratège militaire sur le terrain, il était également un orateur véhément comme l’atteste son intervention à la tribune de l’ONU que l’on voit en filigrane dans un noir et blanc très habilement filmé. Voici donc les bases intéressantes mais pas inconnues de la personnalité de cet icône intergénérationnel. Une description en apparence avantageuse cependant insuffisante pour permettre au spectateur de cerner plus globalement la nature même de son esprit de sacrifice, qui lui sera fatal, pour une cause exclusivement commune. Il aurait été en l’occurrence pertinent d’aborder la jeunesse et l’adolescence de cet Argentin et faire un focus sur les événements et le déclic qui ont pu l’amener à des engagements aussi radicaux. Che L’Argentin, amputé brutalement de sa moitié n’est en fait pas un biopic traditionnel. Il place son sujet au second plan, l’instrumentalisant au cœur d’une guerre civile où les héros n’existent pas. C’est une guerre de clans, de quartiers presque, où les embuscades se substituent aux grandes batailles. Une guerre à la dimension de Cuba, une île sauvage. Une guerre toutefois schématisée et réduite à quelques coups d’éclats facilités par la couardise d’une armée gouvernementale peu stimulée. Tout cela à un petit côté amateur fâcheux
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 17 janvier 2009
    Intéressante biographie d'Ernesto Guevara, servis par de bons acteurs, en particulier Benicio Del Toro (Ché) qui interprète parfaitement bien son rôle ! Mais seulement le scénario est un peu flou, on a parfois un peu de mal à suivre... La réalisation comprend quelques longueurs et les flashback (en noir & blanc en plus, personnellement j'aime pas, c'est assez désagréable!!), même s'ils sont relativement intéressants, surplombent un peu le film et le rendent moins captivant...dommage !! Il aurait peut-être mieux fallut qu'ils soient réalisés autrement...ou sinon comme tel mais pas en noir & blanc ?! En revanche, la performance de Benicio Del Toro est pour moi le plus gros point fort de ce biopic, mais cela ne fait pas oublier la lenteur et le manque de rythme de ce film ! Les scènes d'action/de guerre sont très bien tournées mais le réalisateur a en quelque sorte banni (ou presque!) toutes émotions (pourtant je suis quelqu'un de très sensible!), et les personnages ne sont pas très attachants...ce qui est assez décevant pour un film historique basé sur des faits réels. Pour résumer, malgré ses défauts "Che - 1ère partie : L'Argentin" est tout de même un biopic assez intéressant...faut espérer que la seconde partie le soit davantage...!?!! Mais cela reste un film (partie 1 & 2 compris) qui peut très bien se voir en dvd uniquement !
    Julian B
    Julian B

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 222 critiques

    1,0
    Publiée le 1 mai 2011
    D’un point de vue technique, ce biopic fait un sans faute, plans léchés, photographie magnifique, filmé avec style. Le problème ne vient pas du fond mais de la forme. C’est lent, ennuyeux. De plus le personnage du Che est présenter comme un Saint alors que l’on sait très bien qu’il n’en ai pas un. C’est donc très long, voir soporifique malgré le jeu impeccable de Del Toro. Une énorme déception …
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1907 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Avec une maîtrise technique hallucinante(rien que les sons!),Steven Soderbergh s'empare de l'icône Ernesto "Che" Guevara.Plus qu'un biopic,l'entreprise du réalisateur de "Traffic" ressemble à un western christique,quasi naturaliste.Sa mise en scène sert le sujet et non l'inverse,avec un sens de l'ellipse stupéfiant.Benicio Del Toro est tout bonnement impérial,dans le costume du révolutionnaire cubain.D'un regard animal et d'un charisme foudroyant,il imprègne "Che",jusqu'à faire passer tous ses collègues pour des faire-valoir.En revanche,si l'on est convaincu par la forme,le fond laisse plus à désirer.Le Che est présenté sous un jour qui oublie ses côtés les plus sombres.De quoi le rendre encore plus sympathique,auprès des partisans du symbole Che...Un parti pris gênant,rendant commun un personnage qui ne l'est pas.A l'image de Mesrine,on attend la 2ème partie pour fin janvier,en l'espérant moins mystérieuse.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 233 abonnés Lire ses 2 834 critiques

    2,0
    Publiée le 31 juillet 2010
    Un biopic lourd et longuet qui ne construit aucun récit et se contente de montrer des scènes de la vie du Che sans la moindre narration. C'est complètement décousu et impossible à suivre sans connaissances préalables.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 1 024 critiques

    1,0
    Publiée le 19 février 2009
    Constitué en diptyque, le film de Steven Soderbergh sur la légende communiste Ernesto «Che» Guevara s'articule en deux temps, en deux mouvements. Le premier, celui qui nous concerne en l'occurrence, «Che Part One» (USA, 2008) décrit la révolution cubaine en glorifiant le Che comme un agent principal de la révolution marxiste. Elle-même fondée de façon duale, la première partie alterne scènes de lutte dans la jungle cubaine et entretiens au siège de l'ONU. Les séquences de guerre, par leur couleur, se manifestent comme l'actualité du film, en sont le présent. Les entretiens, en noir et blanc, correspondent à une résurgence (alors que historiquement, les interventions du Che à l'ONU succèdent la révolution castriste). En composant ainsi son récit, Soderbergh privilégie la progression des troupes du Che de la jungle jusqu'à Cuba et éclaire ces instants des propos que Guevara a tenu auprès de la communauté mondiale. Ainsi, il définit la figure du Che comme un grand combattant et un casuiste implacable. Réalisé comme un film d'action, «Che Part One» ne s'embourbe pas dans la profusion des effets techniques mais n'exalte pas le récit et, part la plus décevante de l'oeuvre, ne témoigne d'aucun regard critique sur les actions du Che. A vrai dire, le point de vue de Soderbergh sur le révolutionnaire ne se comprend qu'après avoir vu les deux parties. Pour le seul premier film, Guevara reste une figure de justice et de conviction. L'interprétation d'«El Che» par Benicio Del Toro reproduit ses gestes de façon suffisante pour réussir l'illusion de l'analogie.. Sous le regard de Soderbergh, Guevara est un exemple de complétude. Or le cinéaste, face à ce personnage idéel n'exalte pas ni ne critique la démarche marxiste accomplie à Cuba. Oeuvre insuffisante, elle ne se rachète et ne se comprend que complétée par sa seconde partie. «Che Part One» devient alors la base d'un récit en deux temps dont il annonce la gloire avant que ne surgisse l'échec.
    Cronenberg
    Cronenberg

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 873 critiques

    3,0
    Publiée le 8 juillet 2020
    C est avec rapidité, c est à dire sans blabla inutiles, sans longueurs, sans séquences embarrassantes ou qui s imposent dans un style soit comique, dramatique ou encore horrifique de manière ratée et peu crédible. Dès qu on est sensé rire, on rit, des qu on est sensé avoir peur on a peut avoir peur. Film plaisant de Soderbergh qui a toujours l habitude de manière habile le documentaire et le blockbuster, nous sort la première partie l histoire de Che guevera et l histoire de la résistance cubaine. Culte, c est vrai, on en fait un peu trop mais voit ce long métrage en cours d histoire n est pas inutile, la représentation st certes fictive mais totalement adaptée aux faits réels. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 3/5
    Eddy P
    Eddy P

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 218 critiques

    1,0
    Publiée le 24 février 2009
    C'aurait pu s'appeler "le Che fait du camping" tant on voit Ernesto Guevarra se ballader en troupe dans la nature verdoyante. Soderberg a du confier le montage du film à un stagiaire ou alors il s'est trompé et a assemblé toutes les scènes coupées du futur DVD. Le film, le scénario, les enjeux, les nombreux cadrages sur les fesses de Benicio Del Toro, les dialogues, sont incohérents et n'ont aucune continuité. Restent quelques paroles censées du Ché mais cela demeurent bien inconsistant pour un film.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2009
    Le Che est plus qu'un symbole pour moi. Il a réussi a mener une Révolution avec peu de moyens, il savait faire plein de choses. Il était vraiment exceptionnel et c'est ce qu'il manque aujourd'hui en France même si le contexte est différent. Mais je ne vais pas parler de ses actions. J'ai lu beaucoup de choses sur le Che, je connais donc son histoire. Le film, pour ceux s'intéressant un temps soit peu au personnage, n'apporte rien ou quasiment rien de plus, en revanche c'est plus un film qui s'adresse au ceux et celles arborant fièrement l'image du Che sans le connaitre. Simple phénomène de mode. Il faut lui redonner sa stature, son prestige. Certains diront que le film est partisan, qu'il y a du partit pris et que l'on ne montre que le coté positif, je ne le nie pas, mais je leur répondrais juste qu'il faut s'intéresser un peu a ce qui a poussé le Che, Castro et Camillo a mener cette révolution qui n'était a la base pas un coup d'Etat, ce qui n'est pas vraiment fait dans le film. La grosse déception c'est son montage. Tout s'emmêle, tout s'enchevêtre bien que la façon dont ça se termine soit bien menée. Ça a un peu de mal a démarrer, mais ensuite ça devient passionnant. La prestation de Benicio Del Toro est très bonne et sa ressemblance est flagrante mais je ne lui aurais peut être pas donné le prix d'interprétation. J'aurai aimé en plus de cela avoir de vraies images d'archives. C'est une légère déception, car je m'attendais a un film exceptionnel. Ne boudons pas notre plaisir. Ceux qui ne connaissent pas le Che, courez le voir, vous en ressortirez intelligent. Vivement le 28 Janvier !
    Hasta La Victoria... Siempre
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    3,0
    Publiée le 8 décembre 2009
    Mieux réussi que le second volet... Sans doute parce que l'on s'y ennuie un peu moins !!! LSteven Soderbergh a fait mieux... Beaucoup mieux !! Un film à dégoûter un apprenti révolutionnaire à faire la révolution. Dans le genre, Sergio Léone avait fait beaucoup mieux avec "Il était une fois la révolution"...
    joelle g
    joelle g

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 704 critiques

    1,0
    Publiée le 19 janvier 2009
    Une seule étoile pour la performance de Del Toro dans le rôle titre du Che ...
    Sinon j'ai trouvé ce biopic plutot ennuyeux , long et peu passionnant ce qui est dommage pour une vie comme celle de Che Guevarra .
    Reznik
    Reznik

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 602 critiques

    2,5
    Publiée le 15 février 2009
    Film pas mauvais mais inutile, Del Toro est bien, Soderbergh inexistant. Se laisse voir et ne provoque qu'un intérêt poli.
    cinéfyl
    cinéfyl

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 134 critiques

    3,5
    Publiée le 20 février 2016
    Malgré quelques longueurs et un manque de rythme global ,Mésoderme réalise un (trop?) honnête portrait du révolutionnaire dominé par la très grande performance de Del Toro.Perpétuellement entrecoupé d'images noir et blanc du Che a New York en 1964, le film débute en juillet 1955 par la fameuse rencontre entre Castro et Guevara ,une intro plus explicative n'aurait pas été du luxe car certains passages et dialogues sont ardus pour qui ne maitrise pas l'histoire en général et celle de Cuba en particulier.Trop didactique ,la 1ere heure s'enlise entre discours soporifiques et brefs combats dans la jungle ,la suite se révèle plus dynamique avec d'intenses séquences de guérilla urbaines.Entouré de bons comédiens pour la plupart inconnus et profitant d'une grande ressemblance physique Del Toro incarne un Guevara charismatique a souhait ,animé d'une énergie continuelle pour aboutir a la victoire du peuple Cubain.En espérant une 2eme partie moins linéaire dévoilant un Che plus sombre.
    Vagelios
    Vagelios

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 975 critiques

    2,5
    Publiée le 12 janvier 2009
    Une première partie discutable qui fait plus figure d'être un docu-fiction sur des épisodes importants de la vie de Ernesto Guevara qu'un véritable biopic(absence d'évocation de ses 25ères années).
    Benicio Del Toro incarne bien le Che mais on peut reprocher au film de trop l'idéaliser en le montrant essentiellement sous l'icône du guérillero romantique conformément à la légende.
    Il avait certes un humanisme certain qui est mis en avant mais sa personnalité avait aussi une face bien sombre qui est éclipsée(ses excès dans la justice expéditive).
    Steven Soderbergh n'est pas assez rentré dans la psychologie du personnage.
    Par ailleurs, on ne ressent pas complètement bien dans l'action l'ampleur de la révolution cubaine avec une réalisation déséquilibrée qui est trop axée sur l'aspect théorique au détriment de tout ce qui s'est passé sur le terrain.
    njer57
    njer57

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 322 critiques

    2,5
    Publiée le 19 janvier 2009
    Steven Soderbergh qui filme la vie de Che Guevara, un projet qui suscite beaucoup d'espoirs mais soulève aussi une grande question. Comment Soderbergh va retranscrire la vie du révolutionnaire argentin ? Est-ce qu'il se contentera du mythe ou montrera-t-il le vrai visage du Che ? Au final même si Soderbergh essaye de rester relativement honnête, son film n'arrive pas à se détacher de la figure mythique qu'a laissé Ernesto Guevara après sa mort. Plus qu'un révolutionnaire le personnage brillament interprété par Benicio Del Toro apparaît d'abord comme un grand humaniste ce qui est gênant du point de vue de sa véritable histoire sans pour autant gâcher le film. En effet le plus gros point noir est sans conteste, et c'est assez étonnant, la réalisation. Soderbergh dont la réputation n'est plus à faire déçoît terriblement, c'est simple on a l'impression qu'il est en dehors de son sujet, qu'il n'arrive pas à s'y intéresser car il ne fait que planter sa caméra devant des acteurs qui jouent gentiment leurs rôles. La mise en scène ne fait l'objet d'aucune recherche ce qui rend le film terriblement plat du moins pendant 1H30, le réalisateur se rattrapant un peu sur la fin. Il ne se passe quasiment rien durant les 3/4 du film et l'on assiste seulement à des scènes de Che Guevara qui tousse dans la jungle entrecoupées de scènes aux Nations-Unies pas beaucoup plus palpitantes, le tout se mélangeant dans un véritable fouillis dont on ne comprend pas grand-chose. Enfin l'absence presque totale de musique nuit encore plus à ce premier épisode. Au final on ne retiendra que l'interprétation de Benicio del Toro et la scène finale dans ce film en demi-teinte qui en plus ne nous apprend rien de nouveau sur la grande icône révolutionnaire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top