Mon compte
    Le Juif Süss
    note moyenne
    2,4
    38 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Juif Süss ?

    9 critiques spectateurs

    5
    1 critique
    4
    0 critique
    3
    2 critiques
    2
    4 critiques
    1
    0 critique
    0
    2 critiques
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 330 abonnés Lire ses 3 912 critiques

    2,0
    Publiée le 23 avril 2013
    Hier, dans un éclair de génie je me suis dit : putain faut que je regarde ça (oui je me parle avec des putains). Au départ ça ne m'intéressait pas spécialement, mais j'en ai un peu assez de la propagande soviétique parce que je suis d'accord avec ce qui est dit, bien que je dusse avouer que Celine avec son Bagatelle pour un massacre a réussi à me faire émettre des doutes sur le bien fondé du communisme.

    En propagande nazie, j'ai juste vu les dieux du stade et je dois dire que c'était magnifique. Et je ne considère même pas ça comme de la propagande.

    Sauf que bon Veit Harlan n'est évidemment pas Leni Riefenstahl et n'a pas son talent. Mais j'avais lu que si on exceptait son message c'était un bon film. Alors bon je n'aime pas trop le fait d'exclure le message d'un film pour le juger. Mais vu qu'il est soi disant bien fait, pourquoi pas ?

    Je dois dire que vu la rareté du film, je ne l'ai pas vu dans des conditions optimales rendant hommage à sa photographie qui m'a semblé bien plus moche que des chefs d'oeuvres antérieurs à l'année du tournage de ce juif Süss. Mais c'est peut-être la qualité du de la bande. Mais disons que plastiquement j'ai trouvé ça complètement quelconque et même au niveau de la mise en scène.

    Et je dois avouer que je me suis fait un tantinet chier par moments. Ce n'est pas si subtil que ça. Je veux dire certains films de propagande on ne se rend pas compte que c'est du bourrage de crâne et c'est d'autant plus dangereux et on en fait plein aujourd'hui dans un autre sens et le peuple se laisse complètement berner. Du coup moi qui avait lu que c'était plus malin que ça en avait l'air, j'étais très déçu. Mais ça reste assez grossier. Le juif très fourbe qui contrôle tout dans l'ombre, prévisible.

    Mais attention, heureusement que le peuple est là pour se soulever contre le juif. C'est ça le message du film. Allemand du III° Reich soulevez-vous.

    Après cette scène est vraiment bonne. ça m'a rappeler dans une moindre mesure la charge du KKK dans naissance d'une nation sauf que chez Griffith c'était mieux. Mais ça reste assez fun. Et la scène finale est vraiment bien. Elle fonctionne tout à fait.

    Je ne sais pas si c'est moi qui déforme tout et s'il s'agit d'une vision anachronique, mais j'ai l'impression que c'est également un appel contre la noblesse. Parce que bon le duc ne semble pas être un monstre d'intelligence et il est fort laid. Loin d'être comme ce peuple beau et courageux, qui refuse de se laisser faire. Et ça quelque part ça me plaît.

    Néanmoins c'est un film qu'il faudrait que je revoie je pense parce que la déception passée il pourrait me donner autre chose de plus intéressant. Mais bon, je me connais, ça ne va pas m'intéresser de le revoir. Je verrai plutôt le triomphe de la volonté qui a l'air über cool (si j'ose dire).

    Mais je trouve le film trop caricatural pour réellement convaincre les gens à l’antisémitisme, encore trop grossier. J'aurai aimé voir un truc beaucoup plus manipulateur. Néanmoins je trouve le film intéressant sur le stéréotype du juif et la crainte inconsciente qu'il pouvait représenter à l'époque. Néanmoins si on excepte la scène finale le film ne donne pas envie d'adhérer à son point de vue et dans ce sens je trouve que l'oeuvre de propagande ne fonctionne pas.

    Mais si vous êtes intéressés par la question du juif dans les années 30 je ne peux que vous recommander Bagatelle pour un massacre (cité plus haut) qui va vraiment parler du problème très personnel qu'a Celine avec les juifs, ça sera moins bourrage de crâne, bien plus intelligent et on peut apprendre des choses, alors que là ça reste très grossier et caricatural.

    Oui je sais c'est paradoxal, je reproche à ce film de ne pas être assez manipulateur pour réussir à nous bourrer le crâne, mais s'il avait réussi on aurait flirté avec le génie avec un film complètement repoussant et attirant à la fois.
    rogerwaters
    rogerwaters

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 089 critiques

    0,5
    Publiée le 27 juin 2015
    Féru d’histoire, et ayant déjà vu de nombreux films de propagande soviétique et même coréen du nord, je me devais de découvrir enfin ce fameux Juif Süss dont tout le monde parle sans l’avoir vraiment vu. Tout d’abord, le plus inquiétant est le fait qu’il soit disponible aussi facilement sur le net, car voilà une œuvre qui doit impérativement être vue avec une mise en perspective historique, notamment pour les plus jeunes, largement influençables. Cette œuvre antisémite mérite en tout cas sa réputation puisque l’intégralité du film s’emploie à démontrer les manœuvres des juifs pour altérer le sang pur des aryens. Cette idéologie nazie pétrie de haine transpire de chaque plan au point de rendre le visionnage vraiment pénible. D’un côté, les juifs sont décrits comme des comploteurs, méchants, vils, apatrides (une insulte fatale selon Hitler) et qui visent à détruire la race allemande. De l’autre, les Allemands sont forcément purs, même si certains se laissent abuser. Tout est fait pour en arriver à la conclusion du film : il faut éliminer les Juifs, aussi bien sur le plan territorial que physiquement. Un tel flot de haine est servi par une réalisation correcte, des interprètes de qualité et un scénario qui se suit, même si l’ennui est très souvent notre partenaire. Le tout se base sur une réécriture totale de l’histoire, à la fois honteuse et consternante. Bref, on est loin de la majesté des œuvres d’Eisenstein ou même de Leni Riefensthal pour rester dans la sphère allemande. Le film de chevet de tout antisémite et une honte pour tout être doué de raison. Aucune note ne correspond à ce que l'on ressent face à une telle abjection.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 16 janvier 2008
    Archétype du film nazi et symbole de la propagande antisémite, "Le Juif Süss" est aussi le film maudit par excellence. A le revoir aujourd'hui (ce qui est difficile, car inédit en France), il est toujours délicat de le juger équitablement. Techniquement et cinématographiquement parlant, le film est brillant, soigné, bien réalisé et remarquablement interprété par des grandes vedettes du cinéma du IIIème Reich : Heinrich George, Kristina Söderbaum, Werner Krauss, Eugen Klöpfer, et surtout, dans le rôle-titre, Ferdinand Marian (lequel se suicida au volant de sa voiture, traumatisé par les conséquences tragiques de son interprétation) dont la composition raffinée et élégante apporte au personnage principal une ambiguïté assez inattendue. Malgré ses qualités artistiques évidentes, le film reste malheureusement indissociable de l'idéologie raciste et antisémite qu'il véhicule. Le cas du "Juif Süss" est très particulier : on ne peut pas séparer la forme du fond, car ce film restera à jamais une oeuvre de propagande avant tout. La terrible réputation du film précèdera toujours le film lui-même. Dès lors, le film de Veit Harlan est inclassable et il est presque impossible de l'évaluer et de le noter correctement, sans tenir compte de son discours.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 1 décembre 2011
    hardcore du nord poteauuuuuu !!!! je pensais pas trouver ce film sur allociné, well well, que dire ? c't'un film anti-sémite assez classe en 3D réalisé par spielberg, non je déconnne hinhinhin, si si, c'est vraiment nazi, un pur film de propagande anti sémite, qui n'a pas un grand intérêt cinématotographique, bon les mecs y z'étaient content a l'époque goebbels dit "wesh t'a vu j'ai appelé ce film Jüd suss, et en francais c'est juif suss... hé ! juif suss, t'a saisi la blague hinhinhin !!!" bon ok, j'arrete, enfin presque, a la fin ce sera fini promis juré, non voila quoi un film ou le juif est démontré comme veule, malin, et vénal, avec mention spéciale pour le mec interprétant un vieux juif a sa fenêtre, ayant le visage caricatural des juifs versions 3e reich : gros nez, menton fuyant, petits yeux de fouine, barbiche, et lunettes fines, le tout en costume style "époque des lumières, louis le philippin" le film n'est pas choquant par sa violence montrée mais par son propos profondément raciste, perzo, les juifs, je les borte bas dans mon goeur (Ô palestine) mais, ach ! je ne les dédesde pas a ze point la, fous foyez !! wesh poteau, t'a vu, bon interdire ce film encore aujourd'hui pourquoi pas mais il devrait etre disponible, pour des cours sur le fonctionnement de la grosse machine huilée qu'on appelait nazisme, de toute facons, rassurez vous, ce film est tellement haineux que si vous n'etes pas un vrai anti sémite de base, vous ne serez pas en pleine conversion pour un nouvel age cosmique entièrement peuplé de gunther blond a moustache mangeant des knackis.et riant d'une bonne blague de teutonne poilue
    aldelannoy
    aldelannoy

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 303 critiques

    3,0
    Publiée le 26 octobre 2014
    Le plus étonnant dans ce film est peut-être qu'il abandonne l'expressionnisme allemand pour un réalisme franco-hollywoodien. Il faut reconnaître que c'est avec un certain succès, même si l'on préfère des Murnau ou Lang à ce cinéma très conventionnel. La réalisation, le jeu des acteurs, le scénario se tiennent honorablement. Mais il y a l'antisémitisme sous-jacent du film qui n'est pas quant à lui sans rappeler les chefs-d’œuvre racistes de l'un des pères américains du cinéma, l'incontournable D.W. Griffith. On est tout de même loin du novateur génie - fût-il mauvais à dégoûter - de Griffith ici ! Ce film-ci mérite surtout d'être conservé comme témoignage à charge quant à son message délétère, et pour ceux qui ont contribué à une œuvre artistiquement méritoire - et ô combien davantage que des brouillards et nuits qui font la honte du septième art ! Un film qui ne méritait ni le succès ni l'opprobre qu'il a eu.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 534 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    2,0
    Publiée le 23 février 2012
    Peut-être l'oeuvre cinématographique la plus honnie de tous les temps, "Le Juif Süss" est un film nauséusement antisémite. Joseph Goebbels et le cinéma allemand n'ont pas voulu faire les choses à moitié pour faire passer leur message : moyen considérable comme le montrent les costumes et les décors, technique très soignée, un contexte historique qui paraît crédible (mais là ils ont beaucoup chourré à l'oeuvre littéraire qui n'était pas du tout antisémite !!!) et une distribution convaincante en particulier Ferdinand Marian dans le rôle-titre. Bon alors le juif est cupide, lâche, pervers, obsédé sexuel, rusé mais attention pas intelligent et bien sûr cruel, voilà pour le message et il est inutile de préciser que cela ne fait pas dans la subtilité. Les antisémites y verront leur abécédaire, les autres qui ont un minimum d'intelligence n'ont aucun risque de le devenir. Pour l'anecdote qui déchire sa race et qui ne s'invente vraiment pas, le réalisateur du film Veit Harlan était l'oncle d'une certaine Christiane Harlan qui épousera un cinéaste juif américain du nom de Stanley Kubrick.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 2 006 critiques

    3,0
    Publiée le 8 avril 2015
    Très révélateur sur la nature insidieuse de la propagande antisémite, ce film cache son message derrière une fort belle réalisation et le prétexte d'évènements historiques. Il va même jusqu'à concéder que la nature humaine est commune à tous. Devenu un documentaire sur l'antisémitisme, il est aussi devenu une oeuvre-d'art aux moyens étonnants et au scénario loin d'être décevant.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 septembre 2014
    Le personnage de Süss est vraiment laid moralement, tout comme son arrivisme. La réalisation s'avère quant à elle somptueuse, le jeu d'acteur parfait.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 3 septembre 2014
    Après les films de propagande soviétique me voilà devant un film de propagande nazi. C'est un peu compliqué de critiquer ce film en tant que tel puisque c'est clairement un film anti-sémite, sortis en 1940 et contrôler par Goebbels (ministre d'Hitler) donc je vais plutôt me mettre d'un point de vu "historique" et "technique", c'est un film qui est bien filmé, les acteur sont assez bon, le film est issu d'une histoire vrai, celle de Joseph Süss Oppenheimer (bon attention issu d'une histoire vrai mais bien modifié pour correspondre au régime nazi).Donc qui dit film de propagande nazi dit tout les cliché anti-sémite sur les juif présent dans le film, et bien entendu le juif est le méchant. spoiler: Alors que même si Süss est représenté avec tout les cliché, la façon dont il est jugé et insulté fait aussi passer les Allemand pour des con.
    Film à voir mais d'un point de vu historique, pour la culture (comme tout les film de propagande d'ailleurs).
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top