Mon compte
    Drugstore Cowboy
    note moyenne
    3,5
    595 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Drugstore Cowboy ?

    42 critiques spectateurs

    5
    5 critiques
    4
    17 critiques
    3
    14 critiques
    2
    3 critiques
    1
    3 critiques
    0
    0 critique
    Nicolas S
    Nicolas S

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 398 critiques

    3,0
    Publiée le 12 mars 2021
    Junkie tantôt infect et tantôt touchant, Bob vit de casse en casse avec sa petite amie, son meilleur ami et la copine de celui-ci, et est constamment traqué par quelques policiers pas très malins. "Drugstore Cowboy" désarçonne parce qu'il ne semble ne jamais véritablement prendre parti tant dans la construction des personnages, que sur le plan du style (très neutre, mais avec quelques échappées contemplatives) ou du ton (est-ce une tragédie ? une comédie ?). Très marqué par son époque et sans grand élan, c'est un Gus Van Sant certes honnête, mais très oubliable.
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 2 273 critiques

    3,5
    Publiée le 25 avril 2018
    Un film qui vaut avant tout, surtout et essentiellement par la performance d'acteur, la présence,le charisme de Matt Dillon, toxico voleur, gangster, dealer, sans morale ni sentiments, sans valeur essentielle sinon celle de tracer sa route avec égoïsme, quelques en soient les victimes laissées au bord du chemin. Cela jusqu'à une prise de conscience ou plutôt une lassitude de cette vie sans espoir ni sens et la décision de tout plaquer, de décrocher,pour être simplement et modestement un homme normal avec une vie simple où le quotidien peut aussi receler des petits bonheurs. Un parcours difficile à mener avec son passé et ses anciennes relations qui ne l'entendent pas de cette oreille. Un film brut et violent, filmé nerveusement,en immersion avec une certaine misère humaine et un Matt Dillon exceptionnel même si le scénario du film est lui assez limité.
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 543 critiques

    1,5
    Publiée le 31 octobre 2015
    Un moment de tranquillité dans une maison appartenant à une bande de drogués braqueurs de pharmacie, inspirée de l’oeuvre de Fogle. Un long-métrage tourné avec peu de moyens par un Gus Van Sant en forme dans sa narration accompagné par d’assez bons interprètes. Le problème de cette oeuvre c’est qu’elle ne contient pas assez de saveur dramatique, les acteurs, lassants car ne suivant que bêtement la caricature du junkie plongé tellement jusqu’à l’os dans l’addiction qu’il ne peut aller jusqu’à se séparer d’une substance, ont un mal fou à offrir un discours nuancé de la situation. On peut être amusé de la mise en scène parfois bien pensée, comme ces objets qui traversent l’écran pour passer à une autre scène. Amusantes, aussi, ces petites scénettes montrant le vol d’une pharmacie sous forme de spectacle bien orchestré. Sauf que les personnalités, réellement conventionnelles et exagérées, sont tellement exaspérantes, énervantes, qu’elles nous laissent un mauvais sentiment, et ce dès le départ. Comme ce Max Perlich qui ne sert que d’élément déclencheur pour apporter un final vraiment pas convaincant. On s’ennuie de ces situations barbantes, comme ces prises de drogue monotones. Le fil scénaristique ne contient aucune force, aucune puissance, on patiente jusqu’au final qui ne contiendra en même temps aucune émotion, ne parlons pas de cette voix OFF omnisciente faite par le personnage principal, Max Dillon donc, acteur agaçant car semblant à chaque regard porté sur lui tel un pantin sans caractère. Il ne peut faire transparaître une émotion que lorsqu’il a la bouche ouverte et le visage en sueur, il n’est présent dans le casting que pour sa bonne beauté, qui a dû assurer quelques dollars en plus au box-office grâce aux jeunes filles tourmentées par son physique de minet drogué, mèche en option. De toute manière, aucun besoin de préciser que Dillon est un acteur moyen qui n’a pu joué que des rôles parfois acceptables (Collision), souvent mineurs (In and Out), voire carrément médiocres (où il en profite pour remplir son compte en banque à coup de « La coccinelle revient »). Kelly Linch est d’autant plus douée pour faire transparaître des émotions. La même problématique revient avec ce réalisateur quand on regarde l’un de ses films : soit on l’adore, soit on le déteste. Une véritable roue de la chance. Autant le dire tout de suite, il y’aurait de quoi préférer la voir tourner plus longtemps.
    hubertselby
    hubertselby

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 436 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2009
    Un film qui pourrait s'inscrire dans une place précise dans la grande tradition des films de junkie. Il se place avant Requiem for a dream. Les scènes tournée avec la petite caméra qui sont au générique, les scènes d'hallucination ont pu servir à D. Aronofsky.
    Matt Dillon est surprenant, les rush en pharmacie montrent l'étonnante inventivité des camés mais aussi les extrémités vers lesquelles leur manque les pousse.
    Rédemption, c'est ce que le film demande vis à vis des drogués. L'image d'une qualité de la fin des années 8O se ressentent et c'est agréable.
    Les images participent à la saleté de l'ambiance, un peu délavée, des cadrages qui organisent un bordel dans lequel vivent les personnages.
    Un très joli film sale mais pas crade ^^
    bidulle3
    bidulle3

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 335 critiques

    3,5
    Publiée le 20 décembre 2011
    Le quotidien de Bob n'est autre que ce défoncé avec sa petite amie, mais du jour un l'une de leurs groupe meurt d'overdose, Bob prend la décision de tout arrêté ...
    Film sur la drogue, Gus Van Sant montre uniquement le nécessaire, peut importe que se soit bien ou mal, là n'est pas le but, "Drugstore Cowboy" c'est avant tout le récit de Bob, superbement incarné par Matt Dillon dans l'une de ses plus belle performance. Visage serré, trempé, parfois même complétement fou par son attitude, il sort une prestation étonnante. Son Couple avec Kelly Lynch est précurseur de Jared Leto et Jennifer Connelly dans "Requiem for a dream".
    Le cinéaste américain reste dans une réalisation sobre, et décrit les méfaits de certaine substance, il y ajoute le bon comme moins bon, tout en mettant le spectateur devant la terrible réalité. Il montre avec justesse un thème qui a déjà ces code et "Drugstore Cwoboy" fait parti des très bon film du genre. La descente, la rédemption, la prise de conscience et bien sur la mort sont parti intégrante du film.
    En conclusion, Gus Van Sant réalise une oeuvre forte, mélangeant quelque scène drôle dans un univers de junkie frappant le spectateur dans une scène final percutante avec un Matt Dillon incroyablement bon.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 24 août 2012
    Une vision classique des dérives de jeunes drogués avec un côté léger et facile. C'est pas ininteressant mais pas franchement mémorable.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2012
    Bon film, Gus Van Sant reste neutre ne fait voir à aucun moment son avis sur la drogue ou les toxicomanes. Il met juste en scène la vie d'un bande de camés avec leurs larcins et deals quotidien. La réalisation est typique du cinéaste (déjà son style est présent).
    Dead-for-Someone
    Dead-for-Someone

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 694 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2017
    Film intéressant sur le monde de la drogue, avec de bonnes idées et de
    bons acteurs mais qui ne révolutionne pas le genre.
    Bob (Matt Dillon) est un junkie qui cambriole les pharmacies pour se
    trouver ses doses de drogues. Mais lorsque son amie Nadine (Heather
    Graham) meurt d'une overdose, Bob comprend qu'il doit décrocher s'il ne
    veut pas être le prochain...
    La réalisation est bonne: le cadrage est très soigné, la mise en scène
    efficace, la profondeur de champ offre de belles choses, les mouvements
    sont coordonnés et fluides et les prises de vues réussies.
    Le scénario offre donc une plongée dans le quotidien de jeunes junkies,
    sans tomber dans le drame moralisateur. A aucun moment, un regard
    négatif n'est porté sur les personnages et par conséquent on évite la
    plupart des clichés. Il n'y a pas d'incohérences mais le principal
    défaut est le rythme; le film est assez lent, notamment dans les 50
    dernières minutes où il ne semble plus savoir quoi dire et se met à
    tourner en rond. Le climax n'est pas très percutant.
    Les acteurs sont bons, ils jouent avec justesse sans en faire trop.
    Les personnages sont attachants et assez originaux.
    Les dialogues sont réfléchis et bien écrits.
    La photographie est agréable, avec une jolie lumière et des couleurs
    intéressantes.
    Le montage est un peu lent et n'offre pas grand-chose d'original.
    Les costumes sont assez bons, mais les décors un peu vides. La musique
    est plaisante.
    "Drugstore Coxboy" est un film intéressant malgré un pitch qui peut
    sembler ne pas l'être.
    eldarkstone
    eldarkstone

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 532 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juillet 2012
    Pas mal ! Un début prometteur, prenant, mais changeant peu a peu de thème sur la fin, pour finir sans surprise ni éclatement, dommage ...
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 814 abonnés Lire ses 16 883 critiques

    1,0
    Publiée le 2 juin 2021
    Je suppose que le fait qu'il ne s'agisse apparemment du deuxième long métrage de Van Sant compte pour quelque chose mais je l'ai trouvé tout simplement stupide. Quatre jeunes se promènent dans des pharmacies pour voler des médicaments comme le dilaudid ou la morphine. Je pense que nous étions censés penser que c'était cool. J'ai trouvé que Kelly Lynch avait l'air de sortir de pratiquement n'importe quelle époque. Son jeu d'actrice est également terrible. On la voit constamment fumer ce qui est évidemment censé lui donner un air. Matt Dillon qui boit constamment du café en se shootant à l'héroïne je ne peux pas comprendre. Il y a des dialogues vraiment stupides comme Lynch qui demande à Dillon après qu'une de leurs jeunes amies voleuses de drogue soit morte d'une overdose pourquoi il a décidé d'abandonner sa vie dans la drogue. Je me rends compte qu'il y a une certaine mentalité de drogués mais venant d'un casting aussi photogénique j'ai trouvé cela absurde. Les effets sonores m'ont fait rire mais peut-être que ce n'était pas le but. Un plan d'une petite Vierge Marie est intercalé dans le montage mon Dieu quel symbolisme...
    Artriste
    Artriste

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 331 critiques

    2,5
    Publiée le 12 mai 2011
    Un film banal qui se contente de survoler le sujet sans jamais y entrer. Les personnages manquent de profondeur tout comme l'histoire. Il ne se passe rien et malgré le fait que 2-3 scènes soient plutôt pas mal, le reste du film est plat et lent. Matt Dillon joue bien mais les autres acteurs manquent de charisme. La narration est intéréssante et la b.o. est sympa mais le tout donne un film moyen, je ne vous le conseil pas surtout qu'en plus le film à vraiment mal vieillit.
    Romain B
    Romain B

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 126 critiques

    4,0
    Publiée le 6 décembre 2007
    Un trés bon film malgrés qu'il, je trouve, ne montre pas assez les terribles (?) effets de la drogue. Tout a l'air trop facile, trop prévisible. Une philosophie assez étrange dans le fond car c'est à partir du moment ou il arrète la dope que sa vie dégringole, quel est le message qu'à tenté de faire passer Gus Van Sant?...
    SATSANGA
    SATSANGA

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 227 critiques

    3,5
    Publiée le 30 septembre 2014
    Gus Van Sant est un auteur et çà se voit ! Le réalisateur signe là un film indépendant sur l'univers d'un consommateur de drogue, ne portant aucun jugement sur ses actes et laissant le spectateur se faire sa propre opinion sur le sujet . Les acteurs jouent juste, ne tombant pas dans les habituels clichés du genre en gonflant leurs interprétations . Du cinéma qui est très loin du blockbuster mais qui s'apprécie comme il se doit . A (re)découvrir !
    Anne C B
    Anne C B

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 47 critiques

    4,0
    Publiée le 6 juin 2007
    j'ai bcp aimer se film, se défoncer en dévalissents les pharmacie,une autre facon,diferante des autre film sur les drogue.en plus se film se déroul dans les année 70.mais on peu l'oublier!
    on sui tous le long du film le parcour d'une bande de pote, mais leur chemins se sépara pour leur nouvelle vie.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 août 2008
    Qu'il est bon ce Gus, qu'il est bon.
    Un film qui parle de la drogue dans les milieux blanc modestes des Etat-Unis, ici à Portland. Dans les années 70's. On a donc un groupe de 4 personnes, dont deux femmes et deux hommes. Ces derniers, vont voler "à la source" ( les pharmacies, d'où le titre ) comme le dit Dillon dans le film, pour s'approvisionner en drogue le plus aisément possible.
    Ce qui diffère des autres films traitant de la drogue ( mais pas tous ), ici, c'est qu'il est moins démonstratif. Sans parti pris.
    Gus Van Sant nous dévoile le quotidien de ces 4 personnes -à travers le récit du leader ( Matt Dillon )- entre les multiples superstitions, les casses, les engueulades de drogués, les problèmes avec la police et l'inévitable fracture du groupe.
    Comme le dit Dillon au début du film : " on était foutu d'avance ". Il sait qu'il court à sa perte, en gardant ce style de vie en marge des autres, mais il l'aime ce style de vie. Malgré tout, il ira jusqu'à tenter de décrocher. Mais quand on a été dans ce milieu qu'est celui de la drogue, votre passé vous rattrapes toujours, et il est difficile de se faire oublier.
    Gus Van Sant filme, non sans une certaine sagesse pour son personnage principal, à la perfection. Un coup de maître et c'est seulement son second long métrage. Entre décontraction et sérieux. Sobre et noire, voir fiévreux. La photographie vient appuyer cette impression de noirceur, de malaise imminent. De plus la musique est très agréable. Urbaine.
    On ressent beaucoup d'attachement pour le personnage de Dillon -qui prouve tout son talent. Il y a une grosse part de fatalisme, mais et surtout, un réalisme terrifiant. Celle d'une Amérique post-Vietnam, dépressive, moribonde, sans joie et sans but. C'est triste, mais on était prévenu.
    Un véritable coup de coeur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top