Mon compte
    Drugstore Cowboy
    note moyenne
    3,5
    595 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Drugstore Cowboy ?

    42 critiques spectateurs

    5
    5 critiques
    4
    17 critiques
    3
    14 critiques
    2
    3 critiques
    1
    3 critiques
    0
    0 critique
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 814 abonnés Lire ses 16 883 critiques

    1,0
    Publiée le 2 juin 2021
    Je suppose que le fait qu'il ne s'agisse apparemment du deuxième long métrage de Van Sant compte pour quelque chose mais je l'ai trouvé tout simplement stupide. Quatre jeunes se promènent dans des pharmacies pour voler des médicaments comme le dilaudid ou la morphine. Je pense que nous étions censés penser que c'était cool. J'ai trouvé que Kelly Lynch avait l'air de sortir de pratiquement n'importe quelle époque. Son jeu d'actrice est également terrible. On la voit constamment fumer ce qui est évidemment censé lui donner un air. Matt Dillon qui boit constamment du café en se shootant à l'héroïne je ne peux pas comprendre. Il y a des dialogues vraiment stupides comme Lynch qui demande à Dillon après qu'une de leurs jeunes amies voleuses de drogue soit morte d'une overdose pourquoi il a décidé d'abandonner sa vie dans la drogue. Je me rends compte qu'il y a une certaine mentalité de drogués mais venant d'un casting aussi photogénique j'ai trouvé cela absurde. Les effets sonores m'ont fait rire mais peut-être que ce n'était pas le but. Un plan d'une petite Vierge Marie est intercalé dans le montage mon Dieu quel symbolisme...
    Nicolas S
    Nicolas S

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 398 critiques

    3,0
    Publiée le 12 mars 2021
    Junkie tantôt infect et tantôt touchant, Bob vit de casse en casse avec sa petite amie, son meilleur ami et la copine de celui-ci, et est constamment traqué par quelques policiers pas très malins. "Drugstore Cowboy" désarçonne parce qu'il ne semble ne jamais véritablement prendre parti tant dans la construction des personnages, que sur le plan du style (très neutre, mais avec quelques échappées contemplatives) ou du ton (est-ce une tragédie ? une comédie ?). Très marqué par son époque et sans grand élan, c'est un Gus Van Sant certes honnête, mais très oubliable.
    THIRA10
    THIRA10

    Suivre son activité Lire ses 27 critiques

    4,5
    Publiée le 7 mars 2019
    L'histoire de 2 couples voleurs de pharmacies plutôt bien rodée, avec Matt Dillon, Kelly Lynch, sorte de Bonny and Clyde sans Guns, jusqu'à spoiler:
    la mort d'une des héroïnes spoiler:
    , catalyseur de la prise de conscience du "héros", qui va décrocher tout seul, même sa belle ne le suit pas, mais aidé par un prêtre ex-junkie, interprète par... William S. Burroughs :-)). Joli film vraiment avec de bons moments d'amitié, beaucoup d'humour et une bonne bande son. Moi je les aime ces films qui s'attachent à tous les "nous autres", anti-heros d'une société qui ne veut pas d'eux et qui ne suivent que leurs propres règles.
    Merci Mr Gus Van Sant vraiment !
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 2 800 critiques

    3,5
    Publiée le 2 novembre 2018
    Un bon polar écrit et très bien mis en scène par Gus Van Sant. Son scenario, coécrit avec Daniel Yost, nous sert une histoire dramatique avec cependant quelques bons traits d'humour. Le réalisateur Américain nous délivre comme de coutume, une photographie de qualité et une BO très riche.
    Ce film bénéficie aussi d'un casting de grande classe avec l'agréable plastique de Heather Graham dans le rôle de la jeune Nadine et le charisme de William S. Burroughs dans celui du prêtre toxico. Dans le rôle principal, Matt Dillon est véritablement "éclatant" dans son personnage de Junkie mystique.
    Après avoir visionné les excellents "Promised Land", "Restless", "A la Rencontre de Forester" et "Harvey Milk", "Drugstore Cowboy" est un autre bon film de ce réalisateur indépendant. Au même titre que Woody Allen ou Jim Jarmusch, Gus Van Sant occupe une belle place dans ma liste de réalisateurs Américains incontournables.
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 2 273 critiques

    3,5
    Publiée le 25 avril 2018
    Un film qui vaut avant tout, surtout et essentiellement par la performance d'acteur, la présence,le charisme de Matt Dillon, toxico voleur, gangster, dealer, sans morale ni sentiments, sans valeur essentielle sinon celle de tracer sa route avec égoïsme, quelques en soient les victimes laissées au bord du chemin. Cela jusqu'à une prise de conscience ou plutôt une lassitude de cette vie sans espoir ni sens et la décision de tout plaquer, de décrocher,pour être simplement et modestement un homme normal avec une vie simple où le quotidien peut aussi receler des petits bonheurs. Un parcours difficile à mener avec son passé et ses anciennes relations qui ne l'entendent pas de cette oreille. Un film brut et violent, filmé nerveusement,en immersion avec une certaine misère humaine et un Matt Dillon exceptionnel même si le scénario du film est lui assez limité.
    Dead-for-Someone
    Dead-for-Someone

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 694 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2017
    Film intéressant sur le monde de la drogue, avec de bonnes idées et de
    bons acteurs mais qui ne révolutionne pas le genre.
    Bob (Matt Dillon) est un junkie qui cambriole les pharmacies pour se
    trouver ses doses de drogues. Mais lorsque son amie Nadine (Heather
    Graham) meurt d'une overdose, Bob comprend qu'il doit décrocher s'il ne
    veut pas être le prochain...
    La réalisation est bonne: le cadrage est très soigné, la mise en scène
    efficace, la profondeur de champ offre de belles choses, les mouvements
    sont coordonnés et fluides et les prises de vues réussies.
    Le scénario offre donc une plongée dans le quotidien de jeunes junkies,
    sans tomber dans le drame moralisateur. A aucun moment, un regard
    négatif n'est porté sur les personnages et par conséquent on évite la
    plupart des clichés. Il n'y a pas d'incohérences mais le principal
    défaut est le rythme; le film est assez lent, notamment dans les 50
    dernières minutes où il ne semble plus savoir quoi dire et se met à
    tourner en rond. Le climax n'est pas très percutant.
    Les acteurs sont bons, ils jouent avec justesse sans en faire trop.
    Les personnages sont attachants et assez originaux.
    Les dialogues sont réfléchis et bien écrits.
    La photographie est agréable, avec une jolie lumière et des couleurs
    intéressantes.
    Le montage est un peu lent et n'offre pas grand-chose d'original.
    Les costumes sont assez bons, mais les décors un peu vides. La musique
    est plaisante.
    "Drugstore Coxboy" est un film intéressant malgré un pitch qui peut
    sembler ne pas l'être.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1 703 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,5
    Publiée le 14 avril 2016
    Deuxième réalisation de Gus Van Sant, "Drugstore Cowboy" est le film par lequel le cinéaste s'est fait remarquer en France en 1989. Juste avant "My Own Private Idaho", Van Sant filme les errances de Bob, un junkie qui a formé une bande avec laquelle il vole des médicaments dans des drugstores. C'est donc l'histoire d'un mec qui ne mendie jamais et qui se sert parce qu'il aime la drogue pour ce qu'elle est. Lucide et dépendant, Bob a bien évidemment le parcours tragique (mais imprévisible) que sa vie lui réservait depuis le début. C'est une œuvre tout à fait marquante, traversée à la fois par des tâtonnements de mise en scène aussi bien que par des fulgurances. C'est surtout une approche à la fois réaliste et poétique que Van Sant opte, n'hésitant pas à doper ces errances d'une petite dose d'humour qui illustre bien l'ironie et l'absurdité de la vie. Très réussi dans sa première partie, "Drugstore Cowboy" perd un peu de sa force dans son dénouement mais reste marqué par l'interprétation fiévreuse de Matt Dillon dans le rôle de Bob, cet anti-héros lucide et attachant.
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 543 critiques

    1,5
    Publiée le 31 octobre 2015
    Un moment de tranquillité dans une maison appartenant à une bande de drogués braqueurs de pharmacie, inspirée de l’oeuvre de Fogle. Un long-métrage tourné avec peu de moyens par un Gus Van Sant en forme dans sa narration accompagné par d’assez bons interprètes. Le problème de cette oeuvre c’est qu’elle ne contient pas assez de saveur dramatique, les acteurs, lassants car ne suivant que bêtement la caricature du junkie plongé tellement jusqu’à l’os dans l’addiction qu’il ne peut aller jusqu’à se séparer d’une substance, ont un mal fou à offrir un discours nuancé de la situation. On peut être amusé de la mise en scène parfois bien pensée, comme ces objets qui traversent l’écran pour passer à une autre scène. Amusantes, aussi, ces petites scénettes montrant le vol d’une pharmacie sous forme de spectacle bien orchestré. Sauf que les personnalités, réellement conventionnelles et exagérées, sont tellement exaspérantes, énervantes, qu’elles nous laissent un mauvais sentiment, et ce dès le départ. Comme ce Max Perlich qui ne sert que d’élément déclencheur pour apporter un final vraiment pas convaincant. On s’ennuie de ces situations barbantes, comme ces prises de drogue monotones. Le fil scénaristique ne contient aucune force, aucune puissance, on patiente jusqu’au final qui ne contiendra en même temps aucune émotion, ne parlons pas de cette voix OFF omnisciente faite par le personnage principal, Max Dillon donc, acteur agaçant car semblant à chaque regard porté sur lui tel un pantin sans caractère. Il ne peut faire transparaître une émotion que lorsqu’il a la bouche ouverte et le visage en sueur, il n’est présent dans le casting que pour sa bonne beauté, qui a dû assurer quelques dollars en plus au box-office grâce aux jeunes filles tourmentées par son physique de minet drogué, mèche en option. De toute manière, aucun besoin de préciser que Dillon est un acteur moyen qui n’a pu joué que des rôles parfois acceptables (Collision), souvent mineurs (In and Out), voire carrément médiocres (où il en profite pour remplir son compte en banque à coup de « La coccinelle revient »). Kelly Linch est d’autant plus douée pour faire transparaître des émotions. La même problématique revient avec ce réalisateur quand on regarde l’un de ses films : soit on l’adore, soit on le déteste. Une véritable roue de la chance. Autant le dire tout de suite, il y’aurait de quoi préférer la voir tourner plus longtemps.
    gabdias
    gabdias

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 568 critiques

    3,0
    Publiée le 31 janvier 2015
    Gus Van Sant sait débrider les débats même les plus tragiques à l'image de cette bande de jeunes accros à la drogue et qui vole dans les pharmacies. Il donne un souffle tragi-comique à un sujet qui ne l'est pas trop et pour cela il pousse une belle tripotée d'acteurs vers le sommet Matt Dillon toujours impeccable dans l'ambigüité.
    SATSANGA
    SATSANGA

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 227 critiques

    3,5
    Publiée le 30 septembre 2014
    Gus Van Sant est un auteur et çà se voit ! Le réalisateur signe là un film indépendant sur l'univers d'un consommateur de drogue, ne portant aucun jugement sur ses actes et laissant le spectateur se faire sa propre opinion sur le sujet . Les acteurs jouent juste, ne tombant pas dans les habituels clichés du genre en gonflant leurs interprétations . Du cinéma qui est très loin du blockbuster mais qui s'apprécie comme il se doit . A (re)découvrir !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 540 abonnés Lire ses 1 922 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2014
    Gus Van Sant nous emmène dans le milieu de la drogue et le monde des Junkies, où l’on suit la vie de l’un d’eux et de sa bande pendant quelques temps. L’aspect documentaire donne un coté réaliste au film et ça prend, on y croit et c’est un film fort qu’il nous livre, humain et triste. Emmené par une troupe de jeunes acteurs talentueux et en premier lieu Matt Dillon, ainsi qu’une excellente bande-son, il arrive aussi à rajouter quelques touches d’humour. Il analyse bien la dépendance ou les relations au sein du groupe de jeunes junkies. Et au final, il arrive à rendre les personnages attachant et on s’identifie à eux. Et surtout il ne nous moralise pas, ne fait pas de commentaire, et les dialogues sont vraiment bien écrits. Un film fort, qui ne nous moralise pas et effrayant par le réalisme qu’il dégage. Un grand film.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 27 janvier 2014
    Quand je lance un film de Gus van Sant, je m’attends à un très bon film, et celui-ci a été à la hauteur de mes espérances. Traitant ici du mode de vie d’une bande de drogués, le film est réalisé avec originalité et, si on peut l’appeler ainsi, une certaine forme de poésie. La première partie du film peut faire penser en certains points à Las Vegas Parano, car si le sujet est celui de la drogue, il est abordé avec un côté décalé parfois assez drôle, et non pas avec noirceur badigeonnée au pathos comme Requiem for a Dream. Toutefois, Drugstore cowboy reste en quelques sortes le cul entre deux chaises, ce qui n’en fait ni un chef-d’œuvre de la comédie noire et absurde comme Las Vegas Parano ou Human Traffic, ni un film véritablement engagé comme Requiem for a Dream (ce qui entre parenthèse, n’est pas un mal).
    En cette époque d’engouement pour une série telle que Breaking Bad, il serait bon de refaire sortir ce petit bijou du placard et de le faire découvrir, car s’il n’est certainement pas le premier film à voir dans la catégorie de ceux qui abordent le sujet de la drogue, il n’en demeure pas moins une petite merveille, autant dans le fond que dans la forme, avec des personnages très complets. A recommander vivement.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 413 abonnés Lire ses 1 502 critiques

    3,5
    Publiée le 9 janvier 2014
    Avec "Drugstore Cowboy", G. Van Sant parle de drogue en y mettant une touche d'humour. Un projet audacieux pour un résultat convaincant. Avec un Matt Dillon en grande forme, on assiste à un astucieux mélange de drôlerie et de noirceur inscrit dans un scénario intelligemment construit, aux allures de mini road-movie. Aussi, Van Sant imagine des personnages "de l'urgence", toujours en réaction et plus ou moins dépassés par les évènements, ce qui les rend attachants. Après un début poussif, on entre petit à petit dans cette histoire singulière, jamais didactique mais qui au contraire laisse au spectateur une totale liberté de jugement. La réussite principale du film réside donc dans le fait de voir des personnages et un sujet extrêmement nuancés.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 24 décembre 2013
    La réalisation est particulièrement soignée. Le sujet est traité avec intelligence et je ne vois pas pourquoi certains disent qu'ils ne se passent rien. Ils auraient voulu une fin plus flamboyante sans doute mais on n'est pas dans un Blockbuster. Enfin Matt Dillon qui me déçoit rarement joue encore une partition sans faute. Certains acteurs dénotent un peu tout de même.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 3 817 critiques

    3,5
    Publiée le 10 septembre 2020
    Grâce à une mise en scène baroque mais avec la précision d'un documentaire, Gus Van Sant dresse un constat terrifiant et implacable sur la toxicomanie. Matt Dillon est grandiose.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top