Mon compte
    R.A.S.
    note moyenne
    3,4
    93 notes dont 19 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 19 critiques par note
    2 critiques
    8 critiques
    5 critiques
    4 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur R.A.S. ?

    19 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6792 abonnés Lire ses 10 840 critiques

    4,0
    Publiée le 21 février 2012
    Avec "R.A.S", Yves Boisset se penche sur une pèriode sombre de notre Histoire, celle de la guerre d'Algèrie! A l'inverse de l'Amèrique qui a utilisè le cinèma comme une thèrapie pour tenter de soigner ses plaies du Vietnam, la guerre d'Algèrie reste longtemps un sujet tabou en France! Considèrè comme un cinèaste engagè voir politique, Boisset s'est efforcè tout au long de sa carrière d'être en prise directe avec son temps en essayant de comprendre ce qui semble paradoxal ou indèfendable! Après avoir rèalisè "L'attentat", il s'attaque à "R.A.S". Derrière cette mention consignèe sur les rapports d'une guerre qui ne disait pas son nom, Boisset dènonce les mèthodes de la guerre de pacification, utilisèes durant le conflit algèrien sans omettre de parler de la torture! Comme le dit le cinèaste, ses sujets et surtout sa façon de traiter font peur! Sans doute, la raison pour laquelle il lui a ètè difficile de mener son film à terme! Des pressions ont ètè exercèes sur les loueurs d'armes et d'uniformes, le financement de "R.A.S" a même ètè bloquè à trois reprises et des bobines ont disparu, obligeant le rèalisateur à retourner les scènes de tortures! Sans parler des coupes exigèes pour la sortie du film et l'interdiction aux moins de 16 ans! A l'affiche de ce pamphlet, on retrouve des acteurs peu connus à l'èpoque qui apportent beaucoup d'authenticitè: Jacques Weber, Jacques Spiesser, Jean-François Balmer, Roland Blanche, Claude Brosset, Jean-Pierre Castaldi et Jacques Villeret dont ce fût le premier rôle au cinèma! Une oeuvre sincère et courageuse...
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2708 abonnés Lire ses 5 794 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Peut-être la meilleure réalisation d'Yves Boisset qui nous livre un réquisitoire sans concession sur la guerre d'Algérie ou plutôt sur les appelés. Magnifique film et excellente interprétation avec une fin émouvante. Un certain parti pris et je ne suis pas en total accord avec la vision d'Yves Boisset mais au niveau cinématographique c'est un très grand et beau film. Il fut censurer à sans époque.
    Acidus
    Acidus

    Suivre son activité 357 abonnés Lire ses 3 246 critiques

    4,0
    Publiée le 27 février 2012
    Yves Boisset, réalisateur engagé, signe ici un film contestataire remettant les actes de l'armée française, voire tout simplement sa présence, durant la guerre d'Algérie. Un brin provoquant, "R.A.S." a le mérite d'appuyer là où cela fait mal en montrant une vision dure, brutale de l'armée française, un peu plus de dix ans seulement après les accords d'Evian. Un tel sujet lui a d'ailleurs causé pas mal de problèmes avec la censure mais le réalisateur a réussit à nous pondre un bon film malgré les pressions subis à l'époque de sa réalisation. Je laisse le soin aux personnes qui connaissent mieux le sujet que moi pour juger de l'aspect historique (révisionnisme ou non?) du long métrage mais ce dernier, en lui-même, vaut le détour.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,5
    Publiée le 17 juillet 2012
    Très bon film sur la Guerre d'Algérie et qui n'a pas peur de montrer ce qu'elle a été (tortures, viols, assassinats, ...). Le scénario est à charge et convaincant, les personnages sont complets et interprétés avec conviction.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 2 836 critiques

    2,5
    Publiée le 11 février 2018
    De bonnes intentions et une envie très nette pour Boisset de dénoncer la guerre, ses horreurs et son absurdité. Malheureusement son film a tendance à sonner faux, et alors que j'en attendais beaucoup, il ne m'a pas convaincu.
    Freaks101
    Freaks101

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 619 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2010
    Le triste sort des appelés durant la guerre d’Algérie, Boisset ne prend pas de gants et rappelle que l’armé est une grande machine à décerveler. La charge est féroce, ouvertement antimilitariste et pacifiste, le film a dut faire grincer des dents à l’époque. En tout cas c’est un des long métrage les plus ambitieux du réalisateur, une de ses plus belles réussites selon moi.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 823 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,5
    Publiée le 4 décembre 2010
    Alors que les américains ont utilisé le cinéma comme thérapie suite à la défaite vietnamienne, les déboires algériennes de l'armée française devint rapidement un sujet tabou dans l'hexagone. Quand sortit le pamphlet antimilitariste qu'Yves Boisset réussit, malgré les terribles pressions qu'il reçu, à monter il fut immédiatement boycotté et reste encore aujourd'hui interdit de sortie en DVD. C'est donc dommage que ce chef d’œuvre réunissant un superbe casting pour dénoncer aussi bien le triste quotidien des soldats appelés les poussant à la mutinerie que le sort réservé aux algériens, soldats comme civils, soit indisponible et reste donc inconnu du grand public.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 3 162 critiques

    2,0
    Publiée le 20 mars 2013
    Un film de guerre classique, trop classique pour le différencier des autres.
    PLV : aux amateurs de films de guerre
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 1 635 critiques

    4,0
    Publiée le 22 mars 2019
    Yves Boisset, on sait bien qui c'est ce bonhomme. On sait bien qu'il est un cinéaste engagé qui n'a jamais cessé de s'intéresser à ce qu'il se passait autour de lui pour ensuite balancer des films coups de poings. Coup de poing parce que Boisset n'a jamais hésité à tourner sur les sujets tabous et tournait tout en caressant le spectateur dans le sens inverse du poil. « Dupont Lajoie », pour ceux qui connaissent, est une illustration parfaite du style Boisset. En 1973, le cinéaste veut taper super fort et s'empare d'un sujet brûlant à l'époque et qui l'est même encore aujourd'hui : la guerre en Algérie. En gros, Boisset verse du vitriol sur des plaies encore béantes et gorgées de sang. A tel point que la censure lui a fait vivre un enfer. L'obligeant à couper ou modifier certaines scènes. Mais non. Boisset n'est pas du genre à couper la poire en deux. Avec lui, c'est du brut de décoffrage, c'est ainsi que l'on peut voir très explicitement des scènes de tortures. Imaginez l'effroi suscité par des scènes pareilles sur un écran de cinéma en France dans les années 70... Et pourtant, il serait temps que l'on arrête un peu de nous prendre pour des imbéciles. De plus en plus de gens connaissent les faits et gestes de l'armée française en Algérie. Tôt ou tard le pot-aux-roses finira par être découvert et il y a pas mal de gens qui auront des comptes à rendre, s'ils sont encore en vie d'ici là. « R.A.S », un film qui porte bien mal son nom, puisque des choses à signaler, il y en a, ce n'est pas ce qui manque. En plus de faire mal, ce film aura eu le mérite de révéler des comédiens alors peu connus ou inconnus à l'époque parmi lesquels, Jacques Weber, Jacques Spiesser, Jean-François Balmer, Claude Brosset, Roland Blanche ou encore Jacques Villeret qui jouent avec conviction et sincérité et qui finissent de donner de l'épaisseur à ce film choc.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 19 avril 2012
    Visiblement Boisset est très inspiré quand il s'agit de parler armée, en plus il réunit une belle équipe d'acteurs et de gueules, dommage qu'il tombe un peu trop dans la démonstration.
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 791 critiques

    3,5
    Publiée le 25 septembre 2018
    Censure oblige, ce n’est que dix ans après la fin de la guerre d’Algérie que les premiers films abordant cette tragédie apparaissent sur les écrans. Il y eut ainsi en 1972 Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier puis, un an plus tard, R.A.S. d’Yves Boisset. De cette guerre et des exactions commises restées longtemps taboues, le cinéaste fait œuvre d’engagement éminemment politique.
    L’acronyme-titre est bien sûr celui utilisé pour signifier un Rien à Signaler dans un rapport destiné à une lointaine administration, soigneusement tenue étrangère des faits. Pourtant dans R.A.S., Yves Boisset multiplie les signalements sur une époque, celle du mitan des années 50 en France, et sur une guerre menée en Algérie.
    Critique complète sur incineveritasblog.wordpress.com
    Renaud  de Montbas
    Renaud de Montbas

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 683 critiques

    2,0
    Publiée le 8 juillet 2021
    Cest vrai que de prime abord "R.A.S." séduit par son sujet peu traité (la guerre d'Algérie) et son casting 5 étoiles : Spiesser, Weber, Balmer, Villeret, Brosset... mais malheureusement entre scènes trop caricaturales et personnages eux aussi caricaturaux et outranciers le film ne m'a pas convaincu. Je n'ai aucun probléme avec le point de vue adopté, pour moi un film c'est comme un édito, ca peut etre partial, mais là on est plutot dans le très réducteur. pas un des meilleurs Boisset, on est loin du Juge Fayard ou de Dupont Lajoie. 2 / 5
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 3 décembre 2006
    un des premiers films sur la Guerre d'Algérie et la conscription. Ces opérations de police et de maintien de l'ordre comme on disait sont une tache dans notre histoire. Il serait temps que ce film sorte en dvd. Ce n'est pas en faisant semblant d'oublier qu'on réglera nos problèmes, ce n'est pas en ne disant rien qu'on évitera de recommencer.
    Ma génération a vécu dans l'euphorie d'une Resistance belle et formidable...nous savons que c'était bien plus compliqué et nombres de questions sont toujours sans réponses. je souhaite que la génération qui arrive sache ce qu'on étaient nos guerres coloniales...qui ne sont toujours pas terminées.
    RAS avec en plus le regretté Jacques Villeret est un témoignage, ses conditions de tournage sont aussi un autre témoignage. Sommes-nous enfin majeurs pour pouvoir avec sérénité mais fermeté regarder ce que nous fumes!
    Fred S.
    Fred S.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 134 critiques

    3,5
    Publiée le 27 novembre 2012
    Un film militant par un réalisateur engagé. Yves Boisset nous livre ici un constat sans concession sur la guerre d'Algérie (ce qui a très peu été fait). A noter l'excellente prestation de Jacques Weber et la première apparition du très regretté Jacques Villeret au cinéma.A voir.
    Choublane4
    Choublane4

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 32 critiques

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2020
    spoiler: En 1956, pendant la guerre d'Algérie, March, Charpentier et Dax, des réservistes, se retrouvent dans un bataillon disciplinaire. Ils sont alors pris dans les engrenages de la guerre, de la torture et de la mort. Le commandant Lecoq doit constituer une unité d'élite avec les réfractaires, dont les motivations politiques sont diverses.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top