Mon compte
    Manifesto
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Manifesto" et de son tournage !

    D'après l'oeuvre de Frederico Garcia Lorca

    Manifesto s'inspire de La Comédie sans titre, un pamphlet révolutionnaire de Federico Garcia Lorca (1898-1936), qui est en réalité le premier acte d'un drame inachevé écrit en 1935. Ce poète et auteur de théâtre andalousien soutenait activement la République d'Espagne dans les années 30 : cette détermination politique lui a coûté sa propre vie. Il a été exécuté en 1936, à l'âge de 38 ans.

    "La Comédie sans titre" remise au goût du jour

    Manifesto s'inspire d'un fait réel qui a divisé l'Espagne. La cérémonie des Goya 2003 -l'équivalent espagnol des Oscar- a été perturbée par l'intervention, quelque peu imprévue, d'une troupe de théâtre prenant publiquement position contre l'engagement du gouvernement dans le conflit irakien. Cet évènement a engendré de graves répercussions en Espagne : une prise de conscience tout d'abord, mais aussi une véritable division entre le monde culturel et le pouvoir politique. De nombreuses personnalités se sont également mobilisées à ce sujet.

    Manifesto, en quelques mots

    "A travers le prisme de "La comédie sans titre" (...) qui ouvre toutes grandes les portes du théâtre sur l'actualité la plus brûlante et appelle dans un grand cri libertaire à la révolution, j'ai souhaité montrer notre époque, notre vécu d'artiste, exprimer notre point de vue, nos positions", déclare le réalisateur Joaquin Oristrell. "C'est une comédie où les acteurs jouent le rôle d'acteurs, des gens qui se mettent à la place d'autres pour en faire le portrait, reflétant ainsi leur vérité qui est aussi la nôtre et celle de notre société. Tout cela fait de Manifesto une expérience singulière, unique et sincère".

    Une métaphore contre la guerre

    Le comédien Javier Camara évoque l'époque de Federico Garcia Lorca confronté à la guerre civile espagnole : "La métaphore contre la guerre était plus vraie que jamais (...) au moment où se déroule la pièce, le théâtre était en pleine perdition, l'art était en perdition... Il faut se rappeler que Lorca vivait alors en pleine guerre civile, et que peu de temps après il allait être tué".
    Joaquin Oristrell souligne que cette pièce colle parfaitement à l'actualité : "Après tant de temps, ce qui me séduit, c'est qu'un homme comme Lorca, qui fut une victime de la guerre, puisse nous servir à dénoncer une guerre qui n'a rien à voir avec la sienne, une guerre qui a lieu en Irak, bien loin du continent où l'on représente son oeuvre".

    Un grand travail d'improvisation

    Le réalisateur Joaquin Oristrell tenait avant toute chose à faire un travail d'improvisation avec ses acteurs. "J'avais depuis longtemps l'idée de travailler avec quelques acteurs sur des textes d'improvisation (...) Pratiquement 95% des dialogues du film viennent directement des acteurs eux-mêmes".

    Un film fait avec tendresse

    Le film a été tourné en trois mois avec un budget de 45 millions de pesetas (environ 250 000 euros) "avec les participations et les efforts de tous sur leurs salaires habituels (...) Que ce soient les acteurs ou l'équipe technique, tous m'ont offert un luxe inestimable" signale le réalisateur Joaquin Oristrell. Un plaisir partagé puisque l'acteur Javier Camara avoue avoir été très fier de participer à cette aventure : "des films, on en fait beaucoup, mais c'est une chose de les faire avec beaucoup d'argent, et une autre de les faire avec beaucoup de tendresse".

    Un prix Arte

    Le film a obtenu le Prix Arte au Festival San Sebastian (Espagne) en 2003.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Mourir peut attendre (2021)
    • Dune (2021)
    • Le Dernier duel (2021)
    • Boîte noire (2020)
    • Stillwater (2021)
    • Le Loup et le lion (2020)
    • Eiffel (2020)
    • Venom: Let There Be Carnage (2021)
    • Bac Nord (2020)
    • Tralala (2020)
    • Les Intranquilles (2021)
    • Cette musique ne joue pour personne (2020)
    • Julie (en 12 chapitres) (2021)
    • Tout s’est bien passé (2021)
    • Le Sommet des Dieux (2021)
    • Eugénie Grandet (2020)
    • Mon légionnaire (2020)
    • xXx (2002)
    • Illusions Perdues (2021)
    • Candyman (2021)
    Back to Top