Mon compte
    Atout coeur à Tokyo pour OSS 117
    note moyenne
    3,3
    120 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Atout coeur à Tokyo pour OSS 117 ?

    13 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    3 critiques
    3
    5 critiques
    2
    2 critiques
    1
    3 critiques
    0
    0 critique
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 7 novembre 2014
    James bond version low cost, qui a le goût des co-productions européennes (France, Italie, Allemagne) des années 60, donc qui n'a aucun goût. Honnêtement, je m'attendais à pire, mais tout cela est très mou et manque d'humour, de surprise, de classe... Le Japon est bien mis en valeur pour un public occidental... Je l'avoue, j'ai regardé cet Oss 117 uniquement pour Marina Vlady, bien peu concernée par le film mais à la beauté absolument renversante (sans doute les plus beaux yeux du cinéma, toutes époques et tout pays confondus).
    pilouBoulogne
    pilouBoulogne

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 160 critiques

    3,0
    Publiée le 1 janvier 2010
    A n'en pas douter : le plus proche des OO7.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 169 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 13 mars 2010
    Le clone de James Bond. Une espèce de version pour les pauvres, avec moins de cascades, moins de cul, ...moins de tout finalement. Le héros est une sorte de Jean-Marie Bigard, toujours là pour déconner, et il a toujours la grande classe. Je préfère Bond, un peu moins drôle mais beaucoup plus macho. Là, à part les deux tartes que se prend la blondasse, on ne voit pas le côté viril du gars. Le scénario est d'un mortel classique, encore plus soporifique que les James Bond, c'est dire. Bref, passez votre chemin, vous serez déçus.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 28 juillet 2014
    Un très bon opus de la série OSS 117, du bon cinéma d'espionnage avec des scènes d'action plus que potables pour l'époque ainsi qu'une interprétation de qualité. En tout cas, tout cela est bien au dessus des dernières daubes produites avec Jean Dujardin. Ces dernières auraient pourtant pu rendre ses lettres de noblesse au ciné d'action Français, si une fois de plus le réalisateur franchouillard avait voulu faire autre chose que des comédies.
    Camusduverseau
    Camusduverseau

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 778 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2007
    Ce n'est pas un film d'espionnage, mais un catalogue touristique nous invitant à aller au Japon ! Exotique et drôle !
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 440 critiques

    4,0
    Publiée le 26 décembre 2007
    Ce nouvel opus d’Oss 117 est très proche d’un film de James Bond : détachement et humour du héro, technologie gadget, exotisme de pacotille, scène d’action précédant le générique, et un certain rythme. D’ailleurs Terence Young, réalisateur de trois « 007 » a participé à l’élaboration du scénario. Celui-ci intègre de nombreux rebondissements, et ce qu’il faut de mystère pour maintenir l’intérêt, le rôle exact de certains personnages ne se dévoilant que progressivement. Frederick Stafford est parfait, et s’inspire beaucoup du jeu de Sean Connery ; Marina Vlady convient moins bien, son côté BCBG lui enlève tout mystère ; la japonaise est craquante : son jeu décontracté séduit autant que son physique. Les scènes de bagarre sont à la fois haletantes et vues avec humour. La séquence finale est en progrès sur les Oss 117 précédents, mais n’a pas l’ampleur, voire la démesure nécessaire pour conclure pareille production.
    Bon spectacle donc, Oss 117 était sur la bonne voie, mais l’inflexion donnée par les films suivants cassera cette dynamique.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 648 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,5
    Publiée le 14 août 2020
    Une sorte de James Bond des années 60, plutôt réussi malgré le montage à l'ancienne et les raccourcis scénaristiques. Pas mal mais aujourd'hui obsolète. Se regarde sans se retenir, le tout ayant été déjà vu et revu dans les James Bond...
    Lorenzo.Paris
    Lorenzo.Paris

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 38 critiques

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2020
    Film d'espionnage très convenu avec tous les clichés habituels mais qui fait passer un moment agréable
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 2 002 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 15 novembre 2013
    L'atout asiatique pour l'agent américain. Ecrit par l'auteur des premiers James Bond, Terence Young. De plus, de toute évidence le réalisateur Michel Boisrond est visiblement à l'aise dans l'espionnage tout comme dans la comédie. Un volet plus Bondien dans ses actions et ses situations. Du coté féminin, nous pouvons compter sur la délicieuse actrice Marina Vlady.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 305 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,5
    Publiée le 29 décembre 2020
    Deuxième Oss 117 ancienne version que je découvre et je me suis moins amusé. C’est effectivement du sous James Bond qui a beaucoup vieilli par certains de ses aspects mais qui est assez réussi par d’autres. L’enquête et la mission d’Hubert Bonisseur de la Bath sont assez ridicules, mais quelques scènes sont amusantes comme la baston avec le sumo. Et puis au second degrés on peut s’amuser du côté ringard du personnage qui sera si bien parodié dans la version avec Jean Dujardin. Sans arrière pensée ça peut passer, si on veut s’en moquer ça marche aussi.
    alouet29
    alouet29

    Suivre son activité 45 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 22 décembre 2016
    OSS117 est le James Bond à l'européenne, avec une touche de classe bien française, un côté vif italien et une rigueur allemande. L'ensemble est bien conçu, sans temps mort avec ce qu'il faut d'action, d'exotisme et d'amourette soft.
    On est loin d'un blockbuster américain et d'une comédie déjantée à la "Dujardin".
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 775 critiques

    1,0
    Publiée le 14 septembre 2019
    En réalisant le deuxième OSS 117, Michel Boisrond crée un succédané low cost des James Bond. Peu de gadgets, peu de cascades, peu de bagarres, peu de luxe et peu d’érotisme, malgré une scène torride, lorsque le « héros » place un micro dans la robe de la sublime Marina Vlady. C’est à peu près, avec la visite de Tokyo, le seul intérêt de ce navet, pourtant scénarisé par Terence Young.
    LtDunbar
    LtDunbar

    Suivre son activité Lire ses 126 critiques

    3,0
    Publiée le 14 avril 2020
    Encore plus proche de 007, mais on retrouve la patte OSS 117 qui commençait à se perdre dans l'aventure.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top