Mon compte
    Le Bras de la vengeance
    note moyenne
    3,7
    107 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Bras de la vengeance ?

    17 critiques spectateurs

    5
    2 critiques
    4
    8 critiques
    3
    3 critiques
    2
    2 critiques
    1
    2 critiques
    0
    0 critique
    Marc H
    Marc H

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 508 critiques

    4,0
    Publiée le 10 mai 2007
    moins bien écrit que le premier, mais reste le charisme de l'acteur principal et une touche de sensibilité mignone...un bon moment en perspective.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2 979 abonnés Lire ses 5 868 critiques

    4,0
    Publiée le 15 juin 2009
    Cette suite d'Un seul bras les tua tous m'a plu davantage que 1er volet des aventures du sabreur manchot. Si l'intrigue est minimaliste cette idée d'affrontement contre les 8 rois offre un côté aventuresque que n'avait pas le 1er opus ; les combats s'enchaînent dans ce film à un rythme fou (avec une certaine violence et ne lésinant pas sur le sang) à peine un combat s'achève que l'on a droit à un nouveau duel tout cela chorégraphié de manière admirable. Le Bras de la vengeance est un très bon film.
    Dahrar
    Dahrar

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 82 critiques

    1,5
    Publiée le 19 mars 2013
    Un opus irregardable qui a bien mal vieilli. Les acteurs ont un jeu plus qu'approximatif et les costumes (en particulier, ceux des adversaires) sont ridicules et laids. Les combats s'enchaînent et on finit par s'en fatiguer, faute à un rythme mal géré: les bagarres peuvent s'aligner sans discontinuer, puis être suivies par des scènes plus intimes et, avec le temps, devenues complètement niaises. Le plus mauvais, et de loin, de la trilogie de Chang Cheh.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 125 abonnés Lire ses 3 867 critiques

    3,0
    Publiée le 27 novembre 2011
    Je finis la trilogie avec le second volet (logique), qui est une suite du premier (contrairement au troisième), alors c'est très sympa de retrouver le premier sabreur manchot, cet infirme avec un grand charisme. Ce film a tout ce qu'on peut espérer d'une suite, plus de combats, plus impressionnants, plus dynamiques (sans atteindre le dynamisme du troisième opus), mais malheureusement niveau scénario on perd quand même pas mal. Là où dans le premier c'était très simple, mais néanmoins assez fluide pour porter le film, là c'est un peu n'importe quoi, bon c'est pas spécialement dérangeant, mais il est plus là pour justifier les scènes d'action qu'autre chose. Du coup ça se regarde avec plaisir mais pour les scènes d'actions, pas pour les personnages ou l'histoire. On retrouve quelques thèmes musicaux du premier, qui étaient très réussis, plaisant. Malgré tout ça ne surpasse pas le premier volet je dirai, et encore moins le troisième. Plaisant.
    Jeremy339862369
    Jeremy339862369

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 135 critiques

    1,0
    Publiée le 23 avril 2010
    Difficile de prendre au sérieux "Le bras de la vengeance", un des films les plus connus d'arts martiaux Hong-Kongais. Si le kitsch de certains films provoque parfois la tendresse du spectateur, c'est ici l'ennui et la distance qui saisissent ce dernier. On se rend compte que le film a vraiment mal vieilli quand on voit le traitement réservé aux phases imaginatives de Fang avec flou et ralenti les cheveux au vent, le traitement du son avec des bruitages exacerbés et invraisemblables (roues tranchantes). Il ressort de ce film une impression de factice à tous les niveaux car au-delà des extérieurs parfois en studio ce sont les artifices visuels qui sont mis en cause. Que ce soit le maquillage grossier du "chevalier blanc" (du talc sur le visage ?), l'utilisation du câble ou la scène surréaliste où Fang corrige une dizaine de guerriers avec une fine et petite branche d'arbre, on ne peut pas s'impliquer dans l'histoire voyant tous les gadgets grossiers. Le canevas de l'histoire est lui très (trop) classique, un guerrier refuse la violence et devient un gentil agriculteur mais son passé le rattrape et il doit reprendre les armes au bout de 15 min pour le bien, si ce n'est de l'humanité, celui d'un coin de Chine. Un autre aspect du film est à analyser, la propension à faire du spectateur un assisté comme le témoignent certaines scènes, l'explication de la reine aux mille doigts concernant son nom ou son jeu outrancier de gentillesse pour insinuer qu'elle est bel et bien méchante. L'image parle d'elle même et si on a besoin de l'expliquer c'est que l'on a une bien piètre idée de la capacité à penser du spectateur. La narration et la place des 8 rois sur le chemin de Fang m'a aussi déçu, considérant leur nombre, le réalisateur en a placé une partie à la suite, les combats s'enchainant rapidement sans qu'on puisse en profiter. En clair, ils sont vite expédiés ce qui les rend beaucoup moins charismatique que prévu. Trop de méchants tue le méchant.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 janvier 2019
    Le second de la trilogie qui n’a rien à voir avec le troisième d’éblouissement et son spectacle d’art martial et sabres percutants. L’histoire de ce sabreur manchot m’avait émerveillée et la violence dans une Chine ensanglantée. Un épisode avec une autre incarnation du héros folklorique au pays ancestral des ninjas. Rangé dans une vie paisible avec son épouse, il n’aura de cesse d’être encouragé à rejeter toute forme de violence combattante. Une nouvelle menace imminente le sortira de sa retraite forcée pour défendre les siens, les divers clans sème le trouble et la terreur. Moins de transparence dans le scénario historique pour transpercer la mise en scène, mais pas moins réjouissante. Utilisant tout ce qui passe par l’idée sous son seul bras, drôle de super-vigilance manchot, une redoutable école de la dangereuse séduction manipulatrice, un art très ancien. Une inspiration que sont ces films vieillis, le sabre tranchant le corps en lui même les pathétiques copies de séries B.
    totoro35
    totoro35

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 787 critiques

    3,0
    Publiée le 24 mars 2012
    Considérablement plus violent que l'opus précédent, un second volet qui ajoute au classicisme de l'original un petit côté pop et délirant, typique de l'époque, pour un résultat toujours aussi efficace même si l'histoire s'avère moins prenante.
    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 017 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mai 2013
    "The return of the one-armed swordsman" ridiculement traduit par "Le bras de la vengeance" n'a pas beaucoup d'intêret scénaristique, car c'est une succession de combat ou Chang Cheh offre un spectacle encore plus violent. Violent mais pas choquant car rien n'est réaliste ici, c'est du grand guignol. C'est l'occasion d'admirer différent styles de combat ultra chorégraphié et toujours aussi précis dans son découpage et de retrouver Jimmy Wang Yu dans le rôle de sa vie qui est bien le seul personnage évoluant au fil du film, mais qui ne se pose pas longtemps la question de savoir si il doit reprendre le sabre alors qu'il avait promis de ne pas le faire. Le moins bon de la mythique trilogie de la Shaw Brothers certes, mais un bon spectacle malgré tout fort distrayant.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 520 abonnés Lire ses 1 922 critiques

    3,0
    Publiée le 20 mai 2017
    Suite au succès d'Un seul bras les tua tous, Chang Cheh poursuit sa trilogie autour du sabreur manchot avec Le Bras de la vengeance, misant ici plus sur l'action au détriment de la psychologie des personnages.

    C'est d'ailleurs assez dommage ce changement de ton, tant il s'était montré convaincant dans le premier opus en s'intéressant plus aux protagonistes. L'équilibre n'est d'ailleurs pas toujours très bon, Chang Cheh se montrant par moment un peu excessif, notamment dans la violence ou au contraire dans la niaiserie. De plus, on sent aussi que cette suite n'était pas forcément prévu et la première partie de l'oeuvre en souffre malheureusement, à l'image de l'histoire mise en scène un peu trop classiquement.

    Si tout cela est effectivement préjudiciable, ça n'empêche pas non plus d'apprécier le film, bien qu'il se révèle plus faible que le premier opus. Si maintenant la violence est très présente, jusqu'à l'excès donc, elle n'en reste pas moins assez bien mise en scène, avec quelques combats plutôt mémorables. C'est dans ses moments là que l'oeuvre va prendre tout son sens, ainsi que le côté aventure et l'enchaînement des affrontements que notre héro doit subir.

    On trouve autour de lui des personnages mal écrits ou inutiles, mais c'est bien ce sabreur manchot qui attire la lumière et porte le film sur ses épaules, bien aidé par l'interprétation de haute volée de Jimmy Wang Yu. On a envie de le suivre, de le voir se battre et que sa quête soit une réussite. Derrière la caméra, Chang Cheh se montre plutôt efficace et n'hésite pas à faire ressortir l'aspect macabre et sanglant de son oeuvre.

    Concentré d'action et de violence pas toujours bien subtil mais tout de même assez fun, Le Bras de la Vengeance permet à Chang Cheh de poursuivre l'histoire du manchot vengeur, n'hésitant pas ici à proposer un déluge ensanglanté.
    annatar003
    annatar003

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 852 critiques

    2,0
    Publiée le 31 octobre 2011
    Malgré la renommée des films de Chang Cheh, "Le Bras de la vengeance" n'aura pas su vaincre le redoutable ennemi qu'est le temps.
    L'histoire ainsi que les personnages sont typiques des films d'arts martiaux chinois et ne se distinguent d'aucune façon des centaines de répliques que l'on retrouve tous les vendredis soirs sur RTL9.
    Histoire de rivalité, de vengeance et d'honneur animent cette aventure au cœur de la Chine où les combattants s'arment de lames bien étranges. Combats remarquables pour l'époque mais totalement dénués d'intérêt aujourd'hui font de ce long-métrage une œuvre sans âme peu inspirée au milieu d'un océan de productions analogues.
    Alain Z
    Alain Z

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mai 2008
    Suite d'"un seul bras les tua tous", ce second opus des aventures du sabreur manchot est aussi jouissif que le premier et Wang Yu est toujours aussi spectaculaire et convainquant... Dommage que ce soit David Chiang qui ait repris le flambeau car Wang Yu est halluciné et hallucinant dans ce rôle... Et aurait mérité une plus grande reconnaissance du public à mon goût.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 30 juin 2014
    Dans ce second volet du Sabreur Manchot, Fang Gang est confronté à un dilemme, soit respecter la promesse faite à son épouse de ne plus combattre, soit défendre l'honneur des écoles d'arts martiaux de la région et participer à un tournoi organisé par les huit maîtres qui rêvent de dominer le pays. Jimmy Wang Yu reprend le rôle du Sabreur Manchot qui ne peut vivre dans le doute. On retrouve aussi les principaux acteurs du premier opus, Tien Feng, qui tient cette fois le rôle d'un des huit maîtres ainsi que Lau Kar Leung, tous les deux dans des emplois de méchants. Le récit commence par un massacre de plusieurs sabreurs dans la forteresse des huit maîtres et la tuerie continue dans les bois alentours. Bref, les insuffisances du scénario sont noyées sous un flot d'hémoglobine bien rouge berlingot et des combats à la fois trop lents et trop courts pour convaincre. Le seul intérêt marquant réside dans l'utilisation d'armes originales, chacun des huit maîtres possédant la sienne. "Return of the One-Armed Swordsman" est un concentré de violence à la chinoise, rappelant celle des westerns spaghetti. Avec ce film, Chang Cheh a raté l'occasion de prolonger l'intérêt et le succès éventuel de cette série, Jimmy Wang quittant d'ailleurs le réalisateur pour un autre destin. Les mimiques de la femme qui fait partie des huit maîtres sont particulièrement ridicules et agaçantes. Les assaillants sont tués en deux coups de sabre et l'affaire est dans le sac. Cette seconde version est largement un cran en dessous de la première.
    moket
    moket

    Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 3 700 critiques

    4,0
    Publiée le 8 février 2020
    Le film perd un peu du lyrisme et du dramatique du premier opus. En voulant faire des combats plus impressionnants, le film révèle un peu plus de faiblesses et le jeu des acteurs parait un peu kitsch. Le film reste cependant d'excellente qualité avec un scénario qui tient la route et de belles scènes de combat au sabre.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 7 juillet 2008
    Ce deuxième épisode de la saga du Sabreur Manchot s'inscrit parfaitement dans la continuité du premier opus. On y retrouve Feng Gang, tiraillé entre son voeu d'abandonner le sabre et son obligation morale de venger l'injustice, ce qui donne lieu à deux parties distinctes dans le film, l'une où il se refuse à tout combat et l'autre où il se lance dans la bataille. Si la première comporte des longueurs, reproche déjà fait au précédent épisode, la seconde est surprenante par le nombre et la qualité de ses combats. Au final, on a à faire à un très bon Wu Xia Pan, bien que quelque peu ennuyeux dans sa première moitié.
    Molodoi
    Molodoi

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 85 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2014
    Après le très bon "Un seul bras les tua tous", le sabreur manchot reprend du service pour un second film encore plus sanglant. Cette fois, le parti-pris est clairement de fournir un grand spectacle bourré d'action, au détriment du scénario ou de la portée du propos. Ainsi, l'histoire n'est que prétexte à bagarre et le film n'a pas l'épaisseur de son illustre prédécesseur. Mais ce qu'il perd en profondeur, "Le bras de la vengeance" le compense par des combats nombreux, rythmés, variés, efficaces et toujours plus violents. Au final, voici une suite plus légère mais malgré tout jubilatoire, même si l'on peut encore regretter le manque de technicité des combats et une tendance à abuser des câbles par moments.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top