Mon compte
    De Mayerling à Sarajevo
    note moyenne
    3,3
    11 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur De Mayerling à Sarajevo ?

    4 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    3 critiques
    3
    1 critique
    2
    0 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 420 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    3,0
    Publiée le 16 avril 2011
    Tourné dans des conditions chaotiques, on pourrait se plaire à penser quel chef d'oeuvre ce film aurait pu être s'il avait été tourné sept-huit ans plus tard (quand le cinéaste commençait à être au sommet de son talent!) dans de bien meilleures circonstances. Dans ce cas-là, il aurait fallu conserver le même casting en particulier Edwige Feuillère très belle, élégante, talentueuse et charismatique. En fait, certaines scènes souffrent parfois d'un fond sonore un peu hasardeux, et l'écriture scénaristique s'égare parfois trop dans la grande Histoire au lieu de totalement se concentrer totalement sur l'histoire d'amour qui donne lieu à quelques grands moments de grâce pûrement ophulsiens. Connu pour la finesse de ses reconstitutions, on peut regretter que certaines ne soient pas à la hauteur comme celle du tragique double assassinat qui allait servir de prétexte pour plonger une première fois une partie du monde dans l'Horreur. Par contre, les scènes de cour et la consistance des personnages sont très réussies. A noter une dernière minute surprenante qui annonce l'entrée dans la Seconde Guerre Mondiale et de façon prophétique la victoire des Alliés.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 473 abonnés Lire ses 4 205 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2015
    On retrouve l'élégance du cinéaste, la finesse et la beauté des dialogues au service d'une idylle politique dont la portée historique est très fidèle à la réalité. Même si l'on se concentre sur la relation amoureuse, le contexte politique est bien là. Très bon jeu des acteurs, beauté de la duchesse et très beau film.
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 525 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juin 2012
    Le titre compare le sort à Sarajevo du couple épris de François-Ferdinand et Sophie Chotek avec le spectre de l'ascendant, cet archiduc Rodolphe héritier de la couronne et qui se suicida à Mayerling en compagnie d'une... jeune complice de lit. Malédiction familiale présumée. Avant d'en venir au rendez-vous (réputé à l'origine de la seconde guerre), Ophüls déploie les préparatifs à toute manifestation officielle, immortalise le couple Edwige Feuillères/John Lodge. Le "rien que neveu" et l'empereur qui règne campent le choc conservatisme et démocratie, ennemis héréditaires... Seule la mère du jeune homme concède, forte de sa liberté de vieille originale, d'autant que sa future bru lui plaît. C'est palpitant à suivre (et toujours tellement vrai ce genre de considérations entre régulières de naissance et illégitimes patentées en 2012 !). Un vrai remue-ménage précède chaque scène qui va compter tandis que se tisse le lien "morganatique", un barbarisme qui fait déchoir les descendants. Il y a bien un peu la poussière des ans dans les démonstrations affectives (la scène du train), un son frôlant les abonnés absents aussi à certains endroits du dvd. Entre la joute de principe du début, les voitures dans la foule plusieurs fois et ce travelling bras-dessus/bras dessous, véritable salut d'acrobates, le spectateur est gâté. Le film commencé en 1939 connut une interruption pour cause de guerre pour de vrai. Le tournage reprit vaille que vaille en 1940... Outre montrer que sentiments personnels et affaires d'un pays répondent à des injonctions particulières, c'est une toujours ardente défense de la sincérité dans le marigot politique !
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 808 abonnés Lire ses 16 803 critiques

    4,0
    Publiée le 3 juillet 2022
    Bien que très romancé le traitement du sujet par Ophüls n'est pas erroné. Il rend l'archiduc François-Ferdinand plus attrayant que dans la vie où il était généralement plus bourru que charmant. Pourtant ses espoirs pour l'Empire austro-hongrois étaient prometteurs comme on le voit dans le film et il bénéficiait du soutien et de l'amitié de l'empereur allemand Guillaume II. Si l'empereur François-Joseph avait une certaine prestance et si dans sa vieillesse et après les tragédies de Mayerling et l'assassinat en 1898 de sa fantasque mais ravissante épouse l'impératrice Elisabeth il s'était attiré l'affection de ses sujets il n'en était pas moins prisonnier de l'étiquette de la cour. Le film le rend un peu plus sympathique François-Ferdinand qu'il ne l'était probablement. Edwige Feuillère joue merveilleusement le rôle de la la comtesse Sophie Chotek...
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top