Notez des films
Mon AlloCiné
    De Mayerling à Sarajevo
    De Mayerling à Sarajevo
    18 février 2011 en DVD / 1h 30min / Drame, Historique
    De Max Ophüls
    Avec Edwige Feuillère, John Lodge, Aime Clariond
    Nationalité français
    Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,2 9 notes dont 3 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Fiction historique et romantique à propos de l'héritier de la couronne des Habsbourg, Francois Ferdinand Bourbon d'Este, de son ennemi juré, le Prince de Montenuevo, et de la femme qu'il va aimer avant d'être assassiné a Sarajevo.
    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1940
    Date de sortie DVD 18/02/2011
    Date de sortie Blu-ray 20/06/2018
    Date de sortie VOD 08/06/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    Orange Location dès 2,99 € HD
    FilmoTV Location dès 2,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 14.99 €
    De Mayerling à Sarajevo
    De Mayerling à Sarajevo (Blu-ray)
    neuf à partir de 19.68 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Edwige Feuillère
    Rôle : La comtesse Sophie Chotek
    John Lodge
    Rôle : El archiduque Francisco Fernando
    Aime Clariond
    Rôle : El príncipe de Montenuovo
    Jean Worms
    Rôle : El Emperador Francisco José
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1784 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    3,0
    Publiée le 16 avril 2011
    Tourné dans des conditions chaotiques, on pourrait se plaire à penser quel chef d'oeuvre ce film aurait pu être s'il avait été tourné sept-huit ans plus tard (quand le cinéaste commençait à être au sommet de son talent!) dans de bien meilleures circonstances. Dans ce cas-là, il aurait fallu conserver le même casting en particulier Edwige Feuillère très belle, élégante, talentueuse et charismatique. En fait, certaines scènes ...
    Lire plus
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 273 abonnés Lire ses 3 571 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2015
    On retrouve l'élégance du cinéaste, la finesse et la beauté des dialogues au service d'une idylle politique dont la portée historique est très fidèle à la réalité. Même si l'on se concentre sur la relation amoureuse, le contexte politique est bien là. Très bon jeu des acteurs, beauté de la duchesse et très beau film.
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 525 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juin 2012
    Le titre compare le sort à Sarajevo du couple épris de François-Ferdinand et Sophie Chotek avec le spectre de l'ascendant, cet archiduc Rodolphe héritier de la couronne et qui se suicida à Mayerling en compagnie d'une... jeune complice de lit. Malédiction familiale présumée. Avant d'en venir au rendez-vous (réputé à l'origine de la seconde guerre), Ophüls déploie les préparatifs à toute manifestation officielle, immortalise le ...
    Lire plus
    3 Critiques Spectateurs

    Photos

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1940, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1940.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Le titre compare le sort à Sarajevo du couple épris de François-Ferdinand et Sophie Chotek avec le spectre de l'ascendant, cet archiduc Rodolphe héritier de la couronne et qui se suicida à Mayerling en compagnie d'une... jeune complice de lit. Malédiction familiale présumée. Avant d'en venir au rendez-vous (réputé à l'origine de la seconde guerre), Ophüls déploie les préparatifs à toute manifestation officielle, immortalise le couple Edwige Feuillères/John Lodge. Le "rien que neveu" et l'empereur qui règne campent le choc conservatisme et démocratie, ennemis héréditaires... Seule la mère du jeune homme concède, forte de sa liberté de vieille originale, d'autant que sa future bru lui plaît. C'est palpitant à suivre (et toujours tellement vrai ce genre de considérations entre régulières de naissance et illégitimes patentées en 2012 !). Un vrai remue-ménage précède chaque scène qui va compter tandis que se tisse le lien "morganatique", un barbarisme qui déchoit les descendants. Il y a bien un peu la poussière des ans dans les démonstrations affectives (la scène du train), un son frôlant les abonnés absents aussi à certains endroits du dvd. Entre la joute de principe du début, les voitures dans la foule plusieurs fois et ce travelling bras-dessus/bras dessous, véritable salut d'acrobates, le spectateur est gâté. Le film commencé en 1939 connut une interruption pour cause de guerre pour de vrai. Le tournage reprit vaille que vaille en 1940... Outre montrer que sentiments personnels et affaires d'un pays répondent à des injonctions particulières, c'est une toujours ardente défense de la sincérité dans le marigot politique !
    Voir les commentaires
    Back to Top