Notez des films
Mon AlloCiné
    Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme
    15 novembre 2006 / 1h 36min / Drame
    De Nacer Khemir
    Avec Parviz Shahinkhou, Maryam Hamid, Golshifteh Farahani
    Nationalités français, tunisien, hongrois, allemand, iranien, suisse, britannique
    Bande-annonce
    Presse
    3,3 13 critiques
    Spectateurs
    3,2 57 notes dont 22 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Perdues dans un océan de sable, deux silhouettes cheminent : Ishtar, une petite fille pleine d'entrain, et son grand-père Bab'Aziz, un derviche aveugle.
    Elle le guide vers la grande réunion des derviches qui a lieu tous les trente ans, mais pour trouver cet endroit secret, il faut "écouter le silence infini du désert avec son coeur".
    Leur voyage à travers l'immensité brûlante les amène, tel un jeu de pistes, à la croisée d'autres destins...
    Distributeur Gebeka Films
    Voir les infos techniques
    Année de production 2005
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget -
    Langues Perse, Arabe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 104 626
    Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme Bande-annonce VO 1:48
    Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme Bande-annonce VO
    24963 vues

    Acteurs et actrices

    Parviz Shahinkhou
    Rôle : Bab'Aziz
    Maryam Hamid
    Rôle : Ishtar
    Golshifteh Farahani
    Rôle : Nour
    Hossein Panahi
    Rôle : Red Dervish
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1587 abonnés Lire ses 3 718 critiques

    2,5
    Publiée le 25 mars 2015
    Très déçu par ce film, sans que ça soit fondamentalement mauvais, mais sur le papier ça sentait quand même bien meilleur ! On a déjà un très beau titre, la promesse de paysages fabuleux dans le désert, d'un côté Mille et une nuits, moi je suis aux anges. Mais en pratique c'est un peu plus compliqué que ça. Il y a du bon et du mauvais là-dedans... En fait déjà le souci le plus préoccupant c'est que lorsque le réalisateur film ...
    Lire plus
    commeaucine
    commeaucine

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 258 critiques

    0,5
    Publiée le 6 juillet 2009
    Alors là, pour une déception, c'en fut une, et une cuisante ! Je suis toujours assez confiante dès qu'il s'agit de films orientaux qui se présentent sous forme de contes philosophiques, mais ici, philosophique rime fort trop avec soporifique. A part deux ou trois phrases clichés qu'on connait tous et qu'on a un jour croisé dans un roman de Paulo Coelho, ce film distille un ennui et un non-sens qui font honte à son genre. Si un prince ...
    Lire plus
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 644 critiques

    3,5
    Publiée le 6 janvier 2020
    Les films du monde arabe ne sont jamais vraiment des films du monde arabe : coproduction éparse & cafouilleuse mosaïcisant l’Iran & la Tunisie comme pour faire la moyenne du paysage des Mille & Une Nuits, Khemir confirme après Le Collier Perdu de la Colombe qu’il est un vrai ressuscitateur de l’âge d’or arabe & un maître des titres trop longs. Cette fois, la tentative est un vrai poème qui a reçu un héritage ...
    Lire plus
    Backpacker
    Backpacker

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 780 critiques

    4,0
    Publiée le 3 septembre 2007
    Rarement le désert et ses innombrables dunes ne sont parus aussi sublimes que dans ce long-métrage. Tout comme ce voyage initiatique chez les Derviches tourneurs dont on ne sait malheureusement pas grand-chose. A ce sujet, on peut reprocher au réalisateur d'avoir choisi de mettre excessivement l'accent sur l'esthétisme et l'onirisme plutôt que de nous faire découvrir cette confrérie soufie. Quoiqu'il en soit, un très bon moment vous ...
    Lire plus
    22 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Secret de tournage

    Redonner un visage à l'Islam

    Avec ce film, Nacer Khemir a voulu avant tout redonner un visage à l'Islam et à la culture musulmane, trop souillés depuis le 11 septembre 2001: "Le fondamentalisme, l'intégrisme sont un miroir déformant de l'Islam. Ce film est une humble tentative pour rétablir le vrai visage de l'Islam. Dès lors je ne vois pas plus urgent comme thème que celui-là; redonner un visage à des centaines de millions de musulmans qui sont souvent, pour ne pas dir... Lire plus

    Une légende inspirée par une assiette

    Nacer Khemir a eu l'idée de ce film à le vue d'une assiette peinte en Iran au XIIième siècle qui représente, tel Narcisse dans la mythologie grecque, un Prince qui regarde son reflet dans l'eau, mais pour mieux y voir son âme. Le réalisateur a tout de suite été sensible à cette image: " J'ai perçu cette image comme quelque chose que je devais continuer. C'est pour ça que le tournage en Oran m'a paru évident. Répondre à un artiste du XIIième... Lire plus

    Le dernier volet d'une trilogie

    Le réalisateur pense son film Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme comme faisant partie d'une trilogie initiée par Les Baliseurs du désert et poursuivie avec Le Collier perdu de la colombe. Cette trilogie tourne autour du thème principal du désert comme espace mlétaphorique de la recherche de l'identité.

    Dernières news

    "Borat" : "Je gagner 1ères séances capitale, nice !"
    NEWS - Box Office
    mercredi 15 novembre 2006

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2005, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2005.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top