Notez des films
Mon AlloCiné
    Querelles
    25 avril 2012 / 1h 25min / Drame
    De Morteza Farshbaf
    Avec Sharareh Pasha, Kiomars Giti, Amir Hossein Maleki
    Nationalité iranien
    Bande-annonce
    Presse
    3,0 18 critiques
    Spectateurs
    3,1 63 notes dont 12 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    C’est la nuit. Arshia 10 ans, entend une violente querelle qui oppose ses parents suivie de leur départ précipité. Dès le lendemain, son oncle et sa tante, tous deux sourds muets, décident de prendre la route avec lui, pour rechercher ses parents soudainement disparus. Tandis qu’ils traversent le pays, des montagnes iraniennes à Téhéran, ce voyage donnera l’occasion au couple de revenir sur toutes ces années de vie commune, et de régler quelques comptes, sous le regard du jeune garçon...
    Titre original

    Mourning

    Distributeur KMBO
    Récompenses 2 prix et 6 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2011
    Date de sortie DVD 04/12/2012
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Budget 200 000 $
    Langues Perse
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 133100

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 9.00 €
    Querelles
    Querelles (DVD)
    neuf à partir de 13.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Querelles Bande-annonce VO 1:38
    Querelles Bande-annonce VO
    39298 vues

    Acteurs et actrices

    Sharareh Pasha
    Rôle : Sharareh
    Kiomars Giti
    Rôle : Kamran
    Amir Hossein Maleki
    Rôle : Arshia
    Adel Yaraghi
    Rôle : Chauffeur Taxi
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    No Spoiler
    No Spoiler

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 57 critiques

    5,0
    Publiée le 22 avril 2012
    Le jeune Arshia, personnage central d'une dizaine d'années apparaît comme une allégorie de l'Iran, meurtrie et bâillonnée, que l'on voudrait bercer d'illusions mais qui ne pense qu'à respirer. Morteza Farshbaf épris de liberté filme les grands espaces comme personne ne le fit jamais et l'histoire qui pourrait effrayer par sa platitude est dramatisée avec des artifices nouveaux, simples et géniaux! Pour compléter le tout et faire de ce ...
    Lire plus
    Ciné2909
    Ciné2909

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 426 critiques

    2,5
    Publiée le 18 mai 2012
    Le film de Morteza Farshbaf est en soi un pari déjà bien audacieux en proposant ce road-movie mettant en scène 2 comédiens sourds et muets. Si on n’a pas eu l’occasion de prendre connaissance du scénario, les premières minutes sont assez déconcertantes avant que l’histoire ne se mette en place via les discussions entre Sharareh & Kamran. Malgré ses personnages attachants et notamment le jeune Arshia lorsqu’on découvre le but ...
    Lire plus
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 756 critiques

    2,0
    Publiée le 10 octobre 2016
    Un road-movie à l'iranienne, original mais inabouti. En effet, la surprise constituée par un couple de protagonistes sourds est rapidement effacée par un dialogue sur-abondant où tout est répété plutôt deux fois qu'une. Le jeune héros, magnifiquement interprété, est par contre un très beau personnage, émouvant, qui capte rapidement tout ce qui est dit au cours de ce voyage qui correspond pour lui à la perte de l'innocence.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 502 abonnés Lire ses 2 080 critiques

    2,0
    Publiée le 12 février 2013
    Ce premier film iranien a été réalisé par un élève d'Abbas Kiarostami et il en porte la trace : l'action se déroule à bord d'une voiture, les acteurs sont non professionnels et le personnage central est un enfant. Comme dans les films de Kiarostami, le huis clos n'en est pas un : lieu fermé, la voiture est en même temps ouverte sur le monde et s'y déplace. L'occasion de splendides plans séquences en Scope sur la campagne iranienne ...
    Lire plus
    12 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Première oeuvre

    Le réalisateur Morteza Farshbaf signe, avec Querelles, son premier long-métrage.

    Du silence au vacarme

    Les thèmes véhiculés par Querelles sont assez denses et « bruyants », comme en témoignent l'accident de voiture et la mort de deux personnages, le réalisateur Morteza Farshbaf ayant voulu les contraster par le silence : "Ma logique était de me servir du son pour opposer les personnages principaux - des sourds-muets - et les sentiments qu’ils pouvaient ressentir et exprimer. Le passage d’une scène à l’autre est presque toujours accompagné d’une ru... Lire plus

    Casting

    Afin de gagner en authenticité, le réalisateur Morteza Farshbaf a exigé que tous les personnages du film soient campés par des acteurs non professionnels.

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2011, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2011.

    Commentaires

    • Christoblog
      Encore un beau film, très intelligent, qui nous vient d'Iran. Ma critique ici : :)
    • Sini?okov Andriewski Boris
      A propos de Querelles de Morteza Farshbaf ★★★☆☆http://www.borokoff.net/drame/...
    • ffred
      Encore une très belle surprise iranienne...http://lecinedefred2.over-blog...
    • Nelly M.
      A condition de faire confiance à la petite voiture se faufilant sur les chemins iraniens, le message véhiculé ne saurait décevoir... La lenteur à se dévider cache un message merveilleux autant que réaliste quant aux familles d'ici ou d'ailleurs. Les prises de vue à partir du noir d'un capot de voiture ou d'un tunnel de train possèdent un je ne sais quoi d'adroit et d'ironiquement tendre. On est forcément identifié à cet enfant aux allures aristocratiques soupçonné d'une envie de faire pipi dès qu'un arbre apparaît... Très beau film à partir de l'enseignement Kiarostami. Très proche de nous, suffit de se laisser guider par les sous-titres silencieux... Car ces raffinements à l'image savent exactement où emmener le spectateur. Bien sûr, l'angoisse iranienne filtre du noir complet à l'envie des hauteurs en pleine lumière avec ce vent sur la végétation, il y a une infinité de non dits dont on commence à avoir l'habitude, davantage de vertiges plus ça se précise... Un discret humour pour tempérer la cruauté qui monte... Cette communication à côté de la plaque, ces chamailleries du quotidien on les connaît tous nous autres hors d'Iran... Seul un foulard de décalage et encore pas tout le temps, on est loin de l'enfermement burqa !
    • Michel Cinema
      De l'ombre à la lumière, du silence au cris, du rire aux larmes. Encore une fois le cinéma iranien nous surprend agréablement.
    • Goldoorak68
      Superbe allégorie de l'Iran bâillonnée. Un cinéaste est né!
    • youpicestvendredi
      Un très bel hommage au cinéma Iranien. Le Lotus d'or bien mérité à Deauville.
    Voir les commentaires
    Back to Top