Notez des films
Mon AlloCiné
    Slow Life
    Bande-annonce Slow Life
    17 avril 2013 / 1h 12min / Comédie dramatique
    De Christian Merlhiot
    Avec Satô Kentarou, Yukiko Ito, Tomohiko Kyogoku
    Bande-annonce
    Presse
    2,6 9 critiques
    Spectateurs
    3,0 10 notes dont 5 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Kentaro a quitté sa ville natale depuis peu. Il s’est installé dans un village près de Kyoto et travaille dans un atelier de teinture. Il rend de petits services aux habitants et aide les cultivateurs pour les récoltes. Au fil des rencontres et des petits boulots, il découvre de nouveaux modes de vie et s’interroge sur son rôle dans cette communauté où le temps s’écoule autrement. Un jour d’automne ensoleillé, il part avec Yukiko, une vieille dame espiègle et silencieuse, pour une promenade en forêt…
    Slow Life Bande-annonce VO 2:36
    Slow Life Bande-annonce VO
    2449 vues

    Acteurs et actrices

    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • L'Humanité
    • Télérama
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    9 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    La_Mort_Dans_L_Oeil
    La_Mort_Dans_L_Oeil

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 248 critiques

    4,5
    Publiée le 31 mai 2013
    hors la pensée à proprement parler, le cinéma parfois emprunte également à sa manière les chemins du "plus long détour" selon les termes platoniciens, ce qui est inacceptable pour une époque qui tombe dans l'ennui dès qu'on ne l'excite pas nerveusement, qui n'est plus à même d'embrasser du regard un film ou n'importe quoi d'autre dans sa totalité, dans son unicité. Quelque chose fait écran
    Emile Strogonoff
    Emile Strogonoff

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 95 critiques

    4,0
    Publiée le 17 avril 2013
    Un ovni dans le paysage cinématographique de la semaine. Pas d'explosions ni de bastons ou possessions absurdes. Pas de gigolettes emoustillées à la vue d'un mironton bien gaulé où de gonciers roulant des mécaniques pour lever une souris au regard de braise... Non rien de tout cela. Un film simple où la vie se déroule lentement, comme une riole serpentant le long d'une forêt de feuillus. D'aucuns bonniront qu'il ne s'y maquille pas grand ...
    Lire plus
    Olivier S.
    Olivier S.

    Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2013
    Au cinéma, de plus en plus, ce qui m'intéresse c'est le temps, la durée, cette matière impalpable qui s'écoule et les détails qui émergent. On pourrait dire que Slow Life est un film lent mais je me méfie de ce mot de lenteur, on a trop l'habitude de conjuguer ensemble "long, lent et ennuyeux". Christian Merlhiot pose sa caméra à un endroit très particulier de vie, là où la vie et la mort se frôlent, se frottent. Il pose sa caméra ...
    Lire plus
    avec un z
    avec un z

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    4,0
    Publiée le 17 avril 2013
    Slow Life. Tout est dit. Le temps, celui qu'on prend dans cet ailleurs japonais. Celui qui joue avec nous, de la scène splendide du début du film à celle onirique de la fin, où le réalisateur nous embarque quelque part entre le rêve et... et quoi ? Entre ces deux moments, on voit les attentes, les petits riens, les maladresses du personnage qui découvre ces rituels d'autrefois faits de patience et de silences. Viennent enfin les paroles ...
    Lire plus
    5 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Christian Merlhiot

    Christian Merlhiot est un cinéaste français passionné par le Japon et sa culture. Il est responsable pédagogique du Pavillon Neuflize OBC, le laboratoire de création du Palais de Tokyo à Paris. Le metteur en scène a déjà réalisé un film au pays du soleil levant, Silenzio, oeuvre sans dialogues, en 2004. Il revient sur les terres nippones avec ce Slow Life, filmé à l'occasion de son séjour de 6 mois à la Villa Kujoyama à Kyoto.

    Le Bio au Japon

    Le film de Christian Merlhiot dresse le portrait d'une communauté ayant choisi la méthode "Slow Life", autrement dit, l'agriculture biologique. Pour ce faire, le cinéaste a notamment posé ses caméras à Ohara et fait le tour de la population locale, se promenant dans les champs, arpentant les rues à la recherche de belles images.

    Cumul des postes

    Christian Merlhiot a plusieurs casquettes et exerce différents postes sur Slow Life. Il en est le réalisateur, le scénariste, le directeur de la photographie mais également le chef-monteur.

    Infos techniques

    Nationalités français, japonais
    Distributeur Pointligneplan
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Langues Japonais
    Format production HD
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2012.

    Commentaires

    • Olivier S.
      Au cinéma, de plus en plus, ce qui m'intéresse c'est le temps, la durée, cette matière impalpable dans laquelle nous évoluons et les détails qui en émergent. On pourrait dire que Slow Life est un film lent mais je n'aime pas trop ce mot de lenteur, on a trop l'habitude de conjuguer ensemble "long, lent et ennuyeux". Christian Merlhiot pose sa caméra à cet endroit très particulier de la vie, là où la vie et la mort se frôlent, se frottent, sans se dire pour autant. La vie n'est pas dite, n'est pas formulée, idem la mort mais elles sont là, dans le temps et comme le temps, invisibles et omniprésentes. Christian Merlhiot pose sa caméra devant lui, en réfléchissant mais idée fixe, avec une pensée mais sans volonté de pensée, avec un langage mais sans discours préétabli. Je pense à Proust et au "petit pan de mur jaune". Le grand Bergotte va mourir, il le sait, il veut revoir ce tableau de Vermeer qu'il aime tant. Il l'a vu tant de fois durant sa longue vie et pourtant, ce n'est que lors de cette dernière vision, aux frontières de la mort, qu'il découvre, qu'il voit pour la première fois, ce petit bout de mur jaune, détail minuscule mais qui sur le moment emplit tout le tableau, changeant à jamais le regard et la mémoire. Christian Merlhiot filme le Japon et ses "petits pans de mur jaune", parce qu'ils sont nombreux, parce qu'on les a sous les yeux, tout le temps. La plupart du temps, trop occupés à vivre nos vies, nous ne les voyons pas. Le cinéma est peut-être là pour les révéler, filmer les apparitions. Olivier Steiner
    Voir les commentaires
    Back to Top