Mon compte
    Seuls ensemble
    Bande-annonce Seuls ensemble
    27 janvier 2016 en salle | 1h 15min | Documentaire
    De David Kremer
    Spectateurs
    3,4 8 notes, 1 critique
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Mer de Barents, les jours sans nuit de l'été arctique se succèdent. Des hommes travaillent sans relâche, face à la mer, face à eux mêmes...

    La Grande Hermine sillonne la mer de Barents. Au-delà du cercle polaire arctique, au coeur d’un été sans nuit, l’équipage du chalutier vient traquer le poisson. À la frontière du pays des glaces l’océan revêt des couleurs et des formes qui ne cessent d’envoûter malgré le danger qu’il recèle.

    Vu du pont, l’océan règne en maître. Quelles que soient les conditions, il faut inlassablement remonter le filet sur le pont, puis descendre à l’usine trier et conditionner le poisson avant de le mettre en caisse. L’usine ne connait pas d’arrêt et les deux “bordées” tournent en cycles croisés de 6h de travail, 6h de repos. Le danger est omniprésent, la chute à la mer interdite et il n’y a pas de repos tant que le filet remonte plein. De la notion de semaine il ne reste que l’apéro du dimanche midi, dernier vestige d’un cycle terrien normal. Dans les cales, retirant leurs cirés et vestes de survie, les marins s’attèlent au travail à la chaîne. L’usine est ballotée par la houle mais il s’agit bel et bien ici d’une industrie lourde: cinq à quinze tonnes de poissons sont conditionnées par jour et pendant deux à trois mois. La chambre froide, aux allures de cathédrale, témoigne de l’avancement de la campagne de pêche. Le bateau ne rentrera que lorsque le quota de pêche sera rempli.

    À bord, entre le souffle de la tempête et les ronronnements incessants du moteur, le vacarme est assourdissant. Les marins connaissent leur travail et l’effectuent sans un mot, saisons après saisons, sans jamais se justifier de leur présence à bord. Ces hommes semblent établir un équilibre entre l’ordre et le désordre, la répétition et l’imprévisible, pour se construire un univers supportable, familier, un univers qui les happe campagne après campagne. Comment cette prison avec vue sur la mer a pu devenir leur maison, l’équipage leur famille ? Comment l’éloignement des proches pendant de si longues périodes est-il supportable ? La contrainte économique ? L’héritage familial ? La fierté d’un métier encore mythique et dangereux ? Quelque chose de plus profond encore ? Comment tiennent-ils, ensemble ?

    Bande-annonce

    Seuls ensemble Bande-annonce VF 1:29
    Seuls ensemble Bande-annonce VF
    17 010 vues

    Critique Spectateur

    Yves G.
    Yves G.

    1 220 abonnés 3 236 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 4 février 2016
    Comme son nom ne l’indique pas, David Kremer est Breton. Il a toujours été fasciné par la mer et lui a déjà consacré deux longs-métrages de fiction. Son troisième film est un documentaire tourné sur le Grande Hermine, un chalutier-usine surgélateur de 65 mètres à bord duquel la trentaine d’hommes d’équipage (ça manque de femmes !) pêchent le poisson et le conditionnent. En 2012 Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Réalisateur marin

    Le réalisateur David Kremer entretient un rapport privilégié avec la mer. Originaire de Bretagne, il est confronté à cet élément qui le fascine autant qu'il l'effraie depuis son plus jeune âge et commence tôt à le filmer. La mer est depuis au coeur de son oeuvre ; déjà familier du milieu, il s'immerge dans le monde des marins pendant son année d'étude à la Fémis et réalise Coups de filet en 2007, puis L'Étoile du matin en 2013, avant de s'atteler Lire plus

    Plongée en haute mer

    Si David Kremer est familier du monde de la mer après deux longs-métrages de fiction sur le sujet, il a choisi pour Seuls ensemble une immersion encore plus intense auprès des marins. "J’ai compris que pour mieux saisir ce qui lie ces hommes à leur métier, la recherche des rencontres, des mots et des images devait s’inscrire dans la durée. C’est pourquoi j’ai choisi de faire un film sur une campagne de pêche beaucoup plus longue, celle de La Gran Lire plus

    Poésie marine

    Pour Seuls ensemble, David Kremer a puisé l'inspiration dans la littérature irlandaise du XVIIIe siècle, et plus précisément chez le philosophe Edmund Burke et sa Recherche philosophique sur l’origine de nos idées du Sublime et du Beau. Il est notamment question du caractère sublime des catastrophes en mer, un thème que développe le réalisateur : "(L'océan) est au-delà du Beau, au-delà d’une simple représentation esthétique, il est sublime. En ta Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Survivance
    Année de production 2014
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Box Office France 126 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 142851

    Commentaires

    Back to Top