Notez des films
Mon AlloCiné
    Sympathie pour le diable
    Bande-annonce Sympathie pour le diable
    27 novembre 2019 / 1h 40min / Drame, Guerre
    De Guillaume de Fontenay
    Avec Niels Schneider, Ella Rumpf, Vincent Rottiers
    Nationalité français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,9 21 critiques
    Spectateurs
    4,0 611 notes dont 61 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège.
    Le reporter de guerre Paul Marchand nous plonge dans les entrailles d’un conflit fratricide, sous le regard impassible de la communauté internationale. Entre son objectivité journalistique, le sentiment d’impuissance et un certain sens du devoir face à l’horreur, il devra prendre parti.
    Distributeur Rezo Films
    Récompenses 4 prix et 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2018
    Date de sortie DVD 17/03/2020
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 11/03/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues -
    Format production -
    Couleur -
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming
    • myCANAL Abonnement
    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Orange Location dès 2,99 € HD
    UniversCiné Location dès 4,99 € HD
    FilmoTV Location dès 4,99 € HD
    ARTE Boutique Location dès 4,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 20.00 €
    Sympathie pour le Diable DVD
    Sympathie pour le Diable DVD (DVD)
    neuf à partir de 17.68 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Sympathie pour le diable Bande-annonce VF 1:47
    Sympathie pour le diable Bande-annonce VF
    50627 vues

    Acteurs et actrices

    Niels Schneider
    Rôle : Paul Marchand
    Ella Rumpf
    Rôle : Boba
    Vincent Rottiers
    Rôle : Vincent
    Clément Métayer
    Rôle : Philippe
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • L'Express
    • L'Express
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Figaro
    • Transfuge
    • Transfuge
    • Télérama
    • Télérama
    • 20 Minutes
    • 20 Minutes
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturebox - France Télévisions
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Ecran Large
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Paris Match
    • aVoir-aLire.com
    • aVoir-aLire.com
    • La Croix
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Monde
    • Première
    • Première
    • Les Inrockuptibles
    • Les Inrockuptibles
    • Positif
    • Positif

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Paul Roux
    Paul Roux

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 61 critiques

    3,5
    Publiée le 27 novembre 2019
    « Sympathie pour le diable » est une belle réussite. Le réalisateur québécois Guillaume de Fontenay a eu besoin de 14 ans (chapeau !) pour mener à terme ce biopic du correspondant de guerre Paul Marchand, qu’on pouvait entendre à Radio-Canada et qui a couvert notamment le siège de Sarajevo. Le film, tourné en Bosnie, se concentre d’ailleurs sur cette période particulièrement mouvementée de sa vie. Le long métrage décrit fort ...
    Lire plus
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 2 272 critiques

    2,5
    Publiée le 23 novembre 2019
    "Sympathie pour le diable", premier long métrage du canadien Guillaume de Fontenay, nous amène à côtoyer Paul Marchand, un reporter de guerre français que l'on retrouve à Sarajevo, en novembre 1992, 7 mois après le début du siège, le film étant inspiré par son livre homonyme écrit en 1997. D'une certaine façon, le film s'apparente à un documentaire sur les reporters de guerre, sur leur fonctionnement, sur la façon dont ils vivent ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1094 abonnés Lire ses 3 373 critiques

    3,5
    Publiée le 29 novembre 2019
    Malgré la différence du contexte géographique et de personnalité de ses héros respectifs, il est tentant de comparer Camille et Sympathie pour le diable, deux films qui tracent le portrait de reporters de guerre. Le film de Guillaume de Fontenay s'appuie sur un personnage fort, complexe, intransigeant et charismatique, Paul Marchand, une sorte de modèle de journaliste qui témoigne et agit sans pour autant nier le fait de sa relative ...
    Lire plus
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 645 abonnés Lire ses 1 246 critiques

    2,5
    Publiée le 5 décembre 2019
    Les décors sont plus vrais que nature, le réalisme est à son comble et l’intensité du métier de reporter de guerre est montrée dans sa véracité la plus intense. Sur tous ces points, « Sympathie pour le Diable » ne peut souffrir d’aucune critique. Ce métier est tantôt montré de la plus belle des manières (adrénaline, métier indispensable pour ouvrir les yeux au monde, passion d’informer, vie à cent à l’heure…) mais ...
    Lire plus
    61 Critiques Spectateurs

    Photos

    12 Photos

    Secret de tournage

    Parcours hors normes

    Paul Marchand était un reporter de guerre français né en 1961. En juin 1992, il est l’un des premiers journalistes à arriver à Sarajevo comme freelance pour les journaux, radios et télés francophones d’Europe et du Canada. Il a connu deux des carnages qui ont marqué cette fin de siècle : le Liban et la Bosnie. Par ses actions et ses articles chocs, Paul Marchand a bousculé les conventions. Devenu journaliste un peu par hasard après ses étude... Lire plus

    La guerre de Bosnie

    Avec plus de 2 millions de réfugiés et de déplacés, plus de 100 000 morts, la guerre de Bosnie est considérée comme le conflit le plus sanglant qu’ait connu le continent européen depuis la Seconde Guerre mondiale. Le siège de Sarajevo est le plus long de l’histoire de la guerre moderne. Il a duré du 5 avril 1992 au 29 février 1996. Près de 12 000 personnes furent tuées et plus de 50 000 blessées dans la ville. Pendant le siège, dans cette cuvette... Lire plus

    Un livre coup-de-poing

    Guillaume de Fontenay a connu Paul Marchand au travers du journal de Radio-Canada où il était correspondant de guerre freelance depuis Beyrouth et ensuite en poste à Sarajevo à partir de 92. C'est en 1997 qu'il a lu son livre coup-de-poing "Sympathie pour le diable". Il explique : "Un cri du coeur, une litanie sur la guerre, la mort et son expérience de correspondant de guerre après ce conflit. À l’époque, je faisais du t... Lire plus

    Dernières news

    Canal+ : les films et séries à voir en août 2020 : Mrs. America, The Twilight Zone, Proxima...
    NEWS - Au programme
    mercredi 29 juillet 2020
    Pleins feux sur le programme du mois d'août cinéma et séries sur Canal+.
    Journée de la liberté de la presse : 5 films qui rappellent l'importance du métier de journaliste
    NEWS - Culture ciné
    dimanche 3 mai 2020
    Depuis 1993, la journée du 3 mai est consacrée à la célébration de la liberté de la presse. Cette initiative vise à défendre...
    8 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2018, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2018.

    Commentaires

    • Drachiam
      T'as pas vu l'extrait à la toute fin du film où on voit le vrai Paul Marchand s'exprimer ? Eh bien Schneider n'a fait que retranscrire sa façon de parler.
    • Francois L.
      Rien a faire . La prise de son directe (sans doublage) flingue une bonne partie des œuvres françaises en les plaçant dès le départ au niveau d'un épisode de série TV. Ce qu'on gagne en hyper réalisme on le perd en travail d’interprétation sonore. L'acteur y glisse sont identité spontanée souvent catastrophique pour le jeu. C'est aussi important qu'une musique de merde sur un film ambitieux. Mais plus que tout cela ,c'est une double peine qu'on inflige a l'oeuvre puisque le doublage intervient mais en priorité pour les cinéma concurrents , ou les interprétions prennent souvent le dessus grâce a la suppression du son d’ambiance réelle créé par le micro de la prise directe. Je n'ai pas été jusqu’au bout a cause de cela car je ne m'assied pas au cinoche pour me farcir de l'ambiance de série France 2.
    Voir les commentaires
    Back to Top