Notez des films
Mon AlloCiné
    Adieu Babylone
    Bande-annonce Adieu Babylone
    21 février 2001 / 1h 31min / Comédie dramatique
    De Raphaël Frydman
    Avec Isild Le Besco, Emmanuel Faventines, Stephanie Touly
    Presse
    3,0 13 critiques
    Spectateurs
    2,6 14 notes dont 3 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Après les cours, Anouk (Isild Le Besco ; Les filles ne savent pas nager), une adolescente de seize ans, suit Laurel (Emmanuel Faventines ; Qui sait), un jeune homme qui part de son travail.
    Un soir, ce dernier se dirige vers l'aéroport le plus proche et quitte la France sur un coup de tête. Destination Salvador de Bahia.
    Hantée par le désir de voyage dont Laurel est le symbole, Anouk tente d'en savoir plus sur son départ mystérieux tout en menant sa vie de lycéenne mouvementée.
    Tourné en numérique, Adieu Babylone est le premier long métrage de Raphaël Frydman en tant que réalisateur. Il a été auparavant assistant de Benoît Jacquot sur L'école de la chair.
    Adieu Babylone Bande-annonce VF 1:40
    Adieu Babylone Bande-annonce VF
    1771 vues

    Acteurs et actrices

    Isild Le Besco
    Rôle : Anouk
    Emmanuel Faventines
    Rôle : Laurel
    Stephanie Touly
    Rôle : Lola
    Catherine Oudin
    Rôle : La mère
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Ciné Live
    • MCinéma.com
    • Repérages
    • Télérama
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Première
    • Studio Magazine
    • Aden
    • Chronic'art.com
    • L'Express
    • Les Inrockuptibles

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    13 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3413 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    1,0
    Publiée le 18 mars 2014
    Comme un symbole, le générique de fin d' « Adieu Babylone » est chanté par le Saïan Supa Crew. C'est dire comme aujourd'hui ce film datant de seulement onze ans paraît daté. Pourtant le voyage, l'amour irréfléchi sont toujours des thèmes intéressants à développer, et on ne peut enlever à l'œuvre d'être éprise de liberté. Hélas, encore faudrait-il une qualité que Raphaël Frydman n'a pas : le talent. Alors c'est vrai, ...
    Lire plus
    SpiderBaby
    SpiderBaby

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 619 critiques

    0,5
    Publiée le 26 avril 2007
    Film "carte-postale" sans intérêt. Le film de vacances de mon oncle Bubu au mexique, présente plus de qualités cinématographique. La naissance de sa petite fille Lulu aussi. Comment un déchet pareil a t'il pu être financé et distribué?
    soliloo
    soliloo

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 588 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juillet 2010
    Un OVNI cinématographique, avec une esthétique documentaire et en même temps une mise en scène visible. Le réalisme est de rigueur, et en même temps rien n'est vraiment vraisemblable dans cette histoire. C'est le film de tous les paradoxes, porté par Isild Le Besco touchante de naturel. Un voyage prenant à travers des paysages divers, ou comment partir avec rien, sans projet, sans but, pour arriver à autre chose que la vie banale à ...
    Lire plus
    3 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Des kilomètres de rushes et un montage à rallonge

    Au cours du tournage, Raphaël Frydman a accumulé plus d'une centaine d'heures de rushes. De retour en France, il s'est attelé à la tache. Livré à lui-même, il a visionné chaque cassette avec son caméscope, opéré des choix et effectué un premier montage. Puis, aidé d'une équipe technique solide (monteur image, monteur son, mixeur…), il a effectué le travail de post-production, primordial dans ce genre de projet. Entre la fin du tournage au montage... Lire plus

    Frydman découvre Godard et le cinéma

    « Adolescent, je n'étais pas cinéphile. J'ai commencé à regarder beaucoup de films lorsque j'ai décidé d'en faire mon métier, vers 16 ans. On m'avait conseillé d'acheter Les Cahiers du Cinéma pour savoir ce qu'il fallait voir. La couverture, c'était Hélas pour moi de Godard. Je rentre donc dans une salle de cinéma pour voir ce film, mais, à l'époque, je ne connaissais pas grand chose de Godard. Devant cet ovni je reste très troublé. Et, le soir m... Lire plus

    Raphaël Frydman et le numérique

    Le cinéaste a réalisé Adieu Bablone en caméra DV. Raphaël Frydman justifie le recours au numérique par deux raisons principales, «d'abord, coût, et puis la souplesse». Il développe sa réponse. «Pouvoir être très mobile, éviter certaines lourdeurs relatives au tournage d'un film. On peut refaire énormément de prises, on a un temps d'enregistrement infini. Ce qui représente aussi un énorme danger car il faut savoir ramener une tension que le défile... Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité français
    Distributeur Mars Distribution
    Année de production 2000
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget -
    Langues -
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio Dolby SR
    Format de projection 1. 66
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2000, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2000.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top