Mon AlloCiné
    Cathy O'Donnell
    facebookTweet
    Métier Actrice
    Nom de naissance

    Ann Steely

    Nationalité Américaine
    Naissance 6 juillet 1923 (Siluria, Alabama - Etats-Unis)
    Décès 11 avril 1970 à l'age de 46 ans (Los Angeles, Californie - Etats-Unis)
    14
    ans de carrière
    11
    films et séries tournés

    Filmographie

    Ben-Hur
    Ben-Hur
    1 octobre 1960
    L'Homme de la plaine
    L'Homme de la plaine
    13 juillet 2005
    Eight O'Clock Walk
    Eight O'Clock Walk
    Date de sortie inconnue
    L'Amante di Paride
    L'Amante di Paride
    Date de sortie inconnue
    The Woman's Angle
    The Woman's Angle
    Date de sortie inconnue
    Histoire de détective
    Histoire de détective
    20 mars 2013
    L'Histoire des Miniver
    L'Histoire des Miniver
    Date de sortie inconnue
    La Rue de la mort
    La Rue de la mort
    13 juillet 2005
    Toute sa filmographie

    Photos

    7 Photos
    Commentaires
    • Plume231
      La Rue de la mort (1950) d'Anthony Mann [img]http://images.fan-de-cinema.co...[/img] Synopsis : Joe Norson, un postier sans histoires, profite de son passage dans le cabinet d'un avocat pour y voler une enveloppe remplie d'argent. Il entend ainsi améliorer sensiblement les conditions de vie de sa femme Ellen, sur le point d'accoucher. Mais le jeune homme ignore que la somme qu'il a volée provient d'un chantage qui a déjà causé la mort de plusieurs personnes. Il en dépense une partie mais il éprouve bientôt quelques remords et décide de rendre l'argent. L'ami à qui il a confié une partie du magot s'est évanoui dans la nature. Il s'aperçoit bien vite que ce larcin va lui attirer les foudres de la police et de la pègre new-yorkaise... [img]http://www.dvdbeaver.com/film2...[/img] Critique : Si on arrive à enlever le côté voix-off qui est du genre "ouais la police new-yorkais est hyper-efficace, elle ne se trompe jamais, etc..." très agaçante, on peut apprécier le spectacle. D'autant plus que le film a été tourné en extérieurs dans la "Grosse Pomme" le tout avec deux séquences qui valent le coup d'oeil comme celle qui répond parfaitement à la théorie hitchcockienne de filmer une scène de meurtre comme une scène d'amour ou encore la poursuite finale en voiture, toutes les deux dans la seconde partie qui est plus réussie et plus intense que la première. Le fait d'avoir réuni le couple des "Amants diaboliques" à peu près dans la même situation que les laissait la fin du film de Nicholas Ray (sauf que Farley Granger est toujours vivant, à moins qu'il soit comme Terminator et qu'il ait ressuscité !!!) est une très bonne idée même si les scènes où ils jouent ensemble sont hélàs beaucoup trop rares. Pour terminer sur une petite touche positive, le noir et blanc est superbe. Du bon petit film noir. Note : 14/20 (***) [img]http://www.culturopoing.com/im...[/img]
    • Plume231
      test
    • Plume231
      Les Amants de la nuit (1948) de Nicholas Ray [img]http://t2.gstatic.com/images?q...[/img] Synopsis : Trois gangsters viennent de s’échapper de prison : Chicamaw (Howard Da Silva), T Dub (Jay C. Flippen ) et Bowie (Farley Granger) se réfugient chez Mobley le frère de Chicamaw. Bowie y rencontre Keechie (Cathy O’Donnell), la fille de Mobley, dont il tombe amoureux. Mais les trois hommes ne peuvent rester inactifs. Ils organisent un hold-up qui se solde par un succès. Bowie décide d’utiliser l’argent qu’il a gagné pour fuir avec Keechie. Le couple vit alors quelques jours de bonheur dans un bungalow mais Chicamaw, en soif d’action, les retrouve et force Bowie à organiser un nouveau coup... [img]http://www.cinemotions.com/scr...[/img] Critique : Premier film et déjà tout le lyrisme désespéré, le goût pour les rejetés de la Société, un rythme rapide et un souci de réalisme bien caractéristiques du futur réalisateur de "La Fureur de la vivre". Bon le scénar n'est peut-être pas d'une originalité folle et je ne révelerais pas un super-spoiler de la mort qui déchire sa race si je disais qu'à la fin le personnage de Farley Granger se fait buter par la police. Non, en fait la force du film est dans le fait qu'intelligemment Nicholas Ray se concentre surtout sur les relations qui lient les deux personnages principaux et qui donnent lieu à des scènes intimistes touchantes qui doivent beaucoup aussi aux talents de Farley Granger et de Cathy O'Donnell dont l'alchimie fonctionne parfaitement. Premier film et une des meilleures oeuvres de son réalisateur. Note : 16,5/20 (****) [img]http://www.cinemovies.fr/image...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top