Mon AlloCiné
    Toutes les critiques de Les Inrockuptibles
    Un printemps à Hong-Kong
    Ray Yeung examine le repli sur soi à l’heure de la vieillesse avec sensibilité et clairvoyance.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,4
    Le Père de Nafi
    Un premier film clair et affirmé, beau portrait d’une culture sénégalaise qui se fissure (...) un très beau premier long-métrage, clair et net, rapide comme un croquis, avec une image somptueuse.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,9
    Raya et le dernier dragon
    Les premiers remous plutôt convaincants d’une nouvelle ère Disney, pétrie d’anthropologie et de contrées inconnues du cinéma d’animation hollywoodien.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,3
    Le Discours
    Laurent Tirard transforme le roman méchamment drôle de Fabcaro en film plat et convenu, bêtement misanthrope.
    Les Inrockuptibles
    1,0
    Presse
    3,3
    17 Blocks
    Pendant vingt ans, Davy Rothbart a filmé avec empathie une famille américaine meurtrie par la drogue et les problèmes d’argent.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,8
    200 mètres
    Réussissant à allier la sensibilité du drame familial, la nervosité du thriller et une certaine légèreté de ton, Ameen Nayfeh signe un premier long prometteur.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,7
    Le Discours

    Le Discours

    [...] toute la misanthropie frelatée du Discours semble moins provenir d’un dégoût sincère du monde qui l’entoure que des vieux réflexes épuisés d’un mauvais cinéma de mœurs qui ne regarde en réalité ni la famille ni la société, mais seulement lui-même, et ses petits effets de manche banalement acides.
    Les Inrockuptibles
    2,0
    Presse
    3,3
    Des hommes
    Un film-dossier, appesanti un peu plus par chaque plan, sur la culpabilité qui ronge deux vétérans de la guerre d’Algérie. Des Hommes déborde d’importance, de solennité.
    Les Inrockuptibles
    1,0
    Presse
    3,1
    Petite maman
    L’amitié naissante entre deux enfants, dans un univers pastoral voilé de résonnances fantastiques. Une proposition étonnamment modeste et l’un des films les plus personnels de la cinéaste.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,7
    Suzanna Andler
    Suzanna Andler appartient à la veine la plus enfiévrée du cinéma de Jacquot et offre un beau rôle à Charlotte Gainsbourg. Le personnage transcende son interprète, la dépasse, la rend méconnaissable – il n’existe pourtant que grâce à elle.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,4
    Playlist
    L’illustratrice opère une greffe réussie de son univers BD féministe dans une comédie sur l’errance amoureuse et professionnelle.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,5
    Il Mio Corpo
    Un film épatant qui réveille les fantômes du néoréalisme italien.
    Les Inrockuptibles
    4,0
    Presse
    3,3
    Army Of The Dead
    Les alphas zombies, vilains pourtant prometteurs, n’ont aucune consistance, aucune profondeur, contrairement à ceux du si beau "Land of the Dead" de Romero. [...] Ils illustrent, en somme, le gâchis de ce film, qui n’a rien de désagréable mais qui n’apporte rien de neuf ou de stimulant à un corpus déjà riche.
    Les Inrockuptibles
    2,0
    Presse
    2,9
    Mandibules
    Aussi léger et bienfaisant qu’une brise estivale, Mandibules est un conte d’été en forme d’éloge de la candeur.
    Les Inrockuptibles
    4,0
    Presse
    3,4
    La Femme à la fenêtre
    Placé sous le patronyme de deux chefs-d'oeuvre d'Hitchcock, le film Netflix “La Femme à la fenêtre” échoue à marier le thriller en huis clos et le drame psychanalytique et souffre d'une esthétique outrancière.
    Les Inrockuptibles
    1,0
    Presse
    2,6
    Sans aucun remords
    Un thriller ambiance Guerre froide, navrant en tous points, comme on espérait ne plus en voir en 2021. Le scénario cousu de fil blanc et les scènes d’action d’une banalité confondante finissent d’enterrer ce thriller tout sauf divertissant, qui ressort de surcroît les vieux poncifs de la Guerre froide.
    Les Inrockuptibles
    1,0
    Presse
    3,1
    Les Mitchell contre les machines
    Une famille un peu à la ramasse unit ses forces face à une armada de robots vengeurs : Netflix dégaine une artillerie lourde mais efficace pour séduire la génération TikTok.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    4,0
    Le Disciple
    L’apprentissage ascétique d’un musicien indien. Appliqué mais étonnamment désincarné. La mise en scène, appliquée mais sans âme, disparait derrière un scénario un peu surfabriqué, en rupture avec la quête de spiritualité et d’abandon de soi censée occuper le cœur du film.
    Les Inrockuptibles
    2,0
    Presse
    3,5
    Oxygène
    Oxygène est probablement le meilleur film de son réalisateur, qui a trouvé ici la matière idoine pour déployer son univers claustro et son style explosif. Lorsqu’on fera le bilan artistique de cette année sous covid, il se pourrait qu’Oxygène s’en détache comme un film emblématique.
    Les Inrockuptibles
    3,0
    Presse
    3,7
    Godzilla vs Kong
    Succès en salles aux Etats-Unis (...) le combat des deux titans s’avère bien peu impressionnant. Ce grand saccage, cet éboulement continu de tout, s’exerce sur un monde qui ne touche sous aucune forme le réel. La faiblesse des enjeux dramatiques et l’inexistence des personnages humains achèvent de rendre ce spectacle purement visuel vide de tout affect.
    Les Inrockuptibles
    1,0
    Presse
    2,4
    Back to Top