Mon compte
    GLOW
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "GLOW" et de son tournage !

    Alison Brie persona non grata au départ

    A l’origine, les productrices de GLOW voulaient donner le rôle de Ruth Wilder à une comédienne peu connue. Pour elles, choisir l’ex-actrice de Community n’était pas une bonne option et il a fallu toute l’opiniâtreté de celle-ci pour les faire changer d’avis. "J’ai eu l’impression de subir toute une batterie de tests avant d’être choisie", a confié Brie a posteriori. Non sans ajouter qu’elle a "pleuré après chaque audition". Au bout du chemin, elle est toutefois parvenue à convaincre l’équipe qu’elle était taillée pour le rôle.

    De l’émission de catch à la série Netflix

    A l’origine, GLOW (Gorgeous Ladies of Wrestling) est un authentique programme de catch proposé pour la télévision américaine. Proposée pendant quatre saisons entre 1986 et 1989, cette émission a mobilisé plus de 70 personnages féminins différents et fait l’objet d’un documentaire en 2011. Comme dans la série de Netflix, la distribution était composée d’actrices, de mannequins, de danseuses et de cascadeuses désireuses de se faire une place dans le show business.

     

    Sal Guerrero, d’un GLOW à l’autre

    L’entraînement aux figures de catch que le public voit dans la série de Netflix a été supervisé par Sal ‘Chavo’ Guerrero, qui connaît très bien l’univers du catch. Entre 1996 et 2016, ce dernier est apparu dans plus d’une douzaine d’émissions dédiées au catch aux Etats-Unis. Savoureuse coïncidence: son propre père, Armando ‘Mando’ Guerrero, est celui qui entraînait, dans les années 80, les "vraies" catcheuses de GLOW.

    Une vraie catcheuse dans la distribution

    Interprète de Tamee/Welfare Queen, Kia Stevens est la seule actrice de GLOW à venir réellement de l’univers du catch américain. Elle a notamment fait le tour du monde en incarnant le personnage d’Amazing Kong (ou Awesome Kong). Elle a d’autant plus marqué les esprits des fans de la discipline que pendant cette période, elle a décroché un titre de championnne du monde. GLOW est sa toute première incursion dans l’univers des séries.

     

    Britney Young, d’assistante à catcheuse de série

    Interprète de Carmen Wade, plus connue dans la série pour sous le surnom de Machu Picchu, Britney Young décroche avec GLOW son premier rôle régulier dans une série américaine diffusée à l’étranger. Avant cela, la jeune femme travaillait notamment de l’autre côté des caméras. Elle a ainsi  été l’assistante personnelle de Rachel Bloom et Aline Brosh McKenna, les deux créatrices-productrices de Crazy Ex-Girlfriend.  

     

    Kate Nash, de la chanson à la comédie

    Choisie pour incarner Rhonda "Britannica" Richardson, la londonienne Kate Nash est d’abord connue pour ses talents de chanteuse. Artiste de l’année en 2008 aux Brit Awards, Nash a signé quatre albums Indie pop/Indie rock entre 2005 et 2015. C’est la seconde fois qu’elle collabore avec la productrice Jenji Kohan. La créatrice d’Orange is The New Black lui avait proposé un rôle dans une série consacrée aux sorcières de Salem… mais le projet n’a pas trouvé preneur.

    Retrouvailles après Mad Men

    Ce n’est pas la première fois qu’Alison Brie (Ruth Wilder) et Rich Sommer (Mark) jouent dans la même série. Avant GLOW, tous les deux ont été crédités au générique de Mad Men. Pendant sept saisons, Summer a incarné Harry Crane, un des créatifs qui travaille avec Don Draper (Jon Hamm). De façon plus sporadique, Brie, elle, jouait Trudy, l’épouse de Peter Campbell (Vincent Kartheiser) dans la série de Matthew Weiner.

     

    Carly Mensch et Liz Flahive, de Nurse Jackie à GLOW

    Si elle n’est "que" productrice de GLOW, Jenji Kohan a confié les clefs du projet à un duo expérimenté. Avant de créer le programme de Netflix, Carly Mensch a écrit des épisodes de Weeds et Orange is the New Black, les deux séries qui ont fait de Kohan une scénariste-productrice écoutée et respectée aux Etats-Unis. De son côté, Liz Flahive a notamment travaillé sur Nurse Jackie, une dramédie de Showtime qui lui a permis de croiser la route de… Carly Mensch.

    Comment la série a décroché sa "marraine" grâce à un email

    C’est en découvrant le documentaire de Brett Whitcomb sur l’épopée GLOW dans les années 1980 que Liz Flahive et Carly Mensch ont eu l’idée de développer une dramédie sur le catch féminin. Après quelques recherches, toutes deux ont contacté Jenji Kohan pour lui proposer de s’associer au projet. L’échange fut succinct mais fécond. "On lui a demandé : 'Est-ce que tu as envie de travailler sur un show sur du catch féminin à Los Angeles, dans les années 1980 ?' Elle a répondu : 'Oui !' On s’est un peu exilées ensuite pour écrire le script et tout s’est bien goupillé", raconte Liz Flahive.

    Une allure très référencée pour Alison Brie

    Interrogées sur le look d’Alison Brie dans la saison 1 de GLOW, Liz Flahive et Carly Mensch, les créatrices de la série, ont confié avoir puisé leur inspiration dans trois principaux modèles. Pour elles, Ruth Wilder est "un mélange de Barbara Hershey dans Hannah et ses sœurs, un peu de Sigourney Weaver dans Alien avec sa permanente un peu bouclée, et évidemment Jennifer Beals dans Flashdance, qui est iconique." Une combinaison très eighties… et très réussie.

    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • HPI
    • Game of Thrones
    • Demain nous appartient
    • The Rookie : le flic de Los Angeles
    • American Horror Story
    • Ici Tout Commence
    • Good Doctor
    • True Detective
    • Game of Thrones: House of the Dragon
    • Peaky Blinders
    • Hunters
    • The Witcher
    • The Walking Dead
    • NCIS : Enquêtes spéciales
    • Les Bracelets rouges
    • Stranger Things
    • Le Bureau des Légendes
    • S.W.A.T. (2017)
    • Grey's Anatomy
    • The Boys
    Back to Top