Mon compte
    Digimon Adventure (2020)
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    2,5
    19 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Digimon Adventure (2020) ?

    6 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    2 critiques
    3
    1 critique
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    2 critiques
    Ezhirel
    Ezhirel

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 208 critiques

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 2 octobre 2021
    Il y a un peu plus d'un an, je postais un commentaire pour dire que j'étais emballé par le premier épisode.

    Me revoilà, donc, près d'un an plus tard, après avoir visionné le dernier épisode de ce reboot de la série originale. Et je dois admettre que malgré mon enthousiasme de départ, j'ai été extrêmement déçu.

    Si vous ne souhaitez pas être spoilés, ne lisez pas ce qui va suivre :

    Les + :

    - L'animation est mieux que dans la série originale, bien que ce point soit à nuancer. Les Digivolutions sont chiadées, mais le reste de l'animation fait cheap par rapport à ce qui se fait aujourd'hui. Le remake de Dragon Quest : la quête de Daï du même studio, par exemple, est infiniment au-dessus. Hormis 3 ou 4 épisodes de ce reboot de Digimon où la D.A. est étrangement jolie et qualitative par rapport aux autres épisodes (l'épisode sur Rebellimon par exemple), de manière générale, c'est très fainéant.

    - Certaines nouvelles évolutions qui manquaient à la série originale. C'est bien que tous les Digimon atteignent le stade Mega, même si les autres n'auront finalement pas bien le temps de briller vu que toute l'histoire tourne autour de Taïchi.

    - Les musiques. Même si j'aimais les musiques de l'original, y compris la partition composée pour la version américaine et européenne par Saban, je dois admettre que la BO marche plutôt bien dans ce reboot.

    Les - (et il y a beaucoup de choses à dire) :

    Premier gros point noir, Taïchi est au coeur de tous les épisodes et les autres personnages sont relégués au rang de sidekick. L'anime aurait dû s'appeler : Digimon : Taïchi. J'adorais ce personnage dans l'anime d'origine, mais il prend trop d'ampleur ici. Même Yamato est mis de côté alors qu'il était au moins aussi important que Taïchi dans l'anime original.

    Ensuite, point négatif qui n'est pas très grave mais qui vient casser la cohérence des digivolutions pour le reste de la série, on voit Omnimon dès le second épisode. Ils se sont peut-être dit que ce serait une bonne idée mais après ça, plus rien n'est logique. Si Matt et Taï peuvent déjà avoir accès à Omnimon aussi tôt, on se demande bien à quoi servent les stades intermédiaires d'évolution. Digimon est un anime qui s'est toujours inscrit sur le principe du voyage initiatique, l'évolution des Digimon étant une sorte de métaphore du monde de l'enfance à l'adolescence, et ce parti pris de présenter Omnimon dès le début sappe tout le processus de cheminement et d'évolution des personnages.

    Autre point noir, ce reboot manque clairement d'émotions. C'est d'une platitude absolue à ce niveau-là. Dans la série originale, les personnages se confrontaient, il arrivait qu'ils ne soient pas d'accord quant à la marche à suivre, ce qui avait valu quelques désaccords assez houleux et musclés entre Taïchi et Yamato (Taï et Matt en VF).

    La relation entre la petite soeur de Taïchi : Hikari, était elle aussi, au coeur d'une jolie intrigue émouvante. L'épisode 21 de la première série Digimon, dans lequel Taï rentre chez lui et se voit contraint de retourner dans le Digimonde à la fin de l'épisode, en étant obligé de dire au-revoir à sa petite soeur tandis que cette dernière essaie de le retenir, était déchirant !

    Le reboot manque d'émotion jusque dans son final. Je me souviens que dans la première série, les adieux dans le final de la série m'avaient fait décrocher quelques larmes. Dans le reboot de 2020, il n'y a pas d'adieux, on s'en fout.

    Ce qui m'amène à un autre point, on se fout de tout, y compris des enjeux, car il n'y en a pas. Les méchants n'ont aucune motivation réelle. Ils s'enchaînent juste comme des boss d'un mauvais jeu vidéo. Le scénario est très mal écrit. On nous parle d'une prophétie et d'un grand méchant qui causerait l'annihilation du Digimonde (ou un truc comme ça, j'ai la flemme de rechercher le terme qu'ils emploient), or, tout est tellement confus que ça donne juste l'impression qu'ils ont posé des petits bouts d'intrigue clichées ici et là sans arriver à les relier efficacement.

    Finalement, on se rend compte que le grand méchant de la série introduit depuis les premiers épisodes (ZeedMillenniummon en l'occurence) n'est pas le méchant final et qu'en plus de ça, il n'a aucune motivation particulière, sinon d'être un énième méchant très méchant parmi tant d'autres sans aucune motivation.

    Quid des autres méchants comme Devimon ou Skullknightmon ? On comprend que ce sont des sous-fifres d'un plus grand mal mais lequel ? Pour qui roulaient-ils au final ? On ne sait pas.

    Il y a 3 combats marquants dans toute la série, le premier contre Argomon, le second contre Orochimon, le troisième contre Devimon. Les 3 arrivent dans les 25 premiers épisodes. Et il y a 67 épisodes… A partir de l'épisode 25, après le combat contre Devimon, la série devient extrêmement laborieuse et inintéressante. Je ne sais pas si la série a subi des coupes budgétaires à cause du COVID, mais il y a clairement eu un gros problème d'écriture. Ca me rappelle un peu la grève des scénaristes en 2006 je crois, qui avaient pourri plein de séries à l'époque. On ressent quelque chose comme ça ici.

    Et pour revenir à ces fameux 3 combats marquants, là aussi, c'est à nuancer. S'ils sont marquants, c'est parce que ces méchants ont un design effrayant, un peu à la Bleach, mention spéciale à DoneDevimon. Parce qu'au-delà de ça, y'a rien qui les rend particulièrement intéressants. Dans le premier anime, les méchants étaient introduits sur plusieurs épisodes. Devimon, Etemon, Myotismon, Les Maîtres de l'ombre, et enfin Apocalymon. Il y avait une escalade de la puissance. Et surtout, on avait le temps de comprendre leur motivation, leur pouvoir, et de s'imprégner de leur personnalité. Seul le dernier, Apocalymon, était expédié sur un seul épisode, mais c'était un méchant intelligent, très puissant et charismatique, et on avait pu apercevoir son influence en filigrane tout au long de l'aventure, car le fait que le temps soit différé entre le monde réel et le digimonde était le fait d'Apocalymon.

    Dans le reboot, tous les combats sont expédiés, y compris les meilleurs, et on ne comprend jamais ce qui se passe à l'écran en fin de compte. Qui sont ces méchants Digimon ? Que veulent-ils ? Pourquoi veulent-ils agir sur le monde des humains ? Est-ce qu'il existe une hiérarchie entre eux ? Pourquoi les Vademon tentent de réveiller Millenniummon ? Qui est Argomon ? Pour qui Devimon travaillait-il ? Pourquoi ZeedMilleniumon est annoncé comme le grand méchant de la série, pour se faire battre en un épisode, et nous faire miroiter un nouveau grand méchant Digimon (tout aussi insipide d'ailleurs) ? Qui est ce digimon Negamon ? D'où sort-il ? Qui sont les Soundbirdmon et pourquoi tentent-ils de manipuler les gentils Digimon ? C'est quoi cette prophétie annoncée au tout début ? C'est quoi le miasme ? A quoi servent les symboles ? (dans le premier anime, ils servaient à passer au stade supérieur de champion à ultime mais ici, ils n'ont littéralement aucune utilité). On ne saura rien de toute ça et c'est frustrant ! J'ai probablement encore plein de questions en suspens qui n'ont reçu aucune réponse.

    Je parlais du remake de Dragon Quest tout à l'heure, parce que je trouve que c'est le contre-exemple parfait de Digimon, et pourquoi ce remake là, contrairement à Digimon, est excellent. Dans Dragon Quest, tous les méchants sont introduits depuis les premiers épisodes, on comprend leur hiérarchie, leur machination, et on perçoit leur évolution. Et lorsque vient l'heure du combat, ce n'est pas expédié dans un épisode mal animé et insipide, il y a de l'émotion et du suspense.

    Dans Digimon, il n'y a rien de tout ça.

    J'ai encore certainement beaucoup de choses à dire sur ce reboot, mais je vais m'arrêter là, ma critique étant déjà assez longue.

    Ce qu'il faut retenir, c'est que ce reboot ne valait pas le coup. Il ne valait pas le coup d'être produit, ni d'être regardé. Et même si je ne suis évidemment plus le coeur de cible, n'étant plus un enfant, même les enfants ont bien mieux à voir de nos jours.

    Ce reboot est finalement une belle occasion manquée, celle de faire revenir la meilleure équipe Digimon. Avec l'animation d'aujourd'hui et un scénario élaboré, ça aurait pu être génial. Dire que c'est une déception est un doux euphémisme.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 3 634 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 12 avril 2021
    Une très bonne série d'animation japonaise dérivée de Pokémon avec des créatures et des monstres dressés par leurs maîtres.
    Shiba Otoko
    Shiba Otoko

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 160 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 2 juillet 2021
    Cet anime de sf pour enfants, avec toutes les limites du genre, dont une certaine naïveté et de grands sentiments affectifs, est une réussite. Elle propose un riche imaginaire. La série peut même distraire un adulte de bonne volonté. Du fait des situations et caractères simples, c'est très bien pour progresser en japonais.
    KienzanChloph
    KienzanChloph

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 25 septembre 2021
    Si l'on devait illustrer la jap niaiserie avec tous les reproches qu'on lui trouvait en 1989, on l'illustrerait avec ce Digimon labellisé de la superbe année 2020. A quel point les personnages sont insipides et vides, la musique japonaise abrutissante, la violence : gratuite, comment elle est visuellement irritante avec cette brique qui fait office de Digivice greffée à la main mal proportionnée de ces enfants. Faut vendre, mais le cœur n'y est pas en comparaison de l'ancienne série, commerciale, mais avec un minimum de cœur et d'éveil puisqu'elle visait une audience très jeune (du 4-8 ans, et ce n'est pas honteux de l'avouer). Là c'est du 8 ans à plus de 12 ans, le but n'est plus de vendre des ours en peluche à câliner et des petits tamagotchi pour la récré, mais des figurines de mecha badass et des tamagotchi de collection pour son public adulecent... ne nous le cachons pas : pour nous. Et ça nous donne l'impression d'être crétins d'avoir généré ce genre de produit interminable, en le regardant.

    Il en ressort un coté religieux pour les adorateurs, un produit pour la futilité que des fans trop enthousiastes encensaient sur un simple anime amusant. Aucun second degré ne ressort dans son action, ses nombreux climax, c'est de la panique à chaque fin d'épisode. C'est robotique, c'est 1er degré à tout instant et c'est démoralisant.

    Il y a bien mieux à voir en tant qu'enfant sur n'importe quelle chaîne.
    quentin r.
    quentin r.

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 16 juin 2021
    Très bonne série, remake bien réussi de la série Digimon Adventure, l'animation est largement meilleur qu'a l'époque ou elle était médiocre, selon les canons modernes elle est correcte, surtout pour un animé qui possède plus de cinquante épisodes au moment ou j'écris ses lignes. Les musiques sont excellentes et entraînantes, notamment le générique qui réveille la nostalgie de ceux qui ont connu les anciens Digimon, qui par elle-même est déjà bonne voire excellente. Le niveau d'écriture de la série est largement meilleur que lors de la première série Digimon, on comprend ce qu'est le monde Digital, comment il interagit avec le nôtre, l'histoire des Digimons sacrés, de la guerre millénaires, des emblèmes et des enfants élus fait sens. Dans ce Digimon la relation entre le Digimon et son élu est largement mieux exploitée, on ressent l'attachement des enfants à leur digimon et l'accent est mis sur le fait que c'est ce lien qui leur donne la force de la Digivolution qui ici est vue comme un miracle dépendant de la puissance du lien, mais également de sa nature, les Digivolutions pouvant varier selon (spoil alerte):
    -L'environnement. Ainsi Wargreymon exposé à un haut niveau de données électriques passe à la forme alternative Blitzgreymon.
    -L'état du Digimon: Ainsi Patamon ne peut pas immédiatement redevenir Angemon au niveau champion après avoir été grandement affaibli, mais prend la forme alternative de Pegasusmon.
    -Son état mental: Ainsi Agumon croyant que Taïchi était mort des mains de Devimon, fou de rage parvient au niveau Méga, mais sous la forme de Machinedramon un Digimon cruel, au lieu de Wargreymon.
    Il est des séries ou quand un épisode se termine on se dit "Mouais..." et on éteint l'ordi. Et bien avec la série Digimon a chaque fois que vous regarderez un épisode vous vous direz "Je VEUX voir celui de la semaine prochaine au plus vite!"
    Pour moi c'est un bon 4/5 bien mérité. Pourquoi il n'a pas la note maximale? Parce qu'il y'a de manière objective bien mieux dans le milieu de l'animation japonaise, mais en tant que série, cette nouvelle série Digimon Adventure est dans le haut du panier absolu, et pour moi, sans le moindre doute possible, le meilleur animé "fleuve" de 2020 si je puis employer ce terme pour un animé qui dépasse les 25 épisodes habituels des séries courtes ou des saisons bien travaillées.
    Arnaud Pons
    Arnaud Pons

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 29 mars 2022
    Au top en terme d'animation mais une catastrophe scénaristique.
    C'est n'importe quoi, comment ils peuvent se permettre de passer à côté d'absolument tout ce qui faisait le charme de la série. Ils prennent vraiment les enfants (et les fans de la 1ere saison) pour des abrutis qui ne pense qu'à "BAGARRE BAGARRE WAAAH"

    Ce chier autant après les réussites de Tri et Kizuna, c'est incompréhensible.
    Back to Top