Mon compte
    Icon of French Cinema
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    3,1
    331 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Icon of French Cinema ?

    86 critiques spectateurs

    5
    27 critiques
    4
    21 critiques
    3
    6 critiques
    2
    10 critiques
    1
    12 critiques
    0
    10 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Michèle S F
    Michèle S F

    6 abonnés 54 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 29 décembre 2023
    Très belle surprise! J’ai hésité à regarder et puis pourquoi pas. Et bien j’ai vu la série d’une traite. C’est plein de drôlerie, d’autodérision et ce n’est pas donné à tout le monde! Et c’est courageux aussi. Les deux jeunes actrices sont également formidables. Et j’ai adoré la fin, c’est rare.
    Bon retour Mme Godreche.
    Willie Cicci
    Willie Cicci

    24 abonnés 24 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 28 décembre 2023
    Judith Godrèche revient avec une série parfaitement maitrisée entre autodérision et convocation d'un passé traumatique. Les seconds rôles trouvent une belle place autour d'elle, drôle et rayonnante, jusqu'à la femme de ménage (jouant son propre rôle!) non laissée pour compte par le romantisme contagieux infusé dans cette charmante mini série
    Ricco92
    Ricco92

    182 abonnés 2 093 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 30 décembre 2023
    Après avoir été assez florissante dans les années 90, la carrière de Judith Godrèche fut plus discrète au début du XXIème siècle notamment avec un exil aux États-Unis qui ne fut pas obligatoirement très concluant. Avec la série Icon of French Cinema, l’actrice marque son grand retour devant et derrière la caméra (13 ans après son film Toutes les filles pleurent) et choisit de livrer une œuvre semi-autobiographique. En effet, elle interprète son propre rôle et semble faire un point sur sa carrière et sa vie. Sur le ton de la comédie, elle évoque sa chute de notoriété spoiler: (on la confond sans arrêt avec Juliette Binoche)
    et ses difficultés professionnelles en France spoiler: (son nom ne fait plus partie de ceux privilégiés par les producteurs et elle peut craindre de rencontrer des difficultés financières même si elle habite tout de même dans un grand appartement et a une femme de ménage personnelle)
    . Cependant, la comédie pas toujours pertinente (les séquences humoristiques sont parfois trop exagérées pour être crédibles et la récurrence de blagues autour de dick picks est loin d’être fine) laisse régulièrement la place à des passages plus sérieux et plus réussis sur ce qui semble être la raison d’être profonde de la série : le témoignage de l’actrice sur la relation malaisante qu’elle a entretenu avec Benoit Jacquot (même si les noms ont été changés). Dans une période post-#metoo où les langues se délient de plus en plus sur les abus perpétrés dans le milieu du cinéma, Godrèche nous montre sa vision d’une période qu’elle a vécu où l’art servait d’excuse pour fermer les yeux sur toute une série de comportements condamnables. Elle sait parfaitement que, par sa gravité, le sujet pourrait facilement rebuter le spectateur ne cherchant qu’un simple divertissement à la télévision et choisit donc d’insérer celui-ci au milieu de séquences plus légères jouant avec l’autodérision afin de faire passer son discours. Ainsi, elle signe une première saison pas forcément très mémorable dans l’ensemble mais qui reste agréable à suivre (on apprécie notamment de retrouver Liz Kingsman après la série Parlement) tout en permettant d’évoquer des sujets beaucoup plus sérieux spoiler: (les relations de mineurs avec des adultes nettement plus âgés, la crainte de l’expulsion pour les sans-papiers…)
    .
    Eli B
    Eli B

    10 abonnés 75 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 3 janvier 2024
    je suis très contente d'avoir regardé cette mini série vue d'une traite ,j'aime beaucoup Judith godrèche et la retrouver avec ce qu'il faut d'auto dérision,de recul et de finesse, avec des moments franchement drôles, une très belle qualité d'image, bref je recommande
    Louise
    Louise

    1 abonné 1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 28 décembre 2023
    Une ôde aux femmes, poétique et à mourir de rire.Merveilleuse bande originale. Les décors sont beaux. Son hamster est tellement surprenant comment ose t elle faire ça.. Mes épisodes préférés sont le 3 le 4 et le 6 surtout ne vous arrêtez pas au un. Vivement sa prochaine réalisation.
    collinet m.
    collinet m.

    2 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 9 janvier 2024
    Une excellente série, belle interprétation simple et sincère et une belle mise en scène. Très heureux de retrouver "Juliette Binoche" (lol) 🤣 à l'écran. Un immense bravo pour cette belle libération de parole par l'art !! Bravoooo
    Jeanrenaldo
    Jeanrenaldo

    4 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 29 décembre 2023
    j'ai beaucoup aimé cette série, c'est tendre et drôle, le jeu des acteurs est parfait, l'histoire nous interroge aussi sur nos propres choix, et comment le prisme devient différend quand ce sont nos enfants qui se trouvent dans des situations similaires, une série intelligente, bravo à l'auto dérision de Judith Godrèche, magnifique
    Clef en or Dulac
    Clef en or Dulac

    3 abonnés 16 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 10 janvier 2024
    Ingénue superficielle, bourgeoise et autocentrée sur le retour, dont l’activité favorite est de s’empiffrer de mignardises en buvant du champagne, quand ce n’est pas essayer des fringues ou surjouer les Mata-Hari, la Judith Godrèche de la mini-série Icon of french cinema est hilarante d’auto-dérision en hamster géant, en provocatrice d’une collection de psys, ou encore en duo aux dialogues sexuellement affranchis avec son agente (sensationnelle Liz Kingsman).
    Spectateurs imperméables à l’humour et au rythme décalés, s’abstenir.
    Preuve qu’une actrice, victime de prédation et d’objectivation de la part des producteurs, réalisateurs autant que du public, est loin d’être l’objet que l’on pourrait croire, la scénariste-réalisatrice-actrice se révèle ici une autrice aux multiples talents, affirmant sa voix de femme parmi les autres. Le tour de force de la série est en effet, outre d’assumer un passé douloureux sans haine, celui de transmettre un message sororal et maternel, en coupant l’herbe sous le pied de qui voudrait l’accuser de niaiserie ou de revanche.
    La réalité a néanmoins tout récemment rattrapé l’autofiction, par le biais des réseaux et des médias, et la parole de Judith Godrèche vient, après celle de nombreuses autres artistes, continuer de déciller la société face aux violences autorisées par la domination masculine.
    AurelieV
    AurelieV

    2 abonnés 21 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 4 janvier 2024
    J'ai bien aimé. L'histoire avance par petites touches, en dénonçant des choses qu'on n'a longtemps pas voulu voir, mais avec de l'autodérision et une certaine légèreté. Le jeu des acteurs est excellent, avec une mention particulière à la jeune fille qui joue Judith jeune, qui est extraordinaire, et celle qui joue l'agente britannique, les dialogues avec elle sont assez jouissifs. Et l'employée de maison philippine. Mais tous les autres sont aussi très bien. L'ensemble est un petit peu inégal, mais j'ai eu plaisir à regarder cette mini série.
    Mélany T
    Mélany T

    29 abonnés 488 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 27 janvier 2024
    Une série drôle, touchante, intelligente à la mise en scène travaillée d'une joliesse et d'une fantaisie merveilleuse.
    Sandy06
    Sandy06

    5 abonnés 106 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 29 décembre 2023
    Quelle déception ! Quel ennui ! Godrèche copie les films autobiographiques de Julie Delpy mais sans humour, sans émotion, ni aucune énergie positive. Bref, elle n'a pas son talent... Dommage ! L'égo mal placé de Godrèche dérange. On est mal à l'aise tellement c'est autocentré, mal filmé, mal joué, mal monté. Et le titre est tellement prétentieux ! Tout est dit en 3 mots. Pathétique.
    laura12
    laura12

    1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 28 décembre 2023
    life changing serie - à voir absolument avec vos filles si vous en avez!! Cette série est drôle, émouvante et m'a mise de bonne humeur pour le reste de la semaine.
    Cats
    Cats

    1 abonné Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 3 janvier 2024
    A la fois dans la retenue et la pudeur, et à la fois dans un témoignage intime, Judith Godreche se livre dans un très bel objet pas complètement identifié - mais très original!
    Subtil, léger et drôle, on ne voit pas le temps passer et on en redemande ! On oublie qu'on aborde des sujets pourtant complexes, dans les yeux de Judith, parce qu'elle nous touche, avec sa sensibilité et son autodérision.
    Bref, je recommande vivement ! Et attends la suite avec impatience !
    Karine Pertays
    Karine Pertays

    6 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 1 janvier 2024
    Belle série, burlesque, poétique, touchante et délicate sur un sujet choquant mais qui n'aborde pas que cela. Très bonnes actrices, très belles scènes de danse. Le message passe avec des scènes savamment dosées. Vraiment bravo, magnifique come back, j'aurais aimé que la série ne se termine jamais.
    MegaLantier
    MegaLantier

    2 abonnés 6 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 3 janvier 2024
    C'est terrible de nullité. On s'ennuie tellement, c'est maniéré, sans vie, éteint, L'image est proprette comme un dimanche pour aller à l'église. Judith se regarde jouer. On à l'impression qu'a chaque plans elle se demande : "ne voit-on pas trop mes rides, là, au coin des yeux ?". Aucune vie dans tout ça. Un monde lisse comme du verre. C'est affligeant, vraiment. Le sujet m'intéressais mais dans cette forme là je n'ai pu dépasser un épisode et demi. Comment est-ce possible de produire des choses aussi fade ? Un mystère pour moi.
    Back to Top