Mon compte
    La Porteuse de pain
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,4
    18 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Porteuse de pain ?

    3 critiques spectateurs

    5
    2 critiques
    4
    1 critique
    3
    0 critique
    2
    0 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 124 abonnés Lire ses 10 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 21 novembre 2021
    Dans le petit monde des mini-sèries françaises des seventies, il faut noter le succès populaire de "La porteuse de pain". Inventeur et philosophe, Philippe Lèotard (et Jacques Monod) incarne un personnage diabolique et ambitieux qui laisse accuser Martine Sarcey (inoubliable) d'un crime qu'il a commis! De machinations machiavèliques en rebondissements tragiques, cette dernière fait face à un sort cruel, tandis que Sim (dans un contre-emploi inattendu) campe un maître chanteur sans scrupules! Sur le thème d'une femme seule, pauvre, innocente et accusèe à tort, ce feuilleton d'un roman inspirè d’un fait divers est une totale rèussite avec un casting plaisant où l'on peut voir les dèbuts de Bernard Giraudeau et Carole Laure! Sarcey est à jamais la porteuse de pain de Wheeler! Une femme meurtrie par vingt ans de souffrance! Son chagrin nous touche et sa vengeance secrète nous rèjouit! On dit que le vin est le lait des vieillards, on dit aussi et surtout que le Diable est l'èvidence de Dieu! Jacques Garaud en sait quelque chose...
    FRYCHAR
    FRYCHAR

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 60 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 4 juin 2012
    La série commence comme un tableau romantique d'Auguste Renoir..."La balancoire", lorsque Jeanne Fortier heureuse se balance en robe printanière..."Le déjeuner des canotiers" lors de la partie de campagne...Beaucoup plus tard, suite à l'erreur judicière, le tableau de Jeanne Fortier emmenée entre deux gendarmes à cheval avec le dada de son fils sur le côté est nettement moins romantique...L'usine de la série est une verrerie , alors que dans le roman de Xavier de Montépin , on ne sait pas trop ce que fabrique l'usine...Peut-être de l'argenterie ?Les plans de l'invention volés par Jacques Garaud dans le roman sont ceux d'une "machine a guillocher les formes rondes" , alors que dans la série l'invention géniale est "le verre incassable".
    David PINCHON
    David PINCHON

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 19 septembre 2010
    S'il est une série marquante, la porteuse de pain en fait partie. J'ai vu la série il y a plus de 30 ans lorsque j'étais enfant et je n'ai jamais oublié l'histoire ni "Maman Lison" personnage interprêté par Martine Sarcey hélàs disparue le 11.06.2010 ;-( - A voir et à revoir, l'image à pris de l'âge mais le reste non - préparer les mouchoirs ;-)
    Back to Top