Mon compte
    The Eddy
    The Eddy
    En cours
    Depuis 2020 / 60 min / Drame, Comédie musicale, Musical
    Avec Andre Holland, Joanna Kulig, Amandla Stenberg
    Nationalités U.S.A., Grande-Bretagne, Allemagne
    Voir sur Netflix
    Presse
    3,1 11 critiques
    Spectateurs
    3,1 654 notes dont 43 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis & Info

    Autrefois célèbre pianiste de jazz new-yorkais, Elliot Udo est désormais le patron de The Eddy, club ayant connu des jours meilleurs. Il y dirige un orchestre où se produit la chanteuse Maja  qui est aussi sa petite amie occasionnelle. Tandis qu'Elliott découvre que son associé Farid est sans doute impliqué dans une affaire douteuse, d'autres secrets éclatent au grand jour qu'Amira , la propre épouse de Farid, ignorait. Et quand la fille d'Elliot, Julie, adolescente perturbée, débarque soudain à Paris pour vivre avec son père, l'univers personnel et professionnel de celui-ci s'effondre peu à peu. Car il doit affronter les fantômes du passé tout en se démenant pour sauver le club et protéger ceux qui lui sont chers.
    2
    Saisons
    8
    Episodes
    Voir la Saison 1

    Comment regarder cette série

    En SVOD / Streaming par abonnement
      NetflixAbonnement
    Voir toutes les offres de streaming
    Andre Holland
    Rôle : Elliot Udo
    Joanna Kulig
    Rôle : Maja
    Amandla Stenberg
    Rôle : Julie
    Leïla Bekhti
    Rôle : Amira
    Voir le casting complet
    35 Photos

    Les dernières vidéos

    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "Le making-of du monologue d’Elliot" 3:33
    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "Le making-of du monologue d’Elliot"
    1 218 vues
    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "La musique" 3:54
    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "La musique"
    452 vues
    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "Dans les coulisses" 4:50
    The Eddy - saison 1 BONUS VOST "Dans les coulisses"
    2 330 vues
    Voir les dernières vidéos
    Darkest Minds sur C8 : focus sur la surdouée Amandla Stenberg
    NEWS - Films à la TV
    lundi 15 février 2021

    Darkest Minds sur C8 : focus sur la surdouée Amandla Stenberg

    Benjamin Biolay avoue ne pas avoir réussi à regarder The Eddy... dans laquelle il joue
    NEWS - Stars
    vendredi 19 juin 2020

    Benjamin Biolay avoue ne pas avoir réussi à regarder The Eddy... dans laquelle il joue

    A quelques jours de la sortie de son nouvel album, le chanteur et acteur Benjamin Biolay a fait une confession d'une étonnante…
    Mrs America, The Eddy, Servant... Les réalisatrices françaises sont tendance dans les séries US
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 13 juin 2020

    Mrs America, The Eddy, Servant... Les réalisatrices françaises sont tendance dans les séries US

    Les séries Mrs. America, The Eddy, The Handmaid’s Tale, ou bientôt Perry Mason et Hanna saison 2 ont pour point commun d’avoir…
    The Eddy sur Netflix : y’aura-t-il une saison 2 ?
    NEWS - Séries à la TV
    mercredi 13 mai 2020

    The Eddy sur Netflix : y’aura-t-il une saison 2 ?

    La mini-série The Eddy, disponible depuis le 8 mai sur Netflix, se termine sur une fin ouverte. Le scénariste Jack Thorne…
    The Eddy sur Netflix : que pense la presse de la série musicale de Damien Chazelle ?
    NEWS - Séries à la TV
    mardi 12 mai 2020

    The Eddy sur Netflix : que pense la presse de la série musicale de Damien Chazelle ?

    Disponible depuis le 8 mai sur Netflix, The Eddy est la première série de Damien Chazelle (La La Land, Whiplash), qui réalise…
    21 news sur cette série

    Critiques Spectateurs

    Stéphane D
    Stéphane D

    Suivre son activité 60 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 11 mai 2020
    J'ai adoré l'ambiance jazzy de cette série du réalisateur du prodigieux Whisplash (et pour beaucou La la land) Tout le casting est excellent et la réalisation caméra correspond à l'énergie et au côté improvisé et "organique" (clin d'œil à nos amis outre Atlantique qui abusent de ce mot) de cette musique. L'important n'est pas l'histoire mais le moment de partage avec tous ces excellents acteurs et musiciens (ou s'ils ne sont pas ...
    Lire plus
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 333 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 9 mai 2020
    The Eddy est une production franco-américaine de bonne tenue, vraie et qui fait du bien tout simplement. Si elle ne transforme pas l’essai, elle reste une vraie bonne pioche, une déclaration d’amour sincère à la musique et au melting-pot culturel jazzy qu’elle a initié. Une série bien servie par sa bande son langoureuse et délectable et son quatuor d’acteurs.
    Naughty Dog
    Naughty Dog

    Suivre son activité 514 abonnés Lire ses 311 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mai 2020
    Production Netflix franco-américaine, The Eddy débarque enfin ! Prenant place dans un Paris contemporain, la série emmenée notamment par Damien Chazelle et Jack Thorne se révèle être une lettre d'amour sensible envers le jazz et les musiciens de l'ombre. Ce qui est intéressant avec The Eddy, c'est qu'elle n'est pas ce qu'on pense qu'elle va être. D'entrée de jeu, les 2 premiers épisodes signés Damien Chazelle (réalisés en ...
    Lire plus
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 121 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 9 mai 2020
    The Eddy est un drame sous fond de musique de jazz, et non l'inverse. On est pas focalisé sur la musique mais plus sur Eliott, le héros de la mini-série. La musique y est belle et a une part importante, mais les images et la réalisation sont bien faits aussi. La qualité scénaristique n'est pas impressionnante, mais nous fait passer un bon moment. Seules quelques longueurs rendent cette série moins passionante.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 209 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 11 mai 2020
    Ce qui m'a attiré sur cette série c'est bien sûr le fait que Damien Chazelle y est travaillé dessus en tant que producteur mais aussi en tant que réalisateur (il signe les 2 premiers épisodes qui sont superbes). Pour la faire courte, on y suit Elliot Udo, copropriétaire d'un club de Jazz à Paris, The Eddy, avec son ami Farid dont les secrets vont avoir de sérieuses répercussions sur leur groupe de musique ainsi que sur la gestion du ...
    Lire plus
    43 Critiques Spectateurs

    Secret de tournage

    Bande originale

    Tous les morceaux interprétés au fil des épisodes ont été joués en live et enregistrés sur le plateau. Aux côtés du compositeur Randy Kerber, c’est le producteur américain Glen Ballard, connu pour avoir travaillé avec Alanis Morissette, Elton John ou encore Céline Dion, qui supervise la bande originale. L’idée de la série est d’ailleurs née d’une chanson que ce dernier a écrite il y a plusieurs années. Intitulée "The Eddy", celle-ci parlait Lire plus

    Première incursion de Damien Chazelle sur le petit écran

    Il a été décidé assez rapidement de découper la série en quatre blocs de deux épisodes avec un metteur en scène différent afin d’apporter de la variété. Auréolé de l’Oscar du Meilleur réalisateur pour La La Land, Damien Chazelle a ouvert le bal. "Je n’avais jamais fait de télévision auparavant et mes références pour ces deux premiers épisodes appartenaient intégralement à l’univers du cinéma.", a-t-il avoué.

    Filmer Paris, entre documentaire et fiction

    La série met en avant un Paris moderne et réaliste, loin des clichés des cartes postales. Dans une volonté de mêler documentaire et fiction, Damien Chazelle souhaitait trouver de nouvelles façons de filmer la ville. "Mon directeur de la photographie et moi avons revu aussi bien Mean Streets que certains Cassavetes. On s’est aussi nourris de toute cette tradition très naturaliste du cinéma français qui va de la Nouvelle Vague à Lire plus
    Les séries similaires
    Empire (2015)
    Empire (2015)
    The Get Down
    The Get Down
    Nashville
    Nashville
    Ma vie de star
    Ma vie de star
    Vinyl
    Vinyl
    De tout mon coeur
    De tout mon coeur
    Les séries similaires

    La réaction des fans

    • Christoblog
      Déçu. Les personnages sont insupportables, et cela n'aide pas à l'identification. http://www.christoblog.net/...
    • laac74
      J'aime le Jazz mais cette série... Plus j avance dans les épisodes, plus je trouve le personnage de la fille du patron insupportable...j arrive pas à adhérer ni à l histoire, ni aux personnages..
    • Mme Carmelita
      J'ai vu les deux épisodes cette série et grosse déception,c'est très lent et ça n'avance pas et qui est très vite m'agacée,pourtant j'adoré Whiplash et La la land,mais cette série Netflix de Damien Chazelle est une grosse désillusion pour ma part. 0.5/5
    • SpiderGogo
      J’ai aimé mais c’est dommage que Damien Chazelle réalise seulement les deux premiers épisodes (et je ne crois pas qu’il participe à l’écriture pour le reste).
    • L'Info Tout Court
      Pari(s) moderne et jazzy par le papa de La La Land 3,5/5The Eddy est une production franco-américaine de bonne tenue, vraie et qui fait du bien tout simplement. Si elle ne transforme pas l’essai, elle reste une vraie bonne pioche, une déclaration d’amour sincère à la musique et au melting-pot culturel jazzy qu’elle a initiée. Une série bien servie par sa bande son langoureuse et délectable et son quatuor d’acteurs.Notre critique détaillée ici : https://linfotoutcourt.com/...
    • Alexandre G
      The Eddy, mini série de Damien Chazelle et Jack Thorne, disponible sur Netflix depuis le 8/05: Le géant de la Svod se permet de plus en plus de propositions artistiques, et The Eddy en est une nouvelle preuve. Avec le réalisateur se Whiplash, La la land et First Man aux commandes, cette mini série de 8 épisodes suit la vie compliquée d'Elliot Udo celebre pianiste de jazz new-yorkais qui gère un petit club parisien avec son ami Farid.Le premier épisode, réalisé par Damien Chazelle lui-même, installe magnifiquement cette ambiance jazzy chère à son artisan. Le réalisateur franco américain n'est jamais aussi bon que lorsqu'il traite de musique. Et même First man en était imprégné.Filmé en pellicule 16mm, le tout dénote aussi par son esthétique forte, proche d'un Whiplash ou d'un First Man, et d'un casting aux oignons. Tahar Rahim, Leila Behkti, Andre Holland, Amandla Stenberg. Tous sont parfaits. Mais Joanna Kulig, revelation de Cold War, impressionne une nouvelle fois, toujours aussi fragile et forte à la fois.Les thématiques chères à Damien Chazelle, la passion, le dévouement à son art, irriguent bien évidemment le récit, toujours aussi fortes et parfaitement mises en scène.Une belle nouvelle prise de risque pour Netflix.
    • Naughty Dog
      hop je viens de finir cette saison de 8 épisodes !Et c'est du bon !Ce qui est intéressant avec The Eddy c'estqu'elle n'estpas ce qu'onpense qu'elle va être.D'entrée de jeu les 2premiers épisodes de Damien Chazelle (réalisés en pellicule 16mm) mettent dans le bain.On suit Eliott Udo, ex-pianiste renommé, ayant plaqué la vie New-Yorkaize après un évènement tragique. Arrivé dans notre belle capitale, il fonde The Eddy, club de jazz avec son meilleur ami Farid (un Tahar Rahim qui amène son énergie communicative d'entrée de jeu) ainsi qu'un groupe de musiciens hétéroclites.Evidemment les dettes s'accumulent, le club menace de fermer, et Eliott reçoit sa fille Julie (excellente Amandla Stenberg, vue dans The Hate U Give), tentant à la fois de réussir son rôle de père, de musicien et de gêrant.Un pitch classique, mais qui prend une tournure moins balisée que ce à quoi on pouvait s'attendre dès le très bon pilote.Loin d'un Paris glamourisé, l'approche esthétique de The Eddy est loin de La La Land ou d'un MoBetter Blues de Spike Lee. Si les thématiques de la réussite et des rêves contrariés sont présents, nous sommes plus proches des travaux de Chazelle sur Whiplash, voire même First Man,dans cette fuite en avant dans la passion musicale.Le personnage principal (superbement interprêté par un Andre Holland extrêmement convaincant:l'acteur de The Knick et Moonlight est la moelle épinière de la série) n'a pas la vie à laquelle il aspirait, croulant sous les problèmes, et ne parvenant pas à joindre les2 bouts professionnellement ou émotionnellement. Autour de lui gravite tous les autres personnages, que ce soit une Leïla Behkti au jeu difficile mais tenu, Amandla/Julie en ado borderline cherchant une figure paternelle, ou bien le reste de la troupe.Le casting est très bon, et renvoie à cette authenticité voulue par la série écrite par Jack Thorne (Skins, His Dark Materials),où chaque acteur/musicien montre fièrement sa panoplie de jeu (l'anglais et le français se marie tout au long des 8 épisodes, en écho avec le Paris et la jazz moderne métissé) ainsique ses talents aux instruments.Joanna Kulig (l'immense révélation de Cold War) en est le parfait exemple, proposant des scènes touchantes avec Andre, et véritable boule de feu suave sur la scène via sa voix soul.Mettant en avant un personnage par épisode (sans vraiment délaisser le fil rouge narratif), on regrettera du coup l'inégalité de pertinence et d'écriture à ce niveau, comme Sim (jeune barman qui développera une relation avec Julie) ou les quelques déviations sur des policiers caricaturaux et des voyous très peu développés.Un constat dommageable tant il nuit au rythme central de la série, et l'éloigne du coeur de The Eddy --> ces musiciens à la vie brisée, où seule la musique et l'effervescence de la salle les libère de leurs maux (l'épisode 4 centré sur Jude est par ailleurs un très bon témoin de cette philosophie)Le tout est rattrappé sur les 2 derniers épisodes d'Alan Poul (Six Feet Under, The Newsroom),amenant notamment une scène brillante entre Andre Holland et Amandla, utilisant le piano comme catharsis de chagrins passés.La musique est excellente, et tout amoureux de jazz ne pourra qu'acquiescer devant les partitions de Glenn Ballard (ayant travaillé avec Michael Jackson et Quincy Jones notamment). Chazelle arrive par ailleurs à constamment mettre en avant les jeux de regard ou le rythme endiablé des envolées musicales, via des plans-séquences prenants (chose déjà aperçue dans sa filmo). Si la mise en scène est forcément moins inspirée ensuite, le travail global reste maitrisé, sans trahir la grammaire visuelle initiée.Bref The Eddy est une production franco-américaine de bonne tenue, et vraie tout simplement. Si elle ne transforme pas l'essai (comme un Treme de David Simon par exemple), elle reste une vraie bonne pioche, et une déclaration d'amour honnête et sincère à la musique et au melting-pot culturel jazzy qu'elle a initié7/10
    • Naughty Dog
      allez J-2
    • LeMeilleurPseudoDuMonde
      Quoi qu'on puisse en dire Damien, tu seras jamais aussi bon que quand tu t'occupes de films/séries sur le thème de la musique.. On verra le 8 Mai mais la bande-annonce promet quelque chose de grandiose :)
    • Naughty Dog
      hop trailer : http://www.youtube.com/watc...Joanna et Andre <3 vivement !y a même Alexi Manenti qui la joue comme dans Les Misérables lol
    • Naughty Dog
      8 mai !! yes !!!http://www.youtube.com/watc...
    • Naughty Dog
      hop premier poster :https://pbs.twimg.com/media...
    • Naughty Dog
      Joanna Kulig est blancheet si tu vis à Paris, tu verras que peu à peu c'est plus forcément so white ^^ mdr
    • sébastien l
      reussir à faire une serie sur Paris sans aucun blanc une belle performance !
    • Naughty Dog
      Leila Behkti et Amandla Stenberg au cast !ça fait du beau monde tout ça !
    • Naughty Dog
      Andre Holland rejoint Tahar Rahim pour être le perso principal !!
    • Naughty Dog
      Damien Chazelle, Jack Thorne, l'univers du cabaret, la France....oui !
    Voir les commentaires
    Back to Top