Cinéma iranien d'aujourd'hui : 10 portraits, 10 parcours
mardi 25 octobre 2011 - 10h00

Succès-surprise de l'année, "Une séparation" arrive en dvd le 8 novembre. A cette occasion, AlloCiné brosse le portrait de 10 cinéastes qui ont en commun la culture iranienne. A chacun son style, à chacun son parcours, entre Europe, Etats-Unis et Iran. Dossier réalisé par Julien Dokhan et Dounia Georgeon

Précédente Suivante
1 / 10

Née en 1975 à New York

 

Comment tout a commencé...

Pour Maryam Keshavarz, petite-fille d’un poète iranien qui connut la prison, les allers et retours entre Iran et Etats-Unis n’ont jamais cessé. Ses parents iraniens sont arrivés à Brooklyn dans les années 60, non pas pour des raisons politiques mais parce que son père y a décroché un poste de médecin. La jeune Maryam passe ses étés en Iran mais le reste de l’année en Amérique. Diplômée en littérature comparée à Evanston (Illinois), elle partira en Iran pendant un an pour étudier le Perse à la Shiraz University avant de poursuivre son (impressionnant) cursus universitaire dans l’Université du Michigan puis à la Tisch School of the arts de New York.

 



La Marque Keshawarz

Forte de sa double culture (et de ses deux passeports !), Maryam Keshawarz observe les rapports entre Iran et Occident, notamment à travers l’étude de moeurs. En 2004, elle signe The Color of love (Rangeh eshgh), un documentaire sur la vie sentimentale des jeunes Iraniens. Deux ans plus tard, El Dia que mori, court métrage autour d’un triangle amoureux, remporte à Berlin un Teddy, qui récompense des films à la thématique gay ou lesbienne. Développé à Sundance, son premier long métrage, En secret (en salles le 1er février 2012, après avoir été projeté à Sundance et, en France, à Paris Cinéma et au festival Chéris-Chéries), raconte la brûlante histoire d’amour qui unit deux jeunes Iraniennes issues de familles aisées. Le sujet reste évidemment tabou, le film a été tourné au Liban.

 

En secret

Et au-delà des frontières ?

Elle qui s'est toujours partagée entre l'Iran et les Etats-Unis -elle a aussi étudié et tourné en Argentine...- a pour projet une trilogie sur un harem au XIXe siècle pour une chaîne de télévision américaine.

La bande-annonce de En secret

 

 

 

Lire l'interview de Sarah Kazemy

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • Hugo R.

    Joli dossier, qui a le mérite de nous faire apprendre des choses. On relativise alors la prétention subversive du cinéma occidental en se rendant compte qu'ailleurs, faire un film est un véritable acte politique qui peut avoir de lourdes conséquences.

  • Mickelwhite

    Excellent dossier ! Le cinéma (et la société) iranien(ne) sont en plein essor, merci d'en rendre compte, et de donner une audience à des artistes qui, à deux trois exceptions près que vous citez, sont mal distribués chez nous.

  • Mickelwhite

    par "mal distribués", je veux pas dire que les distribs font mal leur taf (ils ont déjà le mérite de faire venir les films et de les défendre), je veux plutôt dire qu'ils passent dans peu de salles, notamment en province. Mais en regardant l'éventail des cinéastes du dossier (surtout ceux qui bossent vraiment en Iran), je me dis quand même que ça va en s'améliorant ces dernières années, et le succès du Farhadi va débloquer des choses.

  • Cyrus A.

    elle est quelque un inconnu en Iran et ailleurs en tant que réalisatrice ou cinéaste pour chercher quelque un qui représente vraiment le cinéma iranien je propose à auteur de cette site de au moins consulter un citoyen iranien au lieu de présenter n'importe qui qui a fait quelque courts métrages pour une des 10 réalisateurs du cinéma iranien ce commentaire était pour Mme Maryem Keshavarz complètement inconnue dans cinéma iranien

  • Cyrus A.

    Marjan Satrapi n'est pas un cinéaste , elle n'a fait que une bande dessinée, voilà de quoi vous publier quand vous n'avez grande chose à raconter allez lire un peu de journaux

Top Bandes-annonces
133 763 vues
Sponsorisé
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Lumière 2018 : l’actrice et activiste Jane Fonda sacrée à Lyon
Lumière 2018 : l’actrice et activiste Jane Fonda sacrée à Lyon
Tweet  
 
Le Père Noël, Papy fait de la Résistance, Les Visiteurs... Jean-Marie Poiré revient sur sa carrière
Le Père Noël, Papy fait de la Résistance, Les Visiteurs... Jean-Marie Poiré revient sur sa carrière
Tweet  
 
Le Grinch s'est levé du pied gauche dans la bande-annonce
Le Grinch s'est levé du pied gauche dans la bande-annonce Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Le Grand Bain

    De Gilles Lellouche
    J-3

    Bande-annonce
  2. Le Grinch J-38
  3. Bohemian Rhapsody J-10
  4. Jean-Christophe & Winnie J-3
  5. En liberté ! J-10
  6. Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald J-24
  7. Halloween J-3
  8. Chacun pour tous J-10
  9. Un Amour impossible J-17
  10. Les Chatouilles J-24
Les films à venir les plus consultés