C'était quoi les Rouges au cinéma ?
samedi 10 décembre 2011 - 00h00

De la bataille de Stalingrad aux James Bond girls, des clichés aux faits historiques, AlloCiné vous livre à l’occasion des 20 ans de la chute de l’URSS un dossier- mezzés sur les "Rouges au cinéma". Enfilez votre chapka, prenez une faucille et un marteau, roulez les « r » : « C’est parrrti, camarrrade ! » Dossier réalisé par Corentin Palanchini

Précédente Suivante
1 / 18

Pour ce panorama du visage soviétique à l’écran, quoi de plus frappant que la révolution ? Elle fait partie de l’histoire de l’U.R.S.S., et a été portée à l’écran par de grands réalisateurs. La plus célèbre de ces mouvements populaires est la révolution d’octobre 1917, lorsque sur fond de drapeau rouge, les partisans de Lénine et de Trotski s’insurgent contre le régime Tsariste et s’emparent du pouvoir.

 

Le plus célèbre film sur cet événement est Octobre : dix jours qui secouèrent le monde (1928) réalisé par Sergei Mikhailovich Eisenstein. Film de propagande muet, tourné pour le dixième anniversaire de la révolution, Octobre est entièrement financé par le parti. Eisenstein avait traité la révolution de 1905 dans Le Cuirassé Potemkine (1925), fameux navire qui voit au sein de son équipage les inégalités entre russes exacerbées dans le film de propagande le plus célèbre du monde.

 

 

© Collection Christophe L.

 

Parmi les scènes marquantes du film, la scène culte de la chute du landeau dans l'escalier a été reprise maintes fois au cinéma, notamment dans les Les Incorruptibles (1987) de Brian De Palma. L'escalier d'Odessa ayant servi pour le tournage a d'ailleurs été rebaptisé "escalier Potemkine".

 



 

Les événements d’Octobre 17 sont également en toile de fond de la fresque du Le Docteur Jivago (David Lean, 1965), personnage qui subit les conséquences de la révolution de 17 en voyant, à son retour de la guerre, sa maison occupée par des prolétaires.

 

Francis Ford Coppola évoque "Octobre" d’Eisenstein :

 


Les amis de la révolution sont les ennemis de James Bond : qu’on se le dise ! (lire page suivante).

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • fersen

    L'est où dans ce dossier "Double détente" avec le soviét' joué par Schwarzy hein ? Nan je déconne, super boulot

  • Frakkazak

    Un dossier vraiment bien rempli, merci bien aux rédacteurs.

  • xbies

    Ce n'est pas dans "opération tonnerre" que Bond part au Japon pour arrêter les personnes responsables des vols de satellites mais dans "on ne vit que 2 fois"

  • steph_expert

    Vous avez oublié "L'espion qui m'aimait" avec Roger Moore. Un épisode ou James Bond doit faire équipe avec un agent du KGB!!!

  • Polouks

    Pour les Rouges en Afghanistan on a aussi le "9ème escadron" ("9 рота") de Fiodor Bondartchouk.
    C'est un peu le "Full Metal Jacket" russe et même s'il ne le vaut pas, ça reste un très bon film !

  • Sniper68

    Vous avez oubliez Lana Wood (Svetlana Gurdin de son vrai nom.) qui jouai "Abondance De la Queue" (Plenty o Toole) dans "Les Diamants sont éternels".

  • Jean-Michel Nguyen

    'K-19' (Kathryn Bigelow, 2002), l'oublié de ce dossier.

  • chips493

    C'est un scandale! Vous avez oublié le film culte et incontournable "Red is dead"!

  • Pyrofou

    Ca ne vous dérange pas le moins du monde à Allociné d'intégrer la vidéo d'un néonazi en page 6 qui balance sa propagande boche antisoviétique? Êtes-vous imbéciles au point de ne pas comprendre ce que veut dire 88 dans son pseudo? J'ai honte pour vous et je trouve ça abject!

  • vince49260

    aaaaah, "Red is dead" quel chef d'oeuvre, une histoire et une interprétation digne de sa palme d'or à Cannes, dommage que l'acteur principal ai des problème digestifs quand il est content.:-).

  • snegreivax

    http://www.facebook.com/TheDiv...

  • Major Cutlass

    Très bon dossier, très intéressant. C'est vrai qu'il y avait pas mal de choses à dire sur le traitement du communisme au cinéma.

  • 0cel0t

    Très bonne idée que ce dossier... L'étau de Hitchcock est un de ses films les plus mésestimés, malheureusement. Par contre taxer L'Aube Rouge de propagande et le caser entre Invasion USA, Top Gun et Rambo III est totalement injustifié, le film étant tout sauf de la propagande. La fin est particulièrement anti-guerre et non partisane. C'est assez triste de voir comme la réputation que se traîne le film est à ce point à côté de la plaque.

  • beautifulfreak

    Bon dossier, camarades.

  • JBOSS68

    Joli dossier de synthèse pour un sujet très dense ! Pas évident, donc bravo :)

  • Saru91

    Dommage que ça ne parle pas plus cinéma asiatique. Les films, surtout de propagande ont eu des belles heures de gloires, de la Chine à la Corée du nord en passant par les autres pays asiats ayant connus le communisme, il y avait des trucs intéressant à dire.

  • bido chon

    Alors là, même pas un mot sur le film mythique "Reds" (pourtant oscarisé) de et avec Warren Beatty racontant la révolution en s'inspirant de l'histoire de John Reed !!

  • Rob Wart

    Dans les James Bond, vous auriez tout de même pu mentionner "The Spy who Loved me", c'est quand même Le Jemas Bond où on tourne la "détente" en dérision... Et c'est bien drole de voir le fameux agent britannique en compétition avec son homologue russe féminin !

  • Eras M.

    J'ai été trés interpellé par le peu de place que vous avez réelement fait au cinéma d'avant garde soviétique et surtout cette tendance à crier à la propagande (ce qui est le cas, là n'est pas le problème) mais ne pas dire une seule fois "propagande" et éviter soigneusement les censures américaines (mis à part la liste noire de Mc Carthy) pour les "oeuvres" américaines, c'est un peu gros. Il faut le dire, le crier : les américains, c'était pas que des gentils qui buvaient du thé et se tapaient les russes conquises par leurs charmes... Je pense que la on a une vraie raison de crier au scandale.

  • babar3

    Pour moi, les américains et l'urss ont fait autant de mort et ne valent pas mieux l'un que l'autres, quand à la manipulation de penser, les américains sont très bons.

  • Kanori-Chan

    On pourrait aussi faire les ricains au cinéma, le problème c'est qu'ils sont partout. Donc c'est impossible. En tout cas cette image des "Rouges" en tant que grand méchant dans les film du XXème siècle ou dont l'histoire est sensée se passer durant la guerre froide est tout droit véhiculée de l'imaginaire américain. On a que leur point de vue, et pas ceux de la Russie, comme est-ce que les russes peuvent bien le prendre.

Top Bandes-annonces
202 327 vues
Sponsorisé
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Oblivion sur TMC : Tom Cruise vieillit mais pas ses partenaires féminines
Oblivion sur TMC : Tom Cruise vieillit mais pas ses partenaires féminines
Tweet  
 
Netflix : David Lynch dévoile un court métrage complètement fou
Netflix : David Lynch dévoile un court métrage complètement fou
Tweet  
 
Bande-annonce Adoration : l'ado de Jusqu'à la garde dans une romance sanglante de Fabrice du Welz
Bande-annonce Adoration : l'ado de Jusqu'à la garde dans une romance sanglante de Fabrice du Welz Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Adoration

    De Fabrice Du Welz
    J-1

    Bande-annonce
  2. Scandale J-1
  3. Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part J-1
  4. Bad Boys For Life J-1
  5. La Bonne épouse J-50
  6. Qu'un sang impur... J-1
  7. Papi-Sitter J-43
  8. Divorce Club J-64
  9. Le Lion J-8
  10. Ducobu 3 J-15
Les films à venir les plus consultés