Mon AlloCiné
    "Nuits Blanches à Seattle" a 20 ans : ce que vous ne savez (peut-être) pas sur le film !
    19 nov. 2013 à 19:50
    facebook Tweet

    Il y a maintenant 20 ans sortait sur nos écrans "Nuits Blanches à Seattle", comédie romantique signée Nora Ephron devenue entre temps un classique du genre... Un classique qui a pourtant encore des secrets à révéler. La preuve tout de suite !

    © D.R.

     

    Le 17 novembre 1993, le public américain découvrait Nuits blanches à Seattle, la nouvelle comédie romantique de Nora Ephron, ce même talent qui avait déjà ravi, quelques années plus tôt, les spectateurs avec le scénario et les dialogues rythmés de Quand Harry rencontre Sally. Un an après son premier essai de réalisation (le confidentiel Ma vie est une comédie), Nora Ephron reprenait la caméra avec Nuits blanches à Seattle, nouvelle histoire d'amour peu commune qui racontait comment Sam, un veuf résidant à Seattle, se faisait prendre de cours par son petit garçon qui, pour lui trouver une femme, avait eu la drôle d'idée d'appeler une émission de radio. En prenant le téléphone et en exprimant ses sentiments, Sam ne se doutait alors pas qu'il allait toucher des centaines de femmes à travers le pays. Dont Annie, une journaliste de Baltimore, fiancée mais prête à s'élancer vers cet homme mystère...

     

    Vingt ans plus tard, alors que Nora Ephron nous a quittés l'an passé, cette comédie romantique avec Meg Ryan et Tom Hanks reste encore un exemple du genre. Un véritable classique plein de magie qui a, pourtant, encore des secrets à révéler.... La preuve avec ces 15 anecdotes !

     

    1 - Elles et eux

    De son début à sa fin, Nuits blanches à Seattle est un hommage à Elle et lui (An Affair To Remember), le film de Leo McCarey sorti en 1957. Le film de 1993 reprend ainsi le même thème musical (An Affair to Remember) mais est aussi évoqué par la soeur de Sam qui en pleure d'émotion tandis que Sam lui-même y voit un "film de filles".

     

    Et bien évidemment, la scène finale, dans laquelle Meg Ryan et Tom Hanks se rencontrent enfin en haut de l'Empire State Building, évoque la rencontre qui n'a, elle, jamais eu lieu dans Elle et lui, l'un des héros étant victime d'un accident au moment du rendez-vous. Ce que l'on sait peut-être moins, c'est qu'An Affair To Remember est en réalité un auto-remake. En 1939, Leo McCarey avait en effet déjà signé une première copie (également intitulée Elle et lui (Love Affair) en français) et qui reprenait pratiquement le même scénario et donc la même scène de fin...

     

    2 - Une fin qui faisait peur

    Contrairement aux traditionnelles comédies romantiques dans lesquelles les deux protagonistes échangent généralement durant tout le film, Nuits Blanches à Seattle fait un pari risqué puisque Meg Ryan et Tom Hanks échangent leur premier (vrai) dialogue... à cinq minutes de la fin du film ! Et ce n'est pas tout : le couple ne partage l'écran côte à côte que le temps de deux petites minutes. Ce climax tant attendu par les spectateurs et qui fait toute la magie du film a, pourtant, été difficile à faire avaler aux producteurs. C'est en tout cas ce qu'a déclaré Jeff Arch, co-scénariste du film aux côtés de Nora Ephron et auteur de l'histoire originale, lors d'une conférence à l'Université de Californie en août 2013 : "Le studio n’aimait pas l’idée. Tout le monde m’a dit des centaines de fois : 'vous ne pouvez pas faire une histoire d’amour où les deux protagonistes ne se rencontrent pas'. Et je leur ai répondu : 'Et bien, je pense que l’on peut. Si on le fait de la bonne manière.' Ils ont paniqué à plusieurs reprises durant le développement." Le pari était risqué mais le jeu en valait bien la chandelle !

     

    3 - Hanks et Ryan, le retour avant la revanche

    Trois ans avant Nuits Blanches à Seattle, Tom Hanks et Meg Ryan avaient déjà tourné ensemble dans Joe contre le volcan (1990). Devenu un couple mythique après l'inoubliable scène de l’Empire State Building, les deux acteurs se sont retrouvés pour la troisième fois en 1999 à l’occasion de la comédie romantique Vous avez un message, de nouveau signée Nora Ephron.

     

     

    4 - Dennis Quaid, Kim Basinger... Ils ont failli en être !

    Lors du développement du projet, la production a hésité entre plusieurs noms de stars et certaines se sont entre temps désistées. Avant de revenir à Tom Hanks, le rôle de Sam, devait à la base être porté par Dennis Quaid. Quant à celui d'Annie, il fut beaucoup plus dur à donner, quand bien même Meg Ryan voulait faire le film depuis le tout début, comme l'expliquait Jeff Arch il y a quelques mois : "Depuis la première ébauche du script, elle voulait en être. Elle est venue [nous rencontrer] plusieurs fois durant le développement qui s’est étendu sur environ deux ans. A un moment, je recevais des coups de téléphone hilarants, Madonna, Kim Basinger, etc. voulaient le faire… Mais, mon cœur était toujours accroché à Meg. Et qui aurait été assez fou pour ne pas le comprendre ?" Avant que la production ne soit raccord, les noms de Demi Moore, Nicole Kidman, Julia Roberts, Michelle Pfeiffer, Jodie Foster, Jennifer Jason Leigh et Kim Basinger furent évoquées plus ou moins sérieusement. Basinger refusa finalement le rôle, estimant le script mauvais. Elle avoua par la suite qu'il s'agit-là de l'un de ses plus grands regrets...

     

     

    5 - Père et fils, comme père et fille

    Pour écrire la relation touchante qui unit Sam à Jonah, Jeff Arch s'est en partie inspiré de sa relation avec sa propre fille. A l'époque, cette dernière avait quatre ans et demi et le scénariste a tenté de s'inspirer des conversations et de la manière dont ils se parlaient entre eux pour donner du naturel et de la spontanéité à la relation du père et du fils.

     

     

     

     

    6 - Un tiramisu qui perturbe

    Grâce à Nuits Blanches à Seattle, le tiramisu est devenu le dessert le plus chaud des Etats-Unis... Souvenez-vous : lors d'une scène, Sam demande à son ami, incarné par Rob Reiner (réalisateur de Quand Harry rencontre Sally) des conseils pour se remettre en selle sur le circuit des rendez-vous. Après quelques astuces de son cru, il lui dit simplement : "tiramisu". Sam s'interroge et lui demande ce que c'est. Rob Reiner lui répond mystérieusement : "Tu verras". Un peu paniqué, Sam lui rétorque :"Une femme va me demander de le lui faire et je ne vais pas savoir ce que c'est." Mais, selon son ami, qui ne lui dit toujours pas de quoi il parle, il va "adorer".

     

    Aujourd'hui, un tel dialogue ne pourrait pas exister et sûrement pas en Europe. Mais, dans les années 90, le tiramisu n'était pas encore très connu aux Etats-Unis. Par conséquent, après avoir vu le film, des centaines de personnes n'ayant pas saisi la blague se sont torturés l'esprit : Mais qu'était donc ce tiramisu ? Devant le manque de réponses, le standard téléphonique de Tristar Pictures a été pris d'assaut durant l'été 1993 et de nombreux articles sont sortis pour expliquer ce qu'était le tiramisu ! La preuve ici avec cet extrait du Milwaukee Journal : "Depuis que Nuits blanches a Seattle est sorti le 25 juin, TriStar Pictures a recu en moyenne 25 ou 30 appels quotidiens de la part de spectateurs avides d'en apprendre plus au sujet de ce mystérieux aphrodisiaque."

     

     

    7 - La romance à l'Oscar...

    C’est assez rare pour le faire remarquer : Nuits Blanches à Seattle, pourtant pure comédie romantique, a reçu deux nominations à l’Oscar. La 66ème édition a en effet nommé le film dans les catégories "meilleur scénario" et "meilleure chanson". Sans grande surprise, Nora Ephron, David S. Ward et Jeff Arch ont perdu au profit de Jane Campion et La Leçon de piano. Dans la seconde catégorie également, la chanson "A Wink and a Smile" de Marc Shaiman s’est vu ravir la statuette par le "Street of Philadelphia" de Bruce Springsteen.

    8 - Cette année-là, Tom Hanks était partout

    Cette même année aux Oscars, Tom Hanks n’était pas nommé dans la catégorie meilleur acteur pour Nuits Blanches à Seattle. En revanche, il l'était pour Philadelphia ! Pari gagnant : Hanks a remporté la statuette dorée devant les grands Daniel Day-Lewis pour Au nom du père ou encore Liam Neeson pour La Liste de Schindler.

     

     

     

     

    9 - Petit Schwartzman ne sera pas petit Jonah

    Si on a aujourd'hui du mal à imaginer un autre acteur que Ross Malinger dans la peau du petit Jonah, un visage bien connu aurait également pu l'interpréter. Jason Schwartzman, passé par l'école Wes Anderson et il n'y a pas si longtemps par HBO et Bored To Death, a en effet auditionné pour le rôle du fils de Tom Hanks mais n'a pas été retenu. A l'époque, il avait tout de même quatre ans de plus que Malinger. Depuis, les deux acteurs ont pris des chemins différents. Schwartzman, s'il a commencé plus tard sa carrière, continue de tourner régulièrement, tandis que Ross Malinger a disparu des écrans depuis 2006 (et une apparition dans FBI : portés disparus).

     

     

     

    10 - Ma femme, ma sœur, mon héroïne… Euh ?
    La femme de Tom Hanks (toujours à ce jour), l’actrice Rita Wilson, joue également dans le film. Wilson apparaît en effet dans le rôle de Suzy, la soeur de Sam, donc de Tom Hanks. Hmm...

     

     

     

    11 - Sexy Baltimore

    Si le film se déroule à Seattle, New York et Baltimore, à la base, les choses étaient un brin différentes. Seattle était effectivement le premier choix (pour le titre) et New York la finalité de toute l'histoire. Mais, la ville dans laquelle Annie devait évoluer devait à la base être Lancaster. A cette époque, Dennis Quaid et Kim Basinger étaient encore attachés au projet et l'équipe de production était alors partie sur les lieux pour faire des repérages. Selon Jeff Arch, c'est là qu'ils se seraient dit : 'Aucune beauté du calibre de Kim Basinger ne pourrait venir de cet endroit" et qu'ils ont déplacé le personnage à Baltimore !

     

     

     

     


    12 - Tom Hanks voulait coucher (blague)
    En octobre dernier, Tom Hanks était invité à Londres pour passer une soirée avec les membres du BAFTA. L'occasion de revenir sur sa carrière et donc sur Nuits Blanches. C'est à cette occasion que l'acteur a révélé qu'une scène avait été changée à sa demande parce qu'elle ne sonnait pas authentique : celle dans laquelle son personnage est censé passer le weekend avec une femme mais finalement décide de ne pas y aller parce que son fils n'est pas d'accord. "J'ai dit à Nora, c'est n'importe quoi. Un homme qui n'a pas couché avec une femme depuis quatre ans a une ouverture et il n'y va pas parce que son fils n'aime pas la fille ? Non, le gamin va aller chez la baby-sitter et je vais aller faire l'amour." En accord avec son comédien, Nora Ephron changea cette partie de l'intrigue.

     

     

     

    13 - Frasier everywhere

    Les connections entre Nuits blanches à Seattle et la série Frasier sont multiples. Les deux productions se déroulent en effet à Seattle et datent également toutes deux de 1993, Nuits blanches est sorti en juin 93 aux Etats-Unis, tandis que la comédie Frasier a débarqué en septembre de la même année. Toutes deux ont rapport avec une émission de radio qui offre une aide psychologique et dont le psy commence en disant "Je vous écoute". De plus, David Hyde Pierce, Tom McGowan et dans une bien moindre mesure Victor Garber, Rita Wilson et Dana Ivey, présents au générique de Nuits Blanches, ont tous joué dans Frasier ! Et pour finir, dans un épisode de la saison 2, un carton qui introduit une nouvelle scène est même titré : "SLEEPLESS IN SEATTLE (you knew we had to do it eventually)", "Nuits Blanches à Seattle (vous saviez  bien qu'on allait devoir vous la faire à un moment)".

     

     

     

    14 - Un classique qui inspire encore...

    Véritable classique du cinéma romantique, Nuits Blanches à Seattle a marqué toute une génération de spectateurs et donc de scénaristes. De nombreuses références ou clins d'oeil au film ont donc été faits à travers les années mais si l'on devait ne retenir qu'un exemple récent, on citerait How I Met Your Mother. La comédie américaine a fait de nombreux clins d'oeil au film, notamment via le personnage de Ted qui, non seulement, a une histoire d'amour avec l'Empire State Building mais qui, en plus, s'amuse lors d'un épisode à rejouer la scène finale avec des petites figurines qu'il a placées dans sa réplique du bâtiment ! Lily et Marshall évoquent également le film dans un épisode tandis que Barney a dans son playbook (qui compile des scénarios alambiqués censés amener les filles à coucher avec lui) une entrée intitulée 'Il ne viendra pas'. Un scénario où il se rend en haut de l'Empire State Building et interpelle des filles seules avec cette phrase : "Il ne viendra pas". Jusqu'à ce que l'une d'elles éclate en sanglot.

     

     

    15 - Naissance d'une comédie musicale

    Il existe désormais une comédie musicale basée sur Nuits blanches à Seattle. C'est en 2009, soit 16 ans après la sortie du film, que Jeff Arch et le producteur David Shor, ont lancé le développement de cette production. Le projet a malheureusement subit de nombreux changements créatifs et plusieurs reports. Annoncé pour 2010, le spectacle a ensuite été repoussé à 2011 puis à juin 2012 avant que le public puisse enfin le découvrir en 2013 !

     

     

     

     

     

    Raphaëlle Raux-Moreau

     

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • BiggerThanLife
      Un film formidable, je me souviens encore de la séance dans un vieux cinéma. Merci Tom et Meg.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Mes autres vies de chien Bande-annonce VO
    Good Boys Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Roubaix, une lumière Bande-annonce VF
    Les Hirondelles de Kaboul Bande-annonce VF
    La Grande cavale Bande-annonce VF
    Fourmi Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    Bond 25 : un titre mortel pour le nouveau 007
    NEWS - Tournages
    mardi 20 août 2019
    Resident Evil : retour aux sources de l'horreur pour le reboot ciné ?
    NEWS - Tournages
    lundi 19 août 2019
    Resident Evil : retour aux sources de l'horreur pour le reboot ciné ?
    Star Wars : un seul film pour les créateurs de Game of Thrones ?
    NEWS - Tournages
    lundi 19 août 2019
    Star Wars : un seul film pour les créateurs de Game of Thrones ?
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top