Mon AlloCiné
Prix Lumières 2014 : "La vie d'Adèle" séduit la presse étrangère !
20 janv. 2014 à 23:02
facebook Tweet

"La vie d'Adèle" triomphe aux Prix Lumières de la presse étrangère : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleures actrices pour Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos. Guillaume Gallienne, autre vainqueur de la soirée, repart avec deux prix.

© Wild Bunch Distribution

 

La 19e cérémonie des Lumières, les prix de la presse étrangère, qui s'est tenue ce soir à Paris, a vu La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 d'Abdellatif Kechiche triompher : nommé dans 4 catégories et primé dans 4 catégories ! Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice (Léa Seydoux) et meilleur espoir féminin (Adèle Exarchopoulos). Guillaume Gallienne remporte, quant à lui, deux prix pour Les Garçons et Guillaume, à table ! : meilleur acteur et meilleur premier film.

 

Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier, arrivé en tête des nominations (5 citations), repart avec un prix d'interprétation pour Raphael Personnaz (meilleur espoir masculin). Enfin, mentionnons que 9 mois ferme, pourtant nommé dans 4 catégories, rentre bredouille.

 

Le Palmarès complet des Prix Lumières 2014 :

Meilleur film : La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 de Abdellatif Kechiche

Prix spécial du jury : Grand Central de Rebecca Zlotowski

Meilleur réalisateur : Abdellatif Kechiche pour La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2

Meilleur scénario : David Ives et Roman Polanski pour La Vénus à la fourrure

Meilleure actrice : Léa Seydoux dans Grand Central et La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2

Meilleur acteur : Guillaume Gallienne dans Les Garçons et Guillaume, à table !

Meilleur espoir féminin : Adèle Exarchopoulos dans La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2

Meilleur espoir masculin : Raphaël Personnaz dans Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier et dans Marius de Daniel Auteuil

Prix Heike Hurst du meilleur premier film : Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

Meilleur film francophone (Hors de France) : Les Chevaux de Dieu de Nabil Ayouch (France, Maroc, Belgique)

Prix spécial de la Commission supérieure technique de l’image et du son qui récompense le meilleur directeur photo : Thomas Hardmeier (AFC) pour L' Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet de Jean-Pierre Jeunet

A LIRE EGALEMENT

Prix Lumières 2013 : "Amour" récompensé ! Prix Lumières 2013 : "Amour" récompensé !

A NE PAS MANQUER EN CE MOMENT

Les "Agents of S.H.I.E.L.D." accueillent un guest super-héroïque ! Les "Agents of S.H.I.E.L.D." accueillent un guest super-héroïque !

BB

Suivez-nous sur Twitter pour connaître l'actu ciné & séries d’AlloCiné

facebook Tweet
Commentaires
  • Izidora T.
    Well done Lea, such a great actress.
  • twinklette
    Lea <3
  • american-dad
    Allez encore une fois un festival etranger, decidement les français auront vraiment eu du mal a le juger objectivement ce film. :/
  • SKIFFELS"
    Et bah ! Tonton Seydoux à bien allongé le bif. Candy ming méritait largement plus que Mlle Adèle. Ok elle a pas pas autant de morve qui lui coule du nez, j'avoue...
  • Elisariel
    L'incroyable battage autour du film "La vie d'Adèle" dont on nous parle toutes les 48 h et qui n'en vaut que peu la peine m'a donné envie de connaître le CV des principaux intéressés.Je comprend mieux, du moins pour deux des principaux intéressés...
  • Docteur Jivago
    Que faut - il comprendre ?
  • ghyom
    Toujours la même rengaine : Léa Seydoux est mauvaise actrice (moche également revient souvent mais j'ai pas compris ce que ça avait avoir avec le talent) mais pistonnée.C'est quand même bizarre qu'une si mauvaise actrice soit si souvent nominée et remporte tant de prix... (surement son oncle qui a une influence internationale XD)
  • Elisariel
    Je ne regarde que la perfo des comédiens, ce qu'ils peuvent donner devant une caméra et/ou sur une scène.Le fait que ce film puisse faire une telle percée, être présent pratiquement partout alors que d'autres œuvres ciné sont restées confidentielles alors qu'elles étaient d'un niveau supérieur tant scénaristique qu'artistique m'a posé question.J'ai donc pour la première fois (j'le jure m'sieur l'juge) lu le parcours du réalisateur puis celui d'Adèle Exarchopoulos et de Léa Seydoux. J'ai compris l'aide dont a pu bénéficier ce film.Perso, je ne n'ai pas de jugement arrêté sur les compétences de Léa Seydoux mais il ne faut pas nous prendre pour des perdreaux de l'année : Ce film a eut des appuis non négligeables. Il n'y a pas longtemps, j'ai suivi une émission intéressante sur le parcours d'un film français à l'étranger et notamment aux States. Les journalistes ont suivi le parcours de "The artist" côté coulisses : Les connaissances de connaissances entre producteurs, financiers, critiques de ciné ayant "pignon sur rue" et journalistes de l'audio-visuels sont vitaux pour qu'un film est une certaine visibilité... Il y a quelques menues pressions aussi...En bref les ramifications internes et souterraines comptent autant sinon plus que la valeur du film ! Des fois c'est amplement justifié, des fois non. Et là... Subjectivement, ben non.
  • JotaB
    Oui bien sur, si le film est récompensé partout c'est un complot, surement la CIA... Pour les Oscar, je suis d'accord c'est un travail de lobbying. Là le film gagne le prix des critiques dans le monde entier. Je rappelle que Steven Spielberg et son jury n'a pas hésité pour la palme, difficile de parler d'influence, de complot ou de corruption. Après tu as été honnete en disant que SUBJECTIVEMENT le film est mauvais, ça n'engage donc que toi.
  • JotaB
    Oui il a même allongé le bif à Steven Spielberg à Cannes. Il en avait besoin.
  • Elisariel
    Ben voilà. Je l'écris souvent : Le cinéma est essentiellement une affaire de subjectivité. Je ne suis pas adepte de la "théorie du complot", je suis plutôt du genre à reconnaître le cynisme financier dont se servent les hommes quand des millions (d'euros ou de dollars) sont en jeu.Une preuve flagrante : Ils jouent même sur les dates de sortie des films, maintenant jusqu'à 1 an, pour être certains de se tailler la part du lion. Les fans de Superman en savent quelque chose...
  • Qwintijn
    Et si Léa Seydoux venait d'une famille de vendeurs de pneus, auriez-vous le même discours ? Un jeu d'acteurs ne se résume pas à sa vie privée mais ce qu'il dégage à l'écran. Seydoux se met en danger dans le film de Kechiche. Pour une actrice qui baigne dans le caviar, pas sûr que prendre des risques (se mettre à nu avec des scènes explicites dans un "petit film" de 4 millions d'euros sur plusieurs mois de tournage) soit facile. N'oubliez pas que c'est le festival de Cannes, les journalistes étrangers et le jury du festival (Ang Lee, Kidman, Spielberg, Waltz, Mungiu, excusez du peu) qui ont honoré le film. Papa Seydoux doit avoir le bras long pour se mettre tout ce beau monde dans sa poche. Faut pas déconner, c'est pas Harvey Weinstien non plus. Mais à nouveau, tout ceci est typiquement français. Le succès ne vous plait pas. Quand Dujardin part tourner avec DiCaprio, il est nul. Quand Omar Sy part sur X-Men, il est ridicule. Quand Cotillard gagne un oscar, plus personne ne l'aime. Et pareil pour The Artist. Quand est-ce que vous allez vous intéresser et aimer votre cinéma ?
  • Elisariel
    Outre l'excellent "Les garçons et Guillaume, à table" :"Vingt ans d'écart", "Michael Kohlhaas", "L'inconnu du lac", "Le renard jaune", "9 mois ferme", "Attila Marcel", "Quai d'Orsay", "Violette", Yves Saint Laurent", "Le guetteur", "38 témoins", "Les adieux à la Reine", etc, etc, etc, etc, etc, etc...A la louche. Dans l'ordre et le désordre.OUI, j'aime le cinéma français et je me répète : Combien ont été écrasés par ce bulldozer dont les médias nous ont chanté TOUS LES JOURS mille et une merveilles en zappant les autres ? Pourquoi alors que d'après ce que j'ai lu semaines après semaine Léa Seydoux fut descendue par les spectateurs ? Tous détestent le cinéma français ?CQFD.Pour finir, j'apprécie le talent de Marion Cotillard, elle a mérité amplement les prix qui lui ont été décerné.
  • Elise A.
    Prix totalement mérité pour Léa Seydoux qui est parfaite dans tout ses films ( la vie d'adèle , grand central , les adieux à la reine ... ). Contente que G.Gallienne est été primé , il est génial dans "les garçons et Guillaume à table et dans YSL ) . J'aurais par contre aimé voir une petite récompense pour Pierre Niney incroyable en YSL , mais ce sera surement pour l'année prochaine !
  • ASA.C
    Tu crois encore au père noël toi...
  • Docteur Jivago
    Ha ok, oui le lobby et le piston ce n'est pas nouveau dans le cinéma, mais ce n'est pas cela qui transforme les films en chefs d'oeuvre (hein les oscars !). Après pour la vie d'Adèle je n'en sais rien et ce n'est pas vraiment le genre de chose qui m’intéresse et moi subjectivement (!) j'ai trouvé ca bien (sans le considérer comme un chef d'oeuvre, dans le genre j'ai déjà vu mieux, mais on remarquera que le film ne va pas aux oscars, contrairement à "The Artist" donc le lobby des Weinstein a bien marché). Par rapport à Lea Seydoux, je ne l'ai jamais vraiment vu dans un rôle principal et un rôle où elle peut exprimer son talent (j'ai même du la voir que dans Adèle et MI 4 je pense) donc je ne vais pas trop la juger, mais oui si il y a une "meilleur actrice" dans la vie d'adèle c'est bien Adèle et non elle...
  • JotaB
    Et toi la théorie du complot parce que tu n'as pas aimé un film qui a été primé 40 fois dans le monde entier, c'est pas de la fabulation? Enfin, tu crois ce que tu veux mon pauvre ami.
  • ASA.C
    Faut faire gaffe à l'engouement général. Quand on ne parle que d'un film, on ne voit que celui ci, quitte à oublier les autres. Henri de yolande Moreau par exemple, 3 millions de budget, encore plus petit, mais merveilleux, qui n'est pas rester longtemps à l'affiche. Pourquoi ? Personne n'en parle. Il ni a tout simplement pas le même intérêt, les mêmes personnes derrière. Entre de petits producteurs belges qui ont du coeur et le patron de la gaumont qui cherche à prospérer les affaires familiales... Il y a tout simplement pas les mêmes relations médiatique. C'est comme ça le cinéma, des histoires de connaissance, et des critiques pas si critique que ça. Et attention je ne dit pas que la vie d'adele est un mauvais film, je suis le seul de mon entourage à le défendre, mais faut arrêter 2min, si on regarde bien y'a bien d'autres choses...
  • american-dad
    C'est pas pire que le battage mediatique qu'on a pu voir sur Intouchables, The Artist, Dark Knight Rises , Bienvenue chez les ch'tis . Pourquoi reprocher a ce film qu'on en parle sur Allociné , le film est bon Les articles relatent les gagnants des différents festivals, ils se trouve que La vie d'adèle en a gagné la plupart après avoir été critiqué coté spectateur en France sous polémique kechiche. Faut juste savoir faire le tri dans ce qu'on lit sur le site, rien de plus...
  • JotaB
    Alors on est d'accord.
  • JotaB
    C'est aussi un effet boule de neige, un film qui a déjà reçu plein de récompenses va être scruté plus attentivement lors des festivals.
  • twinklette
    Bravo à Léa Seydoux pour ce prix, c'est en effet très mérité. Espérons que ce ne soit que le début des récompenses, prix Romy Schneider et César décernés bientôt... On veut une razzia de La Vie d'Adèle!!!!! Mais où était Kechiche hier soir?
  • Qwintijn
    Avant Cannes, le film n'avait aucune publicité, aucune attente. C'était juste "le dernier film de Kechiche". L'accueil critique et la Palme d'Or ont enclenché cette publicité monstre."Henri" était aussi à Cannes dans une section parallèle, mais il a plus divisé la critique. Dans la promo et les récompenses (surtout les Oscars), comme tu dis, tout se joue aux relations. Je ne le nie pas. C'est con à dire, mais c'est la loi de la compétition et du buzz. Ce qui m'énerve sur ce site, c'est que l'on donne souvent son avis sur un film par rapport à la vie privée d'un acteur, d'un réalisateur ou d'un producteur. On ne parle pas de cinéma.
  • Qwintijn
    "Léa Seydoux est descendue par les spectateurs". Parlons-en. Quand je lis les critiques sur Seydoux sur ce site, la mention "pistonnée par papa" revient très souvent. Ce n'est même plus une appréciation sur son jeu, c'est devenu une chasse aux sorcières. Quand aux médias, c'est normal qu'ils en parlent. Le film a remporté une triple palme d'or et a défrayé la chronique avec des scènes de sexe explicites, un climat tendu sur le mariage pour tous et un clash stupide au sein de l'équipe. Ca crée du buzz et ça fait vendre. "Les garçons et Guillaume à table", "9 mois ferme", "Yves Saint Laurent", rien que ces films ont dépassé le box-office de "La vie d'Adèle"et eux aussi ont bénéficié d'un excellent soutien critique (peut-être moins pour YSL). Mais à nouveau, on parle de promo et non de cinéma. Ton énervement contre le battage médiatique de "La vie d'Adèle" joue-t-il sur ton appréciation du film ? Si la réponse est oui, alors c'est bien dommage.
  • Elisariel
    Le jour où "Blade runner" est sortit, il fut dézingué par la critique. Je suis allé le voir : Une merveille. 10 ans après, c'est devenu un film culte à juste titre.C'est un exemple parmi d'autres pour écrire que NON les bateleurs que l'on appelle parfois des "critiques de cinéma" ne jouent pas sur mes choix. J'ai vu "La vie d'Adèle", c'est un film comme un autre, pimenté par quelques scènes "mémorables". Et j'ai aimé "Les adieux à la Reine".Comme tu l'écris : "Peut-être moins." Pour le coup oui, peut-être BEAUCOUP moins, comme "Quai d'Orsay" par exemple et je ne parle même pas de "Violette", de la performance parfaite de Emmanuelle Devos = A la trappe !
  • Qwintijn
    Je n'ai jamais dis que la critique avait la science infuse et qu'il fallait la suivre aveuglement. J'aime la critique quand elle permet de me faire découvrir des pépites cachées, une analyse de fond sur un film mais surtout quand je lis la passion du ciné dans l'écriture. Et il en existe beaucoup en France. L'image du critique ciné (avec les tops, les promos de film, etc...) est devenu un atout marketing. C'est devenu: "Voici ce que vous devez voir et surtout ce que vous devez aimer". Et c'est ce qui énervent parfois, quand la critique est dithyrambique sur une oeuvre qui ne plait pas à certains. Vu la masse de films produits en France, il est logique qu'une partie des films sortent plus incognito. C'est impossible de parler de tous les films, proportion égale. Je suis d'accord avec toi pour dire qu'on en a trop fait sur "La vie d'Adèle" dans les médias, ça m'empêche pas de considérer ce film comme un film français majeur de ces 10 dernières années.
  • ekureuiltoon
    En sera -t-il de même pour la vie d'Abdel ?
  • BlackMamba
    Voilà pourquoi les césars seront ennuyant cette année. Aucun suspense. En attendant moi je pense toujours aux pauvres techniciens de ce film qui doivent vraiment avoir une boule dans la gorge.
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Les Bonnes intentions Bande-annonce VF
Mortal Engines Bande-annonce VO
Sponsorisé
Mauvaises herbes Bande-annonce VF
Overlord Bande-annonce VO
La Vie comme elle vient Bande-annonce VO
Les Veuves Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
Festival du film de Sarlat 2018 : Edmond en ouverture ce soir
NEWS - Festivals
mardi 13 novembre 2018
Festival du film de Sarlat 2018 : Edmond en ouverture ce soir
Mortal Engines : une nouvelle bande-annonce pour l'ambitieuse  nouvelle production de Peter Jackson
NEWS - Vu sur le web
lundi 8 octobre 2018
Mortal Engines : une nouvelle bande-annonce pour l'ambitieuse nouvelle production de Peter Jackson
Sponsorisé
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
Bohemian Rhapsody
Bohemian Rhapsody
4,7
De Bryan Singer
Avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton
Bande-annonce
Burn the Stage: The Movie
Burn the Stage: The Movie
4,5
A Star Is Born
A Star Is Born
4,5
De Bradley Cooper
Avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott
Bande-annonce
Capharnaüm
4,4
De Nadine Labaki
Avec Zain Alrafeea, Yordanos Shifera, Boluwatife Treasure Bankole
Bande-annonce
Les Chatouilles
4,3
De Andréa Bescond, Eric Métayer
Avec Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac
Bande-annonce
First Man - le premier homme sur la Lune
4,2
De Damien Chazelle
Avec Ryan Gosling, Claire Foy, Jason Clarke
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top