Mon AlloCiné
Cannes 2015 : Sicario superbement réalisé et joué... mais inabouti selon la presse
Par Clément Cuyer — 19 mai 2015 à 17:00
facebook Tweet

Présenté ce mardi 19 mai en Compétition Officielle, le thriller de Denis Villeneuve, réunissant le beau trio Emily Blunt, Benicio Del Toro et Josh Brolin, a-t-il convaincu la presse ?

Richard Foreman

En bref

De quoi ça parle ?

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique l'équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

La revue de presse

  • Scott Foundas / Variety : "L'intrigue noueuse requiert une grande attention mais ne devient jamais trop difficile (ou volontairement opaque) à suivre (...) Comme dans les films de Clint Eastwood ou Michael Mann, la violence est sauvage et étonnante, mais jamais outrancièrement spectaculaire, chaque balle tirée a des conséquences pour la victime et le tireur. Au milieu de ces fusillades, Emily Blunt est hypnotique." Voir la critique complète
  • Jérôme Vermelin / Metronews : "Denis Villeneuve signe un film qui n’est pas sans rappeler le Traffic de Steven Soderbergh dans sa construction chorale. Avec une touche de No Country For Old Men (...) C’est cette impression de déjà-vu qui empêche Sicario d’accéder au rang de "grand" film (...) Villeneuve ne parvient jamais à imposer sa patte" Voir la critique complète
  • Todd McCarthy / The Hollywood Reporter : "La violence du trafic de drogue entre les Etats-Unis et le Mexique ont été la toile de fonds de nombre de films ces 30 dernières années, mais ils sont peu à être aussi puissants superbement faits que Sicario." Voir la critique complète
  • Jérémy Ponthieux / TF1 News : "Denis Villeneuve compose une symphonie qui retient son spectateur vissé au siège et en fait le témoin à la fois fasciné et révulsé d'une violence hors de tout contrôle (...) Contraint de ne pas disperser la tension qu'il fabrique, Sicario reste autiste aux questions qu'il soulève et débouche sur une sensation de pauvreté narrative." Voir la critique complète
  • Jessica Kiang / The Playlist : "Incroyable à voir et à écouter, un cran en-dessous en ce qui concerne la réflexion, le drame de Denis Villeneuve sur le cartel de la drogue mexicaine est solide dans tous les domaines, à l'exception de l'intrigue." Voir la critique complète

Les bonnes raisons de voir le film selon la Rédac' !

  • Avec ce thriller, Denis Villeneuve propose une plongée dans le monde de la lutte contre les narcotrafiquants à la frontière américano-mexicaine. Un combat complexe qui joue à cache-cache avec la légalité, où personne n'est ni tout blanc, ni tout noir. C'est passionnant et les deux heures filent d'une traite.
  • Le réalisateur québécois, après son remarqué Prisoners, excelle toujours dans l'art de tenir une tension qui ne retombe jamais. Sans effets superflus, sa mise en scène vise toujours juste, sans compter une direction d'acteurs parfaite.
  • Parce que la photographie de Roger Deakins, directeur photo attitré des frères Coen et notamment de Skyfall, est toujours aussi classieuse, rayonnant notamment sur la scène finale de mission dans le tunnel.
  • Parce que les trois comédiens principaux sont tous excellents, avec une mention spéciale à Benicio del Toro en agent énigmatique au passé trouble, et surtout Emily Blunt. Après Edge of Tomorrow, la jeune comédienne endosse ici un nouveau rôle très physique et prouve que sa palette de jeu est large. Prometteur.
Voir le diaporama
Diaporama
Cannes 2015 : Emily Blunt, Benicio Del Toro et Josh Brolin complices pour Sicario
15 photos
facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
  • Clem L17
    Voila… Donc ce film restera gravé dans l'histoire comme "superbement réalisé et joué… mais inabouti…", car la presse l'a décrété. C'est tragique, mais c'est catégorique et sans appel. La sentence irrévocable de la haute autorité intellectuelle du cinéma est tombée. Heureusement que la presse est là pour nous dire comment analyser et juger les films. Imaginez un peu comment on ferait sinon….Comme ça, quand les gens verront le film avoir lu les critiques (forcément on veut savoir ce que ça vaut avant d'y aller), ils ne sauront pas trop quoi en penser mais… ils sauront au moins dire que c'est... inabouti…Ben oui… "j'avais entendu ça quelque part… et c'est plutôt vrai !"Mesdames messieurs les journalistes "critiques" de cinéma…. Laissez les gens penser par eux même… S'il vous plait.
  • JB B.
    Je pense que les gens sont assez grands pour penser par eux même. Denis Villeneuve a une certaine réputation, et ce n'est pas des critiques tièdes qui empêcheront les amateurs de son cinéma d'aller en salle. Quand à ceux qui ne le connaissent pas, ils ne lisent probablement pas les critiques ciné non plus.
  • NeoUriel
    De même, tu pourrais penser par toi-même et ne pas retenir que le titre donné à son article par Allociné. Sans oublier le fait que l'avis d'un critique est normalement un avis personnel (quand il n'est pas payé par la prod'), tu reproches ici aux critiques ta propre réaction. Tu juges leurs travaux sur les 3 mots qu'en a retenu le rédacteur de cet article et pas sur l'ensemble du papier.
  • Seuls les fous survivent
    Denis, Emily, Benicio + Josh = Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr yes
  • Seuls les fous survivent
    Ce réal' est top j'irai perso, je l'adore
  • Clem L17
    Mais bien sur que je pense par moi même. Sinon je ne commenterais pas cet article.Je me mets seulement à la place des gens qui ne font pas du cinéma le centre de gravité de leur vie et qui vont tomber sur un mot comme "inabouti" avant même d'aller voir le film et qui vont donc être conditionné à penser de cette manière.Arrêtons de nous voiler la face. Il y a un paquet de gens qui se basent sur les notes (presse et spectateurs) pour aller voir les films (j'en connais beaucoup). C'est pas un secret. Ils se basent sur les "rumeurs", les "bruits de couloirs". Les gens adorent ça, c'est bien connu. C'est le fameux : "Ah, c'est le film qui a fait polémique à Cannes, souvenez vous." ou encore : "Ouh, c'est le film très controversé de la dernière Croisette."La presse adore se créer un univers dans lequel elle contrôle l'offre et la demande.Le récent Nightcall a d'ailleurs très bien cerné ça. Je sais pas si tu l'as vu.Je critique la manière dont la presse conditionne les gens et se gargarise sur le fait de tailler une réputation à un film (si possible avant que tout le monde le voit) de façon à influer sur le succès ou l'échec. Et le rédacteur, il fait pas partie de ce système là ? ben si. Je critique justement ça aussi. Le fait que les journalistes reprennent les rumeurs et les quelques mots qu'ils ont entendu à droite à gauche, de façon à recréer un nouvel article avec une nouvelle teneur (qui n'est pas tout à fait ce qui s'est dit mais c'est pas grave, "il faut que j'apporte ma touche"). C'est un peu comme les textes anciens qui traversent les siècles mais qui ont subi un paquet de modifications suivant les auteurs successifs avant d'arriver dans nos mains et ou on te dit : "c'est l'original".Il y en a d'ailleurs des très célèbres qui conditionnent des millions de gens mais ça ne gène personne… bon. Le tout enrobé dans un titre racoleur qui conditionne déjà les gens à qualifier ce film par ce mot : inabouti. Et là c'est le ponpon.
  • Clem L17
    Encore une fois : ne vous basez pas sur votre situation.Le fait que vous soyez sur ce site à parler de cinéma montre bien que vous vous intéressez. Ce qui n'est pas le cas de la MAJORITE des gens… qui se laisse facilement influencer par la minorité que nous sommes. Les gens "veulent savoir avant d'aller". Et ça vaut pour tout les films.PS: j'ai expliqué plus clairement mon raisonnement plus bas. Si la lecture ne vous fait pas peur ^^En tout cas il me branche bien ce film ! J'adore ce réal' :)
  • Newt1
    Je m'en balance un peu de l'avis de la presse, cependant, je doute que "Sicario" atteindra la qualité d'Enemy ou Prisoners
  • Miles QUARITCH
    Manquerait plus que LOVE fasse un tabac lol
  • Cyphre14
    Je pense que tu surestimes complètement l'impact de la critique sur les spectateurs. Quand bien même la plupart des spectateurs liraient les critiques, je ne suis pas sûr qu'ils seraient dissuadés par un bémol sur l'aspect inabouti du film.
  • Clem L17
    Non mais pas forcément sur CELUI LA précisément. C'est un exemple.Eh bien… je ne pense pas. Sinon pourquoi autant de personnes en feraient leur métier ? Pourquoi il y a autant de tapage sur ce que pense la presse ?Des centaines de personnes qui sont là au même endroit alors que ça sert à rien et qui parlent dans le vide ?Si ça n'a aucun impact, pourquoi autant de gens passeraient des semaines sur la croisette à attendre les films pour exposer leur avis si c'est pas important ? Et aussi : exposer son avis LE PREMIER. Très important !Parce que tu le sais peut être pas, mais dans le monde du journalisme, être le premier sur les événements et être le premier à rapporter ce qu'on a vu, c'est primordial.Parce que quand tu exposes en premier ce que tu as vu et que tu en parle, les gens accordent du crédit à ce que tu dis.Et quelqu'un qui n'y connais rien va reprendre à son compte ce que tu dis. Ce quelqu'un ne réfléchit pas et devient donc extrêmement malléable et influençable. N'oublions pas que le journalisme influence les gens dans leur manière de penser au quotidien. Et dans journalisme de cinéma, il y a "journalisme". Je le sais, je connais ce milieu.Donc non, je ne pense pas surestimer l'impact de la critique.
  • Cyphre14
    Déjà je ferai la différence entre les critiques purs et les journalistes. Un journaliste est préoccupé par l'actualité, l'info, le critique est là pour commenter un film, pas pour livrer une information. Je pense sincèrement que les mecs des cahiers, de positif, des inrocks, de chro, de libé, du monde, de technikart se foutent clairement d'être les premiers, ils ne recherchent pas de scoop. Ils ne se précipitent pas pour donner leur avis bien qu'ils essaient malgré tout de donner leur critique au moment où le film en question fait l'actualité. La plupart de critiques des journaux/magazines que je viens de citer sont plutôt des passionnés, des cinéphiles qui cherchent avant tout à faire partager leurs goûts mais pas nécessairement à l'imposer (même si ça existe comme pour toute personne qui donne son avis sur un sujet, y compris sur ce site).
  • Cyphre14
    Je ne dis pas que la critique n'a aucun impact sur le box-office (si le film se fait unanimement descendre c'est sûr qu'il risque de faire un four en salles) mais qu'il est à relativiser.Un article intéressant sur ce sujet ::http://www.lepasseurcritique.c...
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Pachamama Bande-annonce VF
L'Empereur de Paris Bande-annonce VF
Sponsorisé
Une Affaire de famille Bande-annonce VO
Utoya, 22 Juillet Bande-annonce VF
Oscar et le monde des chats Bande-annonce VF
Avengers: Endgame Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
Sundance 2019 : cette année, les réalisatrices sont en majorité !
NEWS - Festivals
jeudi 29 novembre 2018
Sundance 2019 : cette année, les réalisatrices sont en majorité !
L'Empereur de Paris : une bande-annonce pour le Vidocq de Jean-François Richet avec Vincent Cassel
NEWS - Films à la TV
jeudi 25 octobre 2018
L'Empereur de Paris : une bande-annonce pour le Vidocq de Jean-François Richet avec Vincent Cassel
Sponsorisé
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
Bohemian Rhapsody
Bohemian Rhapsody
4,7
De Bryan Singer
Avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton
Bande-annonce
Sauver ou périr
Sauver ou périr
4,5
De Frédéric Tellier
Avec Pierre Niney, Anaïs Demoustier, Chloé Stefani
Bande-annonce
A Star Is Born
A Star Is Born
4,5
De Bradley Cooper
Avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott
Bande-annonce
Capharnaüm
4,5
De Nadine Labaki
Avec Zain Alrafeea, Yordanos Shifera, Boluwatife Treasure Bankole
Bande-annonce
Mauvaises herbes
4,4
De Kheiron
Avec Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussollier
Bande-annonce
Pupille
4,3
De Jeanne Herry
Avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Élodie Bouchez
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top