Mon AlloCiné
Quand "La Chair et le sang" de Verhoeven avait 30 ans d'avance sur Game of Thrones...
Par Olivier Pallaruelo — 29 mai 2016 à 19:00
facebook Tweet

La série Game of Thrones déverse régulièrement son flot de violences d'une sauvagerie parfois inouïe... Il y a 30 ans, le film culte de Paul Verhoeven "La Chair et le sang" faisait déjà aussi fort en dépeignant un âge médiéval d'une rare brutalité.

On a beau être des fans transis d'amour de la série phénomène Game of Thrones, force est de reconnaître qu'au gré des saisons, certains ont parfois envie de tourner de l'oeil devant le déchaînement de violence qu'on y voit. Tout y passe : crânes fracassés carrément avec les mains (coucou la Montagne !) ou transpercés à l'aide d'un pieux, démembrements, castration, décapitations, scènes de torture  et / ou de mises à mort bien sadique (coucou Ramsay Bolton !), viols... En bref, une violence que l'on qualifiera de "réaliste", s'inscrivant au coeur d'un univers appartenant au  genre Medieval / Dark Fantasy. Un univers et une série où se côtoient le sang, la boue, la misère et la crasse.

Si la vision d'un film comme Excalibur, bien qu'appartenant à la Fantasy, offrait déjà d'une certaine manière une vision moyen-âgeuse assez radicale et avant-gardiste dans sa violence, souvent cruelle, au milieu de laquelle les épées et les masses d'armes se fracassaient avec une rare brutalité sur les lourdes armures, on serait tenté de dire que La Chair et le sang de Paul Verhoeven, sorti en 1985, avait 30 ans d'avance sur la violence dépeinte dans Game of Thrones.

Ci-dessous, la bande-annonce du film...

La Chair et le sang Bande-annonce VO

 

Premier film tourné en langue anglaise et coproduction américano-néerlando-hispanique, La Chair et le sang est devenu culte, une oeuvre majeure de ce que l'on a appelé le "médiéval réaliste". Se déroulant au XVIe siècle, en 1501 très précisément, le film de Verhoeven met en scène une bande de mercenaires qui, s'estimant lésés par un seigneur, enlèvent et violent la promise de son fils, avant de semer la terreur dans son château.

D'un point de vue historique, le film montre les pratiques peu reluisantes de ce qu'on a appelé les grandes compagnies, qui faisaient la guerre au gré du plus offrant. Ces grandes compagnies étaient donc composées de mercenaires qui, privés d'employeurs en temps de paix, se regroupaient en bandes, et vivaient au détriment des populations, déjà terriblement affaiblies par les ravages de la guerre, la famine et les maladies.

Pour Verhoeven, La Chair et le sang était une sorte de réponse / réaction face à un Moyen-Age idéalisé ou en tout cas très romancé à l'écran à l'époque. Il souhaitait montrer une époque où la brutalité des combats, la maladie et la pauvreté emportaient bien plus souvent les Hommes que la mort naturelle, chose qui était bien rare.

A la tête de sa bande de mercenaires : son acteur fétiche Rutger Hauer, avec qui il entretiendra pourtant les pires relations durant le tournage ; lui qui le voyait pourtant comme "son alter ego". "Quelque chose s'est cassé" expliquait Verhoeven, "et ca nous a pris 10 ans avant de reprendre contact". En cause de la querelle notamment : un acteur ayant fait ses débuts aux Etats-Unis (il avait tourné en 1982 dans Blade Runner et en 1985 dans le superbe Ladyhawke), et qui pensait que son rôle de mercenaire pilleur et violeur dans La Chair et le sang handicaperait gravement la suite de sa carrière. "Sous la pression de son agent, il avait accepté de faire le film, mais il ne voulait pas le faire. Il pensait que ce rôle d'anti-héros allait lui nuire. C'était le film le plus désagréable de ma carrière" dira plus tard le réalisateur.

Dans notre interview du réalisateur, effectuée à l'occasion de la présentation de Elle à Cannes, Verhoeven revenait sur sa carrière et notamment sur le tournage de ce film et ses relations avec l'acteur. C'est visible dans la vidéo ci-dessous, à partir de 03''45.

 

C'est aussi grâce à ce film que la jeune Jennifer Jason Leigh se révèle vraiment au grand public, à l'âge de 23 ans. L'actrice fut personnellement choisie par Paul Verhoeven, qui ne tarissait alors pas d'éloges sur elle : "Il n'existe pas de plus grande actrice en Amérique" dira-t-il avec un brin d'emphase. Ce qui ne l'empêchera pas de lui faire subir une des scènes de viol les plus dérangeantes et malsaines jamais vue à l'écran.

Si ce n'est pas déjà fait, on vous suggère fortement la découverte de cette authentique pépite qu'est La Chair et le sang. Un film comme on en fait plus, qui révélait notamment un acteur prometteur jouant l'un des rôles titres, Tom Burlinson, qui incarne le fils du Seigneur souhaitant reconquérir son château et sa promise. Un acteur qui a depuis, hélas, disparu ou presque de la circulation.

Le film est disponible en DVD et Blu-ray. Retrouvez toutes les informations ici !

facebook Tweet
Commentaires
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Pachamama Bande-annonce VF
L'Empereur de Paris Bande-annonce VF
Sponsorisé
Une Affaire de famille Bande-annonce VO
Utoya, 22 Juillet Bande-annonce VF
Oscar et le monde des chats Bande-annonce VF
Mia et le Lion Blanc Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus Culture ciné
Dernières news Culture ciné
Top films au box office
Back to Top