Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars : pourquoi le retour de Palpatine dans L'Ascension de Skywalker était inévitable
    Par MC — 4 janv. 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le retour inévitable du plus grand méchant de Star Wars dans L’Ascension de Skywalker fait de Palpatine le personnage central de la saga. Attention, spoilers.

    2019 Lucasfilm Ltd. & TM. All Rights Reserved.

    Attention, spoilers ! Les paragraphes suivants contiennent des spoilers sur la saga Star Wars et son univers étendu, des livres aux séries en passant par les jeux vidéo.

    Aussi aimée que décriée, la nouvelle trilogie de la saga Star Wars met un terme à l'épopée des Skywalker en remettant sur le devant de la scène l’antagoniste Palpatine (Ian McDiarmid) dans le derniver volet L'Ascension de Skywalker. "Revenu d’entre les morts", le Seigneur Sith pourrait être bien plus important qu’on ne le croit dans cette nouvelle trilogie et surtout être le personnage central d’une saga politique et fataliste narrant la(les?) guerre(s) des étoiles. Bien que Rian Johnson ait tenté une autre direction plus expérimentale et désacralisante avec Les Derniers JediJ.J. Abrams revient littéralement aux sources de la saga en faisant appel aux anciennes gloires claires et obscures, notamment Palpatine.

    Fan service pour certains, il s’agit d’un choix réfléchi pour le réalisateur J.J. Abrams qui a expliqué à Uproxx que le retour de Dark Sidious était prévu depuis Le Réveil de la Force : "Quand on regarde la saga dans son ensemble - une histoire composée de neuf chapitres -, il aurait été bizarre que Palpatine ne revienne pas. Il faut se rappeller sa manière de s’exprimer, sa façon d’être et surtout son importance dans l’histoire. Étrangement, son absence durant la troisième trilogie se serait fait sentir. Cela aurait été bizarre. Je ne dis pas que nous avions une espèce de Bible et que nous savions exactement ce que nous allions faire. Mais notre travail sur Le Réveil de la Force avec Larry Kasdan ne reposait pas sur du vide. Nous avons examiné ce qui se passait avant et nous avons choisi d’orienter l’histoire vers des thématiques vues précédemment pour commencer une nouvelle histoire."

    En effet, lorsque l’on revoit la saga dans son entièreté, on peut se demander si le retour de Palpatine n'était pas inévitable, ce qui ferait de lui le plus grand complotiste politique jamais créé, un être vicieux qui avait tout prévu depuis le début, comme il aime à le rappeler tout au long de la saga. Alors comment ? Et pourquoi ? Qu’est-ce que J.J. Abrams n’a peut-être pas pu expliquer sur le Seigneur Sith ? Rappelons d’abord que Sheev Palpatine est un homme politique originaire de Naboo qui est passé d’une main de maître de Sénateur à Chancelier Suprême de la République galactique avant de devenir l'Empereur. Mais il est aussi et surtout un Seigneur Sith qui fût l’apprenti de Dark Plagueis, grand Sith dont les puissants pouvoirs ont été mentionnés à Anakin Skywalker dans La Revanche des Sith, lorsque le jeune Padawan cherchait un moyen de sauver Padmé.

    Lucasfilm Ltd.

    Bien que depuis 2016 et le rachat de Lucasfilm par Disney il ne soit plus considéré comme un élément de l’univers étendu mais comme un Star Wars Legends, le roman "Dark Plagueis" de James Luceno, apporte un premier regard sur le plan de Palpatine pour renverser la République avec l’aide de son maître. On y apprend aussi que ce dernier est le premier à manipuler les midi-chloriens dans le but de maîtriser la mort, ce qui l’amène à bouleverser la Force et à créer Anakin. Ce dernier serait l'Élu, celui qui amènerait l'équilibre dans la Force, selon la prophétie, qui a poussé Qui-Gon à prendre ce dernier comme Padawan dans La Menace Fantôme. L'équilibre entre le côté clair et le côté obscur a toujours été la problématique de la saga et on rappelle que les Jedi ont réussi à "maîtriser la mort" avec un entraînement, à l’image de Qui-Gon, Yoda, Obi-Wan, Anakin et tant d’autres que l’on entend aider Rey dans son combat ultime. Par la voie du côté obscur, Palpatine a également réussi à apprivoiser les multiples pouvoirs de la Force.

    Le fait qu'il ait survécu après le sacrifice de Dark Vador dans Le Retour du Jedi n'a en soit rien d'étonnant. Le Seigneur Sith a toujours agi dans l’ombre en plaçant ses disciples sur le champ de bataille tels que Dark Maul, Dark Tyrannus et Dark Vador, mais aussi Snoke qu'il a créé comme une extension de lui-même. Sur Exegol, on remarque même des capsules de clonage et il aurait très bien pu oeuvrer dans l'obscurité pendant tout ce temps pour accroitre ses pouvoirs et les expérimenter. Et pour mieux remporter la guerre, Palpatine n’a jamais hésité à concéder certaines victoires aux Jedi, aux Rebelles et aux Résistants. Il a laissé des disciples du côté obscur se faire tuer, il a laissé les Clones combattre au côté des Jedi avant d’exécuter l’Ordre 66, il a laissé les enfants d’Anakin être protégés, il a laissé les plans de l’Étoile Noire être subtilisés, il a laissé StarKiller être détruite, il laisse aussi certains de ses pions trahir l'Empire et l'Ordre avant de les abattre. Le bon vieil adage "on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs" (qu'on retrouve également dans Watchmen) est de mise dans la saga Star Wars.

    Palpatine suit un plan bien précis et place brillamment ses pions sur l'échiquier qu'est Star Wars. Rien n'est vraiment laissé au hasard et un message déterministe et fataliste se dégage au premier abord lorsqu'on regarde la saga. Le bien et le mal sont parfois plus proches qu'on ne le croit et les actions du côté clair influent sur le côté obscur et vice versa. Si Rian Johnson n'hésite pas à briser cette frontière de manière nette dans Les Derniers Jedi, le jeu vidéo Star Wars : Le Pouvoir de la Force, sorti en 2008, a avant largement contribué à cette idée. On y incarne Galen Marek, ancien apprenti de Dark Vador surnommé Starkiller, qui a contribué à accroître l'Alliance Rebelle. Toutes les actions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, sont reliées entre elles. Bien que ce jeu ne soit plus considéré comme un élément de l'univers étendu depuis 2013, il aurait tout de même été approuvé en tant que volet officiel de la saga par George Lucas himself si l’on en croit Lucasfilm Magazine n°65.

    Lucasfilm Ltd.

    Après avoir vu L’Ascension de Skywalker, l’Étoile de la Mort et StarKiller apparaissent désormais comme des brouillons, des leurres de la part de Palpatine pour détourner l'attention des Rebelles alors que dans l’ombre se construisait la plus grande flotte obscure jamais connue sur Exegol. A la fin de La Revanche des Sith, Vador se tient dans le vaisseau amiral et assiste à la construction de l’Etoile de la Mort. Seulement, au même moment, StarKiller est aussi en pré-construction sur la planète Ilum, si l’on en croit cette théorie Reddit sur le jeu vidéo Star Wars : Jedi Fallen Order, situé seulement 5 ans après la purge des Jedi. Cette planète glaciale servait de repère Jedi et regorge de cristaux kyber (matériau qui sert à la fabrication de sabres laser) déjà mentionnés dans Rogue One. Il ne serait pas étonnant que Palpatine, obsédé par les Jedi, se soit emparé de cette planète pour la faire basculer du côté obscur.

    Il apparaît impossible que ce soit une autre personne que Palpatine – et encore moins Snoke seul – qui perpétue le côté obscur dans la Galaxie au moyen de l’Empire, du Premier Ordre puis du Dernier Ordre. Le côté obscur semble renaître à chaque fois de ses cendres et pourtant force est de constater que Palpatine a toujours un coup d’avance et que son emprise sur la galaxie est totale. Dans les deux derniers épisodes de la série The Mandalorian, qui se passe seulement 5 ans après Le Retour du Jedi, les Stormtroopers et les équipements sont presque aussi évolués que ceux du Réveil de la Force. Palpatine devait sûrement faire appel aux nombreux fidèles de l'Empire restants dans la galaxie, malgré la mise en place de la Nouvelle République très instable, ainsi qu'à la secte d'adorateurs du côté obscur aperçus dans l'arène d'Exegol. Pendant ce temps il préparait sagement son retour en mettant au front Snoke, être qu'il a créé, comme il le rappelle à Kylo Ren. Par ailleurs, l'apparition dans The Mandalorian de Moff Gideon, officier de l'Empire, avec son sabre laser noir à la fin de la première saison laisse penser que l'Empire n'a jamais vraiment cessé d'exister, et par extension Palpatine.

    Alors s'il était si "facile" pour Palpatine de contrôler la galaxie - même à distance -, pourquoi avoir besoin d'une descendance ? Comme son maître avant lui, Palpatine a pu réussir à manipuler les midi-chloriens pour combattre la mort mais aussi se créer une descendance sensible à la Force. Sa perpétuelle recherche de connexion avec un autre être était vaine ("Toujours par deux ils vont. Ni plus, ni moins. Le maître et son apprenti", rappellait Maitre Yoda dans la prélogie) puisqu'il ne trouvait sûrement pas de binôme à sa hauteur. Peut-être le Seigneur Sith souhaitait-il accéder au pouvoir ultime provoqué par la dyade, principe instauré dans L'Ascension de Skywalker, et synergie qui relie fortement Rey et Ben Solo, tous deux descendants d'êtres créés par les midi-chloriens.

    Lucasfilm Ltd.

    A la manière d'un Voldemort, Palpatine, dans un piteux état à la fin de la saga, voulait que Rey le tue par la haine pour pouvoir prendre possession de son corps car les apprentis Sith doivent tuer leur maître pour devenir Sith. Sauf que Rey n'a pas tué Palpatine, elle s'est défendue avec ses sabres et sacrifiée et les rayons lancés par Palpatine ont ricoché sur lui. Si on pensait qu'Anakin était l'élu, il aurait en fait participé à la légende de Rey et sa construction identitaire. Elle serait alors la véritable élue. Rey est descendante d'un Sith mais choisit d'être Jedi et de prendre le nom de Skywalker, elle est la personnification de l'équilibre entre le côté clair et le côté obscur. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si son sabre laser est de couleur jaune, symbole de l'équilibre. Ces sabres sont maniés par les Jedi sensibles au côté obscur et par les gardiens du temple, notamment dans Clone Wars.

    Et donc paradoxalement, Palpatine a aussi orchestré sa propre fin. Mais si on suit un certain fatalisme jusqu'au bout, on peut aussi dire que le Seigneur Sith a réussi son coup puisque son sang coule dans les veines de Rey. Techniquement, la dernière héroïne en place dans Star Wars est une Palpatine. Il ne pouvait en être autrement pour cette saga Star Wars : Palpatine était le seul personnage à pouvoir être derrière tout ça. Mais le choix de nom de famille de Rey brise ce fatalisme qui a régné sur l'univers Star Wars. Il est aussi un rappel aux fans de Star Wars, très attachés personnellement et émotionnellement à la saga, que chacun peut interpréter l’histoire comme il l’entend, se la réapproprier et écrire sa propre histoire. Dans tous les cas, la fin de Star Wars ne pouvait satisfaire tout le monde, comme toutes les sagas qui se sont achevées cette année, telles que Avengers ou Game of Thrones.

    Et vous, comment avez-vous interprété L’Ascension de Skywalker ?

    Star Wars: L'Ascension de Skywalker
    Star Wars: L'Ascension de Skywalker
    Sortie le 18 décembre 2019 | 2h 22min
    De J.J. Abrams
    Avec Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac, Keri Russell, John Boyega
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    3,2
    Noter ce film

    Spotlight - La Rédac débriefe L'Ascension de Skywalker dans son podcast spécial :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • M. T. Befan
      J'entends d'ici les spectateurs déçus par le film qui découpent des statues promotionnelles de Mickey Mouse et des photos de J.J. Abrams et/ou Katheleen Kennedy au sabre laser.Ça fait un son très bizarre sur du papier-photo.
    • MOTHRA 2000
      les resultats au box office sont quand meme la pour démontrer le contraire que tu le veuilles ou non7 : 2milliards au box office8: 1,3 milliard9:probablement 1 milliard.la franchise à perdu près de 50 % de son public;alors oui tout le monde ne deteste pas cette saga,mais elle devient de moins en populaire au fur et à mesure des films.
    • ElGamma
      Après une bonne lecture de votre article, je peux en conclure que vous faites juste ça pour nous persuader que ce retour est cohérent et nécessaire alors que c'est juste de l'amateurisme signé Disney pour rattraper les pots cassés sur cette postologie.
    • ElGamma
      J'ai eu envie de vomir en lisant l'héritage de Rey et Ben, j'ai rarement autant détesté des personnages de cinéma.
    • ElGamma
      C'est du journalisme TPMP ça...
    • Yohgoj
      Merci pour les précisions !
    • Yohgoj
      Commentaire supprimé 6 fois, je reposte :)Quand on regarde la saga dans son ensemble - une histoire composée de neuf chapitres -, il aurait été bizarre que Palpatine ne revienne pas. Il faut se rappeler [...] son importance dans l’histoireGeorges Lucas avait bien imaginé une histoire en 9 chapitres/3 trilogies. Mais il me semble qu'il a changé ses plans, et même qu'à la base L'Empereur devait apparaître plus tard (3e trilogie il me semble). Ensuite, après ces changements, la vraie fin de la saga était bien la chute de L'Empire. Donc les 3 films sortis dernièrement sont des ajouts, rien de plus, et se raccrochent avec peine aux 6 films déjà sortis.Et pour mieux remporter la guerre, Palpatine n’a jamais hésité à concéder certaines victoires aux Jedi, aux Rebelles et aux Résistants. Il a laissé des disciples du côté obscur se faire tuer, il a laissé les Clones combattre au côté des Jedi avant d’exécuter l’Ordre 66, il a laissé les enfants d’Anakin être protégés, il a laissé les plans de l’Étoile Noire être subtilisés, il a laissé StarKiller être détruite, il laisse aussi certains de ses pions trahir l'Empire et l'Ordre avant de les abattre.Il a laissé faire beaucoup de choses quand même le bon vieux Sheev. Je pense que ce sont simplement des défaites pour la plupart, surtout en étant à la tête de L'Empire, je ne vois pas l'intérêt. Pourquoi avoir des stations destructrices de planètes pulvérisées ?Alors que dans l’ombre se construisait la plus grande flotte obscure jamais connue sur ExegolÉtant à la tête de L'Empire, je ne vois pas pourquoi il avait besoin d'une flotte secrète, il n'avait qu'à grossir celle de L'Empire, qui m'avait l'air déjà pas mal quand même...Dans les deux derniers épisodes de la série The Mandalorian, qui se passe seulement 5 ans après Le Retour du Jedi, les Stormtroopers et les équipements sont presque aussi évolués que ceux du Réveil de la Force. Palpatine devait sûrement faire appel aux nombreux fidèles de l'Empire restants dans la galaxie, malgré la mise en place de la Nouvelle République très instable, ainsi qu'à la secte d'adorateurs du côté obscur aperçus dans l'arène d'Exegol.Je ne comprends pas le lien. Dans la série, j'ai plus l'impression que ce sont des anciens de L'Empire, qui sont à leur tour Rebelles de la Nouvelle République, avec leurs propres plans. Il n'y a (pour l'instant) pas de lien avec Palpatine. Et concernant les équipement je ne comprends vraiment pas.Sinon plus généralement, le retour de Palpatine pour moi casse les 6 films précédents et la prophétie qui vise à rétablir l'équilibre dans la force, avec Anakin au centre de l'histoire. Au-delà de ça, son retour aurait pu être beaucoup mieux orchestré, avec quelques indices dans les films précédents, voire même une présence dans le VIII après la mort de Snoke. Là ça vient comme un cheveux sur la soupe, et pire, c'est expliqué dans le texte de l'intro. Ils ajoutent aussi le fait que Rey est la petite-fille de L'Empereur pour renforcer son retour on dirait : ok, mais est-ce que ça explique sa maîtrise de la Force ? Parce que même Anakin et Luke ont eu besoin de formation. Bref, un gros gâchis, on aurait pu avoir une trilogie qui partait sur de nouvelles bases, synonyme de nouvelle ère, mais au final on a simplement une ennealogie ultra bancale.
    • scrat28
      Il n'a pas laissé Trevorrow sans grand méchant. Il lui a permis d'exploiter Kylo Ren, finalement, en grand méchant, aux commandes du Premier Ordre, à son potentiel maximum, sans personne au-dessus de lui. Au lieu de quoi, JJ Abrams a préféré ramener un autre grand méchant pour que, une fois de plus, Kylo Ren puisse le tuer.
    • batiaz
      Difficile à dire, certains sites et blogs évoquent son démantèlement. Mais pour ma part, je pense plutôt qu'il a été restructuré et qu'il n'a peut-être pas eu vraiment droit à la parole concernant l'épisode 9. Même si Bob Iger a ordonné un hiatus sur la production de films, les séries, jeux et autres produits sont toujours d'actualité et doivent être maintenus sous contrôle.A l'origine (confirmé par wookiepedia), le groupe était composé de 11 personnes, il y a probablement des départs naturels et d'autres...un peu moins. J'en ai listé certains:- Kiri Hart, l'ancienne VP fondatrice du group a été très probablement éjectée de Lucasfilms. Elle vient d'ailleurs de créer un studio de production indépendant avec...Rian Johnson.- Stephen Feder, qui avait repris le poste de Kiri Hart, a quitté récemment Lucasfilms pour rejoindre…le nouveau studio de Rian Johnson.- Cara Pardo a quitté Lucasfilm fin 2018 pour rejoindre Google.- James Waugh est toujours VP de la franchise et de la stratégie- Steve Blank est directeur de la franchise et de la stratégie, il travaillerait sur des projets de jeux pour les enfants Star Wars pour Disney+- Matt Martin semble avoir pris une place plus importante chez Lucasfilms, il est un fan de la saga, et est indiqué en tant qu’Executif creatif du Lucasfilms Strategy Group. Par contre il a écrit sur twitter qu’il n’avait pas travaillé sur l’épisode 9 et qu'il ne voulait plus en parler sur le réseau social.- Pablo Hidalgo est toujours chez Lucasfilms et il communique avec les médias au sujet de Star Wars- Leyland Chee est un fan de la saga et il a été le ‘gardien’ de l’holocron, la base de données de Lucasfilms sur l’univers Starwars, depuis 23 ans. Il est aussi très actif sur les réseaux sociaux et les sites de fans.- Carrie Beck est toujours chez Lucasfilms VP pour l’animation et le ‘live action’. Ses deux dernières créations ont été annulées: Star Wars resistance et force of change. Et elle n’est pas créditée sur la série 'live action' The Mandalorian. Des rumeurs la disent dans une voie de garage avant éjection de l’espace intersidéral
    • Tardis13
      ça me rassure, les miens aussi, et même quand je ne critique rien...
    • Yohgoj
      Idem, mais je reposte sans cesse, étant donné que j'estime autant qu'eux avoir le droit de donner mon avis sur la question.
    • Yohgoj
      Il aurait travaillé au préalable sur une sorte de guide Star Wars afin que l’épisode 7 puisse être suivi de films cohérents avec l’univers mis en place, Lucasfilms a d’ailleurs créé un pool de 11 personnes nommée ‘Lucasfilms Story Group’ sensé gérer la cohérence de l’univers Star Wars sous l’ère DisneyEt du coup on sait ce qu'il est devenu ce groupe ? Parce qu'à la vue des films sortis, il a disparu on dirait ^^
    • Baal-84
      C'est seulement ton avis
    • batiaz
      ...suite...Plus récemment, le 24 décembre, Chris Terrio, co-scénariste de l’épisode IX, indique à Awardsdaily que le retour de Palpatine était une idée de Kathleen Kennedy et Michelle Rejwan. Il n’évoque Abrams que pour dire que ce genre d’idées lui correspond bien car il aime les tours de magie. (sous-entendu: Abrams n’est pas l’instigateur de ce fumeux retour, ce seraient la CEO et VP de Lucasfilms qui l’ont imposé. Des rumeurs parlent même de Bob Iger, CEO de Disney lui-même, qui aurait suggéré ça à Kennedy après le fiasco du 8). D’autres informations indiquent tout de même qu’Abrams ne s’est pas lancé dans Star Wars 7 (Le réveil de la force) sans réfléchir lui-aussi à une saga qui tienne la route: Il aurait travaillé au préalable sur une sorte de guide Star Wars afin que l’épisode 7 puisse être suivi de films cohérents avec l’univers mis en place, Lucasfilms a d’ailleurs créé un pool de 11 personnes nommée ‘Lucasfilms Story Group’ sensé gérer la cohérence de l’univers Star Wars sous l’ère Disney (ce sont eux qui ont renommé l’ancien univers ‘legend’). Lucasfilms et Disney se seraient accordés pour que le 7 soit un film totalement ‘fan service' afin de fédérer un maximum de fans de la saga, au grand dam de Lucas lui-même.
    • batiaz
      Hélas, votre article fait ce qu’on appelle du ‘cherry picking’, càd prendre uniquement ce qui vous arrange afin de prouver une théorie. Mais plutôt que d’essayer de répondre à l’impossible, il faudrait plutôt comprendre pourquoi ils ont fait revenir Palpatruc.Aujourd’hui, la com de Disney/Lucasfilms est en mode ‘damage control’, càd de la communication de crise pour sauver les meubles et ce n’est même pas moi qui l’affirme mais plusieurs media. Il n’y a pas de fumée sans feu et on est pas dupes. Chaque jour qui passe montre à quel point la gestation de cette trilogie a été un chaos total, les articles de presse, les interviews, les leaks, et désormais même le livre de Bob Iger. L’article d’Abrams sur Uproxx date du 25 novembre 2019, alors que le film n’était pas encore terminé en post-production et que tous les violons étaient encore parfaitement accordés. Depuis lors, beaucoup d’eau ont coulé sous les ponts…et c’est loin d'être fini surtout avec SW9 qui s’effondre au box office américain alors que le nombre de salles bloquées en exclusivité n’a même pas baissé.
    • batiaz
      Rassurez-vous c'est juste un essai, mes précédents commentaires étant systématiquement effacés.
    • batiaz
      L'ascension de skywalker, c'était génial, top, fabuleux. Votre article est vraiment bien, nous n'avons rien à redire car il s'agit de la vérité vraie.
    • Jacques D.
      http://www.allocine.fr/arti...La romance etait entre Finn et Rose comme amorcé dans le 8... Ahaha j'en rigole.Tout le monde s'attendait à ce qu'elle soit entre Finn et Rey mais JJ et RJ ont bien detruit nos rêves.
    • Seb
      Ils ont juste changé le nom , c'est comme dire que LR est né des cendres de l'UMP ^^ Et puis entre le 6 et l'absence de Luke il s'est pas passé 5 min :)
    • Blasi B
      ah.... nul et décevant et.... je n'y crois pas en fait, tellement c'est naz... genre c'était un secret? enfin un truc qu'il n'osait pas dire???
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Adoration Bande-annonce VF
    Pygmalionnes Bande-annonce VF
    Le Photographe Bande-annonce VO
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Un divan à Tunis Bande-annonce VF
    La Bonne épouse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top