Notez des films
Mon AlloCiné
    La Nuit nous appartient
    note moyenne
    4,0
    15349 notes dont 1205 critiques
    répartition des 1205 critiques par note
    423 critiques
    454 critiques
    74 critiques
    133 critiques
    71 critiques
    50 critiques
    Votre avis sur La Nuit nous appartient ?

    1205 critiques spectateurs

    Guimzy
    Guimzy

    Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 464 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mai 2015
    La Nuit nous appartient est l'emblème de ce que doit être un polar lié à une fresque familiale. Il est à la fois un pur film de genre se gardant bien de donner une leçon de morale, ne prenant pas vraiment parti, et surtout un drame puissant qui se réapproprie des motifs classiques de tragédie antique appliqués à un neo-polar en tous points magistral. L’ombre de Scorsese, Coppola ou Friedkin plane toujours sur l’œuvre de James Gray qui s’en démarque à la moindre occasion tout en leur portant le plus grand des respects. A l’arrivée, cela donne un film au récit « classique » dans la mesure où il s’articule autour de motifs bien connus, mais un film qui explose les codes pour mieux les reconstruire, et le tout sans céder à une évidente démonstration de force, tout en subtilité. Construit autour des figures paternelles, James Gray reprend ce qu'il avait fait dans Little Odessa et The Yards : chaque personnage cherche soit à protéger et alimenter sa cellule familiale, soit à s’en extraire pour en bâtir une nouvelle. Il y a d’un côté le fils prodigue qui recherche la reconnaissance du père en suivant ses traces sans dériver d’un millimètre de la trajectoire, et de l’autre le fils rebelle dont le comportement extrême symbolise un autre besoin d’exister, à travers une forme de liberté, mais dont les provocations ne sont là que pour trouver l’attention du père. Plus explosif, plus fantasque et nécessairement plus torturé, c’est ce second fils qui se retrouve au centre du récit, incarné par un Joaquin Phoenix époustouflant dans la mise en place d’une dualité interne. Électron libre lié au bien par le sang et attiré par la lumière du mal, il est cet être fragile qui n’aura de cesse de chercher le père, à travers un père de substitution qui l’aveugle, et de chercher à bâtir les fondations de sa propre cellule familiale, tourné vers des personnages qui représentent l’antithèse de sa propre famille. James Gray parvient à traiter cela avec une subtilité et une crédibilité exemplaire. Malgré le coté rebelle de Bobby, il n'oublie jamais que rien n'est plus important que les liens du sang. Et pour raconter cette histoire, le réalisateur fait preuve d'une vraie modernité. Ayant parfaitement assimilé les figures centrales du thriller, du polar et du film noir, il en livre un condensé tout à fait cohérent. Ainsi, le scénario se suit comme un fil que l'on ne peut pas couper tant que le poids qui pèse sur la famille ne sera pas rétabli. Et s'il n'y avait que ça, la mise en scène de James Gray frappe encore très fort. Qu’il filme des funérailles militaires avec une sobriété exemplaire, une fusillade d’une violence extrême dans une obscurité quasi totale ou une course poursuite quasi subjective et sans musique qui s’impose comme la plus impressionnante depuis des décennies, le réalisateur n'use jamais d’esbroufe. Le réalisateur possède cette capacité à suspendre le temps pour ménager des zones de tension insoutenables, réinventant là encore des motifs finalement très classiques. La Nuit nous appartient où tout transpire la perfection? C'est bouleversant mais toujours dans la subtilité, jusqu'au dernier plan du film, déchirant, et pourtant si simple. Une véritable fresque familiale, une descente aux enfers réaliste où l'intrigue n'est jamais laissé de coté, qui a le mérite d'hériter de très grands acteurs jouant à la perfection chacun de leur personnage. Bref, une pépite du polar noir moderne.
    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 133 critiques

    5,0
    Publiée le 3 octobre 2013
    La Nuit Nous Appartient est un polar d 'une grande qualité Le réalisateur pose sa caméra en 1988 et dessine ici le dilemme de Bobby Green élevé au sein d'une famille de policiers mais aussi gérant d’une boîte de nuit fréquentée par la mafia Russe. Le personnage va ainsi devoir se contraindre à choisir son camp. La famille est présente dans le coeur du film ,le protagoniste devra choisir entre "le milieu" et les siens les deux étant totalement à l 'opposée l 'une de l 'autre bien évidemment .. Le film de James Gray prend une dimension tragique, lorsque il deviendra celui que il ne voulait jamais devenir ...un lieutenant de police . La trajectoire tragique apparaît lorsque le père et ses proches sont touchés notamment lors de la course poursuite sous la pluie, et le départ de sa femme .. Les plans alternent entre extérieur et intérieur avec une virtuosité rare. Le film donne l 'impression de respirer tout au long de l 'intrigue et le final obsédant ou le lieutenant Green cherche le responsable de l 'assassinat de son père dans une fumée opaque évoque le sentiment que le tragique est proche du personnage .. Joachin Phoenix possède une rage folle et percutante N'oublions pas le générique détonnant intronisant 'Heart of Glass"de Blondie et la bande originale hypnotique signée Wojciech Kilar James Gray réalise une oeuvre intense et rarement vue depuis plusieurs années ..
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1715 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    5,0
    Publiée le 20 décembre 2007
    Peu de choses à dire si ce n’est que l’on retourne à l’essentiel avec cette "Nuit nous appartient". Aucune fioriture et un ton juste, très juste. De l’excellent film noir comme on en avait pas eu depuis longtemps. On ne peut que se taire et apprécier. Du grand art.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 883 critiques

    4,0
    Publiée le 29 mars 2008
    Sans aucun doute l'un des meilleurs films de l'année dans le genre, doublé d'une solide tragédie familiale fort bien emmenée par le troublant Joaquin Phoenix au coeur des années 80, ambiance parfaitement restituée. Quelques incohérences dans le scénario toutefois m'empêchent de mettre 5 étoiles. Un film sombre et envoûtant à voir malgré cela !
    Chevalier du cinéma
    Chevalier du cinéma

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 340 critiques

    4,5
    Publiée le 9 mai 2013
    La Nuit nous Appartient est un excellent film du genre avec un casting prestigieux et porté par une superbe histoire qui emmène le spectateur dans les arcanes de la police, la traque de trafiquants de drogue et dans les conflits familiaux. New-York, fin des années 1980. Bobby est le jeune patron d’une boite de nuit branchée appartenant aux Russes. Avec l’explosion du trafic de drogue, la mafia russe étend son influence sur le monde de la nuit. Afin de continuer son ascension, Bobby doit cacher ses liens avec sa famille, car en effet son père, Burt et son frère Joseph sont des membres éminents de la police new-yorkaise. L’affrontement entre la mafia russe et la police est de plus en plus violent et Bobby va devoir choisir son camp, avec la mafia ou avec la police, c’est-à-dire son frère et son père. La Nuit nous Appartient est un film d’une intensité surprenante. Je m’attendais à un film dans la veine des Infiltrés, que je n’est pas vu d’ailleurs, mais dans le même style à savoir acteurs géniaux, scénario excellent, réalisation soignée, en bref un grand film. La Nuit nous Appartient est un film doté d’un scénario prenant de bout en bout et ce dés le début grâce à la présence d’un casting formidable: Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg, Robert Duvall et Eva Mendes. Le scénario est donc prenant et passionnant et nous entraîne dans la traque des trafiquants de drogue, dans les conflits familiaux, la réconciliation entre un père et un fils, et sur le thème de la vengeance et de l’union de deux frères qui sont séparés et ne vivent pas dans le même conditions, l’un la nuit avec sa boite et l’autre le jour qui traque les trafiquants de drogue, certes le scénario est classique dans le fond mais il est tellement bien raconté ici qu’on est obligé de prendre dans ce film qui traite à la fois de la famille et de l’ordre. James Gray livre donc un des meilleurs films du genre et possède ici une réalisation excellente, surtout pendant les scènes d’action, la fusillade dans le laboratoire des dealers est sanglante et angoissante, mais ce qui impressionne le plus c’est la course poursuite sous la pluie qui est digne d’être d’anthologie où l’action est filmée sur Joaquin Phoenix et le spectateur suit l’action à l’extérieur mais aussi à l’intérieur de la voiture, une scène intense et dont l’issue tragique est sous forme d’un ralentit émouvant et terrible. Et il y a bien sur la séquence finale où Bobby traque le dealers dans les hautes herbes avec une épaisse fumée qui crée une notion de suspense. La Nuit nous Appartient est un film noir qui se hisse dans le rang des meilleurs avec ces époustouflantes scènes d’action et son suspense parfois intense et où les acteurs sont tous excellent mais Joaquin Phoenix est au dessus et prouve qu’il est un grand acteur, il a une présence dramatique impressionnante et joue avec un talent fou. La Nuit nous Appartient de James Gray est un excellent film qui frôle le chef d’œuvre avec ses morceaux d’anthologie, ses acteurs formidables, son histoire magnifique et sa réalisation classique et noire. Un grand film.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,5
    Publiée le 5 février 2015
    La Nuit Nous Appartient est un chef d'œuvre. Dirigé de mains de maître par le cinéaste James Gray qui apporte une superbe réalisation et une bonne mise en scène. Le film est captivant de par son histoire qui pour ma part est prenante et intéressante. Un polar noir qui entremêle aussi les genres du drame et du thriller à merveille. L'histoire a pour différents sujets le monde de la nuit, le trafic de drogue, l'affrontement entre la police et la mafia russe avec dans tout ça quelque part, les valeurs de la famille. Le métrage est très bien rythmé sauf peut-être pour la seconde partie avec une légère baisse mais rien qui n'empêche le plaisir du film. Il nous emmène aussi grâce à une superbe B.O composé entre autres de morceaux de disco des années 80 tous bons rendant le métrage encore plus fort avec notamment l'ouverture du film par une scène forte sur Heart Of Glass de Blondie mais où l'on peut entendre aussi du David Bowie avec notamment le titre Let's Dance. Le casting est 5 étoiles où tous brillent de leurs jeux d'acteurs avec l'époustouflant Joaquin Phoenix, le correct Mark Wahlberg, le très bon Robert Duvall, la pétillante Eva Mendes, Tony Musante. Un chef d'œuvre du polar noir à voir. Ma note : 9/10 !
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    4,0
    Publiée le 16 avril 2011
    Une très bonne réalisation policière, bien travaillée, avec des acteurs qui crèvent l'écran. Le scénario est original, et l'ensemble du film est vraiment captivant. Un polar à retenir !
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 495 critiques

    4,5
    Publiée le 14 octobre 2013
    7 ans après "The Yards", James Gray revient avec "La Nuit nous appartient", un polar de haute voltige, présenté au festival de Cannes. Le monsieur nous avait démontré avec ces précédents films que c'était un grand metteur en scène, son nouveau bébé continu de la prouver. Toujours aussi soucieux dans sa mise en scène, ainsi que dans l'ambiance du film, il soigne sa réalisation pour nous livrer un grand film. "La Nuit nous appartient" dispose de grandes qualités : la prestation de ses acteurs (Joaquin Phoenix en tête, toujours aussi charismatique), son rythme qui ne faiblit pas, sa musique, son ambiance, son histoire, etc... Pour conclure, a voir.
    HamsterPsycho
    HamsterPsycho

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 904 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mars 2017
    Les films de James Gray sont rares mais certains sont réalisés avec minutie. Celui-ci en fait partie. Il a déjà traité le sujet mafieux, cette fois-ci le sujet porte sur l'affrontement entre la mafia russe et la police US dans les années 1980. A voir le synopsis, un frère et un père policiers tandis que le 2ème frère se laisse embarquer négligemment dans une couverture mafieuse, on pourrait croire que l'on va avoir une énième fois une lutte intra-familiale. En réalité le scénario est plus subtil et complexe que cela, et ce sont les déchirements, l'amour, la haine, qui font en partie la force de ce film. Tant Mark Wahlberg que Joaquin Phoenix s'investissent dans leurs rôles de membres d'une même famille. L'ensemble est réaliste et convaincant.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2015
    La nuit nous appartient : Un polar dramatique foutrement maitrisé et soigné. Vraiment, il y a une alchimie, une atmosphère qui ne nous lâche pas du début jusqu'à la fin. Déjà, grâce a une mise en scène inspiré et très personnel, le réalisateur sait mettre sa touche personnel que ça soit dans la mise en valeur de l’image ou de l’intrigue avec les personnages. Et il y a aussi une bonne mise en valeur des casting qui est juste énorme : , et ils sont tous poignant, surtout les acteurs masculins qui dégage une vraie et crédible émotion. De plus, le scénario a beau être assez classique dans l’ensemble, il y a ce travail fait sur les personnages qui ont une épaisseur avec des relations intéressantes entre les deux frères que tous opposes au début, et une relations père/fils aussi très prenante. Ce qui a de classique, c’est que c’est une affaire de stupéfiant avec un baron de la drogue tenace qui a juré du tué les flics et la famille mais c’est cette tension palpable qui est vraiment intéressante. Donc voila, thriller qui sait être calme et intense a la fois, excellent moment de cinéma.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 1591 abonnés Lire ses 4 877 critiques

    5,0
    Publiée le 7 janvier 2010
    En France on a eu Schoenderffer qui a tourné "Scène de crime" avant "Truands" et aux US Gray qui tourne ce film après le grandiose "The Yards" avec d'ailleurs le même duo d'acteur. Le parallèle flics-mafieux est une réussite d'écriture. Dans "la nuit nous appartient" nous offre un film noir, fataliste avec tout de même la petite étincelle d'espoir qui nous fait avancer. La distibution parfaite nous fait vibrer sans oublier une Eva Mendes plus belle que jamais. Seul bémol : Joaquin Phoenix change trop rapidement, d'un mec stressé pas action man pour un sou se transforme en flic qui prend les commandes comme un pro ?! Et comme par hasard lui aussi devient major de promo ?!... Une fin un peu décevante qui lui fait louper la 4ème mais reste sans conteste un des 15 meilleurs films de l'année.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 812 critiques

    4,5
    Publiée le 22 avril 2013
    Un polar sombre aux relents de tragédie grecque, à la mise en scène époustouflante. Une histoire poignante et magnifique.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2312 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    4,0
    Publiée le 18 janvier 2008
    Mafia russe : acte II. Après David Cronenberg et ses impressionnantes "Promesses de l'ombre", nous voila James Gray pour son troisième film derrière la caméra. Et il faut reconnaitre que le jeune surdoué du polar s'en sort plus que bien, signant sans doute le meilleur film de sa trilogie policière après "Little Odessa" et "The Yards". En effet, si le scénario reste au demeurant très classique, l'ensemble est rendu avec une telle précision, un tel sens de la mise en scène, grace notamment à un remarquable travail sur l'atmosphère nocturne, une lumière de grande qualité, l'ensemble arrive à se faire toujours intéressant. Peu de scènes d'actions au final, mais elles sont toutes très réussies, sans excès ni facilité. La scène finale et la poursuite en voiture sont d'ailleurs de formidables moments de cinéma. Ajoutez à cela un casting inspiré et homogène, vous aurez une bien belle réussite en matière de polar. Du (très) beau travail.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 2 484 critiques

    4,0
    Publiée le 14 août 2009
    Que ce soit dans sa manière de filmer ses personnages dans leur intimité ou de dynamiser son histoire par des scènes d'action au réalisme époustouflant, James Gray signe un film à la mise en scène saisissante qui porte ce polar classique à l'efficacité remarquable.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 1 359 critiques

    4,0
    Publiée le 29 avril 2016
    Après "Little Odessa" et "The Yards", James Gray rempile avec un troisième polar. Bobby (Joaquin Phoenix magnifique) est un jeune patron d'une boîte de nuit et se trouve face à un dilemme. Il va devoir choisir entre une offre de la mafia et une collaboration avec la police, entre un chef mafieux pour qui il s'est pris d'affection et ses proches (son père et son frère) avec lesquels les relations sont tendues. Outre le choix que devra faire Bobby, le film est travaillé par l'idée d'une réconciliation, possible seulement si les rivalités fraternelles et les préférences du père sont dépassées. La famille, thème central de la filmographie de Gray et porteur d'une dimension tragique, se confronte ici au monde des gangsters, un choc qui fait basculer "We Own the Night" dans l'action, à la fois nourrie par l'enquête et par un désir de vengeance du protagoniste, démultiplié après la sublime course-poursuite en voiture sous la pluie, d'une beauté formelle étourdissante et d'une violence inouïe. Le film parvient avec un sens du récit impressionnant à concilier jusqu'au bout la volonté d'une arrestation des gangsters et le destin d'un personnage constamment évolutif, tant dans son état d'esprit que dans son rapport aux autres. Toujours passionnant, on pourrait néanmoins reprocher au film de ne pas véritablement monter en puissance dans sa seconde partie, moins en tout cas que dans d'autres films de Gray ("The Yards", "Two Lovers"), certainement parce qu'il reste meilleur dans l'observation des changements des rapports de force que dans l'action pure. "We Own the Night" reste un excellent film, maîtrisé et qui donne chair aux stéréotypes du genre grâce aux obsessions de son cinéaste.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top