Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
La possibilité d'une île
note moyenne
1,3
262 notes dont 97 critiques
8% (8 critiques)
4% (4 critiques)
1% (1 critique)
9% (9 critiques)
13% (13 critiques)
64% (62 critiques)
Votre avis sur La possibilité d'une île ?

97 critiques spectateurs

pgmprolol
pgmprolol

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

0,5
Publiée le 15/04/2010
un écran noir pendant 1h30 aurait l'air d'un film oscarisé à coté.
jonas C.
jonas C.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 59 critiques

0,5
Publiée le 19/11/2017
C'est lent, c'est pompeux, interminable.... On essaie de comprendre mais il n'y a rien à comprendre! Un film complètement inutile.
QuelquesFilms.com
QuelquesFilms.com

Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 1 244 critiques

2,0
Publiée le 18/10/2013
D'abord, il faut dire que le film est assez différent du livre. Toute la première partie du bouquin a été zappée. Le propos se concentre sur les thèmes de la vie éternelle, du clonage, en faisant le lien entre l'humanité actuelle, décadente et grotesque (illustrée par les clubs de vacances), et une "post-humanité" terrée, solitaire, aseptisée, quelques siècles plus tard. "Fin de race" et nouvelle ère. En transposant son texte au cinéma, Houellebecq a malheureusement trop épuré son histoire et son style, aboutissant à une abstraction, une désincarnation, assez décevantes. Les relations humaines ont été soit supprimées, soit réduites au strict minimum ; les évolutions du personnage central sont mal cernées et les enjeux des scènes finales peu compréhensibles. Ce dépouillement narratif s'accompagne bizarrement d'une musique un poil trop lyrique. Par ailleurs, on ne retrouve pas assez ce qui fait le sel du roman : le regard acéré de l'auteur sur la société contemporaine et la poésie qui émane des dernières pages. Le résultat est une méditation-errance, lente et contemplative, un peu kitsch parfois. Cette représentation de la fin d'un monde n'est pourtant pas sans mystère et suscite même une certaine curiosité. Si ce n'est pas un bon film, abouti, ce n'est pas non plus un navet, comme beaucoup l'ont crié. Juste un essai maladroit, paradoxalement un peu creux et atone, alors que le roman (bien qu'inégal) est assez riche et détonant.
Shephard69
Shephard69

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 878 critiques

0,5
Publiée le 23/03/2013
Un navet incroyablement ennuyeux, prétentieux et surtout incompréhensible. Où veut-on en venir avec cette histoire ? Aux oubliettes !!
jr1999
jr1999

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 13/09/2008
Cette note est certainement surestimée, mais elle compense les critiques que je trouve injustes et injustifiées. Si, j'ai trouvé qu'il y avait certaines longueurs et un peu trop d'ellipses, il reste que c'est un vrai film, avec un scénario cohérent et réaliste. Si la fin reste mystèrieuse, c'est qu'elle doit juste permettre d'envisager une possibilité (on retrouve ici la cohérence du film avec son titre). Un gourou finalement très (trop?) rationnel qui va jusqu'à justifier le besoin de croyance des hommes. Un touriste belge drôle et parfois émouvant. un Benoit Magimel convaincant. Un film original et intelligent, qui mérite vraiment d'être vu malgrès ses quelques défauts...
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 136 critiques

1,5
Publiée le 13/12/2017
Ça se regarde (sans doute par curiosité) jusqu'à la fin, (si on peut appeler ça une fin) ce qui n'est pas le cas de tous les films, l'autre bon point étant la qualité des images apocalyptiques de la dernière partie. Mais à part ça c'est mou, ça part dans tous les sens, c'est souvent très mal joué, les plans sont interminables et s'enchaînent de façon peu compréhensible, la réalisation est approximative et parfois débile (vers la fin, la fille escalade un flanc rocheux, elle s'agrippe à une pierre, constate qu'elle est simplement posée sur le roc, mais si accroche quand même, et manque de tomber). En fait on ne sait pas trop ce que voulu nous dire ou raconter le bonhomme qui effleure pourtant une thème intéressant mais ne sait pas le traiter. Bref une belle perte de temps !
wesleybodin
wesleybodin

Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 3 860 critiques

1,0
Publiée le 18/12/2011
Non mais sérieusement, elle est où la caméra cachée ? Si ce n'était pas un pari fait un soir de beuverie avec ces amis, Michel houellebecq a définitivement perdu tout contact avec notre planète.
titiro
titiro

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 040 critiques

0,5
Publiée le 18/10/2008
Houellebecq se perd dans son délire incompréhensible. Il se prend pour Kubrick, et se plante complètement. La fin arrive comme une libération et un grand soulagement (le comble de la prétention aurait été que le film dure 2h30), et ça ne donne pas du tout envie de lire le livre. 0/5
stillpop
stillpop

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 443 critiques

3,5
Publiée le 02/02/2012
L'histoire d'un livre adapté par un écrivain génial qui a assez de fric pour se faire plaisir et se payer la tête des spectateurs, enfin surtout des débiles mentaux qu'il méprise livre après livre. Inutile de dire qu'ayant lu tous les pamphlets contemporains de Michel H. sauf « La possibilité d'une île » qui trône dans mon appartement, refusant de se dévoiler, j'avais très peur de voir ce film, pour ne pas être déçu deux fois. Par le sujet qui me paraîssait bien loin de mon plaisir Houellebecquien puis par la réalisation pas forcément assurée venant d'un littéraire certes touche à tout, mais pas vraiment charismatique. La bande annonce étant un grand moment de nullité typique des films sixties populaires français. Je romps tout de suite le suspense, ce n'est pas aussi niais que le résumé pouvait le laissait penser. S'il est une seule chose que personne ne prend le risque de dire à propos de Houellebecq, c'est sans doute de le faire passer pour un con. On a donc un film qui correspond assez bien au niveau culturel et au talent hors norme de l'écrivain mais pas forcément accessible, à l'image de ses poésies. Les premiers plans, dans le plus pur style indépendant Coréen ou nouvelle vague sont très réussis, lents et fixes, mais le rythme du découpage empêche de commencer à se dire que c'est nul ou laid. Bien au contraire, on sent une esthétique seventies affirmée, sans aucune nostalgie, au contraire un amour du cinéma contestataire qui prenait le temps de vivre avant de raconter ou d'emoustiller le spectateur. Donc, ce film est à l'opposé extrême du cinéma contemporain, rapide, sentimental et explicatif. Mais il est très loin également des films d'auteurs lourdingues qui n'ont rien à dire et l'étalent. L'humour "contenu" en sus, puisque dans la première scène, l'auditeur en rouge qui s'allume une clope n'est pas un inconnu. Ici, le temps est en apesanteur, tout se passe sous nos yeux par des ellipses constantes presques exigeantes, des plans généreux en vrai 16/9ème, et une musique magnifiquement choisie ou composée qui fait penser à l'existentialisme de « Police Python 357 » d'Alain Corneau. Comme je n'ai pas (encore) lu le livre, je ne me suis pas pris la tête à considérer que c'est une adaptation râtée ou partielle. C'est en fait un développement personnel (et il est bien placé pour faire ce qu'il veut de son œuvre) presque poétique sur une petite partie du postulat de l'ouvrage. Et c'est en cela que le film est particulièrement interressant, il donne le plaisir d'une idée qui se meût à l'écran. Les humains étant là juste pour donner corps à l'histoire, pour nos petits esprits sentimentaux. Mais les paysages, les fluides et les cadrages donnent souvent la vedette à autre chose. La morale de l'histoire est encore plus pessimiste que d'habitude, l'humanité n'a pas survécu et ce n'est pas dommage, mais les néo-humains n'ont pas plus de chance, leur perfection leur fait goûter la solitude, et la survie de la conscience humaine n'en est que plus absurde. Au moins à ce niveau, on retrouve la lucidité froide et logique de Houellebecq, le maître de l'existentialisme scientifique. Et c'est bien plaisant de savoir que quelques personnes sont encore capables de penser au lieu d'agir ou d'aimer n'importe comment. Bon tout ça, c'est évidemment pour les 5% de Français qui comprennent le cynisme, l'exigence intellectuelle et le mépris de l'humanité actuelle de Michel. Pour les autres, c'est forcément un film lourd, incompréhensible, ennuyeux et plus que lent, sinon désincarné, sans parler de la grotte en tissus habillée de toiles d'araignée de cinéma totalement risible. Ceux là, et c'est heureux, ne se sont pas déplacés, ou alors sont partis au bout de la première demi-heure, ce qui nous permet de rester entre nous. C'est la seule beauté de l'argent, permettre à Houellebecq de se faire plaisir, de nous faire plaisir, alors que nous ne sommes qu'une poignée à aimer des choses intelligentes et originales. Mais le vrai miracle, c'est qu'il a su rester professionnel, exigeant et disponible, le niveau des repérages étant sûrement la conséquence d'un sacré boulot. Sans parler du casting particulièrement réussi dans l'optique des textes de l'auteur. Bauchau est extraordinaire, son calme et sa diction permettent la caricature géniale du gourou, on sera plus réservé sur Magimel, surtout sa voix Chabrolienne, mais il était indispensable pour rester attractif, et correspond parfaitement à la première partie du film. En résumé, un beau et bon film qui explore une autre possibilité du cinéma, le « silence » zen et la poésie de l'image débarassée de l'antrhopomorphisme sentimental, gageure difficile à subir et à suporter qui permet de regarder le film le plus reposant de cette décennie. Par contre, pourquoi le (conséquent) lectorat de Michel ne s'est pas déplacé ? Mystère. Ce n'est que la première semaine d'exploitation, mais ce n'est pas bon signe pour la pluralité du cinéma Français.
lost 4/8/15/16/23/42
lost 4/8/15/16/23/42

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 336 critiques

5,0
Publiée le 30/04/2009
1 trés bon film a voir . Ce film a le mérite d'avoir une histoire et une mise en scéne original qui force à réfléchir c'est sur que ça peut ne pas plaire aux fan des film avec la même histoire avec les même acteur
stebbins
stebbins

Suivre son activité 308 abonnés Lire ses 1 782 critiques

0,5
Publiée le 15/09/2008
Tout le monde connaît Michel Houellebecq ( au moins de réputation ). Si l'écrivain ( ou l'écrivaillon ? ) connaît un tel succès à travers la littérature, j'ai peine à penser qu'il en soit de même pour le cinéma. La possibilité d'une île est affligeant de prétention et de ringardise : prétentieux aussi bien dans son contenu que dans sa forme, le navet démarre comme une vulgaire relecture d'Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche ( un premier quart d'heure grotesque qui laissera finalement place à l'ennui absolu...). Houellebecq brasse une multitude de thèmes et de clichés, utilise des musiques d'ascenseur, filme sans la moindre grâce : bref, il dénature le cinéma. Benoît Magimel s'emmerde en même tant que nous, il trouve là son rôle le plus innintéressant : un clône reconverti en pèlerin ( génial le coup du manteau noir et du bâton de berger ! ). Objectivement, c'est une daube. Alors que dire pour défendre l'auteur ? Que le livre est inadaptable ? Que l'erreur est humaine ? Pas grand chose pour alimenter mon plaidoyer, et vous ?
Marco67
Marco67

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 237 critiques

0,5
Publiée le 28/03/2011
Même écrire une critique semble donner trop d'importance à ce film complètement dénué d'intérêt d'un ennui profond et mortel... à fuir!
Manuel R
Manuel R

Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 203 critiques

0,5
Publiée le 30/10/2009
Complètement stupide, chiant, un film qui a autant d'intérêt que de regarder l'écran noir de son téléviseur pendant 1 heure 30.
tomPSGcinema
tomPSGcinema

Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 3 041 critiques

0,5
Publiée le 10/10/2009
Le roman est assez plaisant a lire en règle générale, par contre son adaptation par Houellebecq lui-même, s'avère tout bonnement catastrophique. L'histoire n'a rien de captivante ( et ne possède presque aucun points commun avec le roman ), et on s'ennuie à mourir pendant tout le long du film. Et c'est pas la présence de Benoit Magimal qui changera quelque chose, car l'acteur ne montre aucun enthousiasme et aucune envie dans son interprétation. Voila donc une adaptation ridicule que je ne vous conseille pas du tout. 01/20
AMCHI
AMCHI

Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 5 587 critiques

0,5
Publiée le 29/04/2009
Dans les 20 dernières minutes Houellebecq tenait le squelette d’un bon film avec ses paysages dévastées mais l’ensemble du film est d’un vide absolu, il ne se passe rien, beaucoup de scènes sans dialogues et si ce n’est pas à proprement parlé mauvais La Possibilité d'une île est bel et bien un ratage. A réservé aux cinéphiles curieux.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top