Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Sans arme, ni haine, ni violence
note moyenne
2,5
2201 notes dont 387 critiques
7% (28 critiques)
22% (86 critiques)
11% (41 critiques)
36% (141 critiques)
17% (65 critiques)
7% (26 critiques)
Votre avis sur Sans arme, ni haine, ni violence ?

387 critiques spectateurs

Cluny
Cluny

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 593 critiques

3,0
Publiée le 16/10/2012
Jean-Paul Rouve a expliqué pourquoi il avait réalisé ce film sur Spaggiari : "Ca fait un moment que j'avais envie d'écrire sur ce mec, il me faisait rire, il m'étonnait, il m'amusait aussi beaucoup, il se déguisait tout le temps, avec des déguisements de piètre qualité... J'aimais bien la dualité du personnage entre son côté voleur et son côté vedette. Et ce qui l'intéressait, c'était pas tant de voler de l'argent que d'être connu. Je pense qu'aujourd'hui il aurait fait la "Star Academy" ou il serait passé chez Delarue." On peut comprendre ce qui a attiré le Couscous de "Podium" dans ce Robin des Bois affublé de postiches pitoyables, et qui partageait avec son idole Alain Delon la particularité de parler de lui à la troisième personne. On peut aussi ressentir une certaine gêne devant cette opération de réhabilitation de celui qui fut aussi membre de l'O.A.S., dont les deux "S" consécutifs de sa villa niçoise Les Oies Sauvages reprenaient la graphie de l'insigne de la SS, et qui avait choisi comme défenseur l'avocat du Front National Jacques Peyrat. Mais bon, ce n'était pas vraiment le sujet, et son attitude vis-à-vis de la vendeuse vietnamienne ("Vous avez voulu les cocos, et vous avez eu Pol Pot" "-Mais Pol Pot, c'était au Cambodge !") ne cache pas que ses années d'Indo ont laissé des traces. Ces aspects de sa personnalité sont d'autant moins mis en évidence que Jean-Paul Rouve a choisi de se focaliser sur le personnage (fictif) de Vincent Goumard, faux journaliste et vrai flic. Cela se révèle une assez bonne idée scénaristique, en permettant de développer une double intrigue : d'une part l'histoire du casse de Nice, racontée morceau par morceau sous forme de flash-backs par Spaggiari dans son interview à étapes, et d'autre part le suspens au sujet de l'opération des policiers français qui planquent pour essayer d'exfiltrer l'ennemi public nunéro un. A cela s'ajoute la fascination qu'il exerce progressivement sur Vincent (il lui offre un cofre-fort miniature pour son fils dont c'est l'anniversaire), et la naissance du doute sur le bien-fondé de sa mission. Que dire de la première réalisation de Jean-Paul Rouve ? Qu'elle est à l'image de son modèle : voyante, voire clinquante. Dès le générique de début avec l'évasion de Spaggiari en split screen sur fond de musique style James Bond, on comprend où le réalisateur a cherché son inspiration : dans les seventies. Chansons de Joe Dassin ou Julien Clerc, musique de "La 7° Compagnie" pour évoquer les anciens d'Indochine, jusqu'à la dictature sud-américaine qui semble sortie de "Tintin et les Picaros". Le systématisme de certains procédés finit par lasser, comme les transitions entre présent et passé : le pied de Julia dans le pédiluve se transforme en botte dans l'égoût, le billet donné au cireur de chaussures devient billet dans les mains du jeune Spaggiari... La métaphore "je voulais faire un tube" est filée jusqu'au bout, et le "comique" de l'espagnol approximatif de Spaggiari émarge dans la catégorie comique de répétition. Etrangement, la prise de son, ou le mixage, rappelle les Godard de la grande époque, et on ne comprend pas une réplique sur deux. Alors, on ne s'ennuie pas, on sourit de temps en temps, et on finit même par vaguement s'intéresser au besoin pathétique de célébrité du plus célèbre égoutier de France. Mais faute d'avoir clairement choisi une tonalité et une ligne directrice, le récit s'éparpille entre la reconstitution, le polar et la comédie, et tout cela ne suffit pas à faire un film, surtout quand on se réfère comme Rouve à Cassavetes. http://www.critiquesclunysiennes.com
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 418 abonnés Lire ses 2 229 critiques

3,5
Publiée le 14/02/2014
Sans arme, ni haine, ni violence : Une comédie française sous fond de biopic assez sympathique. Pour un premier film : Jean-Paul Rouve sans sort plutôt bien. Mais si sa réalisation n’est pas top, car sa mise en scène est hasardeuse et sans grande distinction. Et cela des l’intro du film avec un générique pas top mais bon, l’ambiance année 70 est plutôt agréable. Et puis, c’est surtout le scénario qu’on retiendra. Rien d’exceptionnelle nous plus. Tout comme l’humour, on ne rigole pas à chaude larme mais le tout reste amusant à suivre. Surtout grâce au personnage principale haut en couleur que c’est offert lui-même Jean-Paul Rouve : Albert Spaggiari. Personnage très farfelu et exotique. On voit que Jean-Paul Rouve c’est éclaté a le faire et ça c’est un bon point. Et en plus, on arrive à s’y attacher malgré ce qui a fait. Et plus, la relation avec le flic infiltré qui veut essayer de la chopé… : est sympa à suivre et le tout est plutôt bien rythmé. Et le reste du casting est excellent et les acteurs convaincants, en trotte : Alice Taglioni, Gilles Lellouche… Donc voila, un film ni excellent, ni mauvais. Un bon petit divertissement qui passe sans souci.
seb2395
seb2395

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 66 critiques

3,5
Publiée le 19/11/2012
Peut-être étais-je sacrément bien luné le jour où j'ai vu ce film, ou peut-être suis-je subjectif étant un fan inconditionnel de l'humour de Robins des Bois.Toujours est-il que j'ai trouvé ce film vachement bien! A voir ne serait-ce que pour la prestation de Jean-Paul Rouve, loin de ses rôles de clowns habituels, et qui nous livre là une belle performance qui mérite d'être encouragée.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 443 critiques

5,0
Publiée le 10/03/2009
Je ne sais pas si c'est le premier film de Jean-Paul Rouve mais c'est très réussi! J'ai beaucoup aimé l'histoire de cet homme très attachant malgré ce qu'il a fait
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 951 abonnés Lire ses 3 064 critiques

2,0
Publiée le 03/05/2008
Même si les intentions de Jean-Paul Rouve sont honnêtes et louables, le film se révèle au final bien poussif et assez creux. Même s'il parvient à insuffler une certaine sympathie autour de son personnage, sa démonstration n'en reste pas moins convenue et grossière, si bien que le film ne semble animé par aucune magie. On finit donc par attendre patiemment une révélation et un dénouement aussi prévisibles qu'artificiels. Un film mou donc, dont on peut aisément se dispenser.
Le_Faucheur
Le_Faucheur

Suivre son activité Lire ses 96 critiques

2,5
Publiée le 30/04/2008
Un film français ? D'habitude, ça me laisse assez froid, mais celui-ci s'en tire plutôt bien. le personnage extravagant qu'est le gangster met pas mal d'humour dans l'histoire avec ses manières étrange, ce qui rend le film plus intéressant qu'il n'aurait été autrement. On regrette juste que le casse ne soit pas plus développé. À savourer, donc.
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 760 critiques

0,5
Publiée le 13/10/2012
Ce film n'a ni charme ni intérêt à mes yeux. Un réel ennui.
pierrre s.
pierrre s.

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 2 392 critiques

3,0
Publiée le 02/03/2014
L'histoire incroyable, d'un homme qui l'était tout autant! Ce biobic sur Albert Spaggiari, est réalisé simplement, mais offre un regard intéressant et amusé sur cet homme.
Christian B.
Christian B.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 692 critiques

3,0
Publiée le 05/07/2012
Ne vaux pas le film origine sur Spaggiari mais se laisse bien regardé , film sympa sans grandes prétentions mais laisse l'occasion de passer une bonne soirée
penthesilee1
penthesilee1

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 77 critiques

1,0
Publiée le 01/10/2011
Finalement ça aurait peut être été plus intéressant avec haine, flingues et violence.
Manu711
Manu711

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 844 critiques

3,0
Publiée le 10/08/2011
Un peu plus de la moyenne pour ce film de Jean-Paul Rouve qui retrace assez fidèlement l'histoire du célèbre casseur.. On aurait aimé un petit peu plus d'actions et de piquant cependant.
ShiningLuffy
ShiningLuffy

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 276 critiques

3,0
Publiée le 09/07/2011
Jean-paul Rouve est un acteur français fantastique, cela est indéniable, Alice taglioni aussi joue très bien mais le film est moyen, plat, pas vraiment une comédie à mon gout, ce n'est pas exceptionnel et mais ce n'est pas mauvais non plus, moyen, à voir
PandorineBox
PandorineBox

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 300 critiques

1,5
Publiée le 07/01/2011
Sans arme, ni haine, ni violence, ni sexe, ni humour, ni histoire mais une belle image. Est-ce suffisant pour en faire un bon film ? Dommage l'idée semblait bonne !
Lucille T.
Lucille T.

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 374 critiques

4,5
Publiée le 22/10/2010
Cavale, n. f. : action de s'enfuir. Sans Attache Ni Lien Ni Sentiment.
apotheme
apotheme

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 706 critiques

2,0
Publiée le 29/07/2010
Bien réalisé mais l'histoire ne m'a pas passionner même si elle est vrai.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top