Mon AlloCiné
    L.A. Confidential
    note moyenne
    4,0
    12379 notes dont 447 critiques
    38% (171 critiques)
    41% (184 critiques)
    13% (60 critiques)
    5% (24 critiques)
    1% (6 critiques)
    0% (2 critiques)
    Votre avis sur L.A. Confidential ?

    447 critiques spectateurs

    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2015
    Le film est très captivant, on est tenu en haleine tout du long. L.A. Confidential rassemble tous les éléments d'un bon film policier : flics véreux, incorruptibles, mafiosos, prostituées, petits indics minables, journalistes vicieux. Et pour chacun de ces rôles on retrouve un grand nom du cinéma américain : Kevin Spacey, Guy Pearce, Kim Basinger, Russell Crowe, James Cromwell, Danny DeVito et j'en passe. Un grand classique du genre.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 557 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    4,5
    Publiée le 16 janvier 2013
    Un extraordinaire film noir,foisonnant,palpitant, captivant,qui restitue à merveille la complexité et l'ambiance du roman de James Ellroy."L.A Confidential" se hisse au niveau de "Chinatown" ou "Les Incorruptibles",autres films de gangsters d'époque.Dénonçant l'immoralité de la police des années 50,le pouvoir des malfrats touchant à la drogue et aux putes,la corruption de la presse.Une enquête a priori limpide au départ,débouche sur de multiples ramifications,impliquant politiciens comme représentants de l'ordre.Passionnante plongée dans un Los Angeles suranné,aux tons bruns-chocolat,dans des 50's vrombissantes et cyniques,au carrefour des illusions.3 flics aux méthodes diamétralement opposées tentent chacun de leur côté de faire la lumière sur un carnage trouble dans un bar.Ed Exley(Guy Pearce,intelligemment crispé et rusé)n'agit que par intérêt,pour l'honneur des médailles et pour grimper dans la hiérarchie.Bud White(Russell Crowe,rageur et déterminé)ne se pose pas tant de questions.Il ne tolère pas l'injustice et les hommes frappant leur femme.Quant à Jack Vincennes(Kevin Spacey,délicieusement crapuleux et opportuniste),lieutenant moderne,il monte ses combines avec l'appui des médias.Ce qu'ils vont découvrir en dit long sur la décadence de la Cité des Anges.Décors impeccables,seconds rôles à leur meilleur(Kim Basinger),voire époustouflants(James Cromwell),et le scénario le plus riche depuis des lustres.Une oeuvre majeure des années 90.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,5
    Publiée le 1 octobre 2016
    Critique de "L.A. Confidential". Un polar thriller qui tient toutes ses promesses. La mise en scène est excellente et nous tient en haleine du début jusqu'au dénouement. Un casting cinq étoiles et des acteurs excellents les uns les autres dont le trio Spacey Russell et Pearce. Également une belle ambiance de suspense. Un film incontournable. 4,5/5
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 491 critiques

    4,0
    Publiée le 18 septembre 2012
    L.A. Confidential est un très bon film réalisé par Curtis Hanson, utilisant tous les codes du genre. On y retrouve l'ambiance des films noirs si particulière, où se mélange corruption, mensonges, manipulations, meurtres. Il y a une superbe reconstitution du Los Angeles des année 50. Le scénario est parfois complexe. Le casting est de haute voltige : Kevin Spacey, James Cromwel, Russell Crowe, Guy Pearce, Danny DeVito et Kim Basinger etc... Curtis Hanson maîtrise son sujet de bout en bout. Le tout ne souffrant d'aucune longueur. Une réussite pour un film qu'il faut voir au moins une fois dans sa vie.
    TheWaaalkingDead
    TheWaaalkingDead

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 921 critiques

    3,0
    Publiée le 30 janvier 2014
    1997 aurait pu être l’année de L.A. Confidential. A chaque nouvelle vision du film de Hanson, l’euphorie d’une cinéphilie comblée fait se poser inlassablement les mêmes questions: pourquoi le film a-t-il reçu si peu d’Oscars, tant il est parfait? Pourquoi Kim Basinger et les scénaristes ont-ils été les seuls récompensés? Parce que Titanic, tout simplement. Cela n’entache en rien l’extraordinaire travail accompli par Curtis Hanson et son équipe pour transposer à l’écran le roman culte de James Ellroy, pourtant réputé inadaptable au cinéma. Imaginez l’impossibilité du défi: décors des années 50, multiplicité des personnages, profusion des intrigues parallèles, résurrection du film noir américain, le tout à condenser en deux heures de film, avec clarté et panache, et sans tête d’affiche. Défi relevé, et de quelle façon! Tout, de la mise en scène à la décoration, est emprunt d’une minutie inhabituelle pour un film hollywoodien, d’une précision du détail qui force l’admiration et précipite l’inconscient du spectateur, dans le Los Angeles mythique et fantasmé de l’après-guerre. Une orfèvrerie de grand standing digne du Chinatown de Roman Polanski, du Sunset Boulevard de Billy Wilder, du Troisième Homme de Carol Reed et de bien d’autres bijoux du genre signés Alfred Hitchcock, John Huston ou encore Howard Hawks. A l’affiche, un casting époustouflant, pourtant à remettre dans le contexte de 97, où Pearce et Crowe n’étaient encore que de sombres inconnus, et où Kim Basinger et Curtis Hanson étaient donnés perdants dans tous les pronostics de réussite.
    Shaigan
    Shaigan

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 79 critiques

    3,5
    Publiée le 16 août 2017
    C'est réalisé avec beaucoup de classe. L'ambiance est savoureuse. Le rythme, parfait. C'est bien écrit. Tous les acteurs sont excellents. En le regardant, on se dit qu'on est vraiment en face d'un classique du polar. Alors, qu'est-ce qui fait que L.A. Confidential n'est qu'un bon film mais jamais un grand film ? Et ben, justement, le problème c'est qu'il est trop classique. A la limite du cliché. L'intrigue du film donne l'impression d'avoir déjà été vue et revue des milliers de fois. La brute épaisse au grand cœur. Le coincé ultra-rigide qui se relève être un mec bien. La belle blonde qui ne sert à rien. Et le "méchant", le coupable, c'est bien sûr : "le vieil homme blanc qui représente l'autorité" ! (Non ? Il y a des spectateurs qui pensaient réellement que les vrais coupables seraient les 3 jeunes voyous des quartiers pauvres ? Dommage, avec toutes ses qualités, ce film aurait été tellement mieux avec une intrigue digne de ce nom. Mais bon, il ne démérite pas pour autant.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    5,0
    Publiée le 8 août 2014
    Fidèle adaptation d'un roman de James Ellroy, "L.A Confidential" est sans conteste le polar le plus brillant des années 90. Suivant les parcours, parallèles mais amenés à se croiser, de trois flics de Los Angeles dans les années 50, le film a toutes les qualités nécessaires pour être un incontournable du genre. Il y a Ed Exley, jeune policier intègre et ambitieux, Bud White, flic violent qui défend les femmes battues et il y a Jack Vincennes, qui se fait de l'argent en se laissant prendre en photo en train de faire des arrestations. Sur une intrigue diablement bien ficelée où chaque événement ou personnage mène à autre chose, Curtis Hanson nous livre une superbe reconstitution de l'époque où tout, des costumes aux décors en passant par l'ambiance générale, est d'un réalisme quasi-glamour. Mais la cité des anges cache bien des choses : meurtres, corruption policière, prostituées modelées pour ressembler à des stars, rien n'échappe à la caméra de Hanson qui nous montre bien que tout n'est pas reluisant sous le vernis hollywoodien. Appuyé sur une solide distribution (n'oublions pas qu'à l'époque Guy Pearce et Russell Crowe n'étaient pas encore des valeurs sûres contrairement à Kevin Spacey, James Cromwell et Kim Basinger), "L.A Confidential" est une perle dans son genre.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 408 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,5
    Publiée le 7 avril 2013
    Un polar classe, à l’atmosphère noire, qui manie intelligement ses personnages et propose une intrigue sinueuse. Issu du roman de James Ellroy, le film se déroule à Los Angeles dans les années 1950, une époque très bien dépeinte par le réalisateur, ce qui permet au film de dégager une ambiance particulière. Le scénario est riche en rebondissements et la réalisation dispose également d’un casting prestigieux. Cependant, l’ensemble reste assez conventionnel et l'on se perd parfois dans la multitude de personnages. Un bon divertissement !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1127 abonnés Lire ses 2 462 critiques

    5,0
    Publiée le 10 août 2014
    Je l’avais vu peu après sa sortie au cinéma et je me souvenais vaguement que j’avais bien aimé ce film. Le revoir récemment m’a permis d’affiner mon jugement : J’A-DORE ce film. Plus le temps passe et plus je le constate, je trouve qu’il y a pas tant de polars qui soient vraiment construits et audacieux. Celui-là joue la carte du classique (et l’esthétique années 50 aide vraiment), mais il n’en demeure pas est remarquablement construit. Ce film arrive à planter les ambiguités de son trio de héros très rapidement et très malicieusement, puis il les fait interragir entre eux et avec d’autres personnages secondaires de manière très intuitive, variée et parfois totalement inattendue. Il faut dire, quel casting aussi : Kevin Spacey ; Guy Pierce ; James Cromwell ; Kim Basinger ; Dany de Vito et même Simon Baker en mode tout jeune ! (…bon il y aussi Russell Crowe mais, que voulez-vous, un film ne peut pas tout avoir !) Tout est maîtrisé à la perfection de la première à la dernière minute, dans une logique de densité et maîtrise de la progression du récit que moi je trouve hallucinante. Il n’y a pas à dire, ce Curtis Hanson est vraiment un réalisateur de première classe et qui n’est malheureusement pas reconnu à son juste niveau…
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 452 abonnés Lire ses 3 532 critiques

    5,0
    Publiée le 2 mai 2007
    Un casting impressionnant mais qui à l'époque ne l'était pas encore. Un polar adapté de James Ellroy ("Le dalhia noir") est déjà un gage de qualité... Un film noir hommage au grand film du genre des années 40-50 où des flics tous plus ou moins véreux se croise et s'entrecroise dans une enquête aussi dense et tortueuse. Le scénario est impeccable, très bien écrit avec des méandres bien construit et qui n'oublie pas la violence brute et sans pitié. Aucun des personnages sont blanc ou noir, c'est un des meilleur point du film, personne n'est l'archétype du héro, bien au contraire. Un film noir splendide, un des meilleurs du genre.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 330 critiques

    5,0
    Publiée le 10 mai 2018
    Les années 50, dans l'inconscient collectif, font souvent figure d'apogée du rêve américain. Le glamour et la gloire sont les premiers mots qu'on associe à cette période. Dean Martin, Lana Turner, tout un pan du culte d'Hollywood s'est forgé en ce temps là. Un joyau, pourrait-on dire, auquel James Ellroy (écrivain) a décidé de lui conférer de bien sombres éclats. En adaptant son pavé (qui date de 1990) avec Brian Helgeland, Curtis Hanson (également réalisateur) dresse en creux le portrait d'une Amérique bien moins reluisante que ce que les médias ont contribué à créer. Par le biais de cette histoire d'enquête menée par trois policiers bien distincts, Hanson créé une véritable parabole sur l'éternelle césure apparence/réalité. Par la simple puissance d'une mise en scène élégante, qui multiplie les références à la vraie Histoire (le banditisme de Mickey Cohen, l'apparition de Lana Turner, les sosies de Stars), le cinéaste parvient à la déjouer. À ce titre, le fait que l'un des protagonistes principaux ne reconnaisse pas une célèbre actrice devant lui, en la prenant pour une prostituée, cristallise ce problème entre fictif et réel. Car ici, aucun personnage n'est réellement celui qu'on croit. Les trois policiers que l'on suit semblent incarner chacun une figure de la police. Le premier, Jack Vincennes, représente le policier plus préoccupé par la reconnaissance publique que par son travail. Le deuxième, Bud White, serait plus proche de l'image de l'agent brutal et expéditif. Et enfin le dernier, Ed Exley, a quant à lui un profil de flic politicien, intransigeant avec les règles. Mais, à mesure que le film avance et que les personnalités se révèlent, les trois flics au méthodes diamétralement opposées s'approfondissent, tordant le cou à cette notion d'apparat. Car, plus qu'une réflexion sur l'image mensongère que l'Amérique véhicula, c'est un drame intimiste que filme Curtis Hanson. Celui que traverse ses hommes, qui vont se confronter à leurs crises existentielles, et chercher à se (re)trouver. Hanson a également eu le nez fin en confiant ces rôles à des acteurs en grande partie inconnus (à l'époque), exception faîte de Kevin Spacey. Ce dernier nous réserve d'ailleurs une performance à la hauteur de son immense réputation. Il incarne à le perfection ce flic, Jack Vincennes, dont la superficialité cache en fait une âme qui tente de se racheter. Russell Crowe, en Bud White, est absolument génial en flic taillé dans la pierre, mais qui dissumule une vraie sensibilité. Enfin, Guy Pearce en impose, dans le rôle de l'incorruptible Ed Exley, guidé pourtant par une volonté plus obscure. Les seconds rôles sont de même volée: une Kim Basinger transfigurée en prostituée sentimentale, un Danny de Vito royal en gratte-papiers avide de scandales. Un vrai bijou qui, malheureusement, n'a pas gagné autant d'oscars qu'il le méritait.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 340 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2014
    Avec "L.A. Confidential" Curtis Hanson nous livre un efficace film de gangster, se déroulant dans un milieu pourri à Los Angeles dans les années 1950. En plus d'un excellent scénario, bien construit et nous offrant du suspense et quelques moments de tension, il nous dresse le portrait de trois flics diamétralement opposés, l'un est une vedette de sa brigade qui refuse de balancer ses potes malfrat (Kevin Spacey), l'autre un flic enflammé, teigneux et brutal (Russell Crowe) et le dernier un flic de carrière assez crispé (Guy Pearce). Les touches d'humours sont réussi et ne font jamais halte au récit et c'est aussi un portrait de l'écroulement du "rêve Américain". Les trio d'acteurs est excellents, auxquels on pourrait rajouter Kim Basinger. Un très bon film noir, qui sait mélanger modernité et classique et où flics et filles se croisent avec parfois un soupçons de romantisme.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 517 critiques

    4,5
    Publiée le 2 janvier 2015
    Un sacré polar, très noir, avec un casting 5 étoiles (au moins) et un scénario très riche. La reconstitution des années 50 est incroyables, le rôle de la police, la mafia, la politique, les médias, tout cela est décrit avec beaucoup d'attention. La seule chose qui m'a un peu dérangé c'est la difficulté de compréhension du film, il y a beaucoup de personnages, beaucoup d'intrigues, l'enquête est assez lourde. Du coup il faut bien s'accrocher. Mais l'ensemble se suit avec délectation, la façon de mêler l'histoire de ces 3 policiers, tout cela se révèle petit à petit jusqu'à un final haletant. Et surtout ce casting ! Spacey en homme des médias, Pearce en opportuniste carriériste et surtout mon chouchou Crowe, en brute défenseur des dames. Et Kim Basinger.... quelle présence ! Bref L.A Confidential c'est un bel hommage au polar noir, une réunion de grands acteurs au profit d'un scénario qui ne l'est pas moins (grand) !
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 859 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2012
    Un chef d'oeuvre du polar situé dans le vieil Hollywood des années 50 signé Curtis Hanson !!! Adapté d'un roman de James Ellroy, "L.A Confidential" possède une bonne intrigue palpitante qui nous prend souvent par les tripes avec un scénario malicieux sur les travers de la police en corruption et scandale de cette période là. Une histoire bourré de rebondissements et de surprises qui est difficile à raconter sur une enquète d'un jeune policier idéaliste qui veut faire reigner la justice et monter en grade, un autre flic violent et incontrolable qui enquete sur la mort d'un collègue qui l'emmène à une sosie de Veronika Lake, un autre homme de la loi fière de ses égaux dont Hollywood lui prete conseil pour leurs films. Tout cela se joue comme dans un puzzle ou l'on passe de gentil au méchant ou l'inverse. Une bonne surprise que ce polar qui est l'un des meilleurs des années 90. Les personnages, meme secondaires, sont trés bien travaillés. Les décors de l'époque avec vieilles voitures sont trés bien transposés. Curtis Hanson signe son meilleur film avec une distribution de grandeur en qualité comprenant Russell Crowe, Guy Pearce, Kevin Spacey, Kim Basinger, James Cromwell ou Danny De Vito. Cultissime.
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 333 critiques

    4,5
    Publiée le 23 août 2013
    L.A Confidential, le chef d'oeuvre de Curtis Hanson, avec Russel Crowe, Kevin Spacey et Guy Pearce en justiciers.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top